RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Help, please ! [PV Alfred & Bruce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tim Drake

avatar


MessageSujet: Help, please ! [PV Alfred & Bruce]    Mer 7 Nov - 8:43

Le soleil se levait doucement dans le ciel et les rues commençaient à s’animer. Les gens sortaient de chez eux, la mine fatiguée, sans doute pour partir au travail, ou sortir leurs chiens, bien qu’il était évident qu’ils auraient préférés être ailleurs que dehors, plutôt bien au chaud dans leurs lits douillets. Mais parmi la population mal réveillée, aucun ne remarqua le jeune homme qui gisait devant le manoir Wayne, couvert de sang et sans connaissance.

Comment Timothy Drake s’était retrouvé dans un tel état devant la demeure de son père adoptif ? Il fallait remonter plus haut dans la nuit, quelques heures auparavant.

Renommé pour mes talents de détectives, et mon intelligence bien au dessus de la moyenne, on s’attendait certainement à ce que j’ai toujours des idées de génie. La plupart du temps, c’est le cas. Très réfléchit, je ne fonce jamais tête baissé ! J’ai toujours un plan, voir un autre de secours en cas de pépin dans le premier. Je n’aimais pas être prit au dépourvu, le tout était de calculer à l’avance tout ce qu’il pouvait se produire dans une journée ou lors d’une mission. Je savais faire fonctionner mes méninges. Mais c’est à croire que ma faiblesse psychologique me jouait bien des tours. Ce point faible empiétait sur mes talents, si bien que je perdais totalement le contrôle de moi-même, prenant des risques inconsidérés. Et c’est ce que j’avais fait cette nuit, sans doute pas désespérance et solitude.

Bruce m’aurait surement giflé (ou pire !) pour me rafraichir les idées s’il avait su que j’avais eu la folle idée de me rendre à Wonder City, au QG de la ligue des assassins. Il faut vraiment être fou ou suicidaire pour y aller, et surtout seul. Non décidément, Bruce n’aurait pas approuvé. Evidemment, je n’avais pas mis longtemps avant de me faire repérer et attaquer. Mais devinez qui est venu à mon secours ? La dernière personne à laquelle je m’attendais. Une ancienne tête de piaf égarée, Jason Todd. A vrai dire, je ne sais pas du tout ce qu’il fichait la bas, et lui non plus n’avait pas cherché à comprendre la raison de ma présence. Et vous, vous vous la posez cette question ? La réponse est simple et se résume en un nom : Superboy ! Mais si, vous le connaissez, le clone de Superman, Conner Kent ! Ca ne vous dit rien ? Bande d’incultes ! Sachez que j’ai rencontré Conner il y a plusieurs années, à l’époque où nous étions dans la même équipe, les Teen Titans. Et ouais, avec WonderGirl, Kidflash et d’autres, on jouait les petits justiciers de la planète ! Mais malgré notre talent, nous n’étions pas aussi forts que nos mentors. Plusieurs d’entres nous perdirent la vie. … Superboy fait partit du lot. Conner a toujours été mon meilleur ami. Une amitié différente que l’affection que je porte pour Alfred, Bruce ou même Dick. Alfred était plus comme un père, mais je ne pouvais pas non plus tout lui confier. Bruce …. Armoire à glace certes, mais mon modèle quand même. Il m’a tout donné. Dick ? C’est mon grand frère, mais il aurait tendance à me voir un peu trop comme un enfant. Il serait peut-être temps de s’apercevoir que j’ai grandis. Conner me voyait comme son égal, comme son ami. Avec lui, je pouvais dire tout ce que je voulais, sans être jugé. Peut-être parce qu’en tant que clone, il avait une vision différente des choses. Ou alors qu’il estimait que puisqu’il possédait l’ADN de Lex Lutor, il n’avait certainement rien à dire. Ce qui d’ailleurs était faux, pour moi il n’était ni Clark Kent, ni Lex Lutor, non il était simplement Conner Kent, un être humain à part entière, mon ami, mon meilleur ami.

Cette belle amitié avait été rompu de la manière la plus horrible et cruelle : la mort de Conner. Il a été tué. Une perte trop douloureuse, et malgré qu’un an soit passé, elle laisse toujours un trou béant dans ma poitrine, ainsi qu’un manque et un sentiment de solitude. Si j’étais entouré, peut-être que la douleur aurait pu s’atténuer, mais les derniers événements ont fait que je suis seul, même si Bruce affirme que je resterais toujours un Wayne, quoi qu’il arrive. Seul dans mon appartement d’étudiant, je disposais donc de tout le temps que je souhaitais pour ruminer mes sombres pensées. Mais n’allez pas croire que pendant j’étais resté inactif. Non, je m’étais acharné à cloner Superboy, en utilisant l’ADN de Superman et de Lex Lutor, que j’avais réussit à dénicher (bah oui, je suis Timothy Drake !). Je voulais aussi lui implanter sa mémoire, pour qu’à son réveil, il soit réellement le Superboy que j’ai connu. Une noble tache qui reflétait bien le symbole de l’amitié, mais une tache bien plus difficile que j’avais pensé. L’espoir laissait place à la frustration, puis à la rage et la colère, pour se terminer par le désespoir. Je n’arrivais à rien. J’avais beau me battre et réfléchir jour et nuit, mon projet ne parvenait pas à ses fins. Pourtant je ne pouvais pas abandonner. Alors j’avais besoin d’une autre idée.

Bien que pas sur de moi, une folle idée m’était passée par la tête. Jason Todd avait retrouvé la vie par le puits de Lazare. Evidemment, je n’avais pas le corps de Superboy à disposition. Je ne voulais même pas savoir si son corps avait pourri ou si en tant que création d’un laboratoire, il resterait intact. Une vérité que je ne voulais pas savoir. Mais rien ne m’empêchait d’analyser la substance qui coulait dans le puits pour faire quelques tests. Peut-être que je trouverais une autre solution. Après tout, un jour Ra’s Al Ghul m’avait bien proposé de faire revenir mes proches, dont Conner, il avait donc certainement une idée en tête.

C’est ainsi que portant fièrement mon costume de Red Robin, je m’étais rendu sur place, bien que conscient des risques que je prenais et du peu de chances que je reste en vie. Mais à vrai dire, ça m’était plutôt égal. Qu’est-ce qui me retenait encore ? Autant tenter le tout pour le tout. Et puis advienne que pourra ! Ma motivation et mon courage (ainsi que ma stupidité !) n’avait pas été suffisante. Malgré l’aide de Jason, j’avais reçu plusieurs blessures, une sérieuse à l’épaule qu’une lame avait transpercé, mon bras qui s’était cassé (et que j’avais tenté de remettre en place, ouille ouille ouille !) et des coups plutôt violents que j’avais reçu aux côtés que j’avais entendu craquer sinistrement. Sans parler des blessures aux jambes et à la tête, mais là rien de sévère. Le tout avait fait que mes forces m’avaient abandonné. Pourtant ma volonté m’avait permis de continuer d’avancer, ou plutôt de ramper sur quelques mètres, jusqu’à perdre totalement connaissance. Avant d’atteindre les puits, et d’avoir obtenu ce que je cherchais.

Dans un état de demi-conscience, j’avais compris que Jason me tirait. Le combat était terminé ? Pourquoi ne m’avait-il pas laissé mourir alors que je l’ai laissé tout seul ? Et puis surtout, où m’emmenait-il ? Après un temps de marche que je ne pouvais définir, mon corps engourdis tomba lourdement sur le sol froid. Des bruits de pas s’éloignaient, Jason partait. Puisant dans mes dernières forces, j’ouvris les yeux alors que ma main agrippa ce qui semblait être un portail. Je levais lentement la tête pour reconnaitre où je me trouvais : devant la manoir Wayne. Bruce. Alfred. Il faisait encore nuit … Allez Tim, tu ne vas pas mourir ici, devant eux, c’était horrible ! Je ne voulais pas leur infliger cette peine, celle de perdre une nouvelle fois un Robin. Cette fois-ci, Bruce ne le surmontera pas. Allez Timmy, un dernier effort, tu peux le faire. Rassemblant tout mon courage et la volonté que j’étais capable de posséder, je me redressais en m’appuyant sur le portail. Celui-ci grinça lorsque je réussis à l’ouvrir. Mais les portes qui bougeaient me fit perdre mon peu d’équilibre. Je retombais sur le sol avant de ramper sur le chemin qui donnait au manoir. Une fois devant la porte (je ne sais même pas comment j’ai réussis à venir jusque là.), je me mis en boule contre la porte. Mes yeux se fermaient de nouveau, puis encore une fois, je sombrais dans l’inconscience. Honnêtement, je ne sais pas combien de temps je suis resté devant cette porte, mais celle-ci fini par s’ouvrir, sans que je me réveille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Help, please ! [PV Alfred & Bruce]    Jeu 15 Nov - 20:17

Une nuit bien remplie, comme en à l'habitude à Gotham. Encore une nuit à courir après les méchants, après les différents criminels sordides, pervers sexuels, tueur à gages, racketteurs ... Une nuit tranquille ? Bruce n'en vraiment jamais connu, sauf sûrement lors de sa retraite "forcée", dû aux coups de Bane. Mais depuis ? Depuis Bruce n'avait-t-il pas pris de repos ? Très bonne question. Il vivait la nuit, dormait le matin, et se pavanait les après-midi, voilà la vie extraordinaire de Bruce Wayne. Au volant de sa batmobile, les rues de Gotham n'ont plus aucun secret pour notre héros, qui les arpente aisément, prévoyant chaque virage, chaque carrefour. Bruce pourrait limite conduire les yeux bandés. Bruce passa la main devant sa bouche, avant de placer un léger bâillement. Il finit alors par s'adresser à l'ordinateur de la Bat-mobile :

- Quelle est l'heure ?

- 3h15 monsieur.

- Aucune autre activité suspecte ?

- Les relevés téléphoniques ne révèlent rien d'anormal, monsieur.

- Bon, j'ai encore des choses à faire à la Batcave. Emmène moi là-bas.

- Très bien monsieur.


Bruce lâcha alors les mains du volant, et se passa les doigts sur les yeux. Le volant continua de tourner, et on pouvait voir un trajet se tracer sur le GPS. Cette nuit-là avait été tranquille, par rapport aux autres. Hormis des tentatives d'agression, du racket, ou actes de vandalisme, il n'y avait pas eu de meurtres sordides, de braquage, ou de fusillade dans le centre ville. Bruce avait envie de se reposer, de réfléchir sur des plans de nouveaux gadgets, et autres choses du genre. Le paysage urbain du centre ville de Gotham s'estompait peu à peu. Il laissait place aux vieilles industries du sud de Gotham. Mais au dernier instant, La voiture bifurqua et alla vers la côte. La voiture roula alors entre les différentes industries, avant de passer sur la plage.

La Bat-mobile roula sur le sable doux, avec la mer montante à sa droite. Un paysage qui serait magnifique à l'aube, mais en pleine nuit, rien de beau à voir malheureusement. Bruce somnola alors un court instant lorsque la Bat-mobile passa dans les différentes grottes. Il sursauta alors cinqs petites minutes plus tard, en sentant la Bat-mobile s'élever. Il venait d'arriver, sans aucun doute. Sa petite "sieste" lui avait donner un coup de pep's, et pourrait lui permettre de tenir quelques heures supplémentaires, avant de rejoindre les bras de Morphée. Bruce arriva alors près d'une grande vitrine, qui s'ouvrit dés qu'il se plaça devant. Bruce retira alors sa ceinture, et la posa délicatement sur un présentoir. Il ôta ensuite son masque et sa cape, qu'il déposa sur une espèce de mannequin. Les gants et brassards suivirent. Surpris de ne pas voir Alfred, Bruce l'interpella :


- Alfred ? Où êtes-vous ?

Bruce, n'entendant pas de réponse, se frotta la joue et pensa :

* Etrange ...*

Bruce enfila alors un peignoir, afin de cacher sa tenue, et monta prudemment les escaliers, emportant au passage un batarang, au cas où. Tout en continuant d'interpeller Alfred, Bruce remonta alors les escaliers, jusqu'à débouler dans le grand salon. Un grand vent frais lui claqua le visage. La porte d'entrée ouverte ? Mais pourquoi donc ?

- Alfred ? Bon sang, mais qu'est-ce qui se passe ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Tim Drake

avatar


MessageSujet: Re: Help, please ! [PV Alfred & Bruce]    Mer 5 Déc - 8:03

Même un petit peu de sommeil ne m’était pas accordé ? Pourtant je ne demandais qu’une seule chose, un quart d’heure de tranquillité, où je ne penserais à rien, rien d’autre que le néant, le vide. Cet état d’inconscience me faisait du bien. Déconnecté de la réalité, plus rien n’avait d’importances, les problèmes avaient disparu, comme la douleur physique et morale. Combien de minutes j’avais passé ainsi, alors que le sol se recouvrait de mon sang qui coulait de mes profondes blessures ? Je ne saurais le dire. Toujours est-il qu’une pression sur mon cours me fit revenir à la réalité. Quelqu’un me secouait. Il me semblait même entendre une voix lointaine qui m’appelait, inquiète et en panique. J’essayais de me concentrer sur cette voix, bien que je n’arrivais pas à comprendre le sens des mots. Le son m’indiquait qu’il s’agissait d’une personne masculine. Tient, le timbre de cette voix ne m’est d’ailleurs pas inconnu. Qui c’est ? Trop faible pour ne serait-ce qu’ouvrir les yeux, mon corps refusait de me répondre, mais mon cerveau cherchait tout de même à analyser cette voix que je connaissais. Soudainement, la logique me frappa. Qui pouvait bien ouvrir la porte du manoir ? Alfred ! Oui c’est Alfred !

Je suis donc sauvé ! Il saura me soigner. Et surtout j’étais rassuré, c’était lui qui m’avait trouvé et non Bruce. Jamais .. Jamais il ne devait me voir dans un tel état. Inquiet ou en colère ? Je ne serais prévoir sa réaction. Certainement un mélange des deux. Et surtout, il serait encore une fois déçu de mon comportant. J’avais bêtement mis ma vie en danger. Mais Bruce n’était pas capable de comprendre les sentiments humains. Il était trop enfermé dans la peau de Batman pour ça. Mais je ne lui en voulais pas, soutenir Batman était le choix que j’avais fait il y a bien longtemps, en prenant le costume de Robin.

Soudainement, ma tête bougea, se releva pour être exact, ce qui me fit grogner, pris de tournis. Alfred avait tout simplement glissé sa veste sous ma tête, en guise d’oreiller improvisé. L’idiot, il allait prendre froid.

Mais pourquoi est-ce qu’il restait là sans bouger ? Oh, il n’avait peut-être plus la force de me soulever pour m’emmener à l’intérieur du manoir. C’est vrai qu’avec mon état actuel, c’était risqué. Et du coup il attendait …… Oh non il attendait …

- Alfred ? Bon sang, mais qu’est-ce qui se passe ici ?

Mince, je n’avais compris que trop tard. Si j’avais mis du temps à reconnaitre la voix d’Alfred, celle là en revanche … Je fus prit d’un haut le cœur en ouvrant brusquement les yeux. Non !! Pas Bruce ! Je ne le laisserais pas me voir ainsi ! Essayer de me relever fut une grave erreur. Mon corps était trop faible et abimé par les coups que j’avais reçu. Si bien que lorsque je me redressa d’un coup, pris d’une poussée d’adrénaline, je me mis à cracher du sang sur le sol. Très mauvaise idée Tim.

Mais la voix de Bruce provenait du manoir, vers l’entrée. D’une seconde à l’autre, il serait là. Non, il ne devait pas me voir. Allez Timmy, tu es le génie de l’effort ! Tu es le jeune prodige à la volonté de fer ! Lève-toi ! LEVE TOI !!!!

Le mélange de la pression, de la panique et de l’adrénaline me fit puiser au delà de mes dernières forces, comme s’il s’agissait d’un instinct de survie. Mais mes membres blessés ne voulaient pas suivre ma volonté. De retour à la réalité, la souffrance revenait. Mon bras me brulait sans parler des côtes cassées et de la plaie à l’épaule qui saignait abondamment. Je ne sais pas si ça vient des blessures ou de la panique, mais j’avais de plus en plus de mal à respirer.
Beaucoup trop d’émotions qui me firent de nouveau perdre connaissance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Help, please ! [PV Alfred & Bruce]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Help, please ! [PV Alfred & Bruce]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE DARK KNIGHT : BATMAN ARMORY - SET BRUCE & ALFRED
» THE DARK KNIGHT - BAT ARMORY + BRUCE & ALFRED (MMS234-235-236)
» Pourquoi et comment Alfred Dunhill a-t-il inventé le sablage en 1918 ?
» R.I.P Bruce Ismay
» Bruce vs Frankenstein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Bristol Township :: Manoir Wayne-
Sauter vers: