RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Piège habile par Pingouin Futé

Aller en bas 
AuteurMessage
Humphrey Dumpler

avatar


MessageSujet: Piège habile par Pingouin Futé   Mer 29 Aoû - 16:47

La lumière dans la nuit. Une sensation bien étrange. La jeune et vigoureuse Pamela qui n'avait jamais véritablement aimé les rayons du soleil jusqu'alors s'en était trouvée changée. Elle avait toujours préféré élever ses plantes à la lumière artificielle. Une lumière dont elle connaissait chaque rayon, pensée par les hommes pour la nature. Ah comme elle était naïve et bien bête. La nature n'a pas besoin de l'homme, elle finit par se créer elle même ce qui peut répondre le plus efficacement à ses besoins. La nature est grande et belle et pour rien au monde désormais elle n'échangerait un seul rayon de ce soleil bienfaiteur. D'ailleurs elle avait décidé de déplacer ses plantes sur les toits, là elles pourraient grandir sereinement et protégées. Fini la lumière artificielle des sous-sols de l'université. Il était temps de voir les choses en grand désormais. Une nouvelle vie et de grands changements. Nécessaires. Seulement, ce soir, elle se retrouvait une nouvelle fois à la merci de ces rayons.

La belle demoiselle avait pris le temps de se préparer, ôtant non sans plaisir cette blouse seyante mais informe qu'elle continuait à porter certainement par seule nostalgie. Ses tendres années s'étaient écoulées entre les fibres de ce vêtement parfaitement ajusté à sa silhouette fine et gracile. Une robe, comme d'habitude, des teintes délicieusement sombres, moulante bien entendu. Le tout enveloppé dans un ravissant petit manteau rouge foncé. Haute en couleur, la plantureuse rouquine allait répondre par la positive à une invitation d'un petit animal de la banquise. Un rendez vous galant penserez vous ? Aucunement. Il était connu pour être disgracieux et avec un nez démesurément long. Seulement, ce drôle d'oiseau avait su attirer son attention. Un messager arrivé deux jours plus tôt à la porte de l'université. On lui avait remis un petit papier alors qu'elle rêvassait dans un couloir.


« Mademoiselle Isley,

Vous connaissez mon amour des choses innovantes et lucratives. J'ai depuis peu entre mes mains un matériau naturel de bien étrange composition. Il me semble qu'il ne lui manque que vos talents en botanique pour faire que la Terre ressemble désormais au nouveau Jardin d'Eden. Il semble qu'il puisse rendre impossible tout abattage. Une fois enduit, l'écorce s'en retrouve renforcée. Si ce n'est pas une entourloupe, ce pourrait être révolutionnaire. Seulement, nous avons besoin de vos lumières. Vous n'en resterez pas impayée, bien entendu.
Vous n'êtes en rien obligée de m'aider, mais quelque chose me dit que vous n'en pouvez plus non plus de ces tristes bâtiments.

Dans deux jours, venez seule au Casino, nous pourrons parler affaires et nature.

Oswald Coppelbot »

Simple, tout à fait à propos et on ne peut plus intriguant. Affaires et nature. Jouer de ses charmes pour mère nature. Si naturel au fond. Elle se doutait bien que si elle devait venir seule, cela cachait certainement un piège ou deux. Peut être même trois. Elle choisit donc ce ravissant rouge à lèvres toxiques et augmenta la concentration de ce parfum envoûtant. Phéromones. Un pistolet ne serait pas de trop. Dans la poche intérieure droite. Des talons haut, un petit sourire dans le miroir et elle se mit en route.

Le casino. Ces lumières, ces lumières qui masquent les étoiles aux hommes et qui le rendent aveugle. Elle remonta le col de son manteau sur son cou et s'approcha de l'entrée. Une montagne de muscle la regardait avec concupiscence. Elle lui sourit. La démarche chaloupée, elle s'approcha de lui et lui glissa.


« Ou pourrais-je voir ton patron ? »

« Le patron est occupé »

« Oh..Quel dommage... »

Elle s'approcha de lui un peu plus encore, nul doute que le parfum fit son effet.

« Mais je vais demander...on ne sait jamais. »

« Oh, vous êtes adorable »

Elle se recula légèrement. Les hommes étaient si facilement manipulables. Ce mépris fut noyé dans un sourire.

« Qui le demande ? »

« Isley, Pamela Isley. »

Il hocha la tête. Le patronyme fut répété et finalement, il lui fit signe d'aller vers la gauche.

« Il vous attend derrière. Voulez vous que je vous accompagne ? »

Elle sourit plus encore.

« Je suis une grande fille »

Et elle rejoignit l'arrière du casino. Sur ses gardes, un peu atténuées par la rancœur.

*Abruti *

Il n'y avait personne. Avait il menti ? Elle pesta et entreprit de faire demi-tour. Seulement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Mer 29 Aoû - 18:46

Le pingouin arriva le plus rapidement possible à la porte arrière quand on lui avait dit que Poison Ivy demandait à le voir. Mais il y avait des préparatifs nécessaires quand on voulait une rencontre avec la reine des phéromones. Oswald alla donc rapidement dans son armoire et sortit un masque à Gaz. Il dévala ensuite toutes les marches le masque dans les mains afin d'aller vers les cuisines. Il fit bien attention pour ne pas montrer le masque aux gens qu'il rencontrait. Ce n'était pas le moment de provoquer une panique. Si le monde le voyait avec un masque vers les cuisines les gens penseraient tout de suite à une fuite de gaz et ce n'était vraiment pas le cas. Une fois derrière les portes, il prit le temps de mettre son masque de façons parfaitement étanches. C'était un petit masque à gaze transparent adapter à la morphologie étrange du visage d'Oswald Cobblepot.

Quand il arriva finalement à la porte derrière, il vit Paméla se retourner et repartir.

Oswald: Ivy, ne te sauve pas, tu sais très bien que nous devons parler business. Tu excuseras mon accoutrement, mais je dois prendre mes précautions. Ce n'est pas sous ton hypnotisme phéromonal qu'on fait de bonnes affaires et pour être honnête j'aime la vie et l'argent. Alors, n'en sois pas offusqué, mais j'aime mieux respirer de l'air que j'ai acheté.

Il affichait un grand sourire il se surprit à sortir par réflexe son paquet de cigarettes et son briquet. Il l'utilisait toujours pour faire ses affaires, c'était devenu une habitude indissociable. Mais il ce rappeler qu'il ne pouvait pas fumer avec cet accoutrement. Il rangea rapidement ses cigarettes. Il se rappela également que le tabac était une plante et que ce que l'on fumait était ses feuilles broyées et séchées. Une bonne chose finalement qu'il ne puisse fumer en ce moment... il ne fallait pas provoquer la colère d'Ivy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Humphrey Dumpler

avatar


MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Mer 5 Sep - 9:28

Rien ni personne. Une gigantesque blague orchestrée par un homme aussi minuscule que disgracieux. Le pire des affronts et également le plus dangereux. On éconduit pas Pamela Isley, pas plus qu'on ne lui joue des tours. Et si elle peut pardonner que le fautif en soit en fait une, elle ne pouvait tolérer ce genre de choses de la part de la gent opposée. Cependant, quelque chose lui semblait étrange. Un homme d'affaire ne laisse jamais rien au hasard, il ne veut pas perdre de temps. Logique, le temps c'est de l'argent. Et pourtant voilà qu'il dépêchait du monde pour la contacter-peut être à grands frais même- et tout ça pour quoi ? Un joli lapin de lumière artificielle. Ah, il ne faudrait pas qu'il s'étonne de voir un jour son foutu casino recouvert de verdure. Alors qu'elle avait déjà commencé à tourner le dos au lieu de rendez vous elle visualisait avec délice toutes ces machines à sous inutiles envahies par une verdure vive et colorée. Les fleurs remplaceraient fièrement les logos, l'herbe recouvrirait avec plaisir ces étendues vertes de tapis de jeu qui rendent si mal la beauté de cette couleur, la préférée de Mère Nature. Un sourire satisfait donnait une forme charmante à ses lèvres carmines, si elle se vengeait, elle le ferait en beauté.

Seulement, il semblerait qu'elle ne s'était pas tant faite éconduire que ça. Alors qu'elle n'avait eu le temps de faire seulement trois pas, une voix qui ne lui était que moyennement inconnue avait eu le temps de parcourir ce chemin qui est nécessaire à la reconnaissance d'un son par un cerveau humain. Une voix un peu nasillarde qui parlait affaire. Il était là. Et si elle n'avait connu son caractère propre, elle aurait presque cru à du repentir pour son retard. Mais c'était un oiseau de malheur, et il n'avait jamais songé à faire le printemps. Elle se retourna donc vers la voix et tourna les bras, il était en retard, il aurait à se faire pardonner. L'olibrius était équipé d 'un masque tout à fait disgracieux. Elle ne put s'empêcher de prendre mal cette charmante attention. Il était aussi protégé que s'il avait eu à affronter une arme toxique ou un tas d'ordures. Elle plissa les yeux. Finalement, elle l'observa avec attention. Elle sentit ses muscles se contracter alors qu'il avait sorti ses cigarettes pour les ranger tout aussi sec. Étrange spectacle, qui lui fit hausser un sourcil.

« Hmm..Des hommes plus rustres m'ont tenu des discours bien plus élégant, Coppelbot. »

De l'esprit. Il en avait un peu tout de même. Utilisé à mauvais escient bien entendu. Comme toujours. Elle soupira un instant.

« Donc, tu aurais trouvé quelque chose qui pourrait m'intéresser ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Jeu 6 Sep - 9:11


Il ne réagit pas à la moquerie d'Ivy, il ne la connaissait pas beaucoup, mais assez pour savoir que tout se qui sortait de sa bouche était dangereux. Elle était experte dans l'art de dominer les hommes... et même les femmes. Il se devait donc de faire très attention et de se rappeler que la situation aujourd'hui était conçue à son avantage.

humm ouais... Bon, comme tu sais j'ai un réseau très développer au-delà des frontières de Gotham.

Il se dirigea vers la porte du casino l'ouvrit et fit signe à Pam d'entrer, il lui tint la porte.

Un de mes contacts en équateur m’a dit qu'il y avait dans les forêts de son pays certain arbre que les bucherons ne pouvaient couper, car leurs écorces étaient devenues extrêmement difficiles à couper. Selon nos rapports, la cause serait un genre de solution liquide que des militants activistes écologistes avaient achetée à grands frais dans des laboratoires du Japon appartenant à Queen industrie.

Il marchait dans les couloirs du casino jusqu'à arriver à la cuisine. Il avait eu le temps de faire passer le mot par un de ses gardes rapprochés. Personne ne cuisinait de salade en ce moment, tout le monde coupait de la viande rouge ou de la volaille. Aucun végétal n'était appariant même le plus petit radis était dissimulé afin d'échapper aux regards de Pamela Isley. Il ne fallait pas la mettre en rogne, surtout pas une fois entrée dans le casino, si elle s'énervait, elle pourrait faire des ravages. Cobblepot s'arrêta devant la porte capitonnée de l'énorme chambre froide de son restaurant.

Malheureusement pour toi, l'expérience qui a donné cette solution était apparemment due à un accident, et ils ne sont pas capables de le répliquer. Heureusement pour toi, j'ai un flacon ici de la solution, elle ma couté une fortune, mais bon je serais un très mauvais businessman si je ne faisais pas un profit. Je me suis dit que peut-être qu'avec tes "talents particuliers" tu serais peut-être capable de trouver un moyen de dupliquer ta formule. Bien sûr elle ne sera pas efficace éternellement, les bucherons trouveront de nouvelles technologies et évidemment si quelqu'un m'en demande je lui vendrai également, mais bon, je suis l'intermédiaire, pas le créateur des immondices. Alors ça t'intéresse?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Humphrey Dumpler

avatar


MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Jeu 13 Sep - 18:46

[J'te demande pardon pour le temps mis! Entre l'inscription à la fac et tout le reste je galère un peu, comme je disais à Catou. Mais a partir de Lundi, i'll be really and entièrement back Very Happy ]


La plantureuse rouquine observait son interlocuteur avec intérêt. Si il était on ne peut moins pourvu de grâce, il avait des moyens. Beaucoup de moyens. Et en cela il pourrait avoir une utilité. Et pour cela, et rien que cela elle allait se retenir légèrement. Elle ne pouvait pas se permettre de cracher sur un allié fortuné. Et pourtant, elle resterait sur ses gardes. Il était plus dangereux qu’un requin ce petit bout d’homme là.

« Qui pourrait l’ignorer. Votre..Grandeur..Est tombée dans toutes les oreilles des Gothamites. »

Le pinguin se décida à bouger et lui offrit une porte avec galanterie. Elle inclina légèrement la tête pour le remercier de son attention et passa donc la porte, méfiante. Que pouvait il bien pouvoir avoir à lui raconter. Comment pouvait il avoir eu vent de ses capacités ? Non, il ne devait rien en savoir.

« Merci bien »

Elle entra donc en le précédant. Aucune idée d’où il pouvait bien l’amener. Mais son discours avait réussi à accaparer son attention. Un contact. C’était crédible, assez pour qu’elle prenne assez d’attention à ses propos. Et voila que sans s’en rendre compte elle se retrouvait dans la cuisine. Elle n’y fit même pas attention.

« En Equateur. Encore beaucoup de végétation là bas. L’équateur c’est l’espoir de la Terre. Et vous autres voulez le détruire pour le profit. Seulement, la Nature aura toujours le dernier mot »

Elle croisa les bras avec une fierté toute égotique. Une solution liquide, les arbres qui résistent tout seul aux coups de hache. Elle prit une profonde inspiration. Elle était rassurée. Et voilà qu’ils se rapprochaient de la chambre froide, elle arqua un sourcil. Elle observa quelques instants la pièce. Rien de suspect, rien qui ne puisse éveiller ses soupçons..Encore.. ON lui proposa le flacon, son regard s’éclaira.

« Hmm, je devine qu’il est dans cette chambre..Hmm ? Et qui me dit que ce n’est pas un piège ? »

Elle recula d’un pas.

« Bien entendu que je pourrai trouver la cause de cette mutation. La nature n’a aucun secret pour moi. Dois-je te le rappeler, Coppelbot ? »

Et une fois la solution en mains, aucune obligation. Elle pourrait le garder.

« Qui me dit que la fiole est VRAIMENT la dedans ? »

Pas d’agressivité. Juste sa méfiance naturelle. Il était un homme, elle n’était plus naïve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Ven 14 Sep - 9:20

Citation :
« Qui me dit que la fiole est VRAIMENT là-dedans ? »

Évidemment elle se méfiait. Comment il pouvait lui en vouloir? Après tout être "méchant" il y avait une chose certaine: la trahison existe. Dans le cas échéant, c'était effectivement le cas. Cependant Oswald était malin, il avait évidemment prévu un appât digne de ce nom. Il sourit à la demande d'Ivy.

Hé bien m'a très chère il suffit d'entré et d'aller voir.

Il prit son ombrelle et tira sur la poignée par le manche en forme de canne. Ce n'était pas réellement nécessaire, mais ça lui donnait une allure débonnaire et naïve. Ce qu'on dégage en affaire était important et avoir l'air vulnérable dans une transaction comme celle-ci pouvait effectivement être intéressant. La porte du congélateur s'ouvrit et la lumière également. C'était une fausse lumière de type néon, car le néon le gaz ne gèlent qu'a de très basses températures. La chambre froide ici était plus que fraîche, elle était vraiment froide, mais pas assez pour pouvoir nuire au gaz. Au font de la pièce il y avait une bouteille transparente. Le contenu de la bouteille était d'un bleu très opaque et très perceptible. Il était sur un chariot à viande. D'ailleurs le décor de la pièce ferait la joie des carnivores. Beaucoup de pièces de viande et un assortiment de poissons et de fruit de mer qui ferait pâlir de jalousie n'importe quel pêcheur. Le froid gardait les odeurs très renfermées bien qu'on se doutait que la viande morte dégageait quelque chose l'odeur était à peine perceptible.

Oswald entra le premier pour démontrer sa bonne foi puis fit signe à Ivy d'entrer. Il pointa du bout de son ombrelle le flacon dans le fond du congélateur.

Voilà ma chère amie. Le flacon de l'amélioration de tes enfants chéris. Oui... je sais tout en fait, je suis Cobblepot ne l'oublie pas. L'information c'est mon gagne-pain. On parle ici d'une véritable révolution dans le genre. Ça pourrait te faire gagner 10 ans de labeur sur les arbres et leur donner la chance de se reconstruite tranquillement. Cela pourrait être le tournant dans l'histoire ou les plantes en viennent à se protéger elles-mêmes contre leurs envahisseurs. Il en tient qu'à toi, je demande 350 000$ pour ce flacon, je sais que je pourrais en avoir beaucoup plus, mais je te fais... une fleur. Disons que c'est un gage pour une future et présente bonne entente, entre nous qu'est-ce que t'en dis?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Humphrey Dumpler

avatar


MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Mer 19 Sep - 14:30

« Un piège. C’est un piège » lui soufflait une petite voix qu’elle n’entendit même pas. Et pourtant, Dieu sait qu’elle aurait peut être du le faire. Mais la possibilité de pouvoir défendre plus encore ses petits chéris avait rendue caduque ce murmure insistant. La demoiselle gardait les bras croisés, signe qu’elle se méfiait plus que de raison. Elle laissait son regard vagabonde sur les contours du visage de cet affreux petit homme à qui ce masque conférait une étrange allure.

« Evidemment »
Murmura-t’elle presque pour elle-même alors qu’il se donnait en spectacle. Révoltant. Qui pensait il impressionner. Elle connaissait le fond de sa pensée, un homme n’a que deux priorités, le sexe et l’argent. Toutes les fioritures ne sont que prétexte à grapiller un peu de ces deux choses tellement importantes. Ils la dégoûtaient. Le profit et l’argent. Le pouvoir. L’humanité était morte, on faisait taire la nature. Le monde allait à sa perte c’était évident.

Aller voir. La phrase qui était sensé piquer sa curiosité de femelle n’est ce pas ? Hah c’était la prendre pour une oiselle bien oisive. Se laisserait elle berner par quelques procédés bien utilisés de manipulation insidieuse ? Bien entendu que non. Elle se laissa aveugler légèrement par la lumière qui était apparue en même temps que l’intérieur du congélateur. Elle les plissa quelques instants, ces yeux verts qui faisaient sa fierté. Voila qu’un reflet synthétique de lumière sans soleil attira son attention sur la fiole. La lueur de l’intérêt s’alluma dans son regard, elle décroisa légèrement les bras.

Oswy entra. Elle haussa imperceptiblement un sourcil. Il n’avait peur de rien ? Etais-ce bien rôdé ? Ou voulait il simplement faire une affaire ? La dernière hypothèse commença son trajet dans son esprit. Et cette bouteille qui laissait apparaître un liquide d’un si joli bleu. Elle avança d’un pas. Effort considérable. Seulement, cette odeur de viande morte , même congelée avait tendance à lui donner la nausée. Elle avança jusqu'à l’entrée. Il reprit la parole.

« Je.. »

Brève hésitation. Un pas, dans la gueule du loup. Elle se rapprocha de lui. L’idée de lui piquer le flacon se fit plus piquante encore. Elle lui offrit donc un sourire amical, comme si sa bonne foi l’avait convaincue miraculeusement. Elle fit un pas de plus

« C’est cher, et je peine à croire à une fleur de la part d’un homme d’affaire. Mais.. Nous mettrons ça sur le compte de mon charme..n’est ce pas ? »

Et une plaisanterie. De quoi détendre l’atmosphère. Elle s’approcha du flacon jusqu’à pouvoir le saisir dans ses mains.

« Affaire conclue, vous aurez l’argent demain. Je suppose qu’un virement fera l’affaire ? »

Aucun geste brusque avant d’avoir franchi la porte. Trop risqué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Jeu 20 Sep - 16:32

Citation :
« Affaire conclue, vous aurez l’argent demain. Je suppose qu’un virement fera l’affaire ? »

Bien sur...

Un sourire malsain apparu sur la bouche de Cobblepot. Dès que le réceptacle n'était plus sur le chariot. un décompte de 2 secondes s’était enclenché. Le temps pour Ivy de dire une phrase et des barreaux sortir du sol pour monté directement au plafond. Si on avait porté attention on voyait dans le givré du sol de petit rond séparé par 1 décimètre pas plus positionné de manière très précise. Un dispositif onéreux, mais avec Ivy on ne devait pas prendre de chance. Ils allaient rejoindre le plafond de manière à créer une prison de barreau pour dame nature.

Le pingouin quant à lui était resté près de la porte et le flacon était à l'autre bout complètement de la pièce. Il profita du petit moment que la scène lui offrait pour sortir de la chambre froide. Les cuisiniers qui avaient reçu un mot d'ordre attendaient derrière la porte immédiatement lorsque Oswald fut ressortit ils poussèrent afin de fermer la porte. Celle-ci fermé, une puissance serrure hydraulique vint fermer la porte. Un des hommes de main du pingouin toucha au thermostat, du point de congélation il le descendit à -30 Celsius. De quoi mourir de froid et surtout de quoi calmé la femme plante.

Le pingouin riait cyniquement pendant qu'on lui branchait un petit ordinateur portable, qui allait être relié avec l'intérieur du congélateur. D'ailleurs une petite télévision s'ouvrit au-dessus de la porte afin de donner un aperçu direct sur Pamela. Le pingouin la regarda et crut bon de rompre le silence.

Juste au cas ou t'aurais l'idée d'usé de tes pouvoirs, la terre la plus proche est à 10 pieds de béton en dessous de toi. Se qui, j'imagine, te laisse comprendre que ça serait peine perdue. héhé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Humphrey Dumpler

avatar


MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Mar 25 Sep - 7:25

C'était un piège. Elle aurait pu le sentir si elle avait fait plus attention. Il semblerait que cette fois ci, la gent masculine avait été plus maline qu'elle. Mais ce ne serait que pour un temps. Bientôt, la belle serait enrichie par ces petites erreurs, et personne ne pourrait plus jamais la prendre au piège. Tout s'était passé si vite. Elle était prête à partir, courir une fois passée la porte du congélateur. Elle n'avait pas pensé qu'il puisse avoir autre chose dans l'esprit qu'une transaction qui lui rapporte beaucoup. Elle tiqua au premier bruit. Elle serra un peu plus la fiole entre ses doigts et elle se mit à réfléchir aussi rapidement qu'il lui était possible de le faire. La situation était plus qu'inconfortable

« Mais qu'est ce que... »

Des barreaux, dans une chambre froide ? Qu'est ce que c'était que ce bordel ? Elle comprit trop tard. Il était trop tard. La demoiselle serra encore plus le flacon et tenta d'observer les alentours à la recherche d'un petit quelque chose a faire grandir, d'une solution à sa future captivité. Que pouvait il bien lui vouloir ? Elle n'avait pas encore fait grand chose sur la scène du crime, ni même du côté de la chauve souris. Que pouvait il gagner à la refroidir ?

« COPPELBOT ! »

La fureur pouvait s'entendre dans chacune des lettres. Furieuse de s'être laissée avoir, et furieuse de ne pouvoir rien faire, plus encore que du fait même qu'il avait réussi à la rouler. Elle posa le flacon dans sa poche et s'accrocha aux barreaux. Seulement, elle devait continuer à bouger un peu, ses membres se rigidifiaient dangereusement. Nul besoin d'être un grand scientifique pour deviner son sort. Les portes se refermèrent. Et tout d'un coup, elle put sentir le fluide qui lui servait de sang commencer à se figer. Elle avala péniblement le reste de salive qui lui restait. Elle put cependant relever la tête, et regretta. Il était là, déformé par un sourire qu'elle ne connaissait que trop. Celui de l'atroce victoire masculine. Elle serra un peu plus les barreaux, elle y resterait collée.

« Tu n'es qu'un..Qu'un... »

Et voilà que le froid la réduisait au silence, lentement, mais inexorablement. C'en était terminé d'elle. Tout s'achevait ici. Et maintenant. Elle voulait lutter, mais elle savait qu'elle même n'était pas au dessus de certaines lois de la nature. Et lentement, elle entra donc en sorte d'hibernation. Ceci ne la tuerait pas, ce n'était pas du sang qui coulait dans ses veines après tout. Elle n'avait besoin que...De...Chaleur..Le..Soleil...Enfoiré...De..Copp....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   Mer 26 Sep - 11:59

Pingouin regardait dans sa caméra Isley tomber. Coppelbot? Hum elle ne savait même pas son nom. Il se sentait soudainement plus à l'aise avec son piège. Comment pouvait-elle ignorer son nom. Il était le point central de la ville. Il était l'intermédiaire de tous les hommes de crime dans cette ville... homme et femme bien entendu. Cobblepot pas Coppelbot... idiote de plante. Pas étonnant qu'on dise de quelqu'un qu'il est stupide que ce soit un légume.

Il la regarda s'effondrer et se détruire d'elle-même sous l'effet naturel du froid sur une plante non adaptée. Aucune lumière naturelle également et aucune terre ou eau pour s'abreuver. Oswald avait réussi Ivy était à lui. Il se retourna et choisit un de ses gardes du corps proche de lui.

Aller cherche l'équipement, elle est prête pour son échantillon. Faut pas trop la laissé là-dedans ou elle... bin elle se flétrira... et je vous jure c'est pas moi qui va y entrer.

Le pingouin regardait toujours sur sa caméra. Il vit un de ses hommes entré et piquer Ivy. Il y retira 6 éprouvette de sang. Cette échantillon sanguin serait peut-être la porte de sortie que Cobblepot cherchait pour son nouveau projet. Peut-être était-ce la réponse à sa volonté sur toute même sur la vie. En ayant pris de la sève de mère nature, il espérait pouvoir trouver la source de son pouvoir et en faire sien. Peut-être même refaire germer la vie, la ou il n'y en avait plus. Lorsque son homme de mains sortit Oswald reprit la parole.

Allez lui donner un sédatif et allez la porter au Parc Robinson. Je veux pas qu'elle crève, on est pas ici pour la tuer. Elle sera bien la-bas. Cacher la dans un buisson. Oh, et donner lui cette lettre d'excuse ainsi que cette plante. C'est un cactus rare du désert de Gobi. Sa me rachètera peut-être pas, mais elle appréciera l'attention. Après tout, les femmes aimes les plantes à se qu'on raconte.

Il partit en voyant ses hommes chargé Ivy sur leurs épaules. Plus vite elle serait hors de son casino plus vite il respirait mieux.

Congelez moi les échantillons jusqu'à nouvel ordre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Piège habile par Pingouin Futé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Piège habile par Pingouin Futé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pingouin intelligent
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 3: Piège au Royaume des Ombres
» Le piège infernal: La résurection! (MUSCLOR) roman photo.
» [Kourkov, Andrei] Le pingouin
» Meg O'BRIEN - Le Piège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Diamond District :: Iceberg Casino-
Sauter vers: