RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Rencontre rigolote [PV Harley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sadako Morgan

avatar

Localisation dans Gotham : Trouves

MessageSujet: Rencontre rigolote [PV Harley]   Sam 14 Juil - 10:26

Pourquoi Sadako était dehors si tard, par un temps si détestable ? Et sans un acolyte qui plus est ?Certes, le ciel était dégagé, laissant voir la lune, mais les bourrasques manquaient de faire perdre à l'as du déguisement sa perruque. De plus le froid était mordant. Peut de monde était dehors, et les rares personnes susceptibles de la voir dans son costume de Saule -Chocola et Vanilla, un grand classique- avaient d'autres choses à faire ou à penser. En plus, ce costume avait l'avantage d'être discret, car il s'agissait d'un simple uniforme et d'une écharpe oh combien normale par ce temps. Certes les cheveux bleuatre pouvait donner un intérêt, mais il faisait bien trop sombre pour le remarquer. De toute façon, Sadik avait beaucoup d'autres choses dont elles devait se préoccuper. Pour l'instant, sa mère était toujours lobotomisée par la télé, mais quand l'école la convoquera... Ce qui n'allait pas tarder étant donné qu'elle avait tabassé un élève à lui briser les bras et le nez. Quelle idée aussi de vouloir la provoquer sur son terrain ?

Et c'était cette provocation qui relevait un souci d'autant plus grave. Cela faisait longtemps qu'on avait aucune nouvelle du Joker, au point qu'on l'annonce mort. Sadako n'osait pas y croire, et cherchait des explications plus ou moins tordues. Peut-être que Batman -qui ne s'était toujours pas acheté un beau costume à la japonaise- le retenait prisonnier ? Ou bien qu'il était parti pour un autre pays. A moins qu'il avait la grippe. Une très mauvaise grippe... A moins qu'il a été capturé par des pirates de l'espace... Ah non, la elle confondais avec le dernier épisode d'une série qu'elle avait regardé cet après-midi. Pas très grave. En tout cas, aucune nouvelle de lui depuis bien trop longtemps. L'apprentie criminelle se sentait grandement affectée par ça. C'est pour ca qu'une marche dans le quartier asiatique lui faisait du bien. Au bout d'un moment, elle se décida à faire une pause. Elle se glissa dans une petite impasse et grimpa à l'échelle se trouvant au fond. De là elle accéda aux toits, le plus bel endroit de tout Gotham. Allongée sur les tuiles rouges, elle scrutait les étoiles, à moitié endormie. Au fond d'elle, la métisse était très impatiente de passer au crime, et de montrer au monde l'accomplissement de son destin. Seulement, elle n'était pas encore prête, il lui fallait... Plus d'approfondissement dans ce domaine. Certes, éplucher les dossiers de sa mère lui apprenait beaucoup pour les bases... Mais si elle suivait ceux là, elle ne serait qu'un malfrat de bas étage. Alors qu'elle, elle était destinée à tellement plus ! C'était sur cette pensée qu'elle se mit à somnoler, malgré le froid. Sûrement son second allait s’inquiéter pour elle, mais elle ne se souciait que légèrement d'eux. L'Akanopegi n'était qu'un brouillon, un essai à sa future grande carrière... Dès qu'ils seront inutiles, elle saura les jeter. Telle est la dure loi de la jungle, urbaine ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Sam 14 Juil - 14:12


L'absence qui ronge. Un fléau commun à bien des femmes. Voyez comme un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Moche et trop simple, comme un copier coller, ou son T shirt préféré qui vient de perdre ses couleurs ou de rétrécir à la machine à laver. Triste spectacle. Et dire qu'il était parti presque sans un mot. Elle ne sortait d'ailleurs plus vraiment depuis ce triste réveil. A vrai dire, au début, si. Persuadée qu'il ne mettrait que quelques jours, elle se réjouissait à l'idée de pouvoir préparer son retour. Shopping et bricolage furent de rigueur. Comme un reste de vie dans un esprit déjà diminué de moitié par un attachement trop fort pour quelqu'un d'autre. Et s'il ne revenait jamais ? Que se passeraît il pour elle ? Comment pourrait elle tenir la barre s'il ne posait pas ses mains sur les siennes en lui murmurant qu'elle était belle ? Pure fantaisies, il n'était pas homme à se laisser aller à ce genre d'épanchements. C'était bien plus subtil, le jeu d'un regard ou d'un simple mot placé au bon moment. Un éclat de rire parfois. Mais surtout des coups, et bien du mépris. Mais tout cela était lavé par les premiers d'un revers de main. Ah les sentiments...Et ce soir là, ils étaient trop forts. Elle avait besoin d'exprimer avant d'imploser. C'était la dernière ligne droite avant la désintégration pour cause de manque. Ce serait l'entraînement. L'effort physique, il n'y a que ça de vrai.

Enfilant donc son costume le plus « sobre », et par extension, le plus pratique. Le pantalon rouge et noir assorti à ce petit gilet tout aussi noir et rouge que son prédécesseur. Elle commença par courir. C'était le début, le stricte minimum, le strict nécessaire. Quelques petits étirement et elle passa quarante bonnes minutes de course dans les rues de Gotham. Il n'y avait pas grand monde, il faisait trop froid. Heureusement, l'exercice suffisait à la réchauffer. Elle suivait cependant avec assiduité les coins sombres, en costume et seule, nul besoin de se faire remarquer. Malgré la situation de Gotham, il persistait tout de même bien des lieux sans lumière au vu de la situation. L'obscurité profite bien plus à la mafia que de belles grandes lumières. Ses pas la menèrent assez rapidement dans le vieux Gotham, elle n'avait pas encore trop perdu.

*Bon...j'suis échauffée..Il est temps de prendre un peu de plaisir à la tâche..Même s'il n'est pas encore là pour le voir*

Soupir. Aussitôt dit aussitôt fait. La demoiselle prit son élan et sauta sur une corniche à une hauteur tout à fait honorable. De l'une à l'autre, d’acrobatie en acrobatie elle évoluait sur les toits en funambule invisible. Et heureusement pour elle, il y avait bien assez de toitures pour qu'elle puisse s'occuper un bon moment. Jusqu'à ce que la vue l'interpelle. Un de ces nuages qui masquaient la lune la ramena quelques mois en arrière, au début. Quand tout était encore rose et délicat. Quand elle n'avait pas encore trop de bleus. Dans son mouvement, elle ne vit pas la masse aussi sombre que le reste qui s'endormait au clair de lune. Il n'y avait plus qu'elle et la forme familière. Perdue dans ses souvenirs, une fois les pieds reposés au sol, elle s'assit par terre, mélancolique.

*Quelle idée d'avoir voulu sortir. Ca aurait été moins triste devant la télé..*

Ca serait sûrement la dernière fois. Et s'il ne revenait jamais ? Elle mourrait sur son canapé..Sur leur canapé.

_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Sadako Morgan

avatar

Localisation dans Gotham : Trouves

MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Dim 15 Juil - 8:08

Le ciel commençait à se couvrir. Un ou deux nuages éparpillés, rien de bien méchant. Cela suffisait pour faire faiblir l'éclat de la lune. Sadako commençait à s'endormir pour de bon, mes ses doigts de pied luttaient en décidant de se transformer en glaçons. Tant mieux, ça lui permettait de garder un léger fil pour suivre ses pensées. Tant de choses à apprendre et si peu de temps. Un temps qui court sans tant de précipitation. Tant de petits criminels sans ambitions, tant de capture par inattention, tant de malfrats qui n'y mettent pas toutes leur passion... Tant de tant, mais pas le temps d'attendre. Les bandits de bas étages dégoutait la jeune métisse, estimant qu'ils leur faudrait des leçons comme celles que Sadik s'efforce de suivre. Et rappelons que Sadako aussi à ses cours à suivre, ce qui fait deux fois plus de travail. Rechigne-t-elle pourtant ? Non, elle prenait plaisir à assouvir sa faim de connaissances sombres et de méfaits incroyables. En plus, les supports ne manquent pas, surtout dans une ville comme Gotham : les médias en tout genre ; aller sur le terrain -Par exemple, si un objet d'art ayant un lien avec les oiseaux arrive au musée, vous êtes sûr que le Pingouin viendra- ou si vous pouvez, éplucher quelques dossiers juridiques. Connaitre la loi et ses devoirs les rendent plus facile à enfreindre, c'est logique. Pour ça, elle était bien née Sadako. Un endroit parfait, une famille exemplaire. Toutes les conditions réunies, pour faire naître une criminelle comme le monde n'en aura jamais vu. Pour l'instant, ce génie noir se terre, continue sa lente gestation dans le cœur de Sadako Morgan... Depuis toujours elle connait son destin. Certains la dise trop ambitieuse, ou juste folle. Ce sont eux les fous, et ils seront les premier à payer. Alors qu'elle commençait à s'apaiser, son instinct de survie s'éveilla.

Quelque chose bougeait à la gauche de Sadako. Il faisait trop sombre pour voir quoi, mais ça avait définitivement une forme humaine. Sadako laissa glisser sa tête sur le côté de façon à mieux distinguer cette silhouette. Elle est fine et rapide, se mouvant rapidement et avec facilité sur les toits... Un sacré talent, pour sûr. Sadako était assez douée en gymnastique aux agrées, mais avait plus de mal avec les pirouettes. C'était pourtant très utile dans certains cas... Pour esquiver par exemple... Seulement, elle était plus une tête que des muscles.

La forme, qui avait des allures féminines, ne semblait pas être après Sadako, et d'ailleurs, pourquoi serait-elle après une simple lycéenne qui passe son temps à faire des cosplays ? Même pas encore criminelle, et déjà paranoïaque. Sadako esquissa un sourire mi-amusé mi-désolé. Le froid s'insinuait en elle au point de lui faire penser des sottises. Ce n'était pas son genre de perdre son temps en bêtises. La femme s'immobilisa et s'asseyait. Que pouvait-elle faire là ? Quelle raison l'avait poussé à cabrioler sur les toits de Chinatown pour s'installer ici ? La métisse se laissa légèrement glisser pour tenter de voir le visage de la femme. Si sa position rendait cette tache impossible, elle put néanmoins distinguer les couleurs de sa tenue : rouge et noire. Ces deux couleurs réunies réveillèrent une petite alarme en Sadako. Bien sur, il pouvait s'agir de quelqu'un d'autre, mais qui d'autre qu'elle pourrait faire des acrobaties sur les toits, de nuit, avec un habit de ce genre ? Les chances de trouver cet autre sont très minces. Sans bouger, Sadako se risqua à interpeller la femme :

"Une belle nuit, surtout pour se souvenir des tracas. Pas vrai ?"

Car s'il s'agissait bien de l'arlequinne, alors elle devait penser à son Joker, comme Sadako quelques instants auparavant. Et si ce n'était pas elle... Et bien déjà c'était théoriquement impossible. Quand bien même ce ne serait pas elle, cette femme devait bien avoir ce genre de choses en tête pour agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Dim 15 Juil - 10:09

Mélancolie. Quelques lettres qui ont tari les encriers des poètes les plus prolifiques. Lorsque parfois elle y était en proie, elle redevenait la délicieuse Harleen. C'était bien rare, elle n'avait pas le temps de s'ennuyer avec Mister J. Et a chaque fois qu'il partait, elle lui en voulait tellement que le temps lui même s'en trouvait déformé. Tant qu'il hantait ses pensées sans discontinuer, elle n'avait pas de quoi ouvrir les yeux et s'en vouloir. Il la sauvait des souvenirs, il la sauvait de tellement de choses. Si elle avait eu du temps pour penser, elle se serait très sûrement rendue compte qu'elle s'était faite avoir depuis le début. Elle n'était pas bête, simplement follement amoureuse. Nous savons tous ce que ça implique. Et donc, parfois, lorsqu'elle se sentait un peu trop seule, elle repensait à sa vie d'avant. Cette vie tranquille, sans sentiments. Bien sur, elle avait aimé avant, mais ce n'était rien à côté de ce qu'elle éprouvait juste en le voyant. L'hypothèse qu'elle se soit faite mener en bateau ne l'effleurait même pas lorsqu'il posait la main sur elle. Des bleus par milliers elle ne voulait pas ouvrir les yeux. Comment souhaiter réaliser finalement qu'on a gâché une vie tout à fait confortable et tranquille juste pour les beaux yeux d'un fripon ? Et puis après tout, elle avait choisi un interné, il était évident qu'il ne pouvait pas aimer comme le commun des mortels. Il était fait de chair et d'os, mais son esprit lui était ailleurs. Elle se surprenait parfois même à caresser ces bleus lorsqu'il l'abandonnait quelques jours. Une folie.

Et le ciel lui faisait écho. Seule chez elle, la télévision jouait facilement le rôle de voile opaque. Mais la, seule devant les étoiles, l'horreur de sa situation lui éclatait au visage, sans fards. Elle avait peut être fait une bêtise. Mais elle devait continuer dans cette voie, continuer à se battre avec force et détermination. C'était trop tard pour faire demi-tour. Elle était adulte, elle avait appris à prendre ses responsabilités. Elle était prise à son propre piège. Une bien belle mouche dans un filet bicolore. Une pauvre mouche aux ailes coupées par l'affection et les valeurs. Une mouche qui se débat encore un peu avant d'abandonner définitivement la lutte, préférant peut être les psychotropes à la réalité douloureuse. Elle devrait se faire une raison chimique, et elle avait étudié assez longtemps pour en écoper des capacités. Triste résolution, dernière lamentation sous la lune. Seulement, elle fut interrompue dans ses rêveries par un mouvement. Elle n'y avait pas prêté attention dans les premières secondes, prise par le flux incessant de ses pensées, mais sa nature méfiante avait rapidement pris le dessus, lui signalant qu'elle allait bientôt devoir se défendre. Elle n'avait pas bougé encore, juste son cœur qui battait plus vite, et qu'elle avait pris pour un résidu d'émotion mal assimilé. Et pourtant, ce n'était pas fortuit. Ce qui avait bougé venait tout juste de parler. Prise sur le fait, elle se releva d'un bond.

« Qui a parlé ! »

Muscles en alerte et sens aux aguets, elle scrutait les environs. Qui sait, Catwoman pouvait être dans les parages, elle aussi affectionnait particulièrement les toits à la nuit tombée. La voix semblait féminine. Mais cela ne la rendait pas moins en danger pour autant. Elle n'était pas d'humeur à se battre mais cela pourrait lui changer les idées après tout. Un peu d'action contre la dépression. Jambes fixes mais buste en mouvement, elle observait chacun des environs, sans penser bien sur à regarder vers le sol.

« Allez, on se montre, un peu de courage ! »

Au fond, la voix avait visé juste, mais prise sur le fait et sous le coup d'un sursaut d'orgueil, elle ne ferait pas marche arrière, quitte à sembler agressive.

_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Sadako Morgan

avatar

Localisation dans Gotham : Trouves

MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Dim 15 Juil - 13:12

Les rencontres sont les étoiles. Chaque rencontre allume une petite lumière, quelque part, sur la voute céleste ou dans un cœur. Et si certaines rencontres ne durent qu'une seconde, le temps de dire bonjour à un inconnu, certaines font naître amitié, haine, parfois amour... Sans rencontres, le monde serait plongé dans les ténèbres les plus totales. Et ce soir, l'étoile qui s'était allumée brillait de mille feux aux yeux de Sadako. Certes, elle s'en était douté, au vu de circonstances beaucoup trop proches. Mais tout de même.... Rencontrer Harley Quinn, la criminelle est compagne du Joker ! Celle ci n'avait pas vu Sadako, qui ne s'estimait pourtant pas cachée... Bon, elle était allongée dans le noir, mais ca ne s'appelle pas au sens premier être caché. Malgré cela, miss Quinn ordonna à Sadako de se montrer. Elle rigolât dans sa barbe étant donné qu'il n'y avait qu'à baisser les yeux pour la trouver. Mais de toute façon, si elle ne bougeait pas, Sadako finirait par mourir congelée. Elle s'étira un peu avant de s'asseoir, jambes en tailleur, et d'agiter paresseusement la main.

"J'suis ici madame, pas d’inquiétude."

Sadik se sentait un peu gênée d'être en une telle présence, mais avant tout elle se sentait honorée. N'était-ce pas là une preuve de sa destinée ? Elle réajusta un peu sa perruque, légèrement écrasée à l'arrière. C'était vraiment désespérant de porter une perruque des fois. Sans compter les incessantes moqueries des "camarades" de classes, qui de toute façon étaient des crétins comateux incultes, il y avait les conditions météorologiques qui pouvaient se liguer contre vous. Mais elle préférait ça à certains amateurs qui osait se prétendre cosplayeurs sans prendre la peine d'avoir la bonne couleur de cheveux. Par exemple : une Vanilla BRUNE. Vous imaginez le délire ? Et bien, Sadako avait rencontré cette personne à une convention. Rassurez-vous, cette erreur de la nature a finit à l'hôpital. Pour ramener à la réalité, ce serait comme un Joker roux ou blond. Aucun sens !

Sachant déjà à qui elle parlait, Sadako n'avait plus qu'à se présenter. C'était la moindre des politesse après tout, surtout lorsqu'on cherche le respect minimum de l'interlocuteur -à savoir ne pas se faire insulter ou tapper-

"Je suis Sadik, madame, future criminelle. C'est un honneur de vous rencontrer madame, vous êtes un modèle pour moi."


Après un moment, elle trouva enfin la force de se lever et de tendre la main à Harley Quinn en souriant. Peut-être que cette étoile se posera sur l'escalier du destin de Sadik, et lui offrirait une leçon pour sa carrière. C'était tout du moins son grand espoir... Sinon, au moins pourra-t-elle se vanter de cette histoire auprès de ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Mar 17 Juil - 16:05

Chacun de ses muscles répondait à l'appel du danger. Fruit d'années d'entraînement intensif autant moral que physique. Tout se paie et cette capacité de réaction eut pour coût quelques égarements et la perte totale de sa liberté. Mais on ne revient jamais en arrière. Ainsi donc, forte de ses expériences et de ses erreurs, elle attendait, prête à frapper le cas échéant. Ses doigts bougeaient légèrement, comme s'ils n'attendaient que ça, l'action, la baston, la capacité de se défouler sur la première chose plus ou moins forte qui passerait sous son regard. Elle s'était faite prendre au dépourvu et le vivait plutôt mal. La vie était dangereuse à Gotham et elle n'était pas accompagnée. Elle ne craignait pas grand chose pourtant, elle était assez agile et réactive pour s'échapper le cas échéant, mais elle mettait un point d'honneur à pouvoir en toute occasion agir à 100 %. 200 % même. Mais la, comme une bleue, elle s'était laissée berner par la nostalgie. Les sentiments restent le moins fiable des éléments qui composent un être humain. Le corps et l'esprit étaient plus ou moins modulables, ce n'était pas le cas pour les sentiments.

*Ca me perdra ces conneries. *

Ca avait bougé de nouveau. Et finalement, tout en s'étirant, ça avait simplement répondu qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Ayant trouvé un point sur lequel fixer ses angoisses plus ou moins avouées, elle put commencer à se calmer. C'est avec une méfiance infinie qu'elle sonda l'obscurité. Elle ne répondit rien. Pas pour le moment, pas tout de suite. Il y avait encore tout à faire. Elle avait agité une main, de toute évidence elle n'était pas bien dangereuse. Mais qui sait. Il y en avait des bien plus immobiles et pourtant si fourbes. Elle ne ferait pas deux fois le même genre d'erreur. Ah ça non ! Un mécanisme caché ? Des poisons ? Quelques bombes habilement dissimulées ? Mais comment aurait-elle pu préparer tout ça sans savoir qu'elle viendrait elle même...Ca frisait presque la paranoïa. Et tomber dans un piège qui ne nous est pas destiné, la loose.

Elle n'avait pu déterminer aucune couleur, celle des cheveux de son interlocutrice ne l'avait pas encore frappée. Et pourtant, dieu sait qu'à cette heure et dans ces circonstances, elle aurait pu s'en trouver interdite. Mais pour le moment, elle se contenta d'avancer de quelques pas, toujours aussi méfiante, en espérant ne pas mettre un pied là ou il ne le faudrait pas. L'autre ne bougeait pas vraiment. C'était bon signe pour les deux. Un pas, un autre. Arrêt. Pas de réaction ? Nouveau pas. Et finalement, elle put voir que la silhouette semblait tout à fait normale, à un détail près. Les cheveux. Une couleur étrange, si peu naturelle qu'elle s'en trouva finalement réellement interdite. Fait étrange puisque J. Lui même avait une couleur de cheveux étrange. Mais peu importe, le bleuté n'était pas le vert Joker.

*Ptetre bien un effet de la lune.*

Peu d'importance au fond. La seule chose qui importait était de déterminer à quel point elle était en danger. Et finalement, la forme aux cheveux étranges décida de se présenter. La jauge de méfiance baissa d'un cran. On lui tendit une main, elle l'observa un instant avant de se décider à faire quelque chose. Il semblait si jeune. Elle dévisagea la présence, éclairée par la lumière de l'astre lunaire. Sadik. Bien étrange pseudonyme.

« Un..Modèle ? »

Elle n'en avait jamais vraiment été.

« C'est donc ça que ça fait... »
Avait elle murmuré, plus pour elle que pour son interlocutrice. Et, renforcée par cet engouement, elle plaça une main sur ses hanches et l'autre vint serrer celle de Sadik de l'autre.
« Je suppose donc que j'ai pas à me présenter ! »

Courte pause

« Et que fais tu ici ? Tu vas pas me dire que tu m'attendais , je te croirais pas ! »

_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Sadako Morgan

avatar

Localisation dans Gotham : Trouves

MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Mar 17 Juil - 17:06

Sadako se sentait paresseuse. Elle aurait bien pensé être chat, sauf que le chat paresse dans la chaleur, pas dans le froid. Faut-il vraiment entrer dans les détails ? En tout cas, elle eut la flemme de réagir quand Harley Quinn s'approcha d'elle, ou bien tout simplement n'en voyait-elle pas l'utilité. Cependant, le visage d'Harley Quinn lorsqu'elle apprit le rôle qu'elle avait pour Sadik restera à coup sûr gravé dans son esprit. Elle se jura de se souvenir de ce moment lorsqu'elle sera Princesse du crime... Histoire de pouvoir faire un retour d’ascenseur. N'importe quel genre de service, elle sera la chef du mal après tout, elle est faite pour ça. Après un temps d'assimilation -ben ouais, on vous annonce rarement ça quand vous êtes le méchant de service ; y en a que pour les gentils- la criminelle serra la main de Sadik en disant qu'elle n'avait pas à se présenter. Au passage elle prit une pose bein plus méliorative que tout à l'heure, mais en même elle ignorait être observée à ce moment. La lycéenne ria de bon cœur et émis un non de la tête.

Après un moment, l'arlequine demanda ce que Sadako faisait à cet endroit. C'est sûr que c'est pas le genre de lieu ou tu t'attends à croiser une adolescente. Chez des copains tu peux en voir. Dans un magasin de manga tu peux en voir, des tonnes. Dans les magasins de comics, ou t'en a encore plus -du moins à Gotham. A la limite dans un parking tu peux en voir, mais dans ce cas elles sont soit shottées soit saoules, soit en train d'attendre de l'être. Mais techniquement, on ne rencontre pas d'ado sur un toit du vieux quartier de nuit. La métisse haussa les épaules et laissa retomber son bras.

"Roh et bien... Pas grand chose en fait. J'aime bien Chinatown de nuit quand j'ai des problème en tête. Et mon instinct me dit qu'on a le même souci, un en commun en tout cas. Ou du moins si vous ne pensez pas à "lui" je suis franchement bluffé."

Pas besoin de citer qui. Elle n'en avait pas envie, et c'était une perte de temps vu qu'elle savait très bien qui. A moins qu'elle savait la vérité et que donc elle n'ai pas de raison de s’inquiéter. Se serait tellement bien ça, se serait sublime. Cependant, un peu de sérieux, pourquoi Harley serait venue dans ce coin seule si le Joker allait bien, ou du moins était vivant ? -Sadako s'accrochait fortement à son hypothèse de la maladie, faute de mieux. Elle serait restée à son chevet, et ça ce serait normal. Et s'il avait besoin de médoc... Bon de un, elle n'aurait aucune raison de faire une pause par là ; et de deux elle ne les aurait certainement pas acheté bien tranquillement à la pharmacie du coin ! Un peu de bon sens ! On parle du couple actuellement champion du crime à Gotham pas de monsieur et madame Beauf ! Quand même au cas ou... La question lui démangeait trop de toute façon :

"Et vous ? Un sombre projet pour l'avenir proche ? J'sais pas... un kidnapping ou un braquage tiens. Cigarette ?"


Tout en posant la dernière question -ou plutôt le dernier mot- elle sortit un petit étui et un briquet, et s'alluma une cigarette dont elle prix une grande bouffée. D'habitude elle ne fumait que quand elle était absolument seule, plus par habitude que par peur d'être prise ou une honte quelconque. Elle ne fumait pas non plus pour avoir l'air cool, se détendre ou pour éclairer ses idées. Non, elle fumait juste comme ça. Ca lui était venu aussi naturellement que son gout pour le crime.
Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Jeu 19 Juil - 14:57

A vrai dire, la mélancolie de Harley avait lentement laissé le pas à la curiosité. Que Sadik la connaisse, ce n'était pas bien surprenant, après tout elle était l'alliée d'une personne bien plus médiatisée. Mais qu'elle puisse l'admirer dépassait son entendement. A moitié du moins. Son côté psychologue lui soufflait que la ville avait besoin de figures emblématiques et que les malfaisantes étaient de loin les plus appréciées. Les jeunes avaient besoin d’icônes pour structurer leur rébellion adolescente. Au final, les vilains n'étaient qu'un bon prétexte pour s'excuser auprès de leurs parents lorsqu'ils faisaient quelque chose de mal. « Oui mais tu sais, Catwoman elle vole des choses, et Catwoman du coup elle est riche. » Après tout, eux ils font ce qu'ils veulent, pourquoi pas nous ? Ils avaient raison de se donner bonne conscience. Harley ne le pouvait plus vraiment maintenant, elle avait passé le point de non retour. Elle était perdue. Et tant pis, elle faisait avec, il y avait parfois des petits moments de bonheur. D'ailleurs..Sadik ce n'était pas un prénom, plutôt un pseudonyme non ? Elle aurait sûrement la curiosité d'en demander plus par la suite.

Ce n'était pas une heure pour trainer dehors, surtout pour une demoiselle de son âge. C'est dangereux, Gotham est dangereuse, et surtout en ces heures sombres. Harley se permit un autre type d'observation. Bien loin de la méfiance passée, elle vérifiait que la jeune Sadik ne soit pas plus en danger qu'elle aurait pu le penser au départ. Rien, elle n'avait pas de sens sur développés mais assez d'expérience pour déterminer si oui ou non il y avait un danger particulier à rester dans les environs. L'instinct maternel est l'instinct le plus difficile à écarter pour une femme, ainsi donc, cette demoiselle jeune et seule pouvait bénéficier au moins quelques instants de la bienveillance d'une femme en âge d'avoir un enfant. Voila que la demoiselle se permit de rire. Au moins elle n'était pas la victime d'une stalkeuse dérangée, c'était toujours bon à savoir. Ca ne lui était pas encore arrivé, mais ça ne saurait tarder après tout. Finalement, sa bonne humeur était communicative, Harley avait presque retrouvé un semblant de jovialité.

Seulement voilà, l'évocation de « Lui » n'était pas pour l'aider à retrouver du poil de la bête. Bien sur qu'elle pensait à Lui. Comment ne pas y penser, il était parti presque sans un mot, disparu sans rien dire. Le monde entier-du moins Gotham- voulait sa peau, il y avait beaucoup de femmes dans le monde, et il était parti sans laisser de traces. On le disait même mort. Si c'était le cas, la pauvre femme n'y survivrait sûrement pas. Elle le savait . Cependant, elle se devait de garder bonne figure devant quelqu'un qui l'admirait. Elle haussa donc légèrement un sourcil et sourit.

« Et bien c'est pas ce soir que je vais te bluffer de toute évidence »

Se disant, elle s'avanca du rebord et se laissa glisser au sol, s'asseyant au bord du toit, grisée par la sensation que seule peuvent apporter des jambes qui pendent dans le vide. Elle ferma les yeux quelques instants et prit une très grande inspiration. La nuit l'avait toujours apaisée, c'était d'ailleurs pour ça qu'elle ne dormait que peu, même en tant que psychanalyste. C'était inévitable qu'on lui parle du Clown , ils étaient liés dans l'esprit des gens, et dans son cœur plus encore. Elle se surprit à prier un instant pour lui. Sans ses crises de fureur, elle était une femme délicieuse.

« Mais t'as raison, Chinatown c'est beau..Surtout la nuit. »

Et le silence de nouveau. Réconfortant et unique à sa manière. Un silence qui dure et qui rend meilleur.

« Pour ne rien te cacher, sans lui je suis un peu moins efficace... »

Courte pause, regard sur la cigarette.

« Tu ne devrais pas fumer ! »

*Tu ne devrais pas l'aimer *

« Allez, donne m'en une ! »

_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Sadako Morgan

avatar

Localisation dans Gotham : Trouves

MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Dim 29 Juil - 8:41

Une sorte d'entente passait. C'était bien différent de celle que Sadik entretenait avec les membres de l'AkanoPegi... Ou plus exactement, les rôles s'inversaient. C'était elle qui désirait apprendre d'elle, et Harley qui devait se sentir magnifiée et gêné à la fois. Même quand Sadako parla de Lui elle resta souriante et l'approuva indirectement. Toujours aussi amusante, c'est d'ailleurs le propre de ce couple mythique de Gotham, le crime joyeux ! Sadako elle n'avait personne dans sa vie. Elle en était bien aise d'ailleurs, mais des fois elle se demandait ce que ca faisait d’être amoureuse. Dans tout les mangas il y a une histoire d'amour après tout... Et si elle n'y était pas, les fans se chargeait de l'inventer. Et tant pis pour l'inceste, les "couples" qui ne se sont jamais croisé, toutes les combinaisons y passaient. C'était vraiment une grande curiosité que cette omniprésence de l'amour. Comme si c'était un élément vital. Pourtant, Sadako avait pu s'en passer pendant 16 ans, donc techniquement ce n'en est pas un, exact ?

Sadako s'allongea à nouveau, profitant du vent de la nuit. Et de la lune de Gotham sur le quartier chinois... C'était si paisible. Avec une nuit pareille, qui pouvait croire au malheur, aux ennuis ? Plus rien ne pouvait vous atteindre dans ce genre de paysage paisible. Pas étonnant que miss Quinn soit d'accord. Après un moment, elle avoua ne pas faire grand chose sans lui. Sadako haussa les épaules, trouvant ça normal. Elle choisit d'ignorer les recommandations de la criminelle et lui donna sa cigarette.

"L'instinct maternel qui parle ? Remarquez, ça me gène pas... Mais ça risque pas de me faire arrêter."


Et surtout, ça la changeait du mollusque qui comatait devant son poste de télévision. Une idiote. Edwin était criminel et son époux, mais pas besoin de se mettre dans un état pareil. Et puis, le crime était une histoire de sang et de destin, hors on ne peut pas contredire le destin. C'était son destin de l'épouser et de le juger, mais jamais elle ne pourra accomplir le reste dudit destin en restant campé devant sa télé. Un sourire se traça sur les lèvres de la métisse.

"Si jamais il vous faut un peu de main d’œuvre pour un sale coup, avec ou sans lui, pensez à m'appeler. Je serais ravie de filer un coup de main. Et je demanderais même pas de paiement."

Une occasion pareille était si rare il fallait la saisir. Comme elle ne pouvait pas envoyer de CV ni aller voir directement un employeur trop connu, elle devait habituellement se contenter des petites frappes, ce qui la frustrait. D'ailleurs, la moitié du temps elle envoyait plutôt des membres de l'Akanopegi. Ils ont bien plus à apprendre, ce genre d'enfantillage étaient parfaitement à leur niveau. Avoir une chance de travailler pour Harley Quinn -et donc potentiellement le Joker, s'il revenait sur les planches- était une aubaine. LA elle apprendrait tant de choses, profiterait pleinement du cours... Bref, pas question de louper ça. Et ca donnerait un tel élan pour l'AkanoPegi. Les sceptiques ne pourront plus dire que cette bande est "juste un délire d'ado" mais bel et bien une organisation. Certes encore jeune et à perfectionner, mais Sadik saura régler tout les détails. Elle n'est pas la chef pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Mar 31 Juil - 8:51

Harley n'avait pas mauvais fond. Loin de là. C'était une femme tout à fait charmante, mais bien moins qu'avant. Si elle avait toujours été douce et discrète, elle mettait bien plus en avant charmes et caractéristiques depuis qu'elle ne craignait plus la société, ni la loi. Sombrer du mauvais côté de la barrière donne des obligations,certes, mais beaucoup plus de libertés. Elle pouvait se coucher tard, manger mal et..Non, pas vraiment. Les lois de la nature sont implacables. Mais celles des hommes, même viciés sont bien différentes. Il y avait le self control qui n'était plus obligatoire, le travail non plus. Elle n'aurait plus à gagner sa vie, la voler serait amplement suffisant. Et beaucoup plus amusant. Quoi de plus harrassant de devoir suer sang et eau pour gagner un salaire misérable. Même si son métier lui plaisait, ça n'en restait pas moins de l'esclavage organisé. Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ce genre de choses. Les nuits de Gotam n'étaient plus sures et ce depuis bien longtemps.

La demoiselle s'allongea. Harley la suivit du regard et laissa ses jambes pendre encore dans le vide. Elle avait trouvé une place confortable et la vue était délicieuse. Son esprit ne serait pas si occupé, la vie en serait tellement plus agréable. Elle inspira profondément pour soupirer. Relâcher toutes les tensions de la sorte faisait un bien fou. Tous ses muscles se relâchaient les uns après les autres et elle ne se priverait de ce plaisir pour rien au monde. Elle prit la cigarette . Heureusement qu'elle avait toujours un briquet. « Vous fumez ? Non, j'allume des dynamites. » « Tu déconnes ? » « Moi ? Jamais ! » -Un grand Boum-

« L'instinct de survie plutôt.  Rien de bien important.»
Maternel. Elle avait un peu tiqué, mais il faisait trop sombre pour qu'on puisse le remarquer. Ma-ter-nelle. Trois syllabes qui pourraient causer bien du tord à bien du monde. Avoir un enfant. A quoi bon ? Et surtout avec qui. Sans homme, pas d'enfant. La nature était formelle là dessus. Voilà qu'on lui proposait de l'aide. Elle aurait pu être sa fille finalement.

« Même pas de paiement ? Pour une future criminelle ce n'est peut être pas bien judicieux. L'argent c'est ce qui fait tourner le monde. »
Elle porta son regard sur l'horizon.
« Les gadgets ça coûte cher, même si tu te les fabriques il faut la matière première. »
Sans compter tout le reste. Elle laissa le silence s'installer quelques temps.
« D'ailleurs, si l'idée me venait de te proposer du travail. Qu'est ce qui me dit que tu ne vas pas t'enfuir en courant au premier coup de feu, hein ? Fumer ça fait bon genre, mais ça arrête pas les balles! »


_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Sadako Morgan

avatar

Localisation dans Gotham : Trouves

MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Lun 6 Aoû - 7:03

Quand Harley prit la cigarette elle parla de l'instinct de survie. Ce concept était assez étrange pour Sadako. La survie.... Ca ne se faisait pas à l'instinct ce genre de choses. Ca se faisait par réflexion. C'est d'ailleurs dans les moments de danger que l'on panique, donc dans ces moments qu'on se fie à son instinct de survie... Et c'est pourtant à ce passage précis que l'on se fait attraper ou blesser. L'instinct de survie est inutile CQFD. Il faut l'esprit, la rage ou la stratégie de survie. Mais le terme d'instinct et ce qu'il représente... Non Sadako ne conçoit pas l'instinct de survie.

Et pour Harley, c'était un criminel refusant le paiement qui ne pouvait se concevoir. Elle touchait certes deux point en parlant des armes, de la matière première... Et même de la place de l'argent dans le monde en général. Qui pouvait vivre sans argent ? Après... Il fallait avoir la bonne dose. Assez d'argent pour survivre, mais pas gagner pour le plaisir d'avoir. C'était le but de nombreux criminels, une chose que Sadik considérait comme intolérable. Certes, l'argent contribue au pouvoir... Mais c'est comme avoir un stylo sans encre. Le vrai moteur du pouvoir, ce sont les choses que l'on inspire... La peur ou l'émerveillement. Être aimé ou être craint, voila qui pousse au respect, et donc à la réputation... Hors, c'est en se faisant connaitre que l'on obtient le pouvoir. Encore un CQFD. Pour l'instant Sadik restait volontairement dans l'ombre. Quand elle se révélera à Gotham, se sera d'un coup éclatant. Elle aura d'office le respect -d'une façon ou d'une autre-.... C'est son destin après tout. Personne ne contredit le destin. L'idée qu'elle s'enfuit par contre, était bien plus rationnelle. Elle avait tout d'une simple fillette. Des adolescents tête brulée, qui friment sans rien avoir dans le pantalon, il y en a à la pelle. Ils font semblant de pouvoir soulever des montagnes, mais quand les choses se corsent ils disparaissent ou se font dessus. Ceux-la n'ont aucun avenir dans le crime. Juste un état passager où il faut tester ses limites. Sadik finit sa cigarette en vitesse et l'éteint d'un coup sec.

"Pour l'instant, mes économies et l'argent familial me suffisent largement.Je gagnerais mon argent que je travaillerais par moi-même... Après tout, on ne me paye pas quand je vais en cours. Ben la ce serait un cours."


Un rire s'échappa des lèvres de Sadik.

"Pour ce qui est de la fuite, je l'ai déjà vue sans vraiment la connaître. Il faut être responsable de ses actes... Ne pas renier son destin. Si les cieux ont décidés que vous m'engageriez et que je serais capturée, alors ca se produira, fin. Et pour parachever, j'ai déjà fait un ou deux petits boulots. C'étaient des petits joueurs qui m'embauchaient, faute de trouver mieux... Mais je n'en connais pas un qui se soit plaint."

C'était vrai. En travaux pratiques, Sadik était très sage et obéissante. Elle exécutait les ordres sans discuter, enregistrant les méthodes, leurs défauts et leurs avantages. Et à la fin, en rentrant chez elle, elle consignait tout dans son cahier de cours. Quand quelque chose clochait, elle évaluait le danger que ça comportait. Si besoin elle partait, en le signalant bien sûr au patron. Ce n'est techniquement pas de la fuite, vu qu'elle prévient et part calmement. Elle ne disait rien des problèmes qu'elle rencontrait. C'était elle qui apprenait pas eux.

Revenir en haut Aller en bas
Harley Quinn




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   Jeu 1 Nov - 17:39

[Boooon, bah j'ai mis le temps !
Désolée u_u ]

Le temps qui continue sa course. Des jours qui passent à une vitesse impressionnantes et des secondes qui durent des éternités. Le temps court vite pour qu'on puisse l'occuper, mais pas assez pour oublier. Un temps de merde sur une soirée pourrie. Et le moral dans les chaussettes. Elles avaient d'ailleurs beau être montantes, ça ne changeait rien. Il n'y a que l'humidité qui remonte. Et en plus elle se permet de laisser des traces. Enfin. De toute façon pour le moment il n'y avait rien à faire. Rien du tout. Attendre, et se laisser mourir. Si au moins elle attendait son enfant, il y aurait de quoi s'occuper utilement ! Mais rien. Rien du tout. Nulle part. Juste le bruit assourdissant d'une disparition.

Elle n'avait pas pensé à cette éventualité. Elle avait occulté le fait qu'il puisse éventuellement disparaître et elle avait vécu sans penser au lendemain qui chantent moins. Grossière erreur dont elle payait finalement le prix d'une manière bien amère. Peut être que ses conseils l'avaient touchée, peut être qu'elle avait parlé dans le vent, et peu importait au final. De toute façon les paroles sont faites pour être semées aux quatre vents et surtout laissées libres de choisir leur chemin et leur destinée. Les mots sont inutiles, et pères des regrets. Elle prendrait ce qu'elle voudrait et en retiendrait tout autant de l'entrevue qu'elles avaient. La différence ? L'une des deux avait gagné une cigarette. Elle ferma les yeux un instant, imaginant que les volutes de fumée dansaient en formant le portrait de son bien aimé. Aucunement. Mais c'est doux de rêver.

Cette gamine finit par l'intriguer légèrement. Elle ne s'était toujours pas posée de question, mais si jeune, dehors, et avec un air si déterminé ? Elle ne devait certainement pas être n'importe qui, ou du moins ne pas se prendre pour n'importe qui. Et ce sont les rêves qui font la destinée. Elle ouvrit les yeux et son regard se posa presque maternellement sur cette gamine qui avait déjà terminé sa clope sans même la savourer. Elle ne savait pas profiter des petits plaisirs, ni les faire durer. Elle était jeune encore, elle aurait le temps d'apprendre que le temps passe bien trop vite. Et de toute évidence elle avait de l'argent. Ça ne donne pas de courage, mais ça peut être bien utile si on demande une rançon judicieuse. Un bref sourire passa sur son visage. Si elle avait eu le moral, la gamine serait déjà pieds et points liés. Mais le contexte l'avait rendue sympathique.

« Je vois. J'aime bien ta manière de voir les choses. Finalement je t'ai peut être mal jugée. Mais dis moi, t'as des capacités spéciales ? Parce que il faut pas mal de talent la dedans ! »

La gamine se mit à rire, le sourire de Harley s'étira légèrement sans qu'il paraisse vraiment amusé pour autant. C'était plutôt un sourire mélancolique. Si jeune et déjà...Enfin.

« Owh, tu as donc de l'expérience...Et bien...Je te propose quelque chose.. »

Elle se redressa habilement et écrasa le reste de cigarette au sol.

« Tu sais donc te battre je suppose.. ? Et bien montre moi ce que tu as dans le ventre ! »

Et elle posa ses mains sur ses hanches, d'un air désinvolte qui masquait une contre habile du premier coup que Sadako porterait, ou du moins tenterait de lui porter.

«  A toi l'honneur ! ! »

_________________
« “Everyone else sees the Joker laugh, only Harley has ever seen him cry.”»

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre rigolote [PV Harley]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre rigolote [PV Harley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PROTO HARLEY DAVIDSON.
» drag harley
» Harley Davidson
» harley davidson 1/12 revel
» les Harley Davidson de Polistil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Old Gotham :: Chinatown-
Sauter vers: