RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Capitaine Boomerang

Aller en bas 
AuteurMessage
Cpt. Boomerang

avatar


MessageSujet: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 10:14

Nom : Harkness

Prénom : George

Surnom: Digger (c’est un mot australien qui veut dire Soldat)

Âge : 40 ans

Sexe : Masculin

Nationalité : Australienne et Américaine

Groupe : Criminel (Gun for hire)

Alias : Capitaine Boomerang

Affiliation : Suicides Squad , ancien membre des Rogues (Central city)

Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Statut : Célibataire

Profession : Criminel à temps plein

Description physique :

Il y a longtemps mon costume aurait pu être décrit comme bleu ciel avec beaucoup de petits boomerangs dessus. Mais nous sommes aux 21ième siècles et les choses ont changé. Je porte normalement une tuque noir ou bleu foncé avec un petit boomerang sur le devant. J’ai un foulard blanc très long attaché au coup. Un grand imperméable bleu foncé me recouvre. À l’intérieur plusieurs boomerangs y sont dissimulés sous le modèle des balles de fusil. J’ai également des boomerangs à la ceinture. Je porte un juste au corps de coton bleu foncé et des pantalons amples également de couleur bleu foncé. Mes souliers sont d’un ordinaire. Brun ou noir, elles ne font pas vraiment partit de mon costume. Je porte également des gants noirs en permanence afin d’éviter de laisser des empreintes digitales.
Pour ce qui est de mon corps, je me suis beaucoup « raffermi » dans les dernières années. Ayant passé à deux doigts de la mort j’ai décidé de me remettre en forme, afin d’éviter cela le plus longtemps possible. J’ai les cheveux bruns et j’avoue que j’aime porter les favoris parfois. Je cale affreusement du devant de la tête (Calvitie) ce qui fait que je porte presque toujours un couvre-chef. Mes yeux sont bruns et ma barbe n’est pas toujours bien faite.

Description psychologique :

J’ai toujours trouvé que le monde était vraiment malhonnête et pernicieux. Toute ma vie j’ai grandi en croyant que certains mensonges étaient des vérités et certaines vérités des mensonges. Je n’arrive plus vraiment à distinguer ce qui est bien du mal. Ayant fait parti de la Suicide Squad on nous demande de tuer et c’est bon… et on si on le fait ailleurs c’est mal? Pour moi tout ceci est de la foutaise. Je ne suis pas d’un naturel colérique, mais je me laisse allez à mes vieux démons de temps à autre. J’aime travailler en équipe, mais ne me demandait pas de surveiller vos arrières, je n’ai qu’un but, me tirer du danger, moi, et si ça implique de vous laisser mourir je le ferai.
Mes gadgets coûtent chers et le réseau qui parfois me permet de faire crédit, n’aime pas attendre ses paiements. Je ne rechigne donc pas à faire des contrats contre de l’argent. Si personne ne veut m’engager, j’irai en chercher. Bref ma notion du bien et du mal est vraiment maniable et je n’ai vraiment pas envie de crever de faim.


Histoire :

L’enfance



J’ai été élevé dans une petite ville d’Australie du nom de Kurrumbura. Ma mère se nommait Betty Harkness. Notre maison était située dans une partie plus campagnarde de la zone urbaine. Souvent seul avec ma mère à la maison je devais aider aux tâches hebdomadaires. Mon père et mon frère un peu plus vieux partaient souvent en ville pour les affaires. Secrètement J’espérais qu’il ne reviendrait jamais. J’avais toujours qu’ils me rejetaient, sans jamais comprendre pourquoi. Ils ne m’autorisaient jamais à aller nulle part avec eux et j’avoue qu’avec le temps je l’ai pris comme un acte de rejet. Un jour, ou je tentais de fuir mes corvées en l’absence de mon père un courrier arriva avec un paquet pour Georges Harkness, j’en étais complètement bouleversé, je n’avais jamais rien reçu avant… je n’avais tout simplement rien à mon nom … : [img]http://media.comicvine.com/uploads/6/64695/1558534-05.jpg


Rapidement je pris possession du paquet une fois le choque passé je décidai de l’ouvrir et j’y trouvai un boomerang. C’était assez inusité, mais comme personne ne me donnait jamais rien je décidai de m’en servir :





alors je lançai le boomerang avec une rage. Comme si je lançais au loin toute la merde qui m’était arrivée dans ma vie. Mais si j’ai appris une chose dans toute mon existence, c’est que peu importe ce qu’on tente d’éloigner de nous


ça finit toujours par revenir...

Je continuai à recevoir chaque semaine un boomerang, de la part de cet inconnu. Je n’avais aucune idée, qui il était, mais à force d’en recevoir je me perfectionnai. Je devais cacher les boomerangs que je recevais, car mon père les jetait systématiquement aux ordures. Un jours lorsque j’avais 18 ans j’ai voulu faire un coup d’argent et montrer à la famille que j’étais capable moi aussi d’apporter un revenu à la famille. Mais je me fis prendre à tenter de cambrioler la banque du village avec mes boomerangs. En revenant, à la maison mon père me fit rapidement comprendre que je devrais partir… que j’étais, un bon à rien de criminel. Ma mère me donna de l’argent et un passeport. Elle me donna aussi l’adresse de quelqu’un aux États-Unis, l’adresse de celui qui m’envoyait tous les paquets. Le lendemain j’étais dans un avion en direction de Central city.

Central City



ce fut mes belles années. Je découvrais enfin la vérité. L’homme qui m’envoyait tous ses objets était en fait M. W. W. Wiggins, un fabricant de jouets américain. Il m’offrit un travail comme animateur et vendeur de boomerangs. Je créai le costume et le personnage de Cpt. Boomerang. Malheureusement le succès ne vint pas. Tout les enfants au lieu de s’intéresser à moi, s’intéressait à Flash… les chèques de M. Wiggins finir par rebondir, et alors qu’il avait tout misé sur moi, il fit une faillite monstrueuse et perdit tout. J’ai alors compris que le seul moyen de devenir plus populaires serait de détruire The Flash. Alors je me sauvai et ne donna plus jamais de nouvelle à Wiggins, tant que je ne pourrai rembourser ma dette je ne pourrai le revoir.
Je fis une tentative, mais je fus rapidement mis en échec pas le scarlet speedster. Une fois en prison je reçus la visite de Mirror Master et des rogues. Je me joins à eux et je peux enfin faire exploser mes talents. J’avais enfin jeté ma vie de misère aussi loin de moi, je ne m’étais jamais senti aussi chez moi qu’avec les rogues… Mais comme je l’ai déjà dit,


Tout finit toujours par revenir


Je me fis arrêter… et c’était la prison pour moi, à nouveau.

Suicide Squad et ma mère



En prison on me proposa de me joindre à une équipe pour avoir ma rédemption. Il appelait ça Suicide Squad, moi j’appelais ça, le super esclavage. Toutes ces idioties de rédemption et de devoir civique, c’était ridicule. Ce n’était pas comme les rogues. Lors d’une mission très importante, je choisis de terminer l’objectif plutôt que de sauver un coéquipier. Le suicide squad me posa alors des questions. C’était complètement stupide. Nous étions des repris de justice obliger de faire des missions suicides. Sois on faisait les missions, soit on retournait en dedans. Je n’avais pas à couvrir les fesses de personnes. Sauf les miennes évidemment. Juste au moment ou je pensais m’échapper, j’ai eu des nouvelles troublantes. Ma mère était morte.



Je repris donc l’avion avec un sauf-conduit pour assister à l’enterrement de ma mère. Je devais aller montrer mes respects. L’enterrement fut triste, mais lorsque mon père vint me voir pour m’insulter les choses débordèrent. Il m’accusa d’avoir jeté le discrédit sur ma famille et sur ma mère. Je lui répondis qu’il ne pouvait plus me brusquer, qu’il était certes mon père, mais qu’il ne pouvait plus me brusquer comme si j’étais un enfant. Dans la rage, il me révéla tout, que Wiggins était en fait mon père, et qu’il ne m’avait jamais aimé. Sa rage fut communicative, car une seconde plus tard sa tête était séparée de son corps par l’un de mes boomerangs.
Je revins aux États-Unis et mit tout ma rage au service de la Suicide Squad. J’en fis partie jusqu’à se qu’elle fut fermée et je reçus ma glaciation… l’avenir s’offrait maintenant à moi.

Gotham



Quand on me relâcha dans la nature, je me rendis compte que le monde avait bien changé. Il faut avouer que je me sentais un peu obsolète. Les technologies avaient envahi le monde et un super vilain au boomerang était ma foi peu intéressant pour les équipes. Je commençai donc à trouver de petits emplois ici et là.
Je me fis des contacts à Gotham surtout en la personne de Calculator qui me donna plusieurs contrats. C’est notamment là que je découvris qu’un super vilain comme moi avait encore sa place. Gotham était une ville sans pouvoir. C’était un endroit de prédilections pour moi. Les autres étaient au final mon égale, même Batman le justicier n’usait que de technologie. Je fus d’ailleurs très amusé de constater l’a présence de boomerang dans son attirail. Je fis de plus malheureuse rencontre comme cette fois où je fus intoxiqué par le joker


Je découvris également à cette époque que j’avais eu un fils. Owen Mercer, qu’il s’appelait! C’était étrange, car je n’aurais jamais pensé avoir un fils un jour. Je fis quelque tentative pour me rapprocher de lui, mais sans succès. Je me lançai donc à nouveau dans le crime, ou j’eus à faire quelque coup principalement avec Deadshot, et d’autre Gun for Hire de Gotham, que j’avais connu dans le suicide squad.
Un jour je retournai voir Calculator, qui me donna enfin la chance de briller dans un contrat intéressant. Je devais assassiner le père de Tim Drake, Jack Drake. Ne cherchant pas à savoir le nom du donateur de contrat, tout se que je savais c’est que la paye était intéressante… il va sans dire que cette attaque fut une réussite.




J’étais très heureux de ma réussite, mais se salopard de Jack Drake, m’a laissé un souvenir poignant… des balles dans le torse je croyais vraiment que j’allais mourir.


Pour ce qui est du petit Tim Drake il était pas plus mal j’ai sus qu’il avait été adopter par un l’enfant chérie de Gotham, Bruce Wayne. Coté histoire d’adoption on a connu bien pire, mon histoire d’ailleurs était bien pire. De retour en prison je finis par voir un visage que je connais.


Résurrection et Suicide Squad… encore (New 52)



J’ai été longtemps en soins à l’hôpital, je ne savais pas qui payait pour moi, mais on me réhabilita complètement. Ensuite on me condamna à vie à la prison. Je passai un an là-bas, à me remettre en forme, puis on vint finalement cogner à ma porte.
J’ai su que c’était le suicide Squad qui avait payé pour mes soins, ils avaient dans l’objectif de reformer le groupe. J’y avais toujours une place. Je savais qu’il me voulait absolument, car, il n’aurait pas payé aussi cher pour me remettre sur pied. J’acceptai donc la mission.


La nouvelle équipe me plaisait bien, Deadshot je le connaissais et Harley aussi les autres je m’en foutais, et Waller était toujours responsable du projet. Nous avons fait une mission ensemble jusqu'à maintenant, j’ai eu mes différents au niveau du leadership avec Deadshot.


Mais au final on a toujours réussi à s’entendre. L’équipe à ce que je sache n’a pas été dissoute cette fois. Mais selon ce que je sais, nous sommes tous retournés dans le domaine civil. Nous avons tous repris notre vie d’avant. J’ai choisi Gotham comme nouvelle maison, mes talents y sont plus efficaces. J’espère que Waller nous foutra la paix.
J’ai eu quelque problème récemment avec Red robin. L’espèce de copie plus vieille de l’avorton qui suit Batman comme un chien de poche. Il se battait comme s’il en avait personnellement après moi. Je ne comprends pas trop, mais bon il y a eu altercation :


Mais à la dernière seconde, il a démontré sa faiblesse. Je savais que Batman ramollissait les gamins. Là où j’avais vu du potentiel de la vraie rage, il n’y avait que couillardise et lâcheté. J’ai préféré partir lorsqu’il m’en donna l’occasion, de toute façon j’avais prouvé ce que je voulais prouver, c’est qu’il ne pourrait jamais gagner face à moi.


Mais moi en attendant, j’ai bien l’intention de me faire un nom dans la profession. Gotham est mon nouveau chez moi, et entre deux missions du suicide Squad, je vais foutre le bordel monstre dans cette ville et devenir plus riche que je ne l’aurais jamais imaginé. La mission si je l’accepte, ne pas crever et faire tomber Batman. Nous verrons si tes « batarangs » valent ce que j’ai dans mon attirail…



Famille :
Walt Wiggins (Père Biologique)
Betty Harkness (mère, décédée)
Ian Harkness (père adoptif, décédé)
Tom Harkness ( Frère par adoption, vie en Australie)
Owen Mercer (Fils)

Alliés: Suicide Squad, Harley Quinn, Deadshot, Vertigo, Calculator

Ennemis : Justicier en tout genre

Compétences : Maîtrise parfaite du Boomerang

Plusieurs types de boomerang :
Boomerang classique
Boomerang explosif
Boomerang rasoir (Boomerang utilisé pour tuer Jack Drake, il est capable de coupé la peau et les os)
Boomerang électrifié
Boomerang éclaire : (une technologie interne le fait voler extrêmement vite… l’équivalent d’une balle de fusil)
Boomerang ITS : Brouille les signaux informatiques.


Hors Jeu :

Présentation: Je suis un garçon j’ai 25 ans et je vis à Trois-Rivières. Je suis un admirateur de comic-book.

Disponibilités : difficile à dire, mais le plus souvent possible

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage?

J’adore Suicide Squad et particulièrement Cpt. Boomerang, j'étais super content de le voir revenir dans New 52, avec Harley et Deadshot.
Puis comme je ne suis pas certain de mes horaires RP, j’ai choisi un personnage avec peu d’importance.
J’ai aussi remarquez que vous aviez un Tim Drake très actif, ça ma motivé encore plus Smile


Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points? Oui et oui.
Revenir en haut Aller en bas
Tim Drake

avatar


MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 10:34

....... .____.

Bienvenue quand même Very Happy

........... ....... Pourquoiiiiiii ? T___T

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Spoiler

avatar

Localisation dans Gotham : Là où il y a de l'espoir

MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 13:02

Belle banque d’images que tu as là.

Pour moi c’est bon, j’accepte. Même s’il s’agit d’un vilain de Central City, son implication dans Gotham le rend viable pour le forum. Pas de super pouvoir, ou de truc du genre, je ne vois aucun problème à voir Capitaine Boomerang se balader dans la ville. Ne soit pas trop dur avec Tim Drake, il est fragile. Tu ne veux pas le voir quand il pète les plombs…

Validé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Talia Al'Ghul

avatar

Localisation dans Gotham : Wonder City

MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 15:27

Rien à redire.
Tu est validé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cpt. Boomerang

avatar


MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 16:30

Tim: Enchanté Smile

Merci Smile

Est-ce que sa veux dire que je peux jouer? à partir de maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 16:35

Bha oui, deux validations, tu peux jouer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
W.Vertigo/Comte Vertigo

avatar


MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mer 7 Nov - 16:52

Bienvenu ex-collègue du Suicide Squad!
Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Jeu 8 Nov - 11:37

Hey !
A la bonne heure !
Bienvenue ~

_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   Mar 13 Nov - 11:42

Je valide également, Bienvenue à Univers Gotham Boomerang!

_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Capitaine Boomerang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Capitaine Boomerang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» LE BOOMERANG DE "LINGALA FACILE"..ZAC?
» Nouveau Capitaine-Commandant
» WIP du capitaine Flam par Duke Fleed
» collections de cartes publicitaires, Cart'com Boomerang etc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Salle d'attente :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: