RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Réaction d'acide [Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Réaction d'acide [Batman]   Mar 17 Juil - 15:49

Le masque sur les yeux, une silhouette floue traversait la rue presque à la course. Le mouvement était rapide et il tenait quelque chose dans les mains. Quoi? Il était dur de le déterminer à cause de l'ombre qui semblait le coller dans son sillage. La nuit semblait plus sombre qu'à son habitude. La personne qui courait échappa un contenant qui se renversa sur le sol de la rue. Il ne prit pas le temps de ramasser ce qui lui avait échappé des bras et continuait sa fuite vers nulle part. Un liquide prit de l'ampleur sur l'asphalte. Une petite vapeur montait vers le ciel, flottant et bougeant au grès du vent. Un son curieux s'en échappait, comme si le sol se faisait gruger et bouillait à la fois. L'acide avait rongé la matière et le pot continuait de rouler jusqu'à atteindre le trottoir. Le silence de la rue semblait amplifier les moindres dégâts causés par le passager nocturne. Quelque chose semblait suivre ce dernier, où du moins on pouvait le supposer avec la hâte qu'il démontrait.

La silhouette informe repassa la rue, mais un sac était présent sur son épaule. Il avait ainsi décharger ses bras avant de perdre encore une partie de ses précieux contenant. Ses pieds faisaient à peine un son quand ils touchaient le sol inerte. La respiration devenait bruyante sous l'effort de cette course folle dans les rues. La cape suivait, balancée dans le vent qui se levait. Son but imaginaire pouvait troubler. L'humidité emplissait l'air ambiant annonçant une pluie proche. L'été c'était fréquent surtout après une sècheresse d'une semaine. Cette venue n'était pas pour ralentir la course de l'ombre. L'ombre humaine entra dans une ruelle. Une éclair déchira alors le ciel et éclaira dans toute sa splendeur. Son reflet se dessina dans la lumière, dévoilant les contours du Scarecrow.

_________________

Il avait croisé the Reaper la journée avant. Le cadavre ambulant avait chercher un chimiste afin de le guérir. La curiosité de la recherche avait convaincu l'épouvantail de faire parti du projet. L'aide d'un mort-vivant pourrait être grandement utile afin d'effrayer sans gaz ou avec une portion plus petite de sa toxine. Mais pour que ce soit possible, il fallait qu'il réalise une sorte de mélange plutôt toxique, loin des choses qu'il prenait habituellement, préférant les plantes naturelles au chimique. Malgré que les propriétés de certains produits amélioraient les effets ou le temps de réaction de ses solutions.

Le mélange demandé possédait des substances possible d'acquisition seulement en usine ou laboratoire. Il avait malheureusement fait exploser son propre établi quand la police était arrivée autour. Il ne voulait pas retourner immédiatement entre les murs de l'asile. Des projets grandioses se rassemblaient dans son esprit et il voulait au moins en accomplir quelque uns avant de retourner dans la contemplation des psychiatres qui n'aimaient se faire dire quoi faire ni quoi dire sans qu'ils ne le sachent. On n'analysait pas un détenu surtout si ce dernier avait autant de base, sinon plus d'expérience que vous. Il prenait ses entrevu à coeur joie sauf à certain moment où il été bousculer. Il n'aimait pas ça. Certain disait que cet homme vivait enfin la peur, mais c'était plutôt de l'exaspération pour influencer aussi.

Ainsi, il parcourait la nuit à la recherche des produits dont il avait besoin pour réaliser la concoction. Il essayait d'agir rapidement afin de ne pas perdre son nouveau patient. L'histoire avait été passionnante et il mourrait d'envie d'en savoir plus à son propos. Seulement, il devait le garder debout pour encore quelques heures. Encore quelque rue et il pourrait commencer à faire chauffer les fioles.


_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Jeu 19 Juil - 18:12

Des mois s'étaient écoulés sur Gotham, et de l'eau avait coulé sous le ponts. Bruce avait fait des rencontres, notamment celle de la surprenante Zatanna, ou avait affronté le Joker. Quand à Red Hood, malgré ses menaces, celui-ci n'avait toujours pas fait surface. Bruce avait d'ailleurs perdu sa surveillance deux mois auparavant. On pouvait s'inquiéter, ou être rassuré : celui-ci avait peut être laissé tomber sa quête vengeresse, qui aurait prit la forme d'une vendetta sanglante dans les rues de Gotham. Mais pour l'instant, ce n'était pas le plus important. Bruce avait prit maintenant l'habitude de sortir toutes les nuits, et ceux malgré les râles et soupirs d'Alfred. Il savait que quelque chose se tramait. Et dans un soupçon de paranoïa, il se mit alors à patrouiller chaque nuit, profitant peu de son lit, et dormant pendant les réunions.

L'obscurité était tombé sur Gotham, et seuls quelques réverbères éclairaient les rues, et semblait lutter contre les ombres qui les entouraient. Bruce, quand à lui, était sur l'une des multiples gargouilles de Gotham, prêt à fondre sur le premier criminel qui se présentait à lui. Il attrapa sa tyrolienne, et s'accrocha au bâtiment d'en face. A l'intérieur, on pouvait voir d'étranges lumières, et grâce à sa vision X, Bruce put voir aisément plusieurs hommes armés à l'intérieur. Une petite entrée par la fenêtre s'imposait, et cela sans discrétion, car les types en face semblait pressé.


- C'est parti.

Bruce tira et se lança sur son bat-filin. La fenêtre se brisa, et Bruce percuta un des gardes qui se trouvait dos à lui. Il roula sur le côté et se releva péniblement, prêt à affronter ses adversaires, dont le leader dicta un ordre simple :

- Butez-le

Les armes feu prirent le relais. Une pluie de balles s'abattit sur Batman, mais celui-ci put les esquiver, en se cachant derrière un mur, qui par chance, se trouvait là . Plongeant donc derrière ce mur, Bruce attendit alors la fin de l'averse. Car souvent comme les bandits normaux, ceux-ci appuyaient nerveusement sur la gâchette, sans prendre le temps de viser, ce qui reviens à vaporiser la salle. Bruce fonça alors sur les trois criminels. Il attrapa l'arme du premier, et la poussa violemment, de sorte que son adversaire se prenne la crosse dans la mâchoire. Puis il frappa de sa main libre dans le visage du deuxième, qui s'effondra aussitôt. Il acheva celui qui était sonné en lui assénant un coup de genou dans la mâchoire, qui s'envola quelques secondes avant de retomber lourdement sur le parquet. Le dernier lâcha son arme, et était terrifié. Bruce le prit alors par le col et le souleva, puis il le plaqua contre le mur :

- Que faites-vous ici ?

- On on est là pour ...


Bruce sentit alors quelque chose de chaud à ses pieds. Le malfrat s'était fait dessus, et semblait tétanisé. Il parvint tout de même à lâcher quelques mots :

- Le doc ... envoyer .... produits ici ... lâchez moi s'il vous plaît ... pas de mal ...

Bruce le lâcha, avant d'effectuer un point de pression sur son épaule, ce qui plongea directement le malfrat dans l'inconscience. Au moins celui-ci pourra se vanter d'être indemne. Bruce regarda alors autour de lui, tout en pensant :

* Je me demande ce qu'ils cherchaient ici ...*

Il entra alors dans une grande pièce, au beaucoup de produits pharmaceutiques traînaient. Il examina plusieurs flacons, et appela le Bat-ordinateur :

- Donne moi la liste des principaux constituants du gaz du docteur Crane.

Effectivement, l'analyse était infaillible. Une partie des consitutants étaient là : psychotropes ou autres drogues atteignant les fonctions cérébrales des patients. Batman était à présent sûr d'une chose : Scarecrow était de retour.
Pile à cet instant, Bruce entendit plusieurs bruits dans la ruelle d'à côté. Il jeta alors un oeil, et vit une ombre se faufiler dans les dédales de rues. Il était là, comme toujours. Bruce sauta alors dans la rue, et tenta de suivre cette mystérieuse ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Dim 22 Juil - 17:46

L’intuition commençait à lui indiquer une présence fantôme familière. Le même sentiment quand il avait un projet en route et qu’une ombre rapide apparaissait sur les murs. Ce n’était qu’un pressentiment furtif, mais suffisant pour lui faire changer de voie. L’ombre changea sa direction une nouvelle fois en se plongeant de plus en plus profondément entre les bâtiments, Connues parfois, au hasard du destin le plus souvent, il contournait des passages étroits. Ce genre de mouvements pouvait facilement le faire soupçonner de crime ou de vol. Ce qui était vrai, mais à un niveau mineur et sans incident grave sinon la mise en forme d’un individu passionnant par son passé. Soudainement, la silhouette ombreuse s’arrêta et se retourna. La peur ne le semait pas. Il tentait plutôt de surprendre l’inconnu de son perchoir, car ce n’était guère dans la rue que son observateur avançait. L’oiseau de la nuit au sommet des immeubles était le fameux chevalier de Gotham. Sauf si c’était un de ses nombreux sbires qui se faisait passer pour les héros. Jonathan Crane allait surement prendre l’un d’eux pour comprendre leur motivation; les faisant parler à son bon vouloir sans qu’ils ne le sachent réellement. Il était passé dans l’art de faire parler les gens ainsi, même les psychiatres de l’asile. Il n’avait pas fait ses études pour rien et avait bien retenu certaines leçons même si ses démonstrations ne plaisaient pas à tout le monde.

Comment est-ce que la chauve-souris avait si vite té au courant de sa promenade nocturne en pharmacie? Crane allait devoir continuer de se cacher surtout sous une si étroite et particulière surveillance. Il avait quelque projet, certes il n’y avait rien d’envergure comme les égouts. Scarecrow était déterminé à inventer une nouvelle formule d’hallucinogène provoquant le sentiment d’insécurité, mais sous une autre base de plantes. L’envie de se retrouver encore enfermé dans sa cellule de verre ne lui plaisait pas. L’établissement n’tait pas très prompte à l’inspiration et les possibilités étaient réduites pour ses projets; projets d’envergure il va de soit.

L’épouvantail, son costume aussi difforme et reconnaissant qu’à son habitude, déposa le sac de sur son dos. On entendit certains roulis des pots de pilules et autres sons caractéristiques. Il préférait les mettre de côté pour le moment afin de bien accueillir son invité. Le justicier avait tendance à se montrer violent avec preuve d’une culpabilité sous la main. Il n’en avait surement pas, mais il comptait bien ne pas trop se faire secouer par le cou. Le docteur pouvait encore se défendre sur certain point et comptait bien utiliser tous ses atouts à son avantage. Il glissa sa main dans la poche de son manteau. Ce dernier continuait à suivre les mouvements fluides des courants d’air du soir. Il ne parlait pas cependant. La honte seule de se retrouver dans un asile, il ne voulait pas se faire repéré comme un fou solitaire. La police n’était pas plus approprier ce soir. Aucune rencontre ne l’était d’ailleurs.

Son souffle court, son entendait chacune de ses inspirations sous son masque camouflé. De sa main libre, il replaça son chapeau et regarda vers le sommet d’un bâtiment. Il le savait et voulait le voir avant de se faire prendre par le col.


_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Lun 23 Juil - 20:42

Il était là, quelque part. Il devait le trouver, il devait le traquer. Crane n'était qu'un psychiatre fou, usant de la peur comme arme. Mais quelle arme ! La peur peut engendrer beaucoup de choses négatives, et déstabiliser n'importe quel être humain. Et Bruce, malgré ses talents exceptionnels en tant que détective, maître de combat, et d'autres, restait un homme. Il avait aussi ses peurs, ses terreurs, ses cauchemars venant le hanter. Comme la scène de la mort de ces parents, comme la mort de Jason, l'attaque psychologique de Hurt, de Bane, et tant d'autres. Bruce, par le passé, avait déjà fait les frais du gaz terreur du docteur Crane. Il sait au combien celui-ci était dangereux, et qu'a tout moment, s'il cédait aux visions néfastes du gaz, il pourrait avoir un arrêt cardiaque, entraînant une mort immédiate si elle n'était pas prise en charge. Beaucoup de personnes ont succombé aux effets dévastateurs du gaz, et c'était pour cela que Bruce n'allait pas lâcher Scarecrow de sitôt.

- Où te caches-tu ? chuchota Bruce

Il suivait une ombre depuis une quinzaine de minutes. Comme à son habitude, Scarecrow savait parfaitement se cacher, ou camoufler dans le décor, attendant le moment le plus propice pour frapper. Batman restait donc très prudent, et scrutait chaque recoin, pour voir où était caché Crane. Mais là, il fut surpris dans sa poursuite :

- Monsieur ? J'ai les résultats que vous avez réclamés.

- Et donc ?

- En effet, les divers produits que vous m'avez envoyés sont des puissants psychotropes, qui lors de leur mélange, permette de créer un gaz assez terrifiant.

- En quelque sorte, le gaz de Scarecrow ?

- Pas exactement. Quelque chose est différent dans la composition, et provoque d'autres effets, mais pour le moment, ces effets ne sont pas encore connu. Laissez un peu de temps au Bat-Ordinateur.

- Très bien merci Alfred.

- Je vous rappelle quand j'ai plus de précision monsieur.


Un nouveau gaz ? Serais-ce là le plan terrifiant de Scarecrow ? Bruce était pour le moins perplexe. Cette hypothèse était pour le moins intéressante, mais à quoi bon créer un nouveau gaz, alors que l'original était déjà très puissant ? Bruce ne savait pas comment répondre à ceci.

*Trêve de bavardages, je dois reprendre mes recherches*

Il prit alors son grappin, et tira vers les toits. Il devait prendre de la hauteur pour pouvoir voir les différentes rues, et voir ainsi où le docteur s'était enfui. Bruce s'agenouilla près d'une gargouille, et passa en vision thermique. Scarecrow était un homme tout comme lui, et émettait une source de chaleur visible aux alentours. Mais là, contre toute attente, il vit une tâche de chaleur au sol. Batman descendit alors dans la rue, et regarda cet étrange acide qui mangeait le trottoir. Il prit alors son détecteur, et remarqua que plusieurs petites gouttes, ainsi que le parfum assez prononcé du produit chimique formait un petit chemin. Le docteur en avait sûrement renversé un peu sur lui, et lâchait alors quelques gouttes, ce qui permettait à Bruce de le suivre. Il pensa alors :

* Il n'est plus loin ...*

Il suivit alors son intuition, et fonça dans une ruelle annexe. Il prit à nouveau de la hauteur, et suivit cette piste. Et elle aboutit alors à une grande place carrée. Il était là. Il avait posé son sac au sol, et semblait reprendre son souffle. Puis il remit son chapeau en place. Bruce, étant sûr de lui, fonça alors sur le docteur, prêt à lui en faire voir de toutes les couleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Mer 25 Juil - 12:29

Le Batman, il était là juste devant lui. Il ignorait ce qui animait la rage de cet homme, mais au moins la peur le conduisait encore à craindre ses agissements. Il fonça directement sur lui. Il agissait encore comme si la panique était déjà installée, mais il n'y avait rien à craindre sinon son amusement vis à vis le mort-vivant qui reposait présentement chez lui. Le pauvre n'était ni en état de marcher et encore moins de bouger. Parler il en était encore capable au désagrément du scientifique qui pensait. Ce genre de babillage lui meurtrissait la cervelle encore plus que les coups de poings répétés de certains gardiens de l'asile. Certains voulaient une entente et la paix pour les patients, d'autre misait sur la peur et la déroute. Le docteur était un homme plutôt chétif, mais quand quelqu'un étudie la peur, il ne craint plus cette dernière. Il n'était pas fait pour le combat. Son esprit était trop développé pour se laisser aller au jeu de la bataille au niveau de la force physique. Il n'était pas encore assez intelligent pour devenir fou. Il se navrait du sort du Riddler particulièrement. Ce dernier avait un fort potentiel, mais se concentrait seulement à l'utiliser pour affronter le grand détective.

Investigateur qui semblait plus près de lui arracher la tête que de parlementer. Une rage quelconque devait être la source. Le docteur n'avait encore rien fait de dangereux sinon échapper cette satanée fiole d'acide. Cette dernière aurait servit pour des réserves et des tests, mais maintenant, elle rongeait le sol comme si rien ne pouvait l'empêcher. Scarecrow fléchit quand même les genoux. Il ne pouvait pas faire grand chose contre l'assurance de Batman sinon lui souffler encore au visage son poison de cauchemar. Il avait surement déjà prévu cette éventualité. Il caressait quand même la poudre entre ses doigts. Si il pouvait au moins le ralentir trois secondes et le faire parler. C'était toujours mieux que d'en sortir avec des bleus et retourner encore derrière la vitre d'exposition de l'Asile d'Arkham.

Quand il fut assez près, Scarecrow sorti rapidement sa main de sa poche et lança dans les airs un nuage de poussière. Il sauta sur le côté pour éviter de se faire prendre entre les bras de Batman si celui-ci continuait sa course pour l'étrangler. La voix grave et coupé du docteur apparu derrière le masque. Il s'exprima afin de s'expliquer avant toute initiative du détective.


«Pas aujourd'hui Batman. Je ne viens pas tester mes produits sur les gens de Gotham. Non pas aujourd'hui. C'est plutôt par gentillesse que j'agis ce soir.»

Scarecrow s'approcha de Batman, ignorant encore si son produit avait déjà fait des effets. C'était un de ses vieux produits qu'il lui avait jeté au visage. En quelque seconde il commencerait à chuter dans un monde parallèle éveillé. Il avait surement un anti-toxine déjà existante à portée de main. Il profitait quand même de la confusion.

«Comment vas-tu? J'imagines que tu veux déjà me renvoyer dans l'asile? Je ne suis pas fou, simplement prévenant. Il n'y a pas de raison de m'y envoyer pour le moment. Non. Seulement si tu dis qu'un vol de 4 pots de pilules, crèmes et acide soit vraiment un délit majeur. Il y a surement des cas plus intéressant que moi à étudier et à enquêter.»

Il essaya de voir si son produit avait fait effet. Dans ce cas il essaierait de prendre la fuite ou au moins fuir de la position du chevalier. Sinon, il craignait légèrement de se faire prendre au cou et ne plus être capable de fuir pour quelque minute. Il ne voulait pas retourner dans le bâtiment. Il voulait revenir à son laboratoire nouvellement emménager et avoir encore plus de détail sur son curieux patient.

_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Mer 25 Juil - 20:42

Le saut était parfait : contractant tout ses muscles, Bruce s'était lancé dans le vide, et après avoir plané une dizaine de secondes, il tendit ses deux bras en avant, et piqua en direction de Crane. Il savait que Scarecrow était quelqu'un de fragile, qui était avant tout fourbe, et cherchait à éviter le combat. Il était loin du physique impressionnant de Bane, ou de Killer Croc. Bruce fonça alors sur lui, et était sûr de son attaque. Trop sûr, comme à son habitude, et ce qui suivit était imprévu. Crane se retourna, et jeta une sorte de poudre en l'air, tout en prenant le temps de s'écarter. Les deux poings de Bruce frappèrent alors violemment le sol. La voix du docteur s'éleva alors, tel un prêtre récitant sa messe :

-«Pas aujourd'hui Batman. Je ne viens pas tester mes produits sur les gens de Gotham. Non pas aujourd'hui. C'est plutôt par gentillesse que j'agis ce soir.»

Bruce se releva alors, et vit le docteur s'approcher de lui. Ses yeux jaunes étaient pour le moins terrifiant, et pire, il commençait à grandir. Tout autour de Bruce, les bâtiments commençaient à se déformer, comme si ils étaient aspirés par le haut. Un espèce de vortex se forma alors, aspirant tout sur son passage. La voix grave de Scarecrow dominait l'endroit :

-«Comment vas-tu? J'imagines que tu veux déjà me renvoyer dans l'asile? Je ne suis pas fou, simplement prévenant. Il n'y a pas de raison de m'y envoyer pour le moment. Non. Seulement si tu dis qu'un vol de 4 pots de pilules, crèmes et acide soit vraiment un délit majeur. Il y a surement des cas plus intéressant que moi à étudier et à enquêter.»

Le sol se fissura alors, et un gouffre fit son apparition. Bruce se releva alors, cherchant à tout prix une issue. Il se plaqua contre le mur, et regardait en bas. On pouvait voir alors plusieurs monstres grimper sur la colline, des immenses chauves-souris, aux yeux jaunes, et pour certaines, couvertes de sang. Elles avaient l'air terrifiées, et grimpait pour pouvoir survivre. C'est là alors qu'un autre animal géant rentra un scène. Plusieurs grandes ombres passèrent en vitesse, et les diverses chauves-souris disparaissent alors en hurlant. Bruce jeta un oeil dans le ciel, puis regarda Scarecrow, qui semblait vouloir observer quelque chose. Une grande ombre s'écrasa près de Bruce, qui tomba au sol, sous la violence du choc. Ce fut là, qu'il le vit, ou elle plutôt. Elle possédait un grand pelage blanc, couleur de pureté, avec des grands yeux perçants. Son bec, recouvert de sang, montrait qu'elle était une des choses qui avait attaqué les chauve-souris. Quelques gouttes coulait d'ailleurs, formant une petite flaque entre ces deux serres. Ce hibou, d'apparence majestueuse, ressemblait plus à un boucher avec tout ce sang qu'elle avait reçue.

- Mais que ... lâcha Bruce, qui semblait être terrifié.

Il prit alors des batarangs, et les lança sur l'oiseau. Profitant de cette diversion, il fonça vers un bâtiment, et y rentra. L'immense bête s'était envolée, et atterrit lourdement contre la façade du bâtiment. Le choc fit trembler la structure, et on pouvait même voir des serres qui étaient plantées contre le mur. L'oiseau se mit à battre des ailes, et recula : il arracha donc un pan de mur au passage. Bruce, qui était toujours terrifié, se mit alors à penser :

*Ce monde n'existe pas. Ce monde n'existe pas. Ce monde n'existe pas. Ce monde n'existe pas. Ceci est le monde de Scarecrow, pas le tien*

Il fouilla alors dans son attirail, et sortir une petite seringue. Un anti-poison, qui lui permettait de sortir de tout ceci. Il n'avait qu'un geste à faire. Mais en le faisant, sa victoire ne serait pas totale, il refusait d'affronter ses peurs. Mais il avait besoin de réponses, maintenant. Il prit alors la seringue, et la planta dans son bras. Une brève lumière se fit alors, et alors, comme par enchantement, le sol revint à sa place, ainsi que le ciel. Il retrouva alors sa position initiale, et reprenant ses esprits, il se tourna vers Scarecrow, qui l'observait. Il restait encore dans un état de peur, et était aussi enragé parce qu'il avait été acculé.

Batman se leva alors brutalement, et attrapa le docteur par le col, en le soulevant légèrement :


- Que fais-tu ici ? hurla Bruce, PARLE !
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Jeu 26 Juil - 17:13

Il était parti dans un délire. Les signes en étaient déjà apparent juste à la voir bouger les mains et se tordre la bouche. Le docteur ne voyait pas les yeux, mais devinait déjà la pupille se tordre devant l'imagination du cerveau. Il était curieux de connaître les rêves éveillés de ce héro mythique qui contrôlait la justice de Gotham la nuit. Il ne parlait jamais pendant ses visions qui devait quand même être d'une envergure délicieuse. Virevoltant dans les airs et combattants ce qu'on craignait tous, l'homme derrière le masque devait voir ressurgir plus que des erreurs et encore plus les gestes qu'il avait posés. Le regret était une touche importante dans les cauchemars, la honte encore plus sans parler de la mort elle-même.

L'homme se débattait sur le sol, comme si parfois il pensait courir ou pousser quelque chose. Il était quand même assez lucide pour trouver l'antitoxine comme il l'avait prévu. Une des raisons pourquoi il commençait à être urgent de trouver autre chose. Il se demandait si un jour ses expériences allaient influencer certaines personnes qui était immunisées. Un autre métabolisme était facile à influencer, surtout quand il avait une raison dans la vie. Le Joker était un bon exemple de personne qui était impossible à soigner ou à corrompre. Il était capable de faire seul les pire gaffes et plans. C'était un génie fou. En voyant Batman se tordre, il repensait à d'autre gens qu'il avait ainsi pétrifié pour tester à grande échelle. Il y avait plusieurs circonstances et actes commis lorsqu'on avait peur. On pouvait les répertorier en plusieurs catégories. C'est ce qui le passionnait. Il voulait découvrir toute les sources qui permettaient à un contrôle parfait de l'individu, ou de le rendre complètement invulnérable face à la survie. La peur c'est le pouvoir. Et présentement Batman avait peur.

La seringue était déjà plantée. Le Docteur recula d'un pas. De toute façon, il n'avait plus de possibilités de fuite immédiate. Le justicier se leva subitement, emporté encore par une frénésie qui lui est propre. Il sentit la main lui serrer la gorge et ses pieds commencer a quitter le sol. La tête penchée vers l'arrière. Il eut envie de rire la fameuse question de Batman. Soit il faisait semblant de ne rien savoir, ou il ne savait juste rien de ce qui se passait. Personne n'aurait pu en ce moment connaître l'emplacement du cadavre ambulant. Il jurait que personne ne l'avait vu quitter sa place.

D'une voix étranglée, les traits du visage toujours cachés derrière le masque difforme, il essaya de répondre quelque chose de correct. Il n'avait pas le goût de jouer au détective et au méchant, encore moins de rester dans sous les doigts de l'homme.


«Je suis Docteur...Batman...Tu peux...me compter en criminel si tu veux...ce soir je sauve une vie...»

Seulement, il ne spécifiait pas laquelle. Contrairement à son assaillant, il ne criait pas et disait ses phrases dans la plus parfaite des neutralité. C'était presque sarcastique, il ne perdait pas son sang froid pour une telle question. Surtout que le détective n'allait plus le lâcher. Ses mains gantées d'agrippèrent au bras qui le maintenait. Il n'avait pas la force de se dégager, mais pouvait-il seulement respirer mieux? Sur une de ses mains restait encore les résidu de la poudre qu'il avait lancé à la figure du justicier. Ce qui contrastait avec le reste de son costume. Le chapeau restait toujours en place sur sa tête.

Il espérait un relâchement ou au moins une conversation. C'était sa force à lui parlementer et convaincre le monde que la proposition est leur idée. C'est ainsi que les psychiatre ne voulait plus de lui comme patient. La situation se renversait bien souvent et les spécialiste devenait les analysés. Ça créait une certaine crainte. On avait pas besoi nde toxine toujours pour faire valoir son contrôle sur la peur. La peur....c'est le pouvoir.


«Relâche-moi...maintenant...Je manque d'air...et c'est désagréable...»

_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Sam 18 Aoû - 11:44

Batman ne lâchait pas son emprise. Il continuait de serrer le cou fragile du docteur Crane, une seule impulsion et il pourrait le briser. Réduire ce psychopathe en miettes. Personne ne le regretterait, ce serait même légitime, en mémoire de toutes ces victimes, dont les vies ont été brisés, par ses expériences. Mais il ne pouvait pas, il ne pouvait se permettre de se rabaisser ainsi. Il deviendrait ce qu'il aurait toujours combattu. Le petit corps du docteur ne bougeait pas, et son masque cachait la plupart de ses expressions. Mais pourtant, Bruce entendit une espèce de souffle, puis, des mots sortirent de la bouche de Scarecrow :

«Je suis Docteur...Batman...Tu peux...me compter en criminel si tu veux...ce soir je sauve une vie...»

Bruce alors réalisa que Scarecrow répétait déjà plusieurs fois qu'il était ici pour sauver une vie. Bruce savait qu'au fond, il ne racontait pas de sornettes. Il était là pour quelque chose d'autre, pas pour torturer des esprits comme il avait pour habitude de faire. Bruce entendit à nouveau Scarecrow, qui commençait à manquer d'air.

«Relâche-moi...maintenant...Je manque d'air...et c'est désagréable...»

Mais en voyant le reste de poudre sur le bras de Scarecrow, Batman prit d'abord le soin de se débarrasser de ce léger reste avant d'envisager de libérer le savant fou. Avec sa main libre, il attrapa son analyseur et le rapprocha du bras fin du criminel. Une espèce de petit aspirateur sortir de l'analyseur, et aspira la substance, qui alla se réfugier dans une éprouvette. Bruce rangea ensuite son analyseur, au moins, il pourrait analyser cet échantillon en rentrant à la Batcave. Bruce lâcha son emprise, et le docteur tomba alors au sol. Par soucis de sécurité, et connaissant le côté fourbe du criminel, Batman sortit un petit masque, qu'il plaça sur sa bouche, afin de contrer d'autres attaques au gaz. Il l'avait eu une fois, sa allait être difficile de le ravoir une deuxième. Il regarda de haut le docteur, qui devait sûrement reprendre son souffle.

- Très bien, alors, dit moi qui tu dois "sauver" ? Quelle est cette mission de sauvetage ?

Bruce avait un ton sarcastique. A vrai dire, il ne croyait pas Scarecrow. Il avait fait tellement de mal, qu'il le croyait incapable de soigner quelqu'un. Il resta donc proche de lui, prêt à l'attraper à la gorge, ou le frapper, si il se montrait agressif. Il savait que le docteur était un piètre combattant, et qu'il préférait les combats à distance, ou dans son "monde" quand on était sous l'emprise de son gaz ou autre.
Il laissa le docteur reprendre son souffle, et reposa sa question, sur un ton plus dur que précédent :


- Qui dois-tu sauver ?

Quoi qu'il allait dire, Batman était prêt à frapper au moindre écart.

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Sam 18 Aoû - 15:17

Les doigts resserraient encore leur étreintes. Ses yeux s'ouvrirent sous le manque d'air occasionné. Il restait accrocher au bras du justicier pour lui donner le peu de liberté qu'il pouvait se permettre ainsi dans les airs. Maudit soit le Batman. Il prévoyait toujours tout et l'empêchait de faire à sa guise. Ce n'était pas la première fois et surement pas la dernière. En liquide oui, une aiguille si mince et si solide qu'elle briserait cette armure que même Bane avait de la difficulté à percer. L'illumination venait de le saisir, un nouveau projet à exécuter et bientôt un mort pour aider à ses fins. Il allait lui devoir plus que sa misérable vie de décomposition. Son malheur avait attirer le justicier jusqu'à lui et détruit son logement temporaire.

La poudre de son gant se faisait aspirer tranquillement. Trop lentement pour ce qu'il espérait. Il lui aurait bien donner tout ce qu'il possédait pour lui permettre de fuir dans l'immédiat. Jamais il ne lui aurait permis de le faire de toute façon. C'était peine perdu et valait mieux lui donner la satisfaction d'avoir gagner. Il est peut-être plus intelligent que les gorilles de l'asile. Crane se faisait dépouiller pendant que ce dernier espérait entrevoir son sac plus loin. Si il pouvait convaincre le justicier de ses intentions sans dévoiler nécessairement son patient.

Son cou était maintenant libéré, mais ses jambes ne purent le supporter. Sa tête était trop occupée à penser à respirer. Il s'étouffa à la première bouffée d'air, le faisant affreusement tousser. Le bruit devenait horrible avec le son modifier de son masque. Le grognement était entre celui d'une bête et terriblement humain en même temps. Il regardait le sol en retirant sa propre sécurité contre ses toxines. Le masque difforme se fit retirer rapidement et resta coincer entre les doigts de son propriétaire et le sol froid. Le docteur put enfin respirer et massa sa gorge de sa main libre. Il vit les pieds du chevalier, mais ne put reculer ou tenter de prendre la fuite, il n'en était pas encore à cette étape et loin encore d'y penser. La fuite était habituellement son meilleur moyen, mais il avait raté sa chance de pouvoir utiliser de ses jambes. Les orteils bougeaient sans problème, mais ses poumons voulaient encore plus qu'il ne pouvait passer dans sa gorge déployée.

Il fini par lever un genou et laissa l'autre sur le sol. Il glissa son masque sur ses yeux. C'était sans doute inutile car son identité avait été depuis longtemps dévoilée au publique. Au moins, il se sentait plus en puissance derrière ce costume affreux dont les gens se pliait. Une sorte de revanche orchestrée à cause de gamins trop gâtés. Batman aimait se répéter quand il voulait savoir la réponse dont il ne discernait pas l'ampleur.

Crane n'aimait pas la position d'attente de son adversaire. Il voulait s'en sortir sans être défigurer ou goûter à son propre sang encore. Ça ne faisait pas longtemps qu'il était enfin sorti de l'asile et ne voulait pas y retourner, surtout si Nigma pensait revenir. Il avait pu convaincre plus que les autorités pour ce coup débile. Il faut dire qu'une bonne partie d'échec lui manquait.


«Qui dois-je sauver? Qui vas-tu décider de sauver au contraire? Un choix difficile je peux te l'assurer.»

Plus le temps passait, plus il pensait à l'état de son invité. Il espérait surtout que ce dernier ne quitte pas l'appartement. Ce genre de geste pourrait lui porter de grave préjudice surtout avec ce vol supplémentaire de ce soir. Il avait presque plus de chance de voler un banque qu'une pharmacie de nos jours. Engager un gamin innocent la prochaine fois allait surement lui éviter bien des problèmes.

_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Dim 19 Aoû - 10:06

Il continuait à toiser Scarecrow, qui devait sûrement chercher le moyen de se tirer de là. Malgré les questions à répétitions, le docteur Crane restait évasif sur ces raisons qui l'avait amené dans Gotham, loin de sa cellule à Arkham. Il avait un souffle très rauque, à la limite d'une bête, à cause notamment des sons modifiés de son masque. Il finit par reprendre peu à peu son souffle, et mit un genou à terre. Il essayait de se relever progressivement. Puis, il finit par répondre à Batman, avec une nouvelle énigme.

-Qui dois-je sauver? Qui vas-tu décider de sauver au contraire? Un choix difficile je peux te l'assurer.

Encore une nouvelle phrase évasive, encore une autre façon de dire à notre chevalier noir qui perdait son temps. Bruce commença à s'impatienter. Et avança d'un pas vers Scarecrow, tout en levant le poing :

- Je commence à perdre patience, Crane. Dit moi où est cette personne. Maintenant.


Pendant que Bruce parlait, Crane avait ôté son masque. Pour mieux reprendre son souffle, sans aucun doute. De plus, sa vraie identité était connue depuis des lustres depuis sa première incarcération à l'Asile. Les cheveux bruns, des yeux bleus, il n'avait rien du terrifiant Scarecrow sans son masque. A vrai dire, il perdait toute crédibilité lorsqu'il l'ôtait. Au lieu du monstre qui terrorisait Gotham, on avait face à nous un petit être chétif, dont les os si fragiles, pouvait se briser au moindre coup dur.

- OU EST-T-IL ?, hurla-t-il, car il était venu le temps de faire marcher la manière forte.

Il lâcha alors une frappe dans le visage du criminel, pas non plus forte au point de le faire évanouir, mais suffisamment puissante pour lui remettre ses idées en place. Celui-ci perdit l'équilibre, et tomba sur les fesses au sol. Surpris par le coup, sans aucun doute. Mais Bruce ne voulait pas lâcher l'affaire. Il voulait savoir ce que faisait Scarecrow ici, et quoi qu'il fasse, il finirait par le savoir, tôt ou tard.
Pendant que le docteur reprenait ses esprits. Bruce appella la Batwing. Celle-ci arriva quelques minutes plus tard, dans un bruit assourdissant, il jeta un regard à Scarecrow, et s'approcha de lui. Il l'entoura autour de Bat-filin, pour l'accrocher. Puis il lui chuchota :


- Veut-tu vraiment qu'on en arrive là ? Je ne t'ai jamais vu aussi mystérieux, Crane. Et c'est d'ailleurs cela qui te trahit. Tu caches quelque chose, et tu vas me le dire. Comme tu la dit, je ne peut rien pour toi, pour t'enfermer à Arkham, ce que tu mérites amplement. Mais je peut librement t'interroger, sans que personne ne vienne nous embêter.

Il serra alors la corde autour du docteur, et commença à grimper vers le toit. Il finit par arriver dans la Batwing, et attacha la corde à un des rails d'atterrissage, semblable à ceux qu'on trouve sur les hélicoptères. Il s'installa au poste de commande, et s'adressa à Alfred, pendant qu'il prenait de l'altitude, avec son criminel au bout du câble.

- Alfred, je vous envoie un échantillon d'une poudre, apparemment utilisée par Scarecrow, il serait utile de l'analyser, pour voir si c'est bien le nouveau m"lange que nous recherchons.

- Très bien monsieur.


Puis il, activa le pilote automatique, et redescendit au niveau d'une des rambardes, détacha le criminel, et le remonta un peu. Puis lorsqu'il arriva à côté de Bruce, il lui déclara :

- Alors, dit moi ce que tu fais ici ? Fini les énigmes maintenant, c'est à toi de décider .

La hauteur qu'il avait prise ne tuerait pas Scarecrow si jamais il tenterait de se détacher, mais il pourrait sans aucun doute se briser un membre. Batman avait tout calculé, et finirait par avoir ses réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Lun 20 Aoû - 11:38

Scarecrow pinça les lèvres sous cette dernière question qui lui était hurlée au visage. Plus la voix était forte et les gestes désespéré à lui faire avouer maintenant deux choses, moins les mots allaient venir et sortir de sa bouche. Même avouer la véritable histoire ne l'avanceraient pas. Batman voyait surement une menace contre un de ses proches ou le commissaire. Crane n'était pas du genre à aller chercher les problèmes sur des personnes aussi distinctes. Il prenait ses patients parmi la majorité pauvre, n'ayant cure des rançons ou de la gloire que cherchait d'autre, il était unique dans ses méthodes. Il vu le pas, il vu le poing s'approcher de son visage à une vitesse non-négligeable. Il sentit la douleur lui transpercer le front et ses moins reprendre son équilibre précaire sur le sol dur.

Assis telle une poupée, il emmena ses mains à sa tête en essayant de retrouver ses esprits. À tous les coups, il préférait la méthode douce des paroles. Il n'avait toujours pas reprit ses idées en main qu'il sentit le fils lui serrer les bras le long du corps. Il voyait le sol s'éloigner et son corps contre l'armure du justicier. Crane avait en tête les dernières paroles de ce dernier en grimaçant. Ces interrogatoires ressemblaient plus à de la torture mentale. Il fallait aussi éviter l'asile pour quelque temps. Batman le posa sur le toit et Crane tenta de s'évader sans succès. Pendant qu'il se faisait attacher, n'ayant pas encore toute sa tête, il cria sa menace habituelle.


«Je suis le mâitrede la peur! Prosterne toi devant ma puissance! Tu es fou!»

L'autre ne semblait pas l'entendre, encore moins quand l'épouvantail démarra et monta dans les airs. La corde lui creusait la peau. La douleur n'était pas confortable et avait hâte de redescendre. Crane se taisait et serrait ses dents pour éviter de hurler. Il n'avait pas prévu ce genre de ballade. Il refusait de céder à la panique en ruminant ses critiques et sa haine. Il baissa la tête quand il entendit encore cette voix roque le questionner. L'homme voyait le sol, mais plus son chapeau n son précieux sac.

«Même si je parlais, tu me renverrais directement à l'asile toi-même et dans l'immédiat! Moi-même je trouve cette histoire complètement Folle! Simplement impossible!»

Il affrontait le regard du justicier pour lui prouver qu'il ne mentait pas. Il espérait ne pas être obliger de lui montrer le cadavre ambulant et le mettre dans la confidence. Ce con pouvait s'imaginer n'importe quoi seulement pour le coffrer. C'était son unique but et ses chances étaient presque désespéré.

«Je viens d'être libéré de l'asile. Va leur demander! Le mensonge te suit partout et t'empêche de voir comme il le faut. Serait-ce le titre de grand détective qui vous monte à la tête? Tout est dans votre esprit. Détachez-vous de ce rôle pour mieux voir.»

Il ne perdait rien à essayer de le sonder et jouer les psychiatre contre lui. Si au moins il pouvait le lâcher un peu et ne pas lui faire subir cette chute. Il l'en savait capable. Le Joker arrivait souvent couvert d'ecchymoses et de bandages multiples en riait à gorge ouverte. Les rares moments où il avait accès au téléviseur, on voyait et revoyait la chute spectaculaire de ce déficient. Depuis le temps, même Scarecrow aurait usé sa patience et donné une dos puissante au clown, si seulement ses produits avaient effets sur lui. Cette fois, c'était lui dont les pieds restaient au dessus du vide. La chute n'était mortelle à la première vue, mais aussi attaché, il n'avait pas la moindre chance de réceptionner son atterrissage.

«Maudit sois-tu Batman! Maudit sois-tu!»

Crane avait deviné le châtiment avant qu'il ne soit mentionné ou exécuté. L'asile n'était pas qu'un hôpital psychiatrique, c'était aussi un refuge contre le justicier de la ville. La majorité de ceux qui s'y trouvait avait une bonne raison de lui en vouloir. Passable ou non, ils en avaient une. C'était suffisant pour tout prévoir et décider de se venger. Il plia les genoux et continuait de regarder le justicier dans les yeux. Il avait l'air d'un dément, mais il n'avait pas d'autre voie pour se sauver.

_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Mar 21 Aoû - 20:44

Suspendu dans les airs, le docteur ne flanchais pas, malgré les coups à répétitions, et les hurlements que lui lançaient Batman. Celui-ci n'arrivait pas réellement à se contrôler. Et la folie commençais à prendre le dessus. Il avait déjà traîne le bougre jusqu'à un toit, avant de le suspendre à sa Batwing. Jusqu'où irais-t-il la prochaine fois ? Le tuerais-t-il ? Il n'était plus lui-même. Quelque chose avait mal tourné, quelque chose l'avait frappé en plein dans son esprit lors de son voyage dans le monde du docteur. Etais-ce là un mauvais trip ? Bonne question. Ce qui était sûr, c'est que quelque chose avait changé dans la poudre, et que l'antidote n'avait pas tout retiré, malheureusement. Cela avait dont provoqué ces excès de colère, de zèle, et tout ce qui faut. Le produit avait donc des effets secondaires pour le moins effrayant, rien à voir avec la version de base. Hormis si quelque chose avait merdé lors de sa création. Ce qui était sûr, c'est que Batman avait l'impression d'avoir terrifié le docteur, chose aussi étonnante que cela puisse paraître. Celui-ci se mettait à délirer totalement.

«Je suis le maître de la peur! Prosterne toi devant ma puissance! Tu es fou!»

Le traiter de fou ? Cela devenait délirant. Mais peut-être n'avait-t-il pas tord. Le produit montait à la tête de Bruce, les effets secondaires se faisaient de plus en plus sentir. Bruce transpirait, comme un veau, des fines gouttelettes descendaient sur sa peau, sous son masque. Cela le démangeait aussi, un envie folle de le gratter le prenait. Le docteur continuait à vociférer :

«Même si je parlais, tu me renverrais directement à l'asile toi-même et dans l'immédiat! Moi-même je trouve cette histoire complètement Folle! Simplement impossible!»

Bruce lâcha alors la corde, et le docteur commença à tomber dans le vide. Au dernier moment, Bruce reprit la corde en main, et le professeur cessa de hurler comme un porc à l'abattoir. Bruce lâcha le docteur, qui finit par tomber sur le ventre, sans le moindre choc. Bruce commença à descendre de son engin volant, alors qu'un individu intervint dans son interrogatoire, qui tournait mal :

- Monsieur ? Je vois votre rythme cardiaque qui baisse, tout vas bien ?

Ne répondant pas à Alfred, Bruce continua à descendre, tout en arborant un sourire terrifiant. Il tira la corde et ramena Scarecrow vers lui, qui continuait à crier :

«Je viens d'être libéré de l'asile. Va leur demander! Le mensonge te suit partout et t'empêche de voir comme il le faut. Serait-ce le titre de grand détective qui vous monte à la tête? Tout est dans votre esprit. Détachez-vous de ce rôle pour mieux voir.»

Mais en le voyant se rapprocher de Batman, celui-ci reprit de plus belle :


«Maudit sois-tu Batman! Maudit sois-tu!»

Il continuait à le ramener à lui, comme un paysan qui puise l'eau dans son puits. En fond, il entendait Alfred paniquer, lui demandant encore et encore de lui répondre, si bien que Bruce finit par ne plus l'entendre. Ce fut là que le délire s'intensifia : une petite créature fit son apparition dans un coin d'ombre. Elle flottait dans l'air, et portait elle aussi un costume de chauve-souris. Une étrange bête était sur son dos, et un espèce d'éclair était sur son torse. Bruce l'avait déjà rencontré par le passé, il ne s'agissait que de Bat-Mite.

- Je crois que tu délires grave, Bruce


Sans prêter attention à Bat-mite, Bruce prit Crane par le col, alors que continuais à crier. Il se mit a le frapper très brutalement, à plusieurs reprises, au visage. Puis, il lâcha Crane, et lui lança quelques coups de pied au ventre, alors qu'il était au sol. Mais au fur et à mesure des coups, Bruce entendait de plus en plus Bat-mite, qui lui répétait :

- A ta place, tu ferais mieux de te calmer, tu vas finir par lui briser quelque chose, non ?


Continuant à frapper, Bruce enchaînait entre les coups de poings, et les coups de pieds. Mais bientôt, son rythme commença à baisser. Il finit par lâcher le docteur, qui devait être dans un piteux état, mais qui pourrait tenir sur ses deux cannes sûrement. Il regarda autour de lui, et vit le monde se déformer petit à petit. Puis il tituba un instant, et juste avant de s'effondrer, il put entendre encore Alfred qui lui disait :


- Monsieur !! Monsieur !! Vous m'entendez ?! Monsieur !


Bruce s'effondra au sol, et ne put lâcher que quelques mots avant de sombrer dans l'inconscience :


- Besoin .... d'aide ....

Puis un trou noir se fit .
Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Jeu 23 Aoû - 5:38

Damian en était aux prises avec une bande de casseur, dans le quartier de Old Gotham, qui avait décider de faire un maximum de dégât sur les monuments historiques de la ville. Bien évidemment, voyant cela, il ne les avait pas laisser faire. Ils étaient un peu moins d'une dizaine, armé de batte de base-ball, d'antenne de voiture et d'autre arme de récupération assez dangereuse, mais cela n'effrayait pas le jeune Robin. Il avait été entraîné à se battre contre des ninja armés de sabre et d'autres armes bien plus mortelles qu'une simple batte. Il esquivait chacun des coups avec une facilité déconcertantes, et pourtant il avait revêtu sa capuche sombre et n'était pas censé voir ce qui se passait sur les côtés ou dans son dos. Mais il n'avait pas besoin de voir.

Une fois qu'il avait un peu marre de jouer au chat et à la souris, il commença à asséner des coups. Ses adversaires commençait ainsi à plier, un part un. Damian se demandait quand est-ce qu'il allait rencontrer des adversaires à sa mesure. Alors qu'il en restait trois, Alfred l'appela sur son communicateur.

« Monsieur Damian, ici Alfred. Monsieur Bruce a quelques ennuis, non loin de là où vous vous trouver. Son rythme cardiaque est au plus bas, je crains que nous le perdons...

« Oui j'ai compris, et appelez moi Robin quand je suis sous ce costume. Il s'en prenait à qui ?

« Au Docteur Crane monsieur, je le crains.

Scarecrow. Robin avait bien sûr entendu parlé du fameux docteur Crane, aux compositions chimiques mes plus dangereuses les une que les autres. Son père c'était souvent fait empoisonné, une fois encore apparemment. Il avait beau avoir des masque à gaz, comment pouvait-il encore se montrer imprudent ? A croire qu'il aimait bien affronté ses peurs. Damian, lui, n'avait pas encore eu le loisir de rencontrer Crane. Celui-ci aurait sans aucun doute déjà déguerpi quand il arrivera. Cela sera pour la prochaine fois.

« Envoyer moi sa position, Alfred, je m'en occupe.

D'un coup, il assomma les trois voyous restant et se dirigea vers sa moto de Robin. Il vit sur son GPS apparaître la position de Batman et y fonça à toute vitesse. Il ne mit que quelques minutes avant d'arriver. Scarecrow avait l'air d'être parti, et Robin ne vit pas tout de suite son père, avant de comprendre que celui-ci était sur un toit. Il gisait inconscient, sans doute bientôt mort. Heureusement, Robin vit que la Batwing n'était pas loin. Robin l'appela néanmoins grâce à un bouton secret présent sous le costume de Batman.

Robin s'approcha de son père le plus prudemment possible, Crane pouvait toujours être là et tenter de le piéger à son tour. Il avait mit son masque à gaz, au cas où. Robin chercha rapidement dans la Batceinture un antidote général que Batman emportait toujours sur lui. Cela ne le soignerait sans doute pas complètement mais éviterait qu'il sombre dans un coma trop longtemps. Maintenant, le plus dur restait à venir. Robin avait beau être fort, jamais il ne pourrait soulever la masse de son père, en plus de son costume. Il maudit ainsi sa jeunesse. Il ne pu qu'attacher son père solidement à la Batwing et devra le traîner comme un vulgaire pantin jusqu'à la Batcave. Heureusement, Robin savait piloter cet engin malgré que son père ou Dick lui refusait toujours le pilotage.

« Décidément père, vous vous mettez dans de beau drap.

Puis, il pilota jusqu'à la Batcave, où là Alfred les attendait et aida Damian à le soulever jusqu'au lit où le majordome s'empresserait de le soigner. Robin retira son masque et ses gants et les pausa sur une table non loin. Il ne semblait avait un air grave. Alfred le remarqua et tenta de le rassurer.

« Vous avez agit rapidement maître Damian. Et heureusement que vous ayez eu la bonne idée de lui inoculer un antidote, nous l'aurions peut-être déjà perdu. A présent, nous devons attendre que les antidotes plus efficaces ne fassent effet, et nous devrons sans doute filtrer la toxines le cas échéant. Votre père vivra. Je suis sûr que votre père vous en sera reconnaissant.

Damian retira sa cape et la laissa sur le sol, tournant les talons et montant dans sa chambre. Il n'avait que faire de la reconnaissance de son père. Ce qu'il voulait, c'était sa confiance. En se levant, Batman serait sans doute déçu que Damian n'ait pas réussi a attrapé Scarecrow, et sera d'autant plus mécontent de son propre échec ce soir. Il travaillera sans doute des heures sur son batordinateur pour comprendre ce qui s'est passé et ce que cherche Crane. Il fera son enquête sans dire un mot à son fils. Il ira chercher Scarecrow sans même demander à ce que Robin le seconde. Et tout ce que pourra faire Damian, c'est aller le sauver lorsque les deux adversaires s'affronteront de nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   Jeu 23 Aoû - 12:16

Il regretta vite amèrement ses paroles. Le premier coup en bas l'avait assommé bien assez pour lui faire dire des fantaisies de tout genre. Ce second empira le mal qu'il ressentait déjà dans la tête, sans parler de l'engourdissement que ça causait dans ses membres. Son col l'étouffait. Il n'était pas capable de se défendre contre cette folie pure. Crane continuait de subir l'assaut. Le goût du sang, son sang, emplissait sa bouche jusqu'à l'étouffer par moment. Il pouvait sentir l'odeur métallique et la coulisse le long de son nez. Il ne souriait pas et fermait les yeux en attendant que sa passe.

Son corps tomba l'espace d'un instant, mais ce n'était pas fini pour autant qu'il le sache. Il n'y avait que son visage. Un coup au ventre l'empêcha de respirer. Il chercha quelque chose de sa main pour tenter de fuir cette colère aveugle et démesurée. Son corps replié dans la position du nouveau né, il attendait encore la suite. L'espérance pouvait jouer de drôle de tours à ses assaillants. Le bruit sourd de l'armure dans la rue lui fit ouvrir les yeux. Il tourna difficilement la tête en crachant le sang qui lui remplissait la bouche. Batman était sur le sol et ne bougeait plus. Il vit les lèvres du chevalier bouger dans un dernier murmure.

Le docteur se retourna sur le ventre pour se relever. Il toussa une autre dose de sang qu'il essuya de sa manche. Le rouge allait être sa nouvelle couleur pour cette nuit jusqu'à ce qu'il sèche et ne fasse plus office que de tâches rouilles et informe. Il appuya une main et puis l'autre en soulevant son bassin comme un enfant. Si cette position était douloureuse et humiliante, il trouvait quand même que c'était la manière la plus aisé de se remettre sur pied et fuir cette scène. Batman respirait encore, mais ce ne serait pas long avant qu'un de ses copains n'arrivent. Il se hissa sur ses pieds, content des effets de sa toxine. Toujours en métamorphose, elle s'adaptait et créait de nouveaux symptômes. Crane calculait. Il avait trois, peut-être deux jours au minimum sans Batman et c'était en théorie le temps qui lui était alloué afin de sauver le soldat en cape.

Il comptait prendre le reste de la nuit et le lendemain matin afin de refermer ses plaies. Sa joue était ouverte de quelque millimètre. Le criminel tira sur le tisse de son manteau vers l'avant pour le replacer rapidement. Il franchi le corps du justicier et reparti chercher ses biens: son chapeau, son masque et son sac. Il n'était pas très matérialiste, mais il détestait devoir recommencer plusieurs fois ce qui était déjà fait. C'est ainsi que la silhouette d'ombre du Scarecrow disparue dans la nuit noire


_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réaction d'acide [Batman]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réaction d'acide [Batman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Action Blu-ray Batman Begins en presse !!!!!
» BATMAN: ARKHAM CITY: SERIES 1: BATMAN Action Figure
» Last Action Hero
» DC DIRECT - BATMAN BEYOND
» Batman Arkham Asylum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Old Gotham-
Sauter vers: