RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Un nouveau retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un nouveau retour   Lun 25 Juin - 16:41

Un nouveau retour


Les nuits calmes à Gotham trahissent une réalité bien plus sombre et lugubre. Cette pluie timide qui tombait sur l’usine d’Ace Chemical n’adoucissait pas la noirceur des souvenirs de ce lieu. Un Red Hood s’était présenté ici et avait chuté dans une des nombreuses cuves à l’intérieur du bâtiment avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui : le Joker.

Cependant, l’actuel et véritable autre Red Hood présent sur le toit de la bâtisse n’avait absolument rien à voir avec lui. Depuis son dernier passage ici, il avait parcourut du pays, fait des rencontres, vidé des chargeurs et des chargeurs de balles sur d’impitoyable ennemies... Malgré tout, la haine qu’il lui est naturellement attribué semble quelque peu être plus sous contrôle, voir plus apaisé, paradoxalement à ce cv sanglant un peu plus garnis qu’autrefois.

La pluie dansait sur son casque métallique, tandis que Jason plongea son regard au milieu des gratte-ciels, apparemment nostalgique. Chaque rue, chaque quartier, presque chaque trottoir était imprégnait d’un souvenir vif et impossible à oublier. Il ne voulait pas d’ailleurs l’oublier, il voulait vivre avec et non vivre dans le passé. Pour l’heure, s’attarder sur ces quelques souvenirs l’amusaient quelques peu : une clavicule cassé sur un truand à peine 30 mètres d’ici, une interception d’un braquage au bout du quartier, une raclée donnée à Pile ou Face à trois pâtés de maison d’ici, etc. Oui, Jason Todd avait arpenté beaucoup de chemin et il tenait à approfondir sa route ici.

Riche d’une instruction sur la technologie Alien et d’un entraînement intensif, il retourne dans sa ville natale encore plus fort qu’il ne l’était. Il était aussi ravi des améliorations apporté à son uniforme qui est lui-même un ancien costume de Nightwing. Le Bat-symbole rouge sur son torse le dérangeait quelque peu. La dernière fois qu’il s’était trouvé à Gotham et avait plié la pègre de Gotham à sa volonté, Batman n’avait pas partageait ses idées, ses motivations et surtout ses sentiments.

Des propos douloureux qui s’étaient soldés par un statut quo entre Bruce, le Joker et lui-même. Il devait parler à Bruce. Pas pour lui raconter ses périples depuis l’explosion, mais lui faire savoir qu’il était ici et qu’il resterait à Gotham livrer le combat qu’il à toujours mené : nettoyer Gotham de la criminalité, du trafique illégal, des psychopathes, de toute cette gangrène qui ronge petit à petit la mégalopole.

Batman n’approuvait pas ses méthodes. Bien qu’indiscutablement efficace, (ses actions ont fait considérablement baisser le taux de criminalité) Batman considère Jason comme un vulgaire assassin, suivant aucune règle. Il ne comprenait pas les règles que s’infligeaient Batman dans sa lutte éternelle contre la criminalité.

« C’est faux... » pensa t’il en serrant les poings.

Il ne vouait aucune haine envers Batman. Ce fut son maître, son mentor, son ami, presque un père pendant un temps. Il n’allait pas sauter au plafond en le voyant débarqué, Jason le savait bien. Il se montrerait froid, distant voir désagréable. Il allait lui dire que sa présence est superflue et qu’il n’avait pas besoins de son aide. Jason savait pertinemment que Batman avait besoins de son aide. Il avait été contacté par la Batman Inc à bord de son vaisseau. Avant qu’il n’ignore l’appel, Tim Drake avait prit la parole et avait convaincu Jason de revenir. Il estimait bien mieux ce Robin là que « Dicky Bird ». Tim comprenait les choix de Jason. Il avait comprit que sa mort, puis sa résurrection ainsi que ses actions par la suite étaient amplement justifiés. Il aimerait tellement qu’il en soit de même pour Bruce...

Red Hood se tenait droit, un pied surélevé sur le rebord du bâtiment d’Ace Chemical et ses deux bras croisé en appuie sur son genou gauche. Il savait qu’il allait passer par ici, voir même qu’il suspecter déjà sa présence en ces lieux. On ne peut rien cacher à cet homme.

La ville était inhabituellement calme. Mise à part le petit bruit des innombrables gouttes d’eaux qui mouraient sur le bitume, il n’y avait pas le moindre bruit de ce côté de Gotham.

« Il ne va pas tarder » pensa t’il en scrutant l’horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Un nouveau retour   Mar 26 Juin - 20:57

Une autre nuit à patrouiller, toujours avec la table vide , où demeurait les bons plats d'Alfred, refroidis. Celui-ci regardait à travers la vitre du manoir, et scrutait le ciel. Le Bat-signal éclairait ce ciel, malgré la fine pluie qui y tombait. Il s'inquiétait pour Bruce, comme à son habitude. Il soupira, et s'approcha alors du plat froid, avant d'aller le jeter. Depuis que Bruce était rentré, il n'avait pas vraiment chômé. Entre la fondation de Batman Incorporated, et les diverses patrouilles, Bruce ne dormait que grâces aux divers somnifères qu'Alfred versait dans ses cafés. Alfred s'approcha de l'horloge, et pénétra dans la Bat-cave. Arpentant ses couloirs, il arriva devant l'immense ordinateur, et regarda les divers écrans.

Batman était encore posé sur une gargouille, scrutant comme toujours la très belle Gotham River. La nuit avait été rude : Un cambriolage sur la neuvième, un racket sur la cinquième. Bruce profitait d'une accalmie, et regardait l'horizon. Mais comme à son habitude, Alfred le contacta :


- Monsieur ? Vous êtes là ?

Bruce, troublé dans ses pensées, mit quelques secondes à répondre :

- Oui Alfred , que voulez-vous ?

- Je voudrais vous parler de votre état de santé, monsieur ...

- Nous en avons déjà parler Alfred, je ne veut pas revenir là dessus .

- Mais puis-je vous suggérer de prendre un peu de repos, avec vos alliés, vous n'avez pas besoin de patrouiller toutes les nuits .

- Gotham a besoin d'un symbole, et je patrouille toutes les nuits pour montrer aux criminels que la ville ne leur appartiennent pas Alfred.


Alfred ne répondit pas, il savait que Batman avait raison, au fond de lui . Damian avait encore beaucoup à apprendre avant de prendre la relève. Bruce savait pertinemment que son fils souhaitait sa place. Son heure viendra, mais pas encore. Bruce, tiré de ses pensées, se dirigea vers la Bat-mobile, garée plus loin. Il devait revenir dans le coup à présent, car on lui signalais qu'une bande de malfaiteurs avait pris la fuite suite à leur règlement de compte dans un bar. Deux morts à ce qu'on disait, des membres de la famille Maroni. Les mafias et leurs guerres de gang perpétuelles faisait parti du train-train quotidien : On voulait que cela cesse, mais au final, ils trouvaient toujours un moyen plus innovent de se taper dessus. Les méthodes avaient évolués au cours du temps. Au XVIIème, les premières mafias new-yorkaises se battait avec épées, masses d'armes, pistolet, troublon. Maintenant, on trouvait des armes automatiques, des grenades, des lances-roquettes. Leurs guerres avaient pris un autre visage aujourd'hui, c'était celle où les innocents pouvaient en pâtir.

Bruce alluma la Batmobile, et fonça vers les usines Ace Chemicals, là où s'était cachés les malfrats. En arrivant près de cet endroit, les souvenirs refaisaient surface : c'était bel et bien là , que le premier Red Hood était mort, et que le Joker était né. Un bandit mourrait, un fou prenait vie. Bruce s'arrêta alors dans un coin, et s'avança discrètement dans l'immense bâtisse. Il ne tarda pas à trouver les quatres bandits, racontant leurs exploits, et totalement ivres. Rien de plus simple dans son cas. Il s'approcha et bondit sur le premier, qui tomba, avant de recevoir un direct du gauche. Le deuxième, riait et ne comprenait rien de la situation. Jusqu'au moment où il reçut un coup de pied dans la mâchoire, qui le mit KO directement. Le troisième paniqua, et ramassa une arme à feu, avant de vider son chargeur. Les effets de l'alcool et de quelques drogues l'avait fait totalement rater sa cible, il continua alors de presser la détente, alors que Batman s'approchait. Il tenta alors de frapper Bruce avec la crosse du revolver, mais subit un contre assez violent: Bruce lui attrapa la main, et le tira vers lui. Puis il l'enchaîna avec un coup dans les côtes, avant de le finir par lui briser la jambe en frappant avec le poing sur le côté du genou. Le dernier tenta alors vainement de fuir, mais fut pris dans la Bat-griffe de Batman, et recula jusqu'à notre héros, qu'il l'acheva d'un coup de poing dans le visage.

Bruce n'était pas totalement stupide, il avait par précaution activer son mode de détection , et avait remarqué cinq hommes, il lança alors au dernier, qui était bizarrement éloigné des autres :


- Qui que tu sois, montre toi, je n'ai pas le temps de jouer à cache-cache.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau retour   Mer 27 Juin - 18:30

Les frissons envahirent le dos de Jason face au spectacle qui s’offrait subitement à lui : Batman, pilotant sa mythique batmobile, poursuivait quatre misérables malfrats qui venaient de se terrer à l’intérieur du bâtiment. Red Hood, présent sur le toit au moment des faits, décida d’observer son ancien mentor à l’œuvre en descendant de son perchoir.

Sur la descente des nombreux escaliers, Jason croisa un vieil homme ligoté et récemment neutralisé à en juger par l’état de sa figure et de l’angle inquiétant de son bras. Sans aucun signe d’étonnement, Jason s’empara de l’homme et le porta sur son épaule gauche avant de continuer sa route.

En réalité, le hasard avait conduit les pas de Red Hood à se trouver ici en premier lieu, puis par nostalgie également. A son arrivé, il était tombé sur cet homme armé et visiblement nerveux, en planque dans l’usine Ace Chemical. Jason lui avait dès lors sauté dessus et l’avait immobilisé avant de l’interroger sur ses réel intentions, qui d’un premier coup d’œil n’était pas anodine. Il lui avait avoué que plusieurs de ses collègues de la mafia allait se retrouver ici après une fusillade qui avait lieu en ce moment même avant que celui-ci ne les extrades à un lieu plus sûr. Manque de pot, ce dernier avait croisé la route du justicier au masque rouge et ses camarades celle du Chevalier Noir.

Voilà ce qui avait amené le Red Hood à attendre sur le toit d’Ace Chemical l’arrivé de son illustre ex mentor. Ce qui, par extension, l’avait amené à se résilier de le rencontrer d’entré de jeu à Gotham avant que Jason entame son grand ménage. C’était mieux ainsi, à vrai dire.

Poussant en silence la porte où techniquement devait se trouver les fugitifs en cavale.


- Putin les mecs !!! s’exclama l’un deux, complètement hystérique.

Jason posa discrètement sa cargaison encore vivante et somnolente à ses pieds, soigneusement bien caché derrière ce qui ressemblait à une grosse caisse pleine de produits étranges. Dégainant en un éclair une de ses armes à feu, il posa les conditions et les limites de sa clémence à son curieux partenaire :

- Desserre les mâchoires pour appeler à l’aide et t’es mort, mon ami. Menaça Red Hood, le canon de son flingue posé sur la tempe du vieil homme. Le show va bientôt commencer.

C’est alors que le Batman fit irruption dans la pièce et se jeta sur les quatre malheureux. Jason ne perdait pas une miette de ce spectacle grandiose : un direct du gauche pour celui-ci, une dentition incomplète pour celui-là, quelques côtes flottantes pour le plus téméraire, etc.

Red Hood savait pertinemment qu’il remarquerait sa position au bout d’un moment. La vision scan de son masque lui permettait de voir partout et à travers tout. Couplé avec sa vigilance hors du commun, ce n’était qu’une question de seconde avant que celui-ci ne le remarque.


- Qui que tu sois, montre toi, je n'ai pas le temps de jouer à cache-cache.

Comme première réponse, l’homme qui était ligoté sortit de quelques pas de la cachette avant de s’effondrer au pied de Batman, à demi-conscient.

- Voyons, tu vieillis si mal que ça ? lança la voix arrogante et tranchante de Jason. J’aurais pensé que tu m’aurais repéré plus tôt que ça et que tu m’aurais reconnu aussi.

Red Hood bondit de sa cachette et atterrit devant Batman, se dévoilant de ce fait à la lumière de la pleine lune qui traversait la pièce. Son masque rouge métallique et impeccablement chromé, brillait à la lumière de la nuit. Sa veste ouverte de style motard laisser apparaître le bat-symbole rouge sur sa tenu signe reconnaissable qu’il appartenait autrefois à Nightwing. Seulement, son équipement présenté une technologie complètement inconnu d’origine alien qui signait bien l’appartenance à Jason actuellement.

- Celui-ci était chargé d’extrader ses petits camarades en dehors de la ville, annonça t’il en guise de préambule à Bruce en désignant d’un coup de tête le malfaiteur qu’il venait de précipiter devant le Chevalier Noir. Apparemment, ce n’est que le début d’une très longue série d’attaque contre la famille Maroni.

Jason et même Bruce avait la langue lié à cause de la présence des mafieux dans la salle. Il ne pouvait s’appeler par leurs noms originaux, ni parler sérieusement et encore moins s’adresser la parole ouvertement. Il devait se rendre dans un endroit à l’abri des oreilles fortes indiscrètes.

- Ligotons-les et laissons-les aux mains de Gordon. La police ne devrait plus tarder.

Une fois la formalité effectuée, Jason invita Bruce de le suivre. L’ex Robin regagna le toit d’Ace Chemical en un instant espérant être suivit de près par Batman.

- Comme je sais que la dernière fois que nous nous sommes retrouvés tu peinais à croire que c’était moi... dit il en posant ses deux mains sur le haut de sa nuque.

Un bruit de pressurisation retentit avant de voir les yeux du capot rouge s’éteindre. Jason retira son casque, laissant apparaître son visage juvénile, qui n’avait pas pris une ride depuis la dernière fois grâce à son immersion dans le puits de Lazare. Son visage ne portait plus les déformations de sa résurrection ni le masque domino rouge de son ancienne place de Robin.

- C’est bien moi, Bruce. Ton ancien Robin qui étais bel et bien mort puis revenu à la vie par la fontaine de Ras. Ton plus grand échec que tu croyais mort, une fois de plus, dans les décombres de l’explosion, qui est là devant toi, faisant allusion à la dernière rencontre entre lui, le Joker et Batman.

Lors de cette ultime confrontation, Bruce pensait que Jason lui en voulait terriblement ne pas avoir pu le sauver des griffes du Joker, jadis. C’était faux, Jason lui avait pardonnait son échec par profonde amitié envers lui, mais il ne lui avait pas pardonnait que le Joker souille encore ce monde après l’horrible accident.

- Bref, faisons simplement : je suis de retour à Gotham suite à un appel inquiétant de ta batcave à bord de mon vaisseau. Figure-toi que je m’apprêtais à ignorer l’appel, mais ce bon vieux Tim à su me faire changer d’avis. Apparemment, à Gotham vous avez de sérieux ennuis et pas du genre les cinq zigotos qu’on vient de fracasser là en bas.

Les sentiments de Jason étaient partagés, douloureusement partagés. Une certaine haine incompréhensible avait germé en lui suite à ce que pensait Bruce envers Jason. « Sa plus grande erreur », disait-il. Paradoxalement, une joie certaine se frayer une place dans ce tourbillon insensé de pensés.
Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Un nouveau retour   Ven 29 Juin - 19:51

Un pauvre homme se dirigea vers Bruce, ligoté. Il tituba, et se rapprocha de Batman, avant de s'effondrer à ses pieds. Par la suite, une ombre bondit et atterrit devant Bruce. Ce casque rouge, cet endroit, tout était calculé . Jason avait fait son entrée, avec son arrogance qui avait toujours agacé Bruce. Son plus grand échec, là encore en face de lui. Bruce ne savait pas vraiment à quoi s'attendre : un combat, une discussion ? Il restait sur ses gardes, et guettait chaque mouvement de Red Hood, prêt à intervenir s'il le fallait. Ils allèrent ensemble sur le toit d'Aces Chemical, de toute manière, les hommes du GCPD n'allaient pas tarder à arriver. Jason prit alors la parole :

-- C’est bien moi, Bruce. Ton ancien Robin qui étais bel et bien mort puis revenu à la vie par la fontaine de Ras. Ton plus grand échec que tu croyais mort, une fois de plus, dans les décombres de l’explosion, qui est là devant toi.

Le jeune homme posa alors ses deux mains sur son casque rouge, et après un court bruit de dépressurisation, l'ôta. Il avait toujours ce visage d'enfant pour Bruce. Un enfant qui s'était détourné d'un chemin qu'il s'était efforcé de lui tracer. Voilà le résultat : il était devenu ce qu'il avait juré de combattre : un meurtrier. Il n'était aveuglé que par la rage et la haine, provoqué par le Joker. Il ne le savait pas, mais c'était le Joker qui avait fait de lui Red Hood. Il reprit ensuite la parole :

- Bref, faisons simplement : je suis de retour à Gotham suite à un appel inquiétant de ta batcave à bord de mon vaisseau. Figure-toi que je m’apprêtais à ignorer l’appel, mais ce bon vieux Tim à su me faire changer d’avis. Apparemment, à Gotham vous avez de sérieux ennuis et pas du genre les cinq zigotos qu’on vient de fracasser là en bas.

Bruce était surpris. Jason serait la dernière personne à qui il passerait un coup de fil pour l'aider dans sa lutte contre la criminalité. Tim avait donc dû profiter de l'absence de Bruce pour passer ce coup de fil. Surtout que Dick lui avait raconté qu'il avait déjà fait un saut à Gotham auparavant, portant le costume de Batman, et semant la mort et la destruction. En soi, sa façon de faire la justice ne pourrait qu'entraîner des situations désastreuses. Bruce finit par prendre la parole :

- Je n'ai jamais fait appel à toi Jason. Comme tu l'a si bien dit, tu resteras mon plus grand échec. Tu as emprunté un chemin qui m'est impossible de suivre ou de tolérer. Voilà pourquoi je n'aurais jamais fait appel à toi .

Les sentiments de Bruce étaient partagés pour Jason. Après sa mort, il avait pendant longtemps porté le poids de la culpabilité sur ses épaules, se sentant responsable de sa mort, et de n'être pas arrivé à temps pour le sauver. Mais après son retour, ce sentiment de culpabilité se renforça, en voyant la route qu'avait emprunté Jason. Il naquit ainsi une grande méfiance, car il ne pouvait faire confiance à ce genre d'individu, même si cela restait son fils adoptif.

- A présent, à toi de savoir pourquoi tu es revenu ici. Tu sais parfaitement que tu n'es pas venu ici simplement parce que on te l'a demandé sois disant. Tu es là pour quelque chose d'autre, cela ne fait aucun doute.

Batman marqua une pause, et regarda le costume de Red Hood, il fut surpris de voir le symbole de la chauve-souris sur le torse de Jason, et ne manqua pas de faire une remarque dessus :

- En plus d'avoir ternit l'image de Batman en l'ayant transformé en créature violente, tu oses arborer un signe dont tu n'es même pas digne ? Tu ne peut arborer ceci avec tes méthodes Jason. Mais ça, je ne doute que tu ne le comprennes ...

Bruce s'arrêta, et regarda Red Hood, il avait répondu sèchement à Jason, parce qu'au fond de lui, une part était contente de le revoir, mais une autre ne le souhaitait pas ici, dans cette ville .


Dernière édition par Batman/Bruce Wayne le Lun 2 Juil - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau retour   Sam 30 Juin - 13:30

Tellement prévisible et tellement inchangé. Jason aurait limite pu deviner chaque mot qui allait sortir de la bouche de son interlocuteur.

- Je n'ai jamais fait appel à toi Jason. Comme tu l'a si bien dit, tu resteras mon plus grand échec. Tu as emprunté un chemin qui m'est impossible de suivre ou de tolérer. Voilà pourquoi je n'aurais jamais fait appel à toi .
- A présent, à toi de savoir pourquoi tu es revenu ici. Tu sais parfaitement que tu n'es pas venu ici simplement parce que on te l'a demandé sois disant. Tu es là pour quelque chose d'autre, cela ne fait aucun doute.


- Toi, faire appel à moi ? Non, je te connais trop bien pour savoir que même dans les pires situations, tu n’appelles jamais à l’aide. Même en sachant que je suis devenu un bien meilleur Batman que toi, lança l’ex Robin en affichant clairement ses convictions. Je tenais juste à ce que tu saches que ton plus grand échec est en réalité ton plus grand rival : je compte rester ici et continuer mon ménage, Bruce. Je vais donner à cette ville la justice qu’il lui faut et non celle que tu crois quelle mérites...

Comme pour orchestrer la tension palpable entre les deux illustres justiciers, la pluie gagna en intensité. Le bruit de la pluie battante sur le bitume meublait les courtes pauses entre chaque dialogue, comme si cette dernière exprimait les tumultes sentimentaux de l’ex duo.

- En plus d'avoir ternit l'image de Batman en l'ayant transformé en créature violente, tu oses arborer un signe dont tu n'es même pas digne ? Tu ne peut arborer ceci avec tes méthodes Jason. Mais ça, je ne doute que tu ne le comprennes ...

- Oh, ça, dit-il en jetant un rapide coup d’œil à peine intéressé à son torse au bat-symbole écarlate. Disons que c’est un cadeau de mon cher frère « Dicky Bird ».

Dicky Bird était le surnom que donnait Jason à Dick Grayson, son prédécesseur. Son détestable prédécesseur.

- Oh, que si je comprends, Bruce. Pour avoir déjà compris il y a longtemps et exercer tes méthodes en tans que Robin. C’est toi Bruce qui ne comprend pas. Ton éternelle clémence pour les criminelles en tout genre te causera ta perte un jour et à déjà coûté la vie de beaucoup trop d’innocents. Tu m’as avoués que tu ne rêves que d’une chose : tuer le Joker pour lui faire payer toutes ces vies volées, mais tu refuses de t’aventurer sur cette route. C’est pour ça que je dois le faire pour toi, pour Gotham.

Jason replongea sa tête dans le casque rouge suite à ces révélations et fixa son ex-mentor en tant que Red Hood.

- Je n’ai pas besoins de ton avis, Batman. Tu veux m’en empêcher ? Vas-y fait-le, mais tu ne m’arrêteras pas. Tu le sais, au fond de toi, que j’ai raison. Que cette nécessité est indéniable. Que ma logique est indiscutable. Qu’est ce que tu réponds aux victimes du Joker ? Des victimes qui l’as tué juste pour te contrarié, juste pour « rire ». Qu’est ce que tu réponds, Chevalier Noir, à toutes ces victimes de la Mafia qui continuent même à travers les barreaux de Blackgate à semer la mort ? Et de tous ces fous à Arkham... Je suis ici pour stopper ces récidivistes. Sans moi, tu es condamnés à combattre une criminalité toujours aussi grandissante jusqu’à la fin des temps.

Il tourna les talons, dos à Batman, sans gêne. Il entama une marche décidé vers le rebord du toit de l’immeuble. Il posa un premier pas sur le rebord puis marqua une petite pause.

- Malgré nos différences, tu as toujours voulu me sauver, Bruce. Continua Jason sur un ton plus calme. Mais en vérité c’est à moi de te sauver.

Il eut envie de se retourner, regarder une dernière fois cet homme qui lui avait tans appris, tans donné. A Gotham il n’y avait pas de place pour la nostalgie, ni dans le cœur de Jason. De toute évidence, Bruce ne comprenait pas les choix du jeune Todd. Alors que lui à l’inverse comprenait ceux de Batman, seulement ses méthodes sont incomplètes. Peut être que si ce dernier s’engage sur le même chemin que le Red Hood, les répercussions seraient sans aucun doute désastreuses. Autant dans l’esprit de Bruce que dans les rues de Gotham.

Suite à ces mots, Jason ouvrit les bras en grand et tomba dans le vide au dessus d’Ace Chemical. Il entama une chute libre avant d’utiliser la technologie donné de Kory : des ailes en forme de lames métalliques se déployant de ses poignets.


Je vais donner à cette ville la justice qu’il lui faut et non celle que tu crois quelle mérites...

L’élan emmagasiné de sa chute le propulsa vers le haut à une vitesse assez impressionnante avant de se stabiliser et de continuer sa trajectoire dans l’immense mégalopole.


Jason ne lui avait absolument rien dit de ce que lui avait révélé Tim Drake à bord de son vaisseau. Il n’avait pas besoins de savoir. Maintenant, la « bat-family » était au courant que le « banni » était de retour. Il n’aurait qu’à attendre l’appel de Tim et qu’il lui annonce ce qu’il attend réellement de lui. En attendant le contact avec Red Robin, Red Hood allait, comme il l’avait révélé à Bruce, appliquer sa justice expéditive qui manquait cruellement à Gotham. Il lui fallait toutefois être méticuleusement rencardé sur la situation actuelle de Gotham. Etant loin d’elle depuis un bon bout de temps, de l’eau a dû couler sous les ponts et pas qu’un peu. Il avait besoins d’informations et il avait une petite idée de la personne qui serait susceptible de l’aider. Reste à savoir si cette dernière sera bien lunée...

Revenir en haut Aller en bas
Batman/Bruce Wayne

avatar

Localisation dans Gotham : Batcave

MessageSujet: Re: Un nouveau retour   Mar 3 Juil - 17:11

Malgré les années, Jason n'avait pas changé : arrogant, présomptueux, et son séjour hors de Gotham avait limite empiré les choses. Il avait pris en plus la grosse tête, ce qui ne l'arrangeais pas.

- Toi, faire appel à moi ? Non, je te connais trop bien pour savoir que même dans les pires situations, tu n’appelles jamais à l’aide. Même en sachant que je suis devenu un bien meilleur Batman que toi, je tenais juste à ce que tu saches que ton plus grand échec est en réalité ton plus grand rival : je compte rester ici et continuer mon ménage, Bruce. Je vais donner à cette ville la justice qu’il lui faut et non celle que tu crois quelle mérites...

Il était aveugle. Il n'avait jamais été meilleur Batman que Bruce, et il était encore moins son plus grand rival. Bruce le regarda avec dédain, sans répondre. Il ne servait à rien de parler avec ce type de personne, Bruce le savait pertinemment. Sa violence ne résoudrait rien, et il finirait par devenir un criminel lui aussi. Mais lui parler ne résoudrait rien, il fallait des actes. Bruce était un peu attristé de voir à quel point Jason avait changé. Porter le costume de Batman ne l'avait pas arrangé, il n'avait pas remarqué que son "règne" en tant que Batman avait été synonyme de mort, échecs, et destruction. Bruce pensa :

* Il ne comprendras jamais rien ...*

- Oh, que si je comprends, Bruce. Pour avoir déjà compris il y a longtemps et exercer tes méthodes en tans que Robin. C’est toi Bruce qui ne comprend pas. Ton éternelle clémence pour les criminelles en tout genre te causera ta perte un jour et à déjà coûté la vie de beaucoup trop d’innocents. Tu m’as avoués que tu ne rêves que d’une chose : tuer le Joker pour lui faire payer toutes ces vies volées, mais tu refuses de t’aventurer sur cette route. C’est pour ça que je dois le faire pour toi, pour Gotham.

Jason marqua une courte pause avant de reprendre :


- Je n’ai pas besoins de ton avis, Batman. Tu veux m’en empêcher ? Vas-y fait-le, mais tu ne m’arrêteras pas. Tu le sais, au fond de toi, que j’ai raison. Que cette nécessité est indéniable. Que ma logique est indiscutable. Qu’est ce que tu réponds aux victimes du Joker ? Des victimes qui l’as tué juste pour te contrarié, juste pour « rire ». Qu’est ce que tu réponds, Chevalier Noir, à toutes ces victimes de la Mafia qui continuent même à travers les barreaux de Blackgate à semer la mort ? Et de tous ces fous à Arkham... Je suis ici pour stopper ces récidivistes. Sans moi, tu es condamnés à combattre une criminalité toujours aussi grandissante jusqu’à la fin des temps.

C'était pire que tout. Il se prenais pour le sauveur de Gotham maintenant. Bruce soupira et baissa la tête : Jason ne comprenait pas quel était le but du Joker. Il ne se doutait pas que le Joker souhaitait justement que Batman le mette à mort, afin de faire basculer l'héros de Gotham, pervertir Bruce, transformer notre chevalier noir en monstre. Malgré toutes ces années, il ne l'avait pas compris. Cela exaspérait Bruce, il commençait à en avoir assez de répéter pourquoi il refusait d'emprunter ce chemin. Jason avait remis son casque, signe qui allait sûrement bientôt décamper. Le tonnerre grondait, et la pluie se faisait de plus en plus battante. Bruce fixa alors Red Hood, avant de le voir se retourner et se diriger vers le rebord.

- Malgré nos différences, tu as toujours voulu me sauver, Bruce. Mais en vérité c’est à moi de te sauver.

Une ultime provocation, encore. Si Red Hood cherchait à énerver Bruce, il avait à moitié réussi. Malgré son grand sang froid, l'arrogance de Jason dépassait les bornes. Puis Jason se jeta alors dans le vide, et déploya ensuite de larges lames métalliques, qui lui permit de planer. Attirail assez étrange par ailleurs, mais Bruce n'y prêtait pas réellement attention. Si Jason s'attendait à ce que Bruce le poursuivre, il se trompait. A part renforcer une rancoeur déjà fortement présente, il serait aussi dangeureux de le poursuivre, car leur combait pourrait provoquer des destructions, blessés, ou pire encore. Bruce s'approcha du rebord et fixa Red Hood qui planait et qui s'éloignait peu à peu. Mais là intervint un nouveau protagoniste, qui était resté en retrait durant toute la conversation :

- Monsieur, pourquoi l'avez-vous laissé partir ?

- Il n'aurait servi à rien de le poursuivre Alfred. Triangulez sa position avec l'ordinateur de la Bat-cave, et calculez les différentes possibilités de cachette dans les alentours. S'il croit pouvoir m'échapper aussi facilement, il se trompe. Où qu'il soit, quoi qu'il fasse, je le saurait.

- Vous me demandez donc une étroite surveillance sur Jas... Red Hood ?

- Oui, faites-le Alfred

- Très bien ...

- Et si il s'approche du manoir, maintenez quand même les systèmes de sécurité.

- Très bien


Bruce leva les yeux et regarda le ciel, rempli de nuages. Cette discussion avec Jason avait été courte, mais restait annonciatrice de malheur. Jason était prêt à s'engager dans une vendetta futile, et qui provoquerait destructions, morts innocentes, et autres horreurs que Gotham pourrait se passer. La foudre frappait au loin, déchirant l'horizon en deux. Signe annonciateur du chaos ? Peut-être. Quoi qu'il en soit, Batman était prêt à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Titanic" de retour en 3D : sortie le mercredi 04 avril 2012
» Les signes qui montrent le retour de Jesus sur terre.....
» Le "Zangetsu " nouveau
» La Petite Sirène 2 : Retour à l'océan
» [NEWS] LE NOUVEAU TRAXXAS SLASH 4x4, p4 platinium edition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Otisburg :: Laboratoire Ace Chemicals-
Sauter vers: