RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Talia Al'Ghul

avatar

Localisation dans Gotham : Wonder City

MessageSujet: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Mer 13 Juin - 11:52

22h du soir.

Partout dans Gotham, les lumières s'éteignent, tout comme les volontés des gothamites épuisés qui se glissent ou pas dans leurs lits, pour ceux qui ont la chance d'en posséder un. Même à Arkham ou Blackgate, c'est l'extinction des feus officielle et c'est toute la ville qui se "glisse dans une couette" d'obscurité et de silence. Mais à cette heure, une nouvelle journée commence, où les lumières sont remplacées par les feux d'explosions, d'incendies mais surtout de la chaleureuse violence et de la brûlante vengeance, qui se consume de partout via les esprits corrompus de criminels aux pouvoirs plus ou moins puissants, toujours dotés de braises facilement inflammables. C'est à cette heure que les ruelles sombres s'animent enfin et se démontent plus importantes pour l'avenir de Gotham que les grandes avenues sur lesquels les véritables rois de Gotham n'ont pas le même pouvoir.
C'est à cette heure que des endroits comme l'Iceberg Casino ouvrent véritablement leurs portes. Une foule de gens attendent alors devant lces dernières mais peu savent qu'il s'agit des portes de l'Enfer. Car en opposition aux légendes, le Tartare est bel et bien froid et on y sert des Bloody Mary et des cocktails diverses. Le Pingouin personnage atypique autant que puissant, et donc intéressant par relation de cause à effet, règne chaque soir sur la soirée, sur sa banquise de corps invisible. Peu des invités voient le sang qui coule des mains de leur hôte mais une bonne partie en est plus que consciente et est justement là pour ça. Bien plus qu'un simple salon ou qu'un casino, l'Iceberg est aussi un officieux rendez vous d'affaires et un centre de décision de l'activité urbaine. Le Minas Tirith des Corrompus.

A la hauteur de sa réputation et de son rôle, l'Iceberg Casino est doté d'un système de sécurité des plus imposants, Outre les gardes les plus imposants du volatile, aux couleurs blanches ou noires, il est très probablement truffé de caméras, détecteurs de mouvements, portes verouillées et systèmes d’identification mais aussi et surtout de neutralisation rapides. Il est humainement impossible de transpercer ce voile. Mais certains sur cette terre se sont entrainés à devenir plus qu'humains. Plus que discrets.
Invisibles.
....

Talia était venu seule. En tout cas, elle était seule dans le bureau du Pingouin. D'anciennes traces de Cobblepot retrouvées chez Bruce il y a des années pour les scanners, et sa discrétion affinée lui avaient permises de se glisser jusqu'ici. Mais parmi les invités de la soirée, deux membres, des deux sexes, de la Ligue des Ombres faisaient profil bas et, s'ils n'avaient pas pu envoyer d'armes, étaient assez reliés à leurs Maîtresse pour venir rapidement en cas de besoin. De toute façon, Talia ne comptait pas avoir de problèmes. Pas envie, pas le temps. Un autre jour peut être. Les oiseaux, ça s'attrape et ça se colle dans une cage avec de la glu. Mais pas celui-là. Celui là était beaucoup plus profond. Beaucoup plus dangereux. Beaucoup plus intéressant.

Elle s'était assise sur le bureau de Cobblepot, désireuse d'être vue dès que le criminel ouvrirait la porte. Son arme préférée brillait à sa taille et elle était habilée d'une combinaison de cuir usée mais toujours plus noire que l'ébène et parfaite pour réunir les plans esthétiques, discrets, confortables et efficace. Elle avait un assez bon aérodynamisme pour se faire passer pour une patineuse et particier à la soirée à l'Iceberg Lounge. Mais elle n'était pas là pour ça. Tout en méditant pour se préparer, la femme qui avait la mainmise sur le démon regarda fixement la caméra la plus proche, comme si elle la défiait de la surprendre en train de fouiller dans les affaires du Pingouin. Comme si elle défiait le Pingouin.

Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Mer 13 Juin - 18:24

Oswald Cobblepot était bien assis à une table et mangeait une deuxième assiette de crevette et de homard. Quel délice, se dit Cobblepot. Le poisson, les fruits de mer, les crustacés, tout ce qui sortait de l'eau étaient délicieux. En plus selon les récentes recherches ça rendait intelligent. Il regardait ses malabars qui étaient agents de sécurité en se disant qu'il pourrait bien bénéficier d'une double dose de saumon directement dans le cerveau. D'accord, ils n'étaient pas très brillants, mais au moins ils étaient fidèles à Oswald. Enfin tant qu'il aurait l'argent pour les payer. C'est se qui était un peu décevant des mercenaires, ils étaient fidèle qu'a l'argent, mais au moins ils avaient bonne réputation. Quand ils acceptaient un contrat, il s'y tenait. C'est pendant qu'il était perdu dans ses réflexions et empiffrait des crevettes comme si c'était des croustilles qu'on vient lui parler à l'oreille.

Monsieur on a une intruse dans votre bureau.

Cobblepot se leva d'un trait. Il fit signe à cinq agents de sécurité proches de venir avec lui et se dirigea en dodelinant vers l'ascenseur qui les monterait vers le casino.

Cobblepot: C'est qui, cette intruse, on le sait? dit-il de sa voix roque.

Selon les scanneurs faciaux, il s'agit de Talia Algol.

Cobblepot: hmm Talia qu'est-ce qu'elle fou ici? Et ça se prononce Al' Ghul.

Les portes de l'ascenseur s'ouvrit sur des lumières qui flashait, le bruit des sirènes, le son de l'argent qui se perdait dans les machines à soul tout plus frappe à l'oeil l'une que l'autre. Le bruit se faisait entendre et les joueurs compulsifs étaient comme des zombies devant leur machine. On entendant les croupiers dire le fameux: Les jeux sont faits, rien ne va plus. Bref un casino bien vivant. Mais c'est vers la porte du fond que Cobblepot et ses hommes se dirigeaient. Il s'arrêta un moment devant la porte et regarda ses hommes.

Cobblepot: Humm... entrer et soyez prêt à faire feu au besoin, elle est pas a prend à la légère.

Les hommes entrèrent rapidement et cerna la pièce pointa tous leurs fusils vers Talia. Oswald attendit quelques secondes, mais n'entendit rien. Apparemment ses hommes étaient encore en vie. Ce qui voulait dire que Talia voulait parler et pas se battre. Il aimait bien ses hommes, mais une chose était certaine, si Talia était venu pour le tuer, même à cinq la sécurité n'avait aucune chance. Il en déduit donc qu'elle ne lui voulait aucun mal. Il entra.

Cobblepot: Enlève tes fesses de mon bureau c'est de l’acajou véritable et redonne moi ce dossier. Mon information elle se paye, pas question de faire une exception, même pour une fille aussi séduisante que toi.

Il se passa la langue sur les lèvres en disant cela. Puis il se dirigea vers Talia avec sa démarche typique. Il lui enleva le dossier de dans ses mains. Ensuite, il se dirigea vers son fauteuil de l'autre côté du bureau. Il s'assoya et se laissa balancer vers l'arrière. Une odeur de cuir se fit sentir quand l'air sorti quand il s'écrasa de tout son poids dans la chaise.

Cobblepot: Qu'est-ce que tu veux?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Talia Al'Ghul

avatar

Localisation dans Gotham : Wonder City

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Jeu 14 Juin - 8:10

Talia ne put s'empêcher de sourire en regardant le Pingouin s'asseoir nonchalamment mais lourdement sur sa chaise, simple morceau de bois verni qui aurait pu payer un repas à tout un clan indigène mais qui servait à reposer ses vieilles fesses. Il venait de lui demander - elle n'avait pas rêvé - de s'éloigner de son bureau et de lâcher ses activités. Non. Il venait de le lui ordonner. Elle resta un moment ainsi, à regarder le Pingouin de haut sans répondre, savourant tout ce que cela pouvait lui faire de recevoir un ordre et amusée par le présent moment, jusqu'à hocher la tête négativement. Toujours en ignorant superbement les gardes armés et prêts à la ratifier de la liste de la Création du Pingouin, elle se laissa souplement tomber à terre, posa une main en arrière sur le bureau et se retourna pour faire face au Pingouin, assis sur sa chaise mais toujours deux fois plus petit qu'elle. Son sourire avait disparu, mais il restait toujours dans ses yeux une leur d'amusement et une légère admiration pour cet homme frippé et impotent qui s'était hissé aussi facilement au plus haut niveau de la banquise et qui avait le tact, sinon les moyens, de parler à Talia Al'Ghul comme il le faisait et de menacer la souveraineté urbaine du Joker et les intérêts de Hush.

De sa main libre, dans laquelle le contact du dossier s'estompait rapidement, elle serra l'air comme pour s'empêcher de donner une claque au Pingouin, geste théatral, facilement compréhensible et qui pouvait augurer de deux ambiances dans la discussion à venir. Talia, toujours en prenant son temps, chercha le regard du dernier Cobblepot avant de lui répondre. Elle voulait lire dans ses yeux chaque réaction afin de maîtriser la discussion contre un orateur et un négociateur de haute volée. Une habitude, un réflexe, une obligation.

<<- Une exception ? Dis comme cela, on croirait qu'il y a des règles sur lesquelles faire des exceptions, Pingouin. Mais tu sais trés bien qu'il n'y a pas de règles>>

Avant de finir sa phrase, elle se baissa vers Oswald afin que son murmure ne soit entendu que par lui et donc automatiquement souligné dans sa mémoire.

<< - Tous les coups sont permis.>>

Une fois fait, Talia s'intéressa enfin aux gardes du Pingouin dont elle fit le tour comme un général avise ses troupes, les mains plus libres mais sans les toucher ni croiser leurs regards. Au contraire du Pingouin, ils n'étaient pas intéressants. Si leurs armes et leurs armures avaient été bien choisis et en faisait probablement des alliés de choix, elle ne s'arrêta pas à ce détail futile et jugea plutôt de leurs maitiens. Maintiens d'écervelés ou de mercenaires seulement motivés par l'argent. Des hommes morts en somme. Elle s'ne retourna auprès du Pingouin et lâcha les mots suivants sur la froide banquise de sa propre haine.

<<- Tu as raison. Si je suis ici, c'est parce que j'ai besoin de toi, pour un service relativement important et.. personnel. Il s'agit de retrouver quelqu'un. Quelqu'un qui doit trés probablement passer la plupart de ses nuits dans la rue, hors tu es le maître d'une bonne partie des rues. Si tu le retrouve, je voudrais que tu le capture pour moi. Bien sûr, en échange, tu auras une rémunération. Je te propose l'aide de la Ligue des Ombres pour une opération visant à neutraliser des intérêts appartenant au Joker ou à Double-Face.>>
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Jeu 14 Juin - 14:06

Pingouin laissa parler Talia ne l'écoutant qu'a moitié et reluquant son décolleté. Tout se qu'elle disait sonnait comme des inepties à ses oreilles. nia nia nia Exception... nia nia nia permis. Pourquoi elle venait l'emmerder chez lui pour. Elle venait et essayait de lui voler des renseignements et après elle le sermonnait? pfff pour qui elle se prenait. Puis soudainement la voix de Talia passa de son agressant à musique. Elle lui parlait d'un contrat.

*Burp*... Je vais te faire un cadeau, une petite info gratuite.

Il sortit le journal de son bureau en gros plan, il y avait la face du Joker.

Le Clown est mort, tu lie pas les journaux? Alors pour démanteler son réseau, viens pas me déranger j'y travail déjà et c'est certainement pas pour tes beaux yeux, que je te verserai une partie des bénéfices. Mais pour Dent, je t'écoute, le procureur m'énerve depuis beaucoup trop longtemps. C'est pas un très bon client, il ne planifie pas il se fit au "destin". Quel hasardeux connard ouais! Mais une chose est clair, je veux pas de tes ninjas chez moi, le territoire ici, il est au Pingouin, alors c'est les hommes du Pingouin.

S'appelez lui même le pingouin était quelque chose qu'il y a quelques années était impensable. Il avait essayez de se défaire de se sobriquet quand il avait commencé sa carrière de criminel. Après tout les gens l'appelait comme ça pour le dénigrer et c'était tout simplement innaceptable pour un businessman comme lui de subir les moqueries. Cependant, avec le temps, il a fini par comprendre qu'il ne pourrait s'en défaire, alors il faudrait embrasser cet alter-ego. Le pingouin, oui c'était lui, Oswald Cobblepot, le Pingouin.

Ah ! En passant mon prix c'est moi qui le fixe pas toi, et je t'avertie j'ai des gout de luxe.... alors ta besoin de quoi du bon vieux Oswald?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Talia Al'Ghul

avatar

Localisation dans Gotham : Wonder City

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Jeu 14 Juin - 14:30

Il avait du toupet. Beaucoup de toupet.

Pour un nain ramolli, il avait une grande bouche. Un esprit obtus mais une très grande bouche et aucune peur. A moins qu'il ne jouait une comédie à la perfection, même Scarecrow aurait du mal à faire peur au Pingouin s'il parlait ainsi à l'héritière du Démon. Mais cette attitude intriguait Talia, qui n'avait pas l'habitude d'être traitée ainsi. Elle s'était attendue à ce que les affaires soient rudes avec le Pingouin mais pas à ce qu'il renie une aide quasiment gratuite et balaye d'un revers de manche(ot) les propositions sensées de la maîtresse du Léviathan. Il avait cette petite voix agaçante qui allait tellement bien avec son allure et ses manières qu'il semblait avoir été imaginé par le créateur et n'être naît que pour tenir le rôle qu'il jouait, un rôle qu'il jouait à la perfection. Mais Talia ne resta pas impressionée, même si son sourire revint, amusée comme elle était par les agissements de ce petit personnage qui tentait de faire marcher le monde à sa manière carrée, derrière son bureau de vermeil sur lequel les fesses d'assassins n'avaient pas le droit de pause.

Son discours à propos du Joker et de Double-Face montrait à quel point peu lui challait la vie du gang du Roi des Clowns depuis que ce dernier s'était retiré du spectacle. Par contre, son aversion envers le procureur, si elle n'était pas nouvelle ni étonnante, alluma quelques lumières dans l'esprit de Talia, qui savait depuis longtemps qu'attiser les haines et les manipuler était le meilleur moyen de faire s'effondrer des royaumes, même celui du crime.

Elle avait toujours les yeux fixés à celui du Pingouin lorsqu'elle lui répondit, avec un calme qu'un habitué des glaçons pourrait facilement évaluer comme "froid" et opposé au sourire qui se peignait sur son visage. Contrairement à la plupart des ennemis que le Chevalier Noir avait affronté et que Ra's avait utilisé, le Pingouin était sain d'esprit, seulement consumé d'une rage incroyable héritée de son enfance mais au contact continuel des fous de Gotham, il avait acquis certains traits qui ne sont conférés qu'aux supervilains et aux asilés notoires. Comme le prouvait son attitude.

<< Oswald, éclaire moi. D'après les rumeurs, lorsque tu étais gosse, ta mère t'obligeait à sortir toujours avec un parapluie parce que ton père était en train de mourir d'une pneumonie. Mais tu sais mon petit nain frippé, maintenant c'est fini. Maman est partie et tu peux enlever ton parapluie, il ne pleut pas. Je ne suis pas venue pour polluer mes rangs en les mêlant au tien, et je ne veux absolument rien à tes bénéfices. L'argent ne m'intéresse pas, tu le sais bien.>>

Oubliant complètement les gardes, ou le laissant croire, elle se pencha une nouvelle fois en avant pour qu'Oswald entende son murmure et qu'il soit souligné dans sa mémoire d'oiseau des glaces.

<< Mes hommes ne s'approcheront pas du casino. Si je t'ai proposé ce service, c'est parce qu'il sert nos intérêts communs et tu sais trés bien qu'un seul de mes hommes vaut une poignée des tiens. Cette aide est indispensable si tu veux faire tomber le schizophrène. Alors accepte cette proposition et je te révelerai ce que je veux. Ou demande moi autre chose mais restons raisonnables. Je peux toujours allet trouver un autre businessman plus influent pour chercher ma cible..>>

Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Jeu 14 Juin - 15:10

Le pingouin jugea Talia. Elle pouvait lui rapporter gros. Pas simplement en terme d'argent. Le pingouin avait des gouts de luxe certes, mais le luxe ce n'est pas seulement l'argent, c'est aussi pouvoir obtenir se qu'on ne peut pas acheter. Oswald était un collectionneur, ça n'avait échappé à personne. Il adorait posséder des choses rarissimes, des choses que la plupart de gens, ne savait même pas que ça existait. Un jour, à sa mort, tout le monde verrait à quel point il était puissant et influent. Quand on verrait tout se qu'il avait dans son entrepôt à l'arrière. Des choses dont personne ne pouvait se douter.

Pour être honnête, Cobblepot était vraiment mal à l'aise vis-à-vis de Talia. Celle-ci avait parlé de sa mère et ça s’était normalement proscrit. Malheureusement il s'agissait de Talia Al'ghul, fallait pas se leurrer piquer une colère contre elle ne donnerait rien et théoriquement il le paierait cher. Ce n’était pas de la peur, mais un simple calcul mathématique. S'il l'ouvrait, il perdait...

Arrrrr... *il cracha par terre* d'accord. Mais je ne veux pas voir un de tes contorsionnistes dans mon casino. On se comprend? Ne pas les voir, veux dire je les veux pas ici, que je les voie ou pas. Foutu Ninja, tu crois que j'aurais besoin de préciser ça à quelqu'un d'autre que toi?

Lorsque Talia se penchait vers le pingouin les hommes de ce dernier se montraient un petit peu nerveux. Relevant leurs armes tenant toujours en joue la jolie dame qui venait voir leur patron. Malgré leur intelligence méprisable (comme dirait Oswald), ils avaient tous compris qu'il s'agissait surtout d'un jeu d'intimidation qui était strictement une relation d'affaires. C'était aussi ça contrôler le marché noir de Gotham, faire des affaires avec les pires cinglés et les plus meurtriers des Gothamites. C'était maintenant au tour du Pingouin de parler maintenant et un petit sourire malin se dressa sur sa bouche. Il prit le temps de s'allumer une cigarette et de souffler la boucane dans le visage de Talia pour la faire reculer un peu. Il la déposa sur le porte-cigarette tira une autre bouffée.

Okay, maintenant c'est mon tour de jouer. Je ne veux pas d'argents pour mes services. T'a autre chose qui m'intéresse et rassure-toi c'est loin d'être ton corps. Il tira une bouffée. Je veux une bouteille de votre potion de jouvence. Je vais mener à bien ton truc, je vais même endurer tes poupes de mercenaire. Mais je veux cette pièce à ma collection. Alors tu signes?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Talia Al'Ghul

avatar

Localisation dans Gotham : Wonder City

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Jeu 14 Juin - 15:46

De la fumée de tabac. Voilà bien une chose méprisable en ce bas monde,voila bien un mauvais moment que sentir cette odeur exécrable et savoir que ses poumons vont être agressés par le poison le plus insidieux qui soit. Talia ne recula pas, mais elle releva vivement la tête, ce qui lui permit d'avoir le prétexte de se recoiffer pour garder contenance tandis que le pingre parlait. Il avait un peu perdu de sa verve à l'évocation de son enfance mais était vite reparti à l'attaque après une courte refléxion et un regard méprisant - il semblait que mépriser les gens le rassurait et le calmait - vers ses gardes. Talia ouvrit la bouche pour lui faire signifier que son haleine fumeuse avait des relents de homards et de fruits de mers fraichement mâchés mais cette répartie inintéressante se perdit vite dans les méandres de son esprit lorsqu'il négocia à nouveau la proposition, passant de coq à l'âne comme un businessman experiménté. Il voulait, pour flatter son ego et nourrir son avarice, une portion de la lotion de Lazare à conserver dans son musée.

Elle fut bée un instant devant la bêtise et l'ambition de la chose mais se reprit trés vite et laissa sur son visage le masque légerement amusé et virtuellement impassible qui lui servait de face. Le Pingouin pensait sûrement avoir pris l'ascendant psychologique sur la discussion et s'attendait probablement à voir sa proposition acceptée et une bouteille de magma magique arriver dans les prochaines 24h par colissimo accompagnée d'un mot gentil et d'une boite de pizza pour la solitude. Mais comme Pingouin avait balayé sa proposition il y a quelques secondes, elle oublia trés vite cette folle idée.

- Est-ce que je ressemble à Panoramix ?

Talia eut un petit sourire nonchalant et recula d'un pas en arrière, en hochant la tête de gauche à droite comme si la stupidité de l'idée la choquait encore. Puis sans crier gare, elle attrapa son cimeterre et le cou d'un des gardes du pingouin, puis rejoignit les deux pour avoir la position parfaite du bouclier humain. Du bout du pied, elle repoussa un deuxième garde qui n'avait pas encore eu le temps de réagir et se retrouva virtuellement à l'abri des tirs, et accessoirement entre le Pingouin pour parler et la porte pour sortir.

<< Il semblerait que tu n'ai pas bien compris l'itensité de ma volonté, Oswald. Je ne peux rien faire pour toi de ce coté là, le magma est trop instable pour être conservé ou gardé. Le mécanisme de sécurité des puits est connu de mon père et de moi mais ne peut s'appliquer à un récipient aussi petit qu'une bouteille ou un caisson à conserver dans ton musée. Cela sera ma dernière proposition. Demande moi un autre trophée, quelque chose de réalisable, mon antre est remplie de trésors à ras-le bord et j'ai quelques souvenirs de vies qui sauraient attirer l'oeil d'un spécialiste comme toi. Demande moi autre chose en échange de ma petite recherche ou je passe au plan suivant : Soit tu trouve la personne que je veux, soit la Ligue s'occupe de tes hommes. Tu n'as jamais été idiot, Oswald. Tu as du toupet mais tu restes intelligent. Les Ombres connaissent tes pièges et tes hommes ne font pas le poids, comme ceux là le prouvent. Réfléchis bien, que préfère tu ? Capturer un simple homme ou voir tes rangs brutalement licenciés ? Ca va demander de l'argent de les remplacer, j'imagine.>>

Cette fois, elle ne pouvait pas murmurer mais elle savait bien qu'il n'y en aurait aucunement besoin pour surligner ses mots dans la mémoire d'éléphant d'un Pingouin.

<< Beaucoup d'argent.>>
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Jeu 14 Juin - 17:33

Oswald regarda Talia bouger. Faut avouer qu'elle avait du talent. Il ne fit qu'un mouvement vers son parapluie sous le bureau. Il le décrocha, mais ne le sortit pas finalement. Elle ne s'attaquait pas à lui, elle avait choisi une cible autre. Un des gardes de sécurité du casino. Oswald la regarda, que ce passait-il? Talia paniquait? Allons prendre un otage de ce genre pour aucune raison. Ensuite, il écouta son laïus sur combien il faudrait payer plus que pour entraîner un autre garde. Juste à cette idée, il pouffa de rire.

hahahahahaha! Oui, il n’y a pas à dire la vraie fille de ton père. Plus vive que l'éclaire hein? hahahahaha !

Il tira un coup sur sa cigarette. Puis prit le temps de tout recracher sa fumée. Il avait les yeux plongés dans ceux de Talia et son petit sourire de machiavélique à la bouche, il regarda Talia avec un air de défi.

Tue le. Il vaut plus cher mort qu’en vie. Tu crois que j'engage des hommes comme ça, sans prévoir cette éventualité? Tous mes hommes sont au courant, je prends une police d'assurance vie sur leur tête. Quand il meurt, j'ai l'équivalent de 30 ans du salaire que je leur donne. Cet abruti vaut plus froid que chaud et il le sait. Alors, vas-y hahahahaha amuse-toi.

Il pompa encore une foi sa cigarette. Toute cette action, fallait le dire, ça le grisait. Puis il sentait qu'il avait quand même un avantage. Il ne savait pas pourquoi, mais voir Talia prendre les grands moyens aussi rapidement ça le motivait.

Bon allez rassoit toi, on va négocier quelque chose. Si tu ne peux vraiment pas régler ton truc de Lazare, on trouvera autre chose. Comme je ne sais pas qu'elle est ton contrat je te demande 20 millions juste pour écouter ton projet après je réévaluerai. Je sais que ce n’est pas donné, mais je sais que tu as l'argent. Et puis, pour être sérieux, si tu es venu me voir, c'est que malgré ton armée invisible tu n’arrives pas à obtenir ce que tu veux. Quand on cherche quelque chose qu'on ne peut pas avoir, c'est chez moi qu'on cogne et ça je le sais...

Il prit une bouffée de sa cigarette.

Oswald: alors, je me répète, qu'est-ce que tu veux?

Le businessman avait pris le dessus sur le collectionneur. De toute façon il trouverait bien un moyen d'avoir ce "puits de Lazare" un jour ou l'autre dans son sous-sol. Après tout, il était Oswald Chesterfiel Cobblepot, le meilleur homme d'affaires de Gotham. Même si Wayne croyait que c'était lui... grrr Wayne...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Talia Al'Ghul

avatar

Localisation dans Gotham : Wonder City

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Ven 15 Juin - 6:57

Le Pingouin n'avait pas la possibilité de marcher droit au vu de son poids et de ses gênes qui lui faisaient arborer une démarche claudicante mais dans ses pensées, ça filait droit et il savait très bien comment obtenir ce qu'il voulait. Le bougre de gangster venait de demander 20 millions de dollars à Talia Al'Ghul, sans ciller, ni minauder, ni aucune précaution. Bien sûr, la jeune femme possédait largement la somme demandée, mais elle savait ce que le Pingouin risquait d'en faire et surtout, elle n'avait aucune envie de se délester d'une poignée d'opérations pour ses recherches dans le seul but de lancer une recherche qui après tout, avait toutes les chances d'être vaine. Le temps passait et les négociations commençaient à échapper à l'assassin pour tourner en faveur du businessman. Mais celui-ci avait eu les yeux plus gros que le ventre et pourtant, Dieu seul connaissait les mensurations de son abdomen. A première vue, sa mère paranoïaque lui avait aussi assuré tous ses caprices, car la proposition qu'il venait de faire en constituait un gros. Un gros caprice mais réaliste, le Pingouin savait très bien que Talia était prête à tout lorsqu'elle voulait quelque chose et qu'au fil des siècles, son paternel avait amassé une fortune indicible.

La garde de son cimeterre de son cimeterre changea brutalement d'orientation, fouetta l'air pour venir s'abattre derrière le crâne du garde otage et ce dernier s'écroula au sol comme le corps inconscient et mollasse qu'il était. Talia garda son arme à la main, au cas où un très inspiré autre garde tente de la tuer en prenant cela comme un geste offensif mais son attention resta toute entière reservée au Pingouin à qui elle adressa ses paroles, tout en se rapprochant de la porte car elle comptait bien sortir et ainsi mettre fin au débat.

- Tu auras un pot contenant de la matière de Lazare. Elle sera conditionnée pour devenir inoffensive et transportable mais ce sera de l'authentique extrait de mon plus beau puits. Je te la donnerai, ou je te le ferai apporter, lorsque tu auras trouvé la personne que je recherche. Je te préviens, elle risque d'être dure à trouver et encore plus dure à attraper, mais je la veux vivante, impérativement. Apporte moi Catwoman et tu auras ce que tu veux dans ta collection, tu as la promesse du démon>>

Sur ces mots, Talia s'en retourna et ouvrit avec célérité la seule porte du bureau. Une fois dehors, elle arrangea ses cheveux pour y ajouter un serre-tête rendant son apparence globale plus passive et moins "assassine" sans pour autant altérer son côté femme d'affaires et dévala les marches et les couloirs qui la séparait du casino. Quelques joueurs en pause virent alors peut-être apparaître Talia Head, le regard sevére mais la démarche assurée, sortant de nulle part, traversant la pièce pour aller parler avec deux autres personnes, un homme et une femme "absolument charmants mais un peu discrets, peut être timides ?" avant de sortir sans autres préavis.

[ HRPG : Voilà, le sujet est fini pour moi ! J'ai hâte de voir ta réponse et qu'on fasse un nouveau RP ensemble, peut être quand tu auras attrapé Catwoman ? Merci encore pour ce RP. ]
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   Ven 15 Juin - 17:54

Talia était partie, il avait pris soin de bien regarder son départ. Quelque chose digne d'elle, on ne pouvait détacher ses yeux, fermes, sans prendre de détour bizarre et de toute évidence bien entretenu. Cobblepot parlait bien du derrière de la belle assassine, pas de son espèce de tour de passe-passe avec son sabre. Il n’en avait tellement rien à foutre. Il se retourna vers les autres gardes qui ne bougèrent pas d'un iota.

Qu'est-ce que vous attendez ? *fixant un garde sur sa gauche* réveillez-moi ce crétin. Il bave sur mon tapis.

Deux hommes s'exécutèrent rapidement réveillant le garde qui était très probablement sujet à une commotion. Il avait les yeux un peu retournés et avait du mal à se tenir sur ses pattes. Il regardait fixemement le Pingouin, la bouche tout ouverte avec un regard vide. Oswald regardait les deux hommes qui forçaient la malheureuse victime de miss. Al'Ghul. À se tenir debout.

Mais vous attendez quoi? Foutez-moi le camp. Vous croyez que ça m'intéresse de voir sa gueule d'endive molle devant moi? Sortez-moi-le d'ici. D'ailleurs, sortez tous d'ici, et dites à une serveuse de me ramener un plateau de fruit de mer. Non, mais c'est vrai, elle m'a dérangé durant mon en cas du soir. Allez et grouiller vous j'ai faim.

Cobblepot leur parlait fort et sec, mais il avait le droit. Il avait gagné le droit de se comporter de la sorte. Il avait fait fortune seul. Il était parti de rien et était devenu quelqu'un. Il était partit de moins que rien, traînant une réputation de corrompue par la faute de Wayne. Regardez-le maintenant. Propriétaire du plus gros casino de Gotham, riche, puissant et influent. L'argent il en avait, on en a jamais trop, mais pour l'instant ce n'était pas une urgence. Il aurait une belle pièce à ajouter à sa collection. Le Lazare, le secret de la vie éternelle et il en aurait un petit peu. Il avait encore eu quelque chose que les autres ne pouvaient avoir. Il avait encore une fois réussi. Enfin, s'il ramenait le chat au ninja. Ça ne devait pas être trop compliqué. Il se mit à réfléchir quand on cogna à la porte. C'était une des plantureuses serveuses du Iceberg Casino, avec un énorme plateau-repas. Oswald sourit et bascula dans sa chaise. Il prit une bouffée de sa cigarette et souris.

Salut ma belle. Laisse le plateau et vient donc te mettre à l'abri sous l'aile du pingouin.

C’est sur cette phrase pleine de sous-entendus que la porte du bureau de referma.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's not Holiday on Ice [11 Janvier 2012]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MONTMARTRE - Mercredi 4 Janvier 2012
» Sorties Janvier 2012
» Bélier - Janvier 2012.
» Crop du 14 janvier 2012
» Taureau - Janvier 2012.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Diamond District :: Iceberg Casino-
Sauter vers: