RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Disque platine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Disque platine   Mar 4 Sep - 11:02


C'est toujours amusant de chercher les problèmes. Kitrina était particulièrement bonne pour le faire surtout quand elle entendait parler de quelque chose qui captait son intérêt. Cette fois-ci, ce n'était qu'un disque, platine et autographier de la star de l'heure, mais qu'un disque de musique. Il était exposé chez un marchand de renom dans le centre-ville, jsute avant qu'il ne soit montré au grand publique, faisait rapidement le tour des élèves en passant par les sportifs, les loosers jusqu'au fan fini qui s'habillait comme l'artiste en question. Elle n'était pas du genre à apprécier ce style de musique particulièrement, mais le vol ferait le tour des journaux.

Elle sortit donc ce soir là habillée en Catgirl. Internet lui avait fourni assez de détails pour emmener à sa ceinture le matériel nécessaire pour passer les gardes et se camoufler du système d'alarme en place. Elle était passé trois jours plutôt pour repérer les caméras en plaçant sur ses oreilles des écouteurs. Facile à son âge de se diriger vers un rayon sans se faire questionner. Ele ne avait vu quatre plus un dont les technicien faisaient l'installation pour ce fameux jour. L'estrade aussi était à demi montée dans le fond de la salle. Rien n'était final, mais elle avait vu à quoi s'attendre. La photo sur Internet correspondait au comptoir barré à gauche. C'était surement là que se cachait encore l'objet de convoitise.

Les bottes roses dans son sac et le masque aussi rangé, elle prit l'autobus jusqu'au centre-ville. Il n'était pas encore tard et pouvait passer du temps avec ses copains, incognito. Les onze heures sonnaient quand elle dit aurevoir aux autres et partit par une ruelle pour trouver un coin sombre. Elle enfila le reste de son costume en pliant son linge. Elle jeta le sac entre deux poubelles et commença son ascension sur l'immeuble. Le fouet lui était d'une grande utilité pour passer quelque palier sur l'immeuble voisin plus rapidement. La boutique en question se trouvait au rez-de-chaussée, mais il y avait quatre étages plus haut. Il n'était pas question qu'elle se glisse par la porte d'entrée. Elle n'était pas amateur.

La jeune femme redescendit au deuxième par les différents détails de l'architecture. Ils avaient le don de leur simplifier la tâche parfois. Elle sortit ses griffes et les posa contre la vitre. Elle regarda en bas avant de commencer le cercle pour ouvrir le loquet de la fenêtre. La jeune criminelle posa le rond de glace contre la bordure et inséra son bras. Le loquet lui donna quelque difficulté, mais fini par céder.

Elle se glissa furtivement de porte en porte en s'appuyant contre le mur et en vérifiant les allées et venues. Elle mémorisa rapidement les déplacements de chacun d'eux et couru jusqu'à l'objet caché sous un voile de velours bleu. Elle allait découvrir le disque doucement quand un garde s'approcha en éclairant le piédestal. Elle se cacha en arrière, les fesses sur le sol. Catgirl essayait de retenir son souffle. Il finit par partir. Elle l'avait senti près d'elle. Son neuf-queues était proche afin de le déstabiliser et fuir le plus vite possible.

Maintenant, il fallait agir rapidement. Elle n'enleva pas le voile immédiatement et couru vers la porte de sortit. La semelle de ses bottes étouffait le bruit de sa course. Elle fini par s'engager dans le couloir quand elle aperçue une ombre. Kitrina s'arrêta de courir et immobilisa tous ses mouvements. Elle serra les dents. Ce n'était pas un gardien, mais quelqu'un de masqué comme elle. Le cadre contenant le disque se glissa sous son bras gauche et sortit les griffes. Elle émit un doux sifflement digne d'un chat sentant le danger. Les jambes écartés à la hauteur des épaules, elle attendait un signe. Au moins, elle avait débusqué l'embuscade. Elle se tenait prête à se défendre et foncer vers la fenêtre en cas de besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Spoiler

avatar

Localisation dans Gotham : Là où il y a de l'espoir

MessageSujet: Re: Disque platine   Mar 4 Sep - 17:13

    Il est dangereux de se promener seule le soir, dit-on. Surtout lorsque l’on est une jeune femme plutôt bien choyé par la nature. Il y a toute sorte de criminels à Gotham, et les gens profitant des femmes ne sont pas exclus. Mais l’on se croit toujours invincible lorsque l’on est une justicière. Lorsque le masque devient un second visage, il est bien facile de croire qu’on le porte en permanence. Que cette petite lueur dans les yeux des gens apparaît toujours lorsqu’on vous regarde. Cette lueur de peur. L’étincelle qui vous protège lorsque c’est vous qui l’allumez. La dernière lueur du jour venait de disparaître. Il n’y avait plus aucune lueur.

    Dans les rues de Gotham, la jeune Stephanie profitait de la chaleur de la saison pour allez faire des boutiques. Elle avait besoin d’une nouvelle paire de soulier, mais ce ne fut pas l’unique chose qui garnissait son sac en tissu. Pour l’environnement. Non, il n’y avait pas que des chaussures. Quelques hauts, quelques shorts. Pas de quoi vider son compte en banque, mais assez pour ne pas retourner aux Gotham City Malls pour un moment. L’après-midi avait été chargé et elle commençait à avoir une petite fringale. Le Chinatown n’était pas loin, et elle avait bien envi de manger du Chinois. La jeune universitaire chercha un restaurant qu’un ami à elle lui avait recommandé. Pas question d’aller dans le premier établissement du coin et tomber sur un trou à rat infesté de coquerelles et qui servait comme plat du jour un apprêtement de chien. Ou de chat. Loin d’être raciste, certaines légendes urbaines restaient dans la mémoire de Stephanie comme une sorte d’avertissement. Elle ne voulait simplement pas prendre ce genre de risque, et gâché son bel après-midi shopping.

    Le restaurant inspirait confiance et, comme son ami lui avait dit, les plats étaient excellents. C’était ce genre de restaurant où tu paies un prix modique pour ton assiette, mais tu paies d’avantage si tu ne termines pas ton assiette. C’est là que ça commençait à couter plus cher. La jeune femme commanda une assiette de rouleaux de printemps végétariens avec chop suey et des épinards. Le tout était délicieux. L’étudiante ne raffolait pas du chop suey, mais se convainquit d’en manger pour ne pas avoir à payer d’avantage. Elle ne put toutefois terminer son assiette et, lorsqu’elle paya la facture, dut rembourser ce qu’elle n’avait pu manger.

    Lorsqu’elle quitta le quartier chinois de la ville, il était passé vingt-deux heures. Il y avait eu beaucoup de gens au restaurant, et elle avait pris son temps. La nuit était tombé et les rues étaient beaucoup plus vides qu’à son arrivé. Stephanie marcha dans les rues de l’Old Gotham avec son sac rempli de vêtements ainsi que ses vieux souliers. Au fond de son sac se trouvait également un tout autre ensemble. Cet ensemble comportait un masque, bien dissimilé dans son sac en tissu qu’elle avait apporté de la maison.

    Malgré qu’elle eu le ventre plein, le sommeil ne la gagnait aucunement. À force de sans cesse repousser l’heure de dormir pour pouvoir combattre le crime, la justicière n’avait besoin que de quelques heures de sommeil pour pouvoir fonctionner normalement. À cette heure, elle était encore en pleine forme. Son état de réveil la tenait alerte. Et elle put donc comprendre rapidement qu’elle était suivit.

    Ils étaient deux. Des hommes. Elle ne pouvait pas les voir, puisqu’ils étaient derrière elle, mais elle pouvait les entendre. Ils parlaient bas, pour ne pas se faire entendre de la jeune femme qui se tenait à trois mètres devant eux. Elle se doutait par contre qu’ils ne parlaient pas du beau temps que la ville avait eu depuis les derniers jours. Au bruit de leur pas, elle en déduit que les hommes avaient un verre ou deux dans le nez. Les semelles de leurs chaussures traînent sur le trottoir et produisaient un bruit sourd lorsque posèrent rapidement leurs pieds sur terre, accéléré par le poids de leur corps qu’ils mettaient dessus.

    Elle accéléra le pas. Pas eux. Pas au début. Mais ils reprirent la même distance entre eux quelques secondes plus tard. Elle n’avait pas peur. Non. Elle ne voulait pas avoir peur. Stephanie se retourna brusquement pour leur faire face. Les deux hommes furent pris par surprise et stoppèrent leur démarche d’ivrognes. Ses deux poursuivants avaient plus que son âge. Environ trente ans. Un était assez grand et costaud. L’autre avait un physique banal. La femme, seule contre deux, avait les sourcils froncés et leur jetait un regard froid. Le même regard qu’elle lance contre les criminels qui lui manquent de respect. Ces deux là ne lui en donnèrent pas plus. Lorsque l’élément de surprise se dissipa, ils rirent silencieusement. Le sourire aux lèvres, de l’air sortait en petite rafale de leurs narines. Les hommes s’échangèrent un regard, puis le reposa sur elle.

    Se retournant rapidement, Stephanie recommença à marcher. Marcher rapidement. Le sac qu’elle avait à la main se balançait vivement devant elle, puis derrière. Ses cheveux blonds commençaient à être soulevés par le vent. Elle tourna brusquement sur la droite dans une rue légèrement moins éclairée. Il y avait une ruelle entre deux bâtiments sur sa droite. La femme jeta un regard furtif par-dessus son épaule et, se réjouissant de ne pas encore voir ces deux hommes derrière elle, se dirigea à l’abri derrière les poubelles. Elle ne regarda même pas au-dessus des cylindres de métal lorsqu’elle entendit leur voix passée sans la voir. Le silence retomba. Leurs chuchotements semblaient si cacophoniques. Le silence était doux et protecteur.

    Ses poignets essuyèrent des larmes inexistantes aux coins de ses yeux. La justicière prit une grande inspiration et tout sembla allez mieux. Le monde semblait être moins flou aux bordures de sa vision. Ses sensations lui revinrent. Elle n’avait même pas remarqué qu’elle tenait si fort son sac en tissu que des marques rouges se dessinant sur sa paume et ses doigts. Le blanc qui teintait ses teintures se détachait de sa main droite. Ses jambes lui semblaient faibles, mais réussirent à la soulever. Elle prit un appui inutile sur une des poubelles. Elle porta son regard sur la rue éclairée à sa gauche, puis à la ruelle sombre qui s’allongeait à sa droite. Ses yeux regardèrent finalement son sac. Elle enfouit son bras dans le sac, la main se saisissant de morceaux de vêtements qui reposait dessous ceux qu’elle venait d’acheter. Au fond d’elle-même, elle se désola de n’y trouver que son costume de Spoiler, et pas un autre. Elle s’avança dans la ruelle et, protégé par la noirceur, enfila son costume.

    Alors que Spoiler se dressa dans la ruelle sombre, elle remarqua quelque chose entre deux poubelles. Un sac. Un sac à dos. L’héroïne se saisit du sac perdu et l’ouvrit. Il y avait des vêtements entassés à l’intérieur. Pas le genre de chose que l’on jette à la poubelle. Plutôt du genre que l’on laisse derrière. Une ganse à la main, la femme masquée leva le regard vers le bâtiment devant elle. C’était le grand magasin du quartier. L’endroit même où elle avait fait ses courses quelques heures plus tôt. La lumière à l’intérieur était rare, mais plus forte que celle entre les deux bâtiments. Si bien qu’elle put voir qu’une des fenêtres lui manquait un cercle de verre.

    Prenant probablement le même chemin que celui qui avait découpé le verre, elle se hissa jusqu’à la fenêtre en question. Celle-ci n’était pas verrouillée. Ou ne l’était plus. Alors qu’elle se glissa à l’intérieur et marcha furtivement à l’intérieur, elle pensa au disque de platine qui allait être exposé ici d’ici un jour ou deux. Un disque de platine d’une des stars de l’heure. Elle n’en était pas une grande fan.

    Elle passa devant un couloir où elle vit une personne. Spoiler identifia rapidement ses vêtements comme n’étant pas ceux d’un agent de sécurité. Alors que cette personne allait de gauche à droite dans ce couloir en T, Spoiler se trouvait à sa base. La criminelle s’arrêta, comme elle l’avait fait. Après avoir émit un sifflement félin, elle se mit en position de fuir. Ou de combattre. Spoiler remarqua alors un voile dissimulant quelques chose sous son bras gauche. L’ombre de cette criminelle ne laissait aucune doute sur son identité. Surtout l’ombre de ses oreilles de chat.

    Spoiler se tenait droite devant elle, le bassin légèrement incliné sur la gauche. Elle leva son bras droit qui tenait à son extrémité un sac. Un sac à dos. La justicière la présenta à la voleuse et, d’une voix moqueuse, lui dit :

    - Tu n’aurais pas oublié quelque chose entre deux de tes poubelles, chatonne?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Disque platine   Mer 5 Sep - 13:00


Ce n'était pas vraiment ce qu'elle pensait au départ. Surtout qu'elle voyait maintenant son sac. Il était facilement reconnaissable à cause du petit chat en porteclé accroché après la grande poche. Elle regarda l'ombre dans le portail et arrêta de rugir. Elle préférait négocier sa sortie maintenant avant que quelqu'un d'autre s'en charge. Les justiciers avaient l'art de toujours être dans son chemin qu'elle agisse bien ou mal. Elle frustrait intérieurement de s'avoir fait suivre sans le voir. Son adversaire était sans doute à un niveau plus haut qu'elle avait passé. Rien n'aurait pu avertir qu'elle allait passer à l'acte. Même Catwoman ignorait surement son escapade vu qu'elle trainait toujours dans les rues en civil à cette heure.

Kitrina s'avança d'un pas. Elle ne voulait pas crier non plus pour alerter les gardiens en bas. Ça aurait été le comble si elle se faisait prendre par eux aussi. Le disque restait bien prit entre son corps et son bras. La jeune femme prévoyait sortir avec. Malheureusement, il y avait autre chose dans ce sac dont elle ne voulait pas se séparer Elle se demandait comment la justicière avait pu le trouver d'ailleurs. Sauf si elle avait été suivi et elle n'aimait pas cette option. Même sa véritable famille ne la cherchait plus.

«Donne-moi mon sac.»

Elle n'avait su se faire à l'idée que voler était mal, mais se faire prendre ses propres affaire était encore plus frustrant. Surtout dans les mains d'une personne masquée qui la narguait avec son sac. Elle avait toujours eu ce qu'elle voulait depuis sa tendre enfance. On la laissait dans un coin avec sa tonne de jouait. Elle était la princesse de la mafia. Tout le monde lui donnait tout. Ses gardiens la suivait aussi, assurant sa protection. Maintenant, elle était seule et pouvait quand même avoir ce qu'elle voulait.

La jeune Catgirl regarda la justicière et bondit sur elle en tentant d'avoir son sac. C'était prévisible comme mouvement. On ne pouvait pas toucher les choses de madame sans qu'elle essaie au moins de les reprendre. Sa tentative échoua lamentablement, mais elle se trouvait un peu plus proche de la fenêtre. C'était son point de sorti pour ne pas se ramasser devant la cours municipale ou à la maison de correction. Elle redoutait et respecter Sélina Kyle pour son approche intimidante et toujours en avant d'elle. Cette dernière n'avait pas beaucoup de temps à lui consacrer et la petite cherchait les problèmes pour peut-être avoir le respect. Elle ne l'obtenait pas malgré certain de ses vols et c'était mit à la conquête de truc plus à son niveau qui pourrait attirer l'attention de ceux de son âge. Le disque en était un bon exemple. Dans son fort intérieur, Kitrina allait savoir que ce vol avait été causé par elle et elle seulement. La fierté du moment la comblerait...jusqu'au prochain vol.

Elle sentait la caresse du velours contre son bras et cherchait rapidement comment fuir avec ça...et son sac à l'autre épaule pour descendre le plus vite vers la rue et courir jusqu'à une de ses nombreuses cachettes. Avec de la chance, se copains étaient tous rentré chez eux et pourrait respirer tranquillement en jouant avec sa nouvelle possession. Elle sentait le cadre dans la paume de sa main. Elle n'avait pas encore penser quoi en faire. Ce n'était pas les options qui manquait.

«Donne le moi sinon je te fais regretter.»

Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Spoiler

avatar

Localisation dans Gotham : Là où il y a de l'espoir

MessageSujet: Re: Disque platine   Jeu 6 Sep - 11:52

    L’ombre devant Stephanie calma ses ardeurs lorsqu’elle vu ce que la justicière avait à la main. Interrompue dans son vol, Catgirl resta un moment sur place, probablement insultée de s’avoir fait prendre la main dans le sac. Elle avait probablement bien préparé son coup : Spoiler savait qu’elle avait un lien avec Catwoman, et celle-ci n’était pas du genre à foncer tête baissée dans une affaire qu’elle n’avait pas planifiée d’avance. Mais, comme son pseudonyme l’indiquait, Catgirl était plus jeune. Moins expérimentée. Le sac à dos à la main, elle ne misait pas par contre sur cette inexpérience pour s’en sortir facilement. Non, elle misait sur ce sac.

    La voleuse manifesta son envi de ravoir son sac. Ce n’était que de la rhétorique, puisqu’elle savait bien qu’elle n’allait pas voir son sac voler vers elle, puis s’en saisir et partir avec son trésor sous le bras. Spoiler, toujours le bras levé, abaissa le sac, le bras contre le corps, et fit un signe négatif de la tête. Son plan était de procéder à un échange bien simple. Catgirl récupérait son sac, avec tout ce qui lui appartenait, ainsi que son identité secrète, et Stephanie récupérait le disque platine. Avec un peu de force, elle pouvait même capturer la jeune chatte pou la livrer à la police.

    Sans prévenir, l’ombre au fond du couloir fonça vers elle. Une attaque assez rapide, mais très prévisible. La justicière se lança sur la gauche pour éviter l’attaque. Elle ne riposta pas, sentant que la criminelle était assez insultée pour l’instant. Son esquive sur la gauche rendait également une contre-attaque plus difficile, car sa main droite était déjà occupée à tenir son otage par la ganse. Spoiler se retourna pour faire de nouveau face à son adversaire qui venait de témoigner de son envi d’utiliser la force pour parvenir à ses fins. Sa cape produit un bruit de tissu claquant l’air, tel un fouet. L’air climatisé crachait son air réfrigéré dans ce couloir.

    La jambe gauche tendue légèrement devant elle et la droite repliée, la combattante se tenait prête à combattre. Catgirl avait ouvert les hostilités, pas question de se laisser faire. Celle-ci tenait toujours l’objet volé sous son bras gauche, avec le voile de velours qui devait le protéger.

    La voix féline de la jeune fille se fit entendre dans un souffle discret. Elle parlait bas pour ne pas faire trop de bruit et attirer les gardes. Elle appréciait l’idée, car elle voulait régler sa entre femmes. Aucun homme, surtout s’il avait un masque. Spoiler répondit aux menaces de la fille chat d’une voix du même volume :

    - Catgirl, nous sommes bien au-dessus de ça. Réglons l’affaire rapidement : Donne-moi le CD, et je te donne le sac. Un simple échange.

    Pour appuyer ses dires, elle leva de nouveau le sac et le secoua pour faire balancer le chat en porcelaine qui y pendait. Minou, minou, minou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Disque platine   Ven 7 Sep - 12:51


Elle mordit la partie droite de sa lèvre inférieur. Ce petit jeu commençait à l'enrager car elle perdait dans les deux situations. Même avec honnêteté, elle n'était pas certaine de récupérer ses effets personnels sans le disque. Le faire disparaître était impossible dans ce cas, la femme masquée le trouverait avec facilité.

«Jamais.»

Le fouet se détacha tranquillement de sa taille. Il toucha le sol à cause de grandeur excessive qui servais habituellement aux manœuvres en haute voltige. Le cadre se glissa légèrement vers son dos. La jeune femme n'abandonnait pas encore la partie, encore moins si elle s'avérait à être la grande perdante. Le bras se tendait vers l'arrière, faisant vibrer la corde de cuir sur le sol. L'espace était suffisamment long afin d'avoir de la mobilité et du jeu dans son environnement. En même temps, il serait déjà sorti pour la suite des choses. Elle essayait de voir les autres possibilités. À part de sauter sur la justicière pour se dégager de sa présence, Kitrina ne trouvait rien d'autre digne d'attention. Il fallait aussi récupérer son sac à tout prix.

Son épaule se replia vers sa poitrine striée de lignes roses. Ses pieds suivirent le mouvement afin de donner assez d'élan à son fouet. Il traversa l'air à une vitesse fulgurante. Elle visait la main, le bras ou tout ce qui se trouvait autour afin de faire tomber le sac. Elle émit un autre sifflement. L'entrainement au maniement de cette arme était loin d'être à point. Il vint claquer près de la justicière enrobée d'ombre. Kitrina le ramena. d'un mouvement souple, il était de nouveau à sa taille formant un élément clé de son costume; la queue. C'était de loin ce qu'elle avait appris le plus vite. Elle adorait le style que ça donnait et l'apprendre fut un jeu d'enfant, bien qu'elle ait essayé secrètement des centaines de fois. Des ecchymoses lui entouraient la taille sous les nombreuses tentatives échouées.

Elle recula instinctivement afin d'éviter une possible riposte. Le cadre l'empêchait de faire des mouvements souples et de bien se déplacer. La jeune femme se ressaisit en voyant l'éclat sur le médaillon. Elle ne devait pas reculer, mais avancer et affronter son adversaire. La fuite était toujours plus facile. Son genou droit se fléchit et elle fonça, les griffes en avant pour faire reculer la justicière. Elle surveillait les pieds de cette dernière. Elle avait amorcé l'attaque physique.

Pas très menaçante, elle regrettait l'époque où elle pouvait se vanter d'être Falcone et qu'on lui donne ce qu'elle voulait à chacune de ses demandes. Maintenant, elle vivait avec Sélina et devait parfois marcher jusqu'au marché elle-même pour pouvoir manger. C'était pitoyable. Au moins, elle avait quelque technique pour quand même avoir ce qu'elle désirait.

Elle tenta une seconde fois pour avoir une prise sur la ganse de son sac. Ce n'était pas le genre de chose à laisser derrière soi. Elle n'imaginait pas le visage de Catwoman après une telle honte. Elle allait surement cacher cette confrontation. La jeune femme devait continuer quand même si elle avait l'impression d'être un de ses enfants à lunette qu'elle taxait à l'école à l'aide de sa bande. Ils avaient toujours les meilleurs repas et toujours un cinq dollars au fond des poches. Elle n'aimait pas l'idée qu'elle venait de se faire. Kitrina était loin de leur ressembler. Elle était une meneuse avant tout, pas une perdante.

C'était quoi le problème de cette fille à venir se mêler de ses affaires en plus. Ce n'était pas comme si son vol avait été divulgué ou fait d'avance. Personne n'avait pu penser à venir l'ennuyer icisauf les gardiens qui continuaient leur ronde comme si tout allait bien. Son plan n'avait pas compris un tel problème. La prochaine fois, elle allait inclure le point «problème justicier» avant de s'engager dans une activité nocturne.

Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Spoiler

avatar

Localisation dans Gotham : Là où il y a de l'espoir

MessageSujet: Re: Disque platine   Sam 8 Sep - 10:48

    Lorsque le fouet se déroula pour ensuite toucher le sol, Spoiler se mit sur ses gardes: Le fouet de Catgirl lui donnait un net désavantage contre la voleuse. Elle avait l’avantage de l’allonge. Surtout dans le couloir où se déroulait le combat entre les deux femmes. La justicière était gênée dans ses mouvements et ne pourrait éviter facilement une attaque aussi ample que celle d’un fouet. La taille démesurée de l’instrument de torture pourrait couvrir une bonne partie du champ de bataille. Elle vint à regretter de ne pas avoir apporté avec elle une ceinture de gadget mieux fournis, ainsi qu’un bō. Le long bâton qu’elle avait sut maîtriser lors de sa courte expérience de Robin lui aurait été d’une grande aide pour bloquer la tête du fouet. L’espace du couloir aurait pu lui être défavorable, cependant. Avec ce qu’elle avait sous la main, elle ferait mieux d’esquiver les coups, ou bien les prendre, pour ensuite se rapprocher au maximum de son adversaire. Là où elle serait à son avantage. Mais pour l’instant, elle se retrouvait dans une situation semblable à ce qu’elle avait vécue plus tôt, où elle était une simple jeune fille à la merci de plus avantagé qu’elle…

    La corde de cuir se jeta précipitamment sur elle. Le mouvement était ample et bien calculé dans son mouvement. Stephanie fléchit ses genoux afin d’avoir un centre de gravité plus bas et une bonne emprise sur le sol pour éviter facilement le serpent de cuir qui allait claquer. Elle se projeta sur la gauche et bloqua son mouvement en appuyant sa main gauche contre le mur, pour éviter de se propulser dedans. Le fouet rata sa cible, mais ce ne fut pas seulement grâce à la manœuvre de Spoiler. Le fouet était beaucoup trop sur la droite pour pouvoir la toucher. Elle aurait probablement seulement été sourde d’une oreille durant quelques secondes car, le claquement, lui, témoignait d’un coup réussit. La justicière vint à se réjouir que Catgirl manqua d’entraînement dans le fouet. Elle maîtrisait la technique, les mouvements, mais ses coups manquaient de précisions. Elle fut contente de n’avoir pas été plus près de la criminelle masquée finalement. Le coup aurait pu lui lacérer le bras ou la main, et lui faire lâcher prise sur le sac de sa rivale.

    Le fouet retourna à sa maîtresse et vint se loger où il avait pendu auparavant, dessinant ainsi une forme qui rappelait la queue d’un félin. Ce félin fit un pas de placement vers l’arrière de manière défensive. Spoiler se ressaisit également, adoptant une posture semblable. Prête à tout. La ganse du sac à dos toujours dans sa main droite, elle le tenait légèrement derrière elle pour protéger son otage. Elle se protégea avec son avant bras gauche, la main ouverte. L’attaque de Catgirl fut rapide. Elle fonça les griffes toutes sorties vers la justicière des ombres. Celle-ci patienta, attendant le moment idéal pour frapper. Si elle agissait trop rapidement, elle risquait de faire deviner ses mouvements à son adversaire. La jeune femme avait apprise l’art du combat au près de nombreux professeurs et était devenue redoutable au combat au corps à corps. L’expérience de Batman, des Birds of Prey, des autres Batgirl lui avait permis de développer son style de combat. Sa souplesse lui état également une grande allié et pouvait très facilement rivaliser avec les attaques immatures et spontanées de Catgirl.

    Elle plia rapidement ses longues jambes pour se poser sur le sol. Sa jambe gauche contre elle, Stephanie propulsa son autre jambe dans un mouvement circulaire afin de faire trébucher Catgirl avec un croc-en-jambe. Elle lui fit perdre pieds en renversant sa jambe droite. L’élan qu’elle s’était donné lorsque de sa charge la déstabilisa, mais elle tenait toujours debout. Spoiler sentit une résistance dans son bras droit : Catgirl avait réussit à se saisir de la seconde ganse de son sac à dos. La justicière saisit cette chance pour faire manger la poussière à son adversaire. Elle tira fortement sur le sac vers l’arrière pour amenée la chatte à perdre finalement son équilibre en la faisant s’échouer sur la plancher de l’étage de tout son long. Le sac à dos produit un faible bruit de déchirure lors de cette riposte.

    Les deux filles étaient maintenant sur le sol. Spoiler, en meilleure posture, était seulement assise sur le plancher avec la jambe droite formant maintenant un angle de quatre-vingt-dix degrés au dessus du sol, où reposait Catgirl ventre contre terre. La voleuse tenait toutefois l’autre ganse du sac dans sa main. Stephanie ressera son étreinte sur sa propre ganse, le disque de platine bien en vue sous son voile de velours, juste dessous le bras de la criminelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Disque platine   Dim 9 Sep - 23:47


Son corps heurta le sol bien avant de savoir ce qui allait se passer. Alors qu’elle surveillait une jambe pour la faire tomber, c’est l’autre qui est venu la surprendre dans l’attaque et la faire tomber de son long sur le sol. Il y avait une bonne nouvelle, elle avait dans les mains une partie du sac, et bien protégé sous son autre bras, le magnifique cadre de verre qui contenait une relique de la musique. De nos jours, presque tous les artistes pouvaient se vanter de posséder un tel ornement, même si ils n’avaient pas tous le talent nécessaire pour l’obtenir. Un seul single et les artistes Pop avaient tous les éloges. Que quelqu’un les pendent avant que ce soit la catastrophe. Les gens oubliaient la belle époque. Elle rêvait d’ailleurs d’avoir un peu de vraie musique dans ses oreilles pour animer le combat. Au moins, elle pourrait se vanter d’avoir eu du rythme.

Elle hocha de la tête en repensant à la scène qui venait de se produire. Dans sa chute, elle avait entrainé la justicière en mauve sur le sol elle aussi. Elle n’était pas dans la même position exactement, elle s’en était même mieux tiré. Kitrina n’aimait pas entendre le craquement de son sac. Ça serait un jeu d’enfant s’en procurer un autre de manière plus ou moins légale. Elle se retourna sur le dos en avançant le cadre vers son ventre. De toute façon, elle ne voulait pas laisser sa prise de la ganse. Ce serait un échec si elle ne partait pas au moins avec ses propres biens.

Une idée lui frôla l’esprit. Elle reprit sa prise contre la bordure et le laissa sur son ventre. Elle prit entre ses doigts gantés le doux tissu et le lança sur la justicière. Le voile fonça vers la tête de cette dernière. Le sac restait imprenable. Kitrina se releva quand même sur ses pieds pour être à la même hauteur. Elle fixa l’endroit où il devrait y avoir des yeux. Le disque encore entre les mains, la criminelle hésitait vraiment à le lancer lui aussi. Rattraper le cadre avant qu’il ne touche le sol et se brise lui laisserait assez de temps pour glisser le sac sur ses épaules et fuir par la fenêtre.

«Tu vas devoir faire un choix.»

Le monde avait tendance à vouloir attraper ce qu’il y avait de plus précieux à leurs yeux. Ça lui faisait penser à un jeu qu’elle avait essayé plus jeune avec les enfants des quartiers. Même si elle n’avait jamais vraiment été à l’école, elle réussissait à fausser la compagnie des gardes et aller jouer avec les autres. Celui-ci consistait à se mettre en rond autour d’un lanceur. Il faisait semblant, ou vous lançait, de vous envoyer le ballon. Vous aviez les bras croisés devant la poitrine et si tu bougeais, tu perdais. Elle était bonne dans le jeu du bluff. Elle regarda d’un œil nouveau son adversaire.

«Passe vite!»

Kitrina envoya le cadre juste à côté de la justicière. Assez loin pour ne pas lui atterrir directement dans les bras. Elle aurait besoin de ses deux mains pour le rattraper avant la collision fatale qui allait le détruire. La jeune femme tira encore plus fort sur la ganse pour ravoir ses biens. Alors que le trésor voletait dans les airs, elle souri.

«Amuse-toi bien.»

Elle s’amusait à regarder la réaction de la justicière. Le choix allait être déchirant entre prendre au vif la criminelle ou sauver le magnifique présent pour la star qui allai être présente demain. Une surprise gâchée serait vraiment dommage. Il ne fallait pas laisser le tout ruiner pour une simple petite enfant qui jouait dans la cours des grands. Kitrina allait s’en sortir ainsi, sans honneur et pour son plaisir. Elle allait se reprendre. Le prochain coup n’était pas prévu encore, mais ça serait pour bientôt.

Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Spoiler

avatar

Localisation dans Gotham : Là où il y a de l'espoir

MessageSujet: Re: Disque platine   Mar 11 Sep - 11:32

    Lorsque la justicière se retourna pour faire face à la criminelle, elle fut accueillie par un voile de velours. Le tissu avait été projeté vers elle et engloba une partie de sa tête. Elle était maintenant aveugle. Il n’y avait pas de lumière ambiante pour dessiner de sombres formes devant son voile de cécité. Elle desserra légèrement l’étreinte de sa main droite, agissant par réflexes pour se saisir de ce qui lui bloquait la vue, mais sa raison témoigna rapidement de sa présence er reprit la pression sur la ganse du sac à dos. De sa main gauche, elle se libéra de ce tissu qui lui rendait impossible de déchiffrer les prochaines actions de son adversaire. Elle était plongée dans le noir depuis trop longtemps. Le tableau qu’elle avait de la situation n’était plus du tout le même : Catgirl était maintenant sur ses pieds, toujours le disque de platine sous son bras. Il était maintenant révélé, sans sa couverture pour le garder au chaud. Avant qu’elle n’ait pu reprendre maîtrise de la situation, la femme-félin la nargua avant qu’elle n’ait eu le temps de se relever.

    Avant même que les évènements imminent ne se déroule, elle devina déjà quel genre de choix elle devra faire. C’était le même choix qu’elle avait présenté à la voleuse plus tôt : Le sac ou le disque. Spoiler avait perdu son avantage en partageant le sac à dos avec sa propriétaire. Tout ce qu’elle avait maintenant, c’était le voile de velours qui se tenait froissé dans sa main gauche. Elle n’avait qu’une ou deux secondes pour prévoir les actions de Catgirl, et trouver une solution avantageuse à toutes ces possibilités.

    « -Passe vite! »

    Le cadre fut projeté vers elle, mais pas tout à fait. Il virevolta vers l’autre mur du couloir. Le disque ne projetait aucune lumière par reflet et semblait flotter dans un temps suspendu pour la jeune justicière. Elle ne put voir le sourire qui se dessinait sur les lèvres de la voleuse, mais son esprit ne faisait qu’imaginer ce sourire sous tous les angles. Elle n’arrivait pas à penser à ce qu’elle devait faire pour sauver le cadre et maintenir son emprise sur le sac. Devant ses yeux ne faisait que défiler le visage de Catgirl avec un terrible sourire qui la narguait. Elle riait d’elle. Riait de ses responsabilités. De ses devoirs. Elle riait au nez des justiciers. Steph n’entendit même pas les mots de la criminelle lorsqu’ils furent prononcés. Cet enfant trop gâté qui avait finit par devenir l’ombre de Catwoman. Elle n’était qu’une enfant, mais elle allait gagner.

    La ganse que Spoiler tenait dans ses mains se tendit encore d’avantage. La tension était à son comble dans son épaule droite. Elle pouvait même entendre la couture du sac produire un crissement alors que ses coutures se brisaient sous la tension qu’elles subissaient elles aussi. Elle s’attendait même à entendre le craquement dans son propre bras. Ou bien dans son esprit lorsqu’il se briserait.

    Le monde commença à bouger de nouveau devant ses yeux qui s’ouvrirent grands lorsqu’elle eu une idée qui pouvait bien la sauver. Son idée avait toutefois des risques. Une chance sur deux. Pile, ou face. Elle calcula rapidement, presque qu’inconsciemment, l’endroit où le disque de platine allait heurter le sol. Puis, elle se propulsa vers cet endroit. La ganse était toujours dans sa main. Elle tira de tout son poids et de son élan sur la partie du sac qu’elle tenait dans ses mains. Il y eu soudain une résistance dans son épaule, puis, un craquement. Plus de résistance, elle tombait maintenant bel et bien vers le sol, là où le cadre allait bientôt lui tomber dans les bras. Elle avait lâché le tissu qui le recouvrait auparavant. Il flottait tranquillement dans l’air sec du couloir. Stephanie, elle, tombait rapidement vers le sol. Dans sa main droite, elle tenait toujours la ganse du sac à dos. Elle était tellement sous l’adrénaline qu’elle ne put sentir si le sac y était toujours attaché, ou bien si c’était Catgirl qui avait le sac avec une seule ganse dans les mains.

    La justicière toucha finalement le sol et attrapa la cadre contenant le disque platine entre son bras gauche et son ventre. Il semblait n’avoir subit aucun dommage. Elle se retourna pour prendre conscience de la situation dans laquelle elle était maintenant. Elle allait savoir si elle était tombée sur pile, ou sur face. Qui entre les deux filles avait la grosse partie du sac?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Disque platine   Jeu 13 Sep - 19:46


La fenêtre semblait se rapprocher d'elle-même alors que le cadre tournaillait dans les airs. Deux bonds auraient suffit pour atteindre l'extérieur et courir le plus vite possible et se rhabiller pour avoir l'air d'une enfant normale. Les gens vous pensait alors innocent encore à son âge et accusait les parents d'être trop permissif, de négligence. Ils l'avaient été en quelque sorte, et ils avaient créé une princesse plongée dans le crime et orpheline de surcroît. Elle faisait ce qu'elle voulait et quand elle le voulait, il y avait seulement un petit inconvénient ce soir. Elle n'allait pas complètement oublier ce costume mauve qui lui avait enlevé la chance de prendre le disque platine et avoir l'air intéressante au milieu de ses copains. Elle allait, cependant, balayer la situation de la main. Pas question de se mémoriser la chute et le vol de son propre sac-à-dos.

Elle était sûre et certaine que son adversaire allait au moins lâcher sa prise pour une fois, sa part du marché maintenant accomplie. Elle avait bien deviné qu'il n'en serait pas ainsi. Ils avaient beaucoup trop envie de coincer les criminels dans un trou et les laisser pourrir dans les sphères de la justice. Heureusement, la jeune femme était trop jeune pour ce genre de chantage même si elle avouait détester la maison de correction. La police venait souvent rôder dans le Amusement Miles pour prendre en faute les jeunes qui venaient tout casser, elle en premier. Elle avait hérité son trait de meneuse de son grand-père et tuteur et créait sa propre bande et leur donnait souvent quelque chose à faire, quand elle ne revêtait pas son costume noir et rose.

Kitrina se faisait entrainer dans l'élan. Elle fléchit les genoux pour garder son équilibre et essayer de rester en place. Le sol ne l'attirait pas particulièrement pour un second atterrissage d'urgence. Elle renforça sa propre prise sur le sac et étira son bras pour avoir l'autre attache du haut. Deux points étaient toujours mieux qu'un seul sur ce tableau où elle était la perdante. Son corps tirait vers l'arrière pour tout retenir et surtout soutenir la chute de l'autre. Ses yeux s'ouvrirent grands quand elle entendit les coutures encore craquer. Il n'allait pas soutenir toute la force à laquelle il était confronté. Ça lui rappelait ses cours de physique, ce qui lui donna la nausée.

La couture se rompis dans un affreux déchirement. Elle aurait crié et frappé la responsable si elle aurait été à l'école. La faute était facile à inculper à quelqu'un d'autre. Alors que la justicière expirait d'avoir rattrapé le cadre, Kitrina serrait le sac dans ses bras. Sous le relâchement, elle avait heurté le mur opposé et s'était retrouvé les fesses au sol. Elle glissa la ganse restante sur son épaule et traversa la distance qui l'éloignait encore de la fenêtre qui portait la marque de ses griffes. Les fesses sur le rebord, une jambe dehors, elle osa un coup d'œil vers l'intérieur. Elle sourit.

«Meow»

Un clin d'oeil fini son apparence. La jeune femme se glissa au travers du rebord. Ses pieds atterrir sur la pierre et elle bondit dans le vide en espérant ne pas se faire suivre jusqu'à son repaire. Elle sortit le fouet en maudissant de n'avoir qu'une bretelle sur son épaule. L'équilibre était différente et plus difficile à maintenant ainsi. Elle sentit le rebord du toit opposé sous ses pieds et s'y accrocha. Le fouet revint à sa taille et se mit à voler dans la nuit afin d'échapper à la persécution. Ce fut une belle course où elle ne pensait qu'à fuir le magasin et se réfugier dans les vieux matelas. Son souhait le plus cher était de s'y retrouver seule. Elle n'allait pas retenter un saut dans ce magasin de sitôt, sauf si bien sûr un autre CD le lendemain allait être intéressant. La fait de revoir le disque venait la chercher. Ce serait amusant de voir l'ébahissement devant le voile froissé et elle pourrait voir si la justicière était retournée risquer sa vie pour restituer le bien.

Elle aimait bien cette deuxième partie où les justiciers devaient réparer les pots cassés et remettre tout en ordre pour ne pas se faire surprendre. C'était la panique quand ils ne le faisaient pas. Le moment de surprise lui dictait de s'y rendre le lendemain, juste après l'école.

Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Spoiler

avatar

Localisation dans Gotham : Là où il y a de l'espoir

MessageSujet: Re: Disque platine   Sam 15 Sep - 16:53

    Dans les mains de la justicière ne se trouvait qu’une ganse de sac à dos, tel un second prix. En plus d’être un second prix, le bout de tissu n’était nul autre que le dernier prix. Elle avait perdue. Elle n’avait pu réussir à prendre le sac contenant les effets personnels de Catgirl. À l’intérieur aurait peut-être pu se trouver un portefeuille, avec des papiers et des cartes qui auraient pu révéler l’identité de la voleuse. Une adresse, un nom. Quelque chose. Spoiler n’avait pas regardé le contenu du sac lorsqu’elle s’était trouvée dans la ruelle. Pourquoi n’avait-elle pas regardé? En regardant l’intérieur, elle aurait pu mettre la criminelle derrière les barreaux. Du moins, dans une maison de correction. La chatte n’était qu’une chatonne encore. Du genre qui fait des erreurs de jeunesse. Du genre qui se balade sur les toits de la ville, guider par ce qui lui semble être juste.

    C’est pourquoi Stephanie n’avait pas regardé dans le sac. Catgirl lui ressemblait. À son âge, elle aussi se promenait dans la ville de Gotham avec un masque sur le visage, trouvant que ce masque lui donnait tous les droits, tous les pouvoirs. Elle était au-dessus des lois, car c’est elle qui les faisait régner. Une fois que l’on goutte à ce sentiment de pouvoir, il est dur de tout laisser tomber. Il est même impossible. Combien de personne lui avait dit de rentrer chez elle, et de ranger ce costume ridicule? Que ce n’était pas un jeu pour les enfants. Pas un jeu du tout. Mais elle ne les avait jamais écoutés. Personne. Jamais. Avec ce costume, elle n’était pas une enfant qui vivait ses erreurs de jeunesse, elle était Spoiler. À la force des choses, Spoiler était devenue une partie d’elle-même. Ce masque restera toujours imprégner sur son visage. Elle ne pourra jamais l’enlever.

    Spoiler regardait de sa parcelle de planché celle qui lui ressemblait. Elle tenait de ses deux mains le sac à dos, ce qui lui avait permit de sortir vainqueur de cet affrontement. Catgirl passa rapidement la ganse restante par-dessus son épaule et s’avança gracieusement vers la fenêtre qui lui offrirait la liberté. La justicière se tenait sur le sol, à semi-relevée, le disque de platine contre son ventre dans son cadre protecteur. La vitre était très légèrement abimée : Une égratignure durant son parcours. Mais le tout était en bon état. La combattante avait au moins réussit à sauver cela. C’était la victoire qu’elle voulait, non? N’était-ce pas l’important dans cette rencontre, que rien ne sois volé? Peut-être, mais Spoiler ne sentait aucunement qu’elle avait gagné dans cette rencontre.

    Catgirl se retourna vers elle, prête à décamper avec une jambe à l’extérieur de la fenêtre. Elle jeta un coup d’œil à l’intérieur et adressa un sourire à qui-veut-bien-le-recevoir. Un sourire victorieux, sans dent. Juste moqueur. Elle miaula, puis un clin d’œil vint achever le tableau que la justicière garderait comme dernier souvenir de cette rencontre entre filles. Puis, tel un chat fuyant, sauta par la fenêtre et toucha le sol de la ruelle en produisant un son que Spoiler parvint à attendre légèrement.

    Celle-ci avait mal à l’épaule droite à cause de l’effort précédent et la force appliquée. Rien de dangereux ou de vraiment douloureux, mais assez pour ne pas pouvoir faire un bras de fer d’ici son retour dans son lit. Elle se releva tout de même facilement, le disque sous le bras. La soirée était terminée. Catgirl avait fermé les rideaux derrière elle, mais il n’y eu aucun applaudissement. Un bruit semblable se fit entendre dans les couloirs, un niveau plus bas.

    Le combat entre les deux femmes masquées avait attiré l’attention des gardes, et certains se précipitaient à l’étage du champ de bataille pour voir ce qui avait fait tout ce bouquant. Le bruit de leurs pas résonnait dans la cage d’escalier qui se trouvait non loin d’où se trouvait Stephanie dans son costume. Cette dernière se précipita sur la couverture de velours qui dissimulait auparavant le disque platine. Elle déposa rapidement le cadre sur le sol et jeta le drap sur celui-ci. Puis, elle s’élança vers la fenêtre qui allait être témoin de deux fuites aujourd’hui. Elle passa une jambe par-dessus le rebord de la fenêtre lorsque le premier garde pointe le nez au bout du couloir. Il portait son uniforme de gardien de sécurité du Mall. Il se retourna vers la fenêtre, attiré par une ombre mouvante. Celle-ci était maintenant vide, donnant sur le mur de l’édifice voisin. Le fait qu’elle est été ouverte le fit avancer vers elle. Il vit au milieu du couloir un drap de velours qui recouvrait le disque platine d’une des stars pop du moment.

    Spoiler alla chercher son sac qui contenait ses effets personnels et ses achats de la journée. Elle regarda à l’intérieur, et la simple vision de ses vêtements lui donna le dégoût. Elle s’agenouilla dans la ruelle, entre deux poubelles et commença à pleurer. Ces larmes qui n’avaient pas réussie à couler lorsqu’elle s’était cachée plus tôt dans la soirée derrière une poubelle en aluminium. Ces larmes qui coulaient maintenant sur le ciment sale de la ruelle semblaient aussi froide que le pôle nord. Stephanie ne savait pas pourquoi ces hommes qui avait un peu trop bus l’avaient suivit. Elle ne savait pas non plus pourquoi ses larmes n’avaient pas obstrués sa vision plus tôt. Elle voulait que Spoiler la protège. Que le masque qu’elle portait maintenant, retenant légèrement ses larmes, lui donne la force de ne pas pleurer. Il avait réussit un peu plus tôt mais, maintenant, il semblait ne plus y avoir aucun pouvoir dans cette identité. En cet instant, Spoiler n’était plus. C’était bien son costume, mais la personne en dessous de ces tissus n’était qu’une jeune femme qui avait trop peur du noir. De sa couleur. La nuit ne lui était plus protectrice, mais quelque chose d’effrayant. Quelque chose que tout le monde craint.

    Elle resta adosser contre le mur de cette ruelle encore un moment. Elle ne voulait pas partir maintenant. Pas sans protection. Sans personne au fond d’elle-même pour assurer ses arrières. Où était Spoiler en ce moment? Pourquoi son masque ne lui était d’aucun réconfort. Stephanie releva sa cagoule et s’essuya les yeux du dos de sa main. Ça allait mieux maintenant. La présence au fond d’elle semblait présente de nouveau. Elle pouvait sentir son regard sur elle, lourd. Elle réussit à rire un peu. Un rire nerveux. Elle sentait ses cheveux qui se collaient sur son visage là où les larmes avaient laissés un sillon humide. Spoiler l’avait abandonnée. Elle n’était pas là lorsqu’elle avait besoin de sa force. Mais, maintenant, elle était de retour. La justicière remit son masque et se leva. Elle regarda son sac à sa main, et décida qu’il était temps de se changer. La nuit était longue.

    Alors qu’elle se rhabilla de ses habits de civil, elle se dit que Spoiler n’était jamais partie. Stephanie avait tout simplement l’habitude de sa présence, et s’attendait à ce que son nom soit partout. Toujours là pour la protéger. Il y avait tout simplement des moments où c’était Stephanie Brown qui devait assurer ses arrières. La jeune femme émergea de la ruelle où personne ne fut là pour la voir. Son sac en tissu à la main, elle marcha assurément dans les rues de Gotham. Sans porter son masque, elle semblait toujours en avoir un sur son visage. Mais il n’était pas celui de Spoiler. Peut-être que ce masque allait lui aller un peu mieux cette fois. Et que lorsqu’elle se retournera rapidement pour dévisager ceux qui sont derrière elle, ils auraient tout de même peur, même s’il ne voyait pas Spoiler devant. Ce serait Stephanie Brown qui leur ficherait la trouille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Disque platine   Lun 17 Sep - 8:48


Elle couru sans relâche jusqu'à une de ses demeures. Il n'y avait personne au moins. Elle cogna deux coups et s'engouffra dans la porte qui n'était jamais verrouillée. Elle avait passé proche de se faire repéré et surement dévoilée. La jeune femme se coucha sur un matelas et repris son souffle. Le combat et la course l'avait puisée. Il fallait rester là maintenant pour mieux recommencer ou pas. La jeune femme arracha son masque de son visage et ébouriffa ses cheveux roux. Elle continua sa rage en jetant son sac sur un des murs. Il n'y avait rien de précieux sauf du linge qui était trop mous pour se briser contre une surface solide. Elle hurla sa défaite en même temps et se coucha d'un coup. Le nombre d'erreur était incalculable. Elle était bonne pour la fuite, pas le combat.

Kitrina se savait capable de défaire des nœuds impossible. Une petite démonstration avait surprise son oncle, puis Catwoman qui était certaine qu'elle allait resté accroché au plafond sans essaies. Quand même. Au moins elle était libre. Mais ce point positif n'aidait pas à sa cause! Elle avait lamentablement échoué son idée. Ce n'était qu'un disque platine quand même d'une star qu'elle aimait même pas. Ses deux mains rejoignirent sa tête. Elle ne oublia les griffes qui sortirent minimalement dans sa fureur. Elle enleva aussi les gants, les bottes et tout ce qui pouvait lui rappeler Catwoman.

La criminelle faisait autre chose depuis un moment, mais elle n'arrivait pas à savoir ce qui se passait. La jeune femme entrait dans l'appartement et elle y était rarement sinon jamais. La première chose qu'elle avait essayé de lui apprendre était de ne pas suivre quelqu'un et briser ses secrets. Sélina avait justement trop de secret pour rester dans l'ombre. Elle n'avait même pas un brin de confiance sinon des reproches constants. Elle finit par prendre un bout de tissus qui trainait sur le sol et s'enveloppa. Elle allait sans doute passer la nuit ici et rentrer un jour à ce qui pouvait ressembler à une maison. Sa famille était morte, tous un après les autres. Ils avaient été dur eux aussi contre elle. Ses jambes se replièrent sous son corps transi. Elle aurait aimé pleurer, mais ce n'était pas dans sa nature.

Des larmes, elle en faisait couler quand elle n'avait pas ce qu'elle voulait, quand elle avait 7 ans aussi. Ses yeux restaient secs. Elle fixait un poster sur le mur qui ne lui rappelait rien. Surement un des gars qui l'avait posé là.

Elle fini par se lever et reprendre son sac dans ses mains. Kitrina le vida de son contenu et regarda le trou qui s'était formé avec la déchirure. Même la ganse encore attachée semblait tenir par un quelconque miracle. Peine perdue, elle n'était même pas capable de le raccommoder. Elle n'avait pas l'argent pour en acheter un autre non plus. Ses doigts glissèrent sur le médaillon encore accroché. Elle ferma la main dessus et s'endormit.


Sujet terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disque platine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disque platine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disque vinyl et/ou Platine Vinyl
» Platine EMT
» décodeur TNT avec disque dur
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité
» QUELLE EST LA DUREE DE VIE RESIDUELLE DE VOTRE DISQUE DUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Old Gotham :: Gotham City Malls-
Sauter vers: