RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Dr. Business

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Dr. Business   Dim 30 Sep - 11:31

Oswald fit arrêter sa limousine en avant de cette vieille usine désaffectée qui avait changé de propriétaire. La limousine noire se fondait presque dans la pénombre de cette nuit tardive de la fin du mois de juillet. Il avait eu un mois de juillet terriblement chaud et la seule fraîcheur de la nuit ne pouvait faire descendre le mercure dans des conditions agréables. La lumière de la porte nouvellement changée de l'usine se reflétait dans le teinté des vitres de la voiture. Lorsque la porte s'ouvrit, un homme de main du pingouin sorti suivit de Cobblepot lui-même. La chaleur fit grimacer le pingouin qui avait profité d'air frais dans sa bagnole. Le contraste était encore plus grand qu'on n'aurait jamais vu Oswald Cobblepot sans son costume en queue de pie. Il s'appuya sur son ombrelle pour faciliter sa marche jusqu'à la porte. Une jolie fille était descendue de la voiture avec un auvent afin de le refroidir. Ainsi que deux autres hommes de main. C'est donc ce cortège atypique de 5 personnes qui se rendit à la porte haute sécurité.

Oswald tassa un des hommes de main puis cogna à la porte d'un air agressif. Il regarda la caméra qui trônait au-dessus de la porte. Un système assez basique de reconnaissance. Il se doutait bien que le très cher Dr Wade devait le regarder en ce moment dans sa forteresse désaffectée.

Tu me fait entrer Doc? Je suis en train de cuire dehors...

Oswald ne dit mot de ce qu'il pensait vraiment. Cette usine était un repaire de perdants, aucune classe, aucun intérêt. Une usine décrépie à peine rénovée pour n'importe quel pigeon de l'immobilier. C'était idiot de croire que les terrains avaient été assainis. L'ancienne fonderie avait émis plein de résidu de plomb et autres matériaux nocif qui s’était infiltré dans le sol. La compagnie qui devait s'occuper de décontaminer les sols était une filière de l'empire Falcone il y a de ça quelques années. Cobblepot le savait, car c'est lui qui avait servi d'arbitre entre la mairie qu'il tenait dans sa main et la compagnie de Falcone qui était partenaire de business avec lui. Ils avaient décontaminé une partie des sols, mais la plupart avaient été donnés en sous-traitance et le travail n'avait pas été fait. Bref. Le pingouin voulait rentrer à tout prix, car simplement le fait d'être dehors était un peu toxique... En fait moins que de vivre ici, mais quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dr Wade

avatar


MessageSujet: Re: Dr. Business   Lun 1 Oct - 16:53

Assis sur son vieux fauteuil en plein milieu de son laboratoire toxique, Wade ne sentait pas les émanations de métaux lourds lui monter au cerveau. En même temps, fallait dire qu'il avait autre chose à faire. Armé d'une pince à épiler, d'un minuscule tournevis de ses lunettes de soudeurs, auxquelles il avait rajouté une fonction loupe, il bricolait un minuscule appareil à la forme d'insecte posée sur sa table roulante. Le docteur est vraiment très concentré sur son travail à tel point qu'il aurait pu en tirer la langue. Seulement, il était du genre poli et, même lors du travail de haute-précision, il la gardait dans la bouche, surtout que là, une moindre goûte de salive ne vienne détruire plusieurs jours de boulot :

"Allez !" S'encourageait-il en prenant une profonde respiration. "Encore un circuit imprimé à installé et cette arme de piratage massive sera prête."

Lentement, Wallace attrapa un mouchoir en papier et essuya la sueur sur son front. Il savait qu'il n'était plus qu'à quelques millimètres de créer un appareil volant miniature capable de trouver et capter les signaux internet ainsi que télé pour le rediriger vers sa télévision. N'ayant pas vraiment envie de payer une multinationale pour avoir les chaînes de son pays et ses telenovelas favorites, le brésilien avait décider d'agir tout en laissant aller son imagination. Ainsi, il saisit le dit circuit avec délicatesse, et surtout la pince à épiler. Le composant était à peine plus gros qu'une tête d'épingle et il le manipulait avec une grande minutie. Le moindre mouvement brusque et il pouvait perdre ou briser cette minuscule pièce électronique. En le mettant dans la carapace du petit robot faite d'un alliage ultra résistant, le circuit serait en sécurité. Allez, encore un millimètre à prendre soin de cet engin...un demi millimètre maintenant et...quelqu'un se mit soudain à frapper à la porte du bâtiment, faisant sursauter le pauvre scientifique.

Bien sûr, le circuit fit un vol plané à travers la pièce, atterrissant dans une caisse à outil ouverte. Inutile de préciser que le retrouver se révèlerait très dur sinon impossible. Wade poussa alors un soupir de désespoir. Il était bon pour une nouvelle série de nuits blanches. Posant ses outils et relevant ses lunettes sur son front, le Docteur se leva et se dirigea vers la porte. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il ne savait pas qui était son visiteur, la caméra au-dessus de sa porte étant relier aux téléviseurs du poste de sécurité à l'entrée du parking de l'usine. Certes, il pouvait aussi voir les images émises de sa caméra à partir de son ordinateur ou de son smartphone, mais le premier était en train de calculer des tas de données tandis que l'autre était bien enfoncé dans la porte du bleu de travail du scientifique.

Il ouvrit alors la porte et fut pour le moins surpris de découvrir une bande d'armoires à glace en costume cravate, une belle demoiselle et...haut d'un chapeau haut de forme ? Ah non, Wallace baissa la tête et découvrit un invité richement vêtu, sûrement le patron de la petite bande. Tout en dévisageant le bonhomme au monocle, se rappelant vaguement l'avoir déjà vu quelque part, Wade déclara :

"Euh...bonsoir et vous êtes ? Si vous êtes encore des fédéraux, ma réponse vous la connaissez déjà. Votre proposition vous la mettre là où le soleil ne brille jamais. Si non, ben qui êtes-vous alors ? Et comment me connaissez vous ?"

Il fallait excuser le pauvre docteur, il était encore nouveau en ville et n'avait pas eut le temps de mettre un visage sur tout le gratin de Gotham, d'ailleurs en attendant la réponse de son interlocuteur, il avait sa main prête à claquer la porte au nez, juste au cas où.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Dr. Business   Lun 1 Oct - 18:40

Un des hommes de main d'Oswald plaça son épaule dans l'embrasure de la porte et la repoussa. Permettant à Oswald et les autres de passé. Cobblepot se doutait bien qu'une entrée comme celle-là ne devait pas satisfaire son hôte, mais il avait assez attendu à la chaleur insoutenable. Il se devait d'entrer, après tout il était Oswald Cobblepot...

Il fallait l'avouer le fait que le Dr. Wade ne sache pas qu'il fût l'insupportait au plus haut point. Avec tout l'argent investi, dans ses opérations de relation publique et avec ses présences assidues au côté du maire et de la presse. Ça donnait quoi de se forcer à être une figure puissante de la ville si son nom n'était pas sur toutes les lèvres??? Il se calma intérieurement, bien que son ressentiment avait été bien dissimulé. Il décida d'adopter une attitude plus amicale après tout il avait besoin des services du brésilien et il avait choisi de le faire de façons très officielles.

Hey bien Doc, vous devriez sortir plus souvent, vous devriez venir faire un tour à mon casino, ça vous changerait les idées et ça vous apprendrait à connaître les gens qu'il faut connaître dans cette ville. De toute façon nous somme fait pour nous entendre vous aimer pas les fédéraux et moi non plus. Il tendit une carte au Dr. Wade.


Il aimait laisser des cartes lorsqu'il venait faire des affaires légales. C'était plus professionnel et ça lui donnait un statut. Il y avait certes un numéro sur la carte, mais c'était tout bonnement celui du casino. Il aurait pus être trouvé dans n'importe quel annuaire de Gotham. Il ne donnait jamais son numéro personnel, tout le monde passait par sa secrétaire, sauf les clients "privilégiés". Ceux qui avaient son numéro étaient surs à 100% parce que c'était une ligne sécurisée hors de toute écoute. Il s'alluma par réflexe une cigarette sans demander s'il avait le droit dans cet endroit. Il pompa et regarda son interlocuteur.

Tu dois payer une fortune de loyer de cette vieillerie il fit un signe circulaire de la main pour désigner l'entrepôt. Tu dois courir les contrats... je me trompe?

Il pompa sa cigarette avec un sourire et un petit regard malicieux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dr Wade

avatar


MessageSujet: Re: Dr. Business   Ven 5 Oct - 17:35

Sans même avoir le temps de réaliser, Wade vit le nabot et sa bande entrer dans son laboratoire sans permission. Encore des types qui se pensaient tout permis parce qu'ils roulaient en limousine. Rien que pour la leçon, le docteur aurait activer quelques uns de ses pièges persos. Vu comment était disposé le groupe, deux des mastodontes finiraient électrocuter, un autre avec une jambes casé et le visage du nain rongé par l'acide. Seulement, c'était un coup à se mettre pas mal de mauvaises personnes à dos pour des broutilles. Wallace se calma donc intérieur, laissa tout le monde entrer et comprit qu'il avait fait le bon choix en voyant la carte de visite que son invité miniature lui tendait :

"Oswald Cobblepot ?"
Dit-il en récupérant la carte. "Ah oui, ce Oswald Cobblepot. Vous me voyez confus monsieur, mais j'avoue ne pas comprendre pourquoi un homme aussi impeccable viendrait faire dans mon humble demeure ? Et puis, ne m'en veuillez pas de rester sceptique quant à vos relation avec les agences fédérales. C'est que d'après les journaux vous avez un tas d'amis haut placé."

Du coup, le scientifique comprenait pourquoi le nabot se sentait tout permit. Après tout, il était l'un des milliard les plus en vue de Gotham, derrière Bruce Wayne bien sûr, mais tout de même. N'ayant jamais vraiment étudié la criminalité de la cité, surtout quand il était occupé à fréquenté la criminalité de son propre pays, Wade ignorait les exactions dont était coupable le Pingouin. Bon, il avait bien sûr entendu des rumeurs à son sujet, c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne s'était pas précipité sur la cigarette que Cobblepot venait d'allumer. Ça et le fait qu'une des armoires à glaces lui pète un bras si jamais il s'approchait trop près de leur boss. Il se contenta donc de les avertir :

"Si vous fumez ne vous approchez pas du gros engin là-bas." Fit-il en désignant une sorte de fenwick géant. "Il est alimenter avec un carburant extrêmement instable qui risquerait de vous exploser au visage."

Une fois les consignes de sécurité données et espérant que, par pur réflexe de Pavlov, le Pingouin n'aille fumer sur la machine, Wade écouta ce que son interlocuteur avait à dire. Il s'était mit à le tutoyer et semblait à la fois bien et mal informé. D'ailleurs Wallace ne tarda pas rectifier ses informations :

"Vous savez, avec la concentration de métaux lourd dans le sol et les murs, le loyer de toute cette bâtisse, parking inclue, est moins cher qu'une chambre de bonne en centre-ville. En plus, mon pauvre proprio ignore que j'ai créer un gel capable de dissoudre ces mêmes substances nocives. J'ai donc fait un belle affaire, enfin je crois."

Et oui, penser que Wade n'était qu'un de scientifique trop occuper à leur travail qu'ils en devenaient très naïf était une erreur. Même s'il se tuait vraiment à la tache dans ses recherches et inventions, Wallace venait des Favelas, il savait détecter les embrouiller et il savait marchander. Le Brésilien tenta d'ailleurs de le faire comprendre à son interlocuteur en reprenant :

"Non, je ne suis pas à l'affût de contrats. J'ai des rentes régulières issu de tous les brevets que j'ai déposé, plus un salaire d'universitaire. Je ne suis certes pas millionnaire, mais je ne manque pas d'argent."

Wade se déplaça ensuite vers la tablette à roulette où il travaillait. Il rangea le tout à côté de son lit avant de se retourner en demandant :

"Et si vous disiez pourquoi vous êtes là, monsieur Cobblepot ? Vous avez envie de financer quelques uns de mes travaux ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Dr. Business   Ven 5 Oct - 18:26

Oswald fit un sourire, il écouta patiemment le Dr. Wade tout en fumant sa cigarette et dans sa tête il se dit: Voilà! le Respect, et il est bien élevé notre petit inventeur. Il jeta un oeil aux fenwick explosifs et commença à expulser ça fumer de cigarette de l'autre coté. Comme si la fumer pouvait causer une explosion.

En fait, oui Doc, vous avez mis le doigt sur quelque chose. Je me sens l'âme au mécénat.

Il fit un sourire pris une bouffée et claqua des doigts. Un de ses hommes de main pris le l'ombrelle du pingouin. Il l'ouvrit à l'intérieur... une chance qu'Oswald n'était pas superstitieux. En fait il n'ouvrit pas l'ombrelle à proprement dit. Il dévissa la pognée qui était exagérément grosse. Il en sortit deux feuilles bleues rouler comme des parchemins. C'était ce que les architectes appelaient un bleu de travail ou en anglais: un Blueprint. Il remit les blueprints à Oswald et revissa la poignée de l'ombrelle et la remit également à son patron. Ensuite il reprit une position debout bras croisée sur le devant. Oswald qui n'avait pas bougé et avait profité pour fumer tranquillement laissa tomber sa cigarette par terre et l'écrasa avec son pied. Il se doutait bien que l'action devait avoir énervé le propriétaire des lieux, mais il l'avait fait délibérément pour prouver sa supériorité.

Voyez vous Doc, j'ai deux projets qui me tiennent énormément à coeur. Pour ce qui me tient à coeur, j'ai besoin du meilleur. A ce qui se raconte mon cher M. Wade, le meilleur c'est vous. Je ne vous cacherai pas que j'ai deux passions dans la vie. La première c'est l'information, j'adore tout savoir, et tout connaître. Je crois que ce n’est pas l'information que l'être humain se lève au-dessus de la mêlée. Un peu comme un oiseau vole au-dessus de nous. Vous savez se qu'on dit: Celui qui à l'information à le pouvoir. Le pouvoir de choisir de diffuser l'information ou de la taire. C'est à cet endroit précis ou vous intervenez.

Oui encore un long préambule d'Oswald Cobblepot. Il n'avait toujours pas ouvert les bleus de travail qu'il tenait de sa main et il s'accotait paresseusement sur son ombrelle. Il regarda le brésilien avec le même sourire qu'il ne l'avait pas quitter depuis le début c'était un sourire franc et honnête.

Vous avez une table ou un chevalet ou je pourrais ouvrir les plans. J'aimerais vous montrer mon nouveau rêve.

Il tapota son chapeau avec les plans de manière toute douce. Il coincait toujours son monocle dans son oeil avec sa joue dans un réflexe. Le Dr. Wade pouvait probablement ce voir dans l'oeil du pingouin. Une étincelle d'intelligence et d'envie brûlait dans son oeil et c'était soi signe d'un excellent présage ou d'un très mauvais présage. Avec Oswald Cobblepot on ne pouvait jamais vraiment savoir. Mais le brésilien allait bientôt s'en rendre compte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dr Wade

avatar


MessageSujet: Re: Dr. Business   Jeu 11 Oct - 19:02

Pressentant que quelque chose de pas clair se tramait dans son labo, Wade resta immobile. Vu les molosses entourant Cobblepot, il ne valait mieux pas tenter de bouger trop brusquement ou de manière trop suspecte. De son côté, le Pingouin finit par affirmer qu'il avait bien envie de jouer aux mécènes. Pas vraiment une bonne nouvelle pour Wallace. Après tout, le nabot était sans doute le genre de milliardaire à aimer faire faire n'importe quoi aux personnes qu'il paie sous prétexte que... et bien il les paie. Le brésilien avait déjà eut à faire à ce genre de bonhomme dans le passer, des agents du gouvernement qui, au lieu de promettre de l'argent, le faisait bosser sur des projets peu reluisant en échange de remises de peine.

Toujours sans bouger, le scientifique regarda Cobblepot sortir deux plans de son ombrelle avant d'écraser sa cigarette par terre. Il n'y avait pas de doute, ce type se croyait tout permit et aimait le faire savoir. Dommage pour Wade, le Pingouin avait loupé une petite tâche d'huile moteur à quelques centimètres du mégot. Ça aurait pu être marrant de voir la chaussure hors de prix de cet invité encombrant prendre feu. En attendant, au lieu de hurler et courir dans tous les sens, il commença un monologue à propos de ses affaires et de ses goûts. La fin du discours ne plu pas vraiment à Wallace. Comme il aurait pu s'en douter, le nabot voulait que l'inventeur lui construire quelque chose en rapport avec l'information. Que voulait-il ? Des micros ? Des brouilleurs d'ondes ? Non, il aurait pu avoir ce genre de chose sur internet. En tout cas, le Brésilien tenta de faire comprendre qu'il n'était pas vraiment intéressé par la proposition :


"Je crois que vous vous trompez d'endroit monsieur Cobblepot. Voyez-vous, j'ai la chance d'avoir assez de talent pour ne plus à avoir à accepter de construire quelque chose venant du cerveau de quelqu'un d'autre. J'ai arrêté de bosser sur contrat il y a bien longtemps maintenant. J'imagine, je construis et je vend si ça intéresse quelqu'un ou je dépose le brevet. Si vous voulez contrôlez l'information, vous pouvez toujours acheter un journal, un site internet ou une chaîne de télé."

Sachant pertinemment qu'il était en train de naviguer sur une pente glissante, Wade mit ses mains dans ses poches, saisissant son téléphone portable. Au cas où la situation s'envenimerait, il pourrait peut être réussir à appeler la police ou déclencher ses pièges. Il fit ensuite un pas vers la porte de son labo en déclarant face à la demande du Pingouin :

"Encore une fois monsieur Cobblepot, je crois que vous faites erreur sur la personne. Je suis un inventeur, pas un ouvrier. Je peux voir si vos plans sont réalisables mais je ne pourrais en aucun cas construire quoi que ce soit pour vous. Car si j'accepte de le faire, je sais que des membres du gouvernements viendrons dès le lendemain me harceler pour que je construire des saloperies en tout genre pour eux. Si jamais je peux vous fournir les adresse d'excellents ingénieurs en freelance."

Un raisonnement qui pouvait paraître paranoïaque, mais qui avait marché jusque là. Maintenant est ce que le Pingouin était du genre à accepter facilement un refus ? Un question à laquelle Wade n'allait pas tarder à avoir la réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Dr. Business   Jeu 11 Oct - 20:38

Vous savez Doc, je ne suis pas vraiment le genre de personne à qui on peu dire non.

Il avait un peu durci le ton. Son oeil s’était crispé autour de son monocle. La femme qui accompagnait Cobblepot n'avait jusque lors continuer sans cesse d'afficher un sourire béat. Mais lorsque le brésilien lui répondit non, son sourire s'effaça pour donner une expression mélangeant la peur et une tentative de sourire forcé. Cobblepot s'avança quand même vers se qui semblait être une table de travail et ouvrit ses plans.

Bon nous allons mettre le fait, de cette incartade sur le fait que vous ne me connaissiez pas encore. Vous êtes nouveau, je crois, ici non? Vous nous arrivez du Brésil non? J'ai entendu dire que le temps est très chaud en cette saison. Surtout dans la région de la prison de Sao Paulo? J'ai des amis dans le coin, peut-être les connaissez-vous? Un certain César Anderson et Luisa De Souza, des gens vraiment bien. Ils ont un fils d'à peu près votre âge. Vous le connaissez? Non? Mais si il a été marié un temps à Victoria. Oui, vous savez, il avait été pris sous son aile par un brillant avocat... comment s'appelait-il? Bon son nom m'échappe? Non sûrement vous ne les connaissez pas, après tout le Brésil est un pays énorme et si ça se trouve vous ne venez pas du même coin du tout. En tout cas, je suis sur qu'il sont son en bonne santé, vous savez la chaleur, le soleil et l'air frais. Ça garde le coeur jeune, les gens y vivent très vieux, malheureusement le taux de mort accidentel dans cette région y est... scandaleux...

Il n'avait pas arrêtez de scruté ses plans en parlant. Comme s'il s'agissait d'une banale conversation sur la pluie et le beau temps. Sur des connaissances tout à fait négligeables d'Oswald. La vérité c'est qu'avant d'avoir été cogné chez Dr. Wade, Oswald avait fait ses recherches. Il voulait le meilleur et il l'avait trouvé. Ses dossiers du MIT avaient été faciles à obtenir. Il suffisait d'arroser une secrétaire. Elles avaient accès à tout et ne représentaient aucune menace dans les yeux des patrons. C'était le B.A. BA de la corruption de fonctionnaire. Toujours choisir l'échelon le plus bas, le plus susceptible de détester son boulot et de se trouver inapprécié. En l'occurrence un petit 1000$ avait suffi. Pour le dossier de la prison de Sao Polo, ça avait coûté plus cher. 10 000$ américains pour être exact. Les dirigeants de ces pays du sud triplaient toujours leur prix quand la demande venait d'Amérique... comment il disait déjà... a oui c'est chien d'impérialiste américain. En fait, quoi qu'il en soit, il avait trouvé tout se dont il avait besoin.

Allez Doc, venez jetez un coup d'oeil à mes plans. L'un des est très basique il s'agit d'une antenne radio tout se qu'il y a de plus simple que je veux poser sur mon casino, mais j'aurais besoin d'aide pour la conception, car je veux un bon taux d'écoute et je veux un studio opérable dans mon sous-sol. Une bagatelle pour un homme comme vous. Le deuxième plan... risque de beaucoup plus vous intéresser. Je vous promets Doc vous n'aurez jamais rien vu de pareil et se qui est super c'est qu'il est incomplet. C'est un croquis que j'ai fait moi même.

Il avait un sourire enjoué. Mais ses yeux étaient d'un perçant décontenançant. La jeune femme forçait toujours son sourire. Les hommes de main eux n'avaient pas bougé. Les mains toujours une par-dessus l'autre sur le devant de leur boucle de ceinture. Il n'avait pas sourcillé d'un poil. Bref, de vrai professionnel.

((J'ai pas vue dans ta présentation si t'es parent était mort, mais bon si jamais c'est le cas dit le moi j'éditerai Smile ))

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dr Wade

avatar


MessageSujet: Re: Dr. Business   Mar 16 Oct - 13:00

(Non, tu t'es pas trompé, les parents de Wade sont toujours vivant, mais ils habitent dans une favela de Rio pas près d'une prison de Sao Paulo^^, je te laisse le modifier^^).

"Vous savez monsieur Cobblepot, je ne suis pas vraiment le genre de personne qui réagit positivement aux menaces sur sa famille."

En quelques secondes à peine, la tension dans la pièce avait augmenté. Wade savait qu'il devait la jouer serrer, mais menacer la vie de ses parents avait toujours eut le don de le mettre hors de lui. Dans le passé, nombres d'organisations gouvernementales avaient, plus ou moins à mot couvert fait des allusions sur ce qu'ils pourraient faire subir à sa famille et son mentor. Et certains d'entre eux avaient montré beaucoup plus d'imaginations que le Pingouin. Cependant, Wallace n'avait jamais cédé à ses menaces, préférant s'allier avec les pantins gouvernementaux qui lui offrait des réductions de peines. Son père lui avait toujours dit de ne jamais ce soucier de lui et sa mère. Ils étaient nés et avaient vécu une grande partie de leur vie dans la jungle des favelas Carioca et savaient ainsi comment ce défendre contre des types plus forts qu'eux. Tout en s'approchant de la porte d'entrée du labo, le Brésilien finit par répondre aux discours du millionnaire avec une pointe d'agacement :

"Vous avez bien bossé monsieur Cobblepot. Mais avez-vous travaillez jusqu'au bout ? Savez-vous que l'homme dont vous parlez a été déclaré mentalement instable par plusieurs institutions psychiatrique à travers le monde ? Certes, ce n'est qu'une sorte de folie douce et inoffensive, mais qui pourrait vite dégénérer en cas de choc émotionnel brutal. Certes, ce n'est normalement pas un problème pour vous j'en suis sûr, sauf si le fou en question est très intelligent et doué dans son travail. Qui sait, peut être que devant les cadavres de ses parents, l'homme en question pourrait développer une glacophobie aigüe et utiliser le laser orbital qu'il a aidé à construire pour le gouvernement américain afin réduire les icebergs dans la région de Gotham en tas de chaire fondue. Ou alors, il pourrait développer une haine envers les oiseaux milliardaires et, en échange d'une invention qui les rendra plus riche que Bruce Wayne et Lex Luthor, envoyer les organisations terroristes et mafieuses torturer et décapiter le seul spécimen de Gotham City ?"

La détermination brillait dans les yeux du scientifique et ses mains ne tremblaient plus. Comme la plupart des Brésiliens, il était d'un tempérament latin et toucher à sa famille revenait à avoir de sacrés ennuies, surtout avec le quotient intellectuel de Wade. Il y avait des tas d'autres moyens de convaincre le Docteur de construire les engins de Cobblepot, mais ce dernier avait choisi le plus mauvais. Gardant toujours une main dans sa poche, prête à se servir de son téléphone au moindre geste tenté contre lui, Wallace rouvrit la porte du laboratoire avec son autre bras. Se tenant droit comme un i, il déclara avec autorité :

"J'ai combattu les tyrans qui gouvernaient mon pays, monsieur Cobblepot. Je n'ai pas eut peur de leurs menaces et je n'aurai pas peur des vôtres. Maintenant partez et nous avisez pas de toucher à la familles ou aux amis de votre connaissance si vous ne voulez pas en payer les conséquences. D'ailleurs, je crois qu'il serait préférable que vous ne vous approchiez plus de votre connaissance. Et allez payer un type du câble si vous voulez une antenne sur votre casino."

Toujours en étant très méfiant et prêt à appuyer sur le bouton, Wade laissa le temps au Pingouin et ses hommes de prendre la bonne décision, en espérant qu'ils le fassent sans trop de répercutions... mais ça, il ne fallait pas rêver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Dr. Business   Mar 16 Oct - 18:57

Cobblepot ne s’exclama pas d'un commentaire cinglant comme l'aurait fait Dent. Il ne ria pas non plus d'un rire angoissant comme l'aurait fait le joker. Il ne jeta pas un regarde meurtrier à Wade comme l'aurait fait Ra's. Il se contenta de rouler ses plans. Il les remit calmement dans son parapluie et s'avança vers Dr. Wade rendu à la même hauteur que lui (bien qu'il fut plus petit) Il le regarda.

Vous savez comment je suis devenu riche M. Wade? J'ai fait fortune parce que j'ai su saisir les bonnes opportunités quand il le fallait. Merci de votre accueil.

Il leva son chapeau en signe de salutation puis fit signe à sa cohorte qui semblait extrêmement nerveuse. Même les hommes de main qui jusqu'alors n'avaient pas bougé d'un poil ne semblaient pas des plus confiants. Pourtant Cobblepot ne montrait aucun signe d'énervement ou de frustration. Il avait agi en vrai Gentleman. Certes il n'appelait plus Wade Docteur, mais bien Monsieur. C'était une nuance très subtile, mais qui démontrait le respect, qu'il avait perdu pour l'homme. En marchant vers l'extérieur, il se permit de se retourner quelques secondes vers Dr. Wade pour lui lancer un dernier petit commentaire.

Oh et en passant M. Wade. Bienvenu à Gotham. Ici votre santé mentale n'est pas un problème, c'est un pré-requis. hahahahaha

Ce n’était pas un rire angoissant, mais bien un vrai rire. Celui du type qui venait de faire une blague pas vraiment drôle, mais qui riait pour marquer la pose. Il continua à marcher entra dans sa limousine suivit de son escorte et de ses deux gardes du corps. Dans la limousine, son image sereine disparaît. Une moue rageuse apparue dans son visage qui n'avait rien de bon. Cet homme lui avait dit non et en plus lui avait manqué de respect... Oswald lui offrait la chance de sa vie et il lui avait rie au nez... il le paierait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dr. Business   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dr. Business
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jesse Petersen] Zombie Thérapie, Tome 2 : Zombie Business
» Killing is my business.... and business is good
» Un nieme novice qui a flashé sa ROM - Business mail SFR [Résolu]
» Présentation [Serious Business]
» [APPLICATION ANDROID - BUSINESS CALENDAR (AGENDA)] Business Calendar[Gratuit/Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Otisburg :: Laboratoire du Docteur Wade-
Sauter vers: