RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville

Aller en bas 
AuteurMessage
Catwoman/Sélina Kyle

avatar

Localisation dans Gotham : East Side

MessageSujet: Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville   Dim 17 Juin - 17:16

(J'ai essayé de garder un certain équilibre entre la biographie passée du personnage et le renouveau du New 52 à vous de me dire si ce fut avec sucés- la balance n'est pas des plus évidente à maintenir en place)

   
    Nom :Kyle
    Prénom :Sélina
    Âge :37 ans
    Sexe : Féminin
    Nationnalité : Americaine
Groupe :Criminel (mais on peut considérer que cela est relativement changeant)
Alias : Catwoman
Affiliation : pour l'instant aucune
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut :Célibataire (libertine ça peut marcher aussi ? x) )
Profession : Voleuse professionnelle


Description physique :
Sélina est une femme d'1m 70 pour 45 kilos aux courbes langoureuses et à la silhouette plantureuse, autant dire qu’elle est l'archétype de la femme fatale et désirable. Des cheveux courts noirs de jais coupé à la garçonne (avouez que c'est plus pratique quand votre quotidien consiste à voler vous battre et sauter de toit en toits, certes c'est très joli les cheveux au vent mais c'est aussi une bonne façon d'avoir le champs de vision coupé de façon des plus gênantes voir de vous attraper à quelque chose au moment le moins opportun) encadrent son minois ronds et fin. Ses yeux verts émeraudes à la fois mutins et rieurs sont mis en valeurs par du fard à paupière et de l'eye-liner noirs d'ailleurs rouge à lèvre et glosse font aussi partie de sa panoplie de séductrice. Je ne m'attarderai pas sur ses courbes de créature de rêves -certains d'entre vous les connaissent d'ailleurs déjà par cœur – au profit de sa garde robe.  
Comme toutes les personnes arborant une double identité (et dieu sait qu'il y en a à Gotham!) Sélina possède deux allures bien différentes. A la ville vous pourrez aussi bien la croiser en tenue de soirée alliant robe noir et gant qu'en tenue beaucoup plus simple : jean, t-shirt et veste mais toujours élégante. A noter qu'elle arbore régulièrement tout un tas de bijoux coûteux et bien souvent volés (boucle de ceinture , bracelet , collier, boucle d'oreille) à l'effigie de la passion qui à fait son renom : les chats ! Pour ce qui est de la voleuse , elle a porté bon nombre de costumes à travers les époques et elle les gardes tous dans son armoire comme des souvenirs d'époques révolues. Parmi ceux ci on peut noter une sorte de robe ouverte sur le coté et violette , une combinaison intégrale moulante et violette qu'elle portait avec des cuissardes de la même couleurs et dernièrement une combinaison noir moulante s'ouvrant d'une fermeture éclaire à l'avant , cette combinai0ons à l’extérieur en latex recouvre un tissu lui assurant une légère protection ainsi que la souplesse de son vêtement. Son masque recouvre la moitié de son visage et est surmonté d'un paire d'oreille de chats, d'immenses lunettes au verres teintés roses viennent compléter ce qui garantit son anonymat en tant que Catwoman. On peut aussi noter des bottes noir renforcées et à talon qui renforcent son allure séductrice et féline. La plupart du temps elle porte son fouet comme une ceinture autour de sa taille.

Description psychologique :
Sélina kyle est un femme sûr d’elle un brin égocentrique et qui semblerait même parfois un peu hautaine pour ceux qui ne la connaîtrait pas suffisamment . C'est une femme de caractère et féministe qui ne se laissera pas marcher sur les pied et qui accepte assez difficilement l'autorité. Bien qu'elle ne rechigne pas à s'allier à d'autres pour arriver à ses fins , elle n'hésiteras pas à les abandonner en cours de route . D'une naturel légèrement égotiste, ses actions sont le plus souvent menées par intérêt et elle ne reste jamais dans une équipe très longtemps étant trop indépendante pour la plupart des groupe. De même le fait qu’elle change continuellement de camp n'aide pas particulièrement lorsqu’elle se fait membre d'une alliance. Bien que son sens de la morale soit plus que douteux elle possède assez d'étique (notamment sur le fait qu'elle refuse de tuer quoi qu'il advienne) pour pouvoir de temps à autre endosser la casquette de justicière aux coté de Batman. Sa relation au chevalier noir est ambiguë, le justicier et la criminelles se livrant à une sorte de chassé croisé amoureux au cours de leurs rencontres, leurs activités pouvant les éloigner comme les rapprocher. Bien que largement mené par ses sentiments lors de ses rencontres avec le chevalier noir, le caractère impétueux de Catwoman peut assez facilement prendre le dessus sur ses sentiments amoureux. Pourtant son amour pour le chevalier est aussi une des ses faiblesses, en effet lorsqu’elle se retrouve face à lui elle peut se laisser porter par ses Sentiments et donc trop s'engager dans le combat qui vas avoir lieux ou au contraire abandonner la simple idée de lui faire face et perdre tout envie de détruire son amant. Une autre de ses faiblesse reste sa passion pour les objets de valeurs se rapportant aux félins qui auront une certaines tendance à la faire foncer dans des situations critiques tête baissée pour les obtenir.
[/i]

Histoire :
Je suis née dans l'East End le quartier mal famé par excellence de Gotham , celui ou vous trouvez le plus de petites frappes, dealers et prostituées au mètre carré.... Rien de bien joyeux en somme mais il paraît que certaines familles arrivent quand même être heureuses ici... Il paraît... Ça n'a pas été le cas de la mienne, de toute façon dés le début je partais mal. Laissez moi vous dresser le tableau : mon père- Brian Kyle- était alcoolique et violent , chaque soir lorsqu'il revenait du travail c'était le même chose... Il entrait posait ses affaires, douche, il revenait dans le salon allumait la télé sur un combat de catch et commençait à boire... Un verre, puis deux, puis trois …. jusqu'à ce qu'il ait sifflé la bouteille entière ! Et il repartait en chercher une autre.... Ma mère Maria Kyle, ma sœur Magdalena Kyle et moi le regardions faire avec toujours la même anxiété dans le regard qui ne cessait de montée au fur et à mesure que le niveau d'alcool descendait. Les chats autours commençaient à se réfugier sous les sièges ,dans les chambres... N'importes où, hors de portée de mon père. Car oui ma mère était folle des félins une lubie qu’elle m'a laissée soit dit en passant. Mon père ,lui, continuait de boire, puis, tout à coup, de façon tout à fait imprévisible et en même temps si certaine, il explosait ! Un volcan de violence gratuite et d'acharnement... Et aucune de nous n'étaient protégées face à cela....  Ma mère était toujours la première à souffrir, coup de poings, de pied dans les côtes, le ventre, la poitrine... Jamais le visage.... Trop difficile à dissimuler après, trop visible, ça aurait amener les voisins à se poser bien trop de questions, mais à quoi bon s'attacher aux voisins … S’ils avaient voulu faire quelque chose ils auraient agit depuis bien longtemps, les cris, les pleurs et le bruit des coups devaient leurs avoir donner une idée de ce qui se passait dans la maison depuis un sacré bout de temps... Ne jamais faire confiance à ses voisins. Certains soir mon père en venait jusqu'à frapper avec le mobilier, chaises , tables, lampes, tout ce qui lui passait sous la main était bon. Je me demande comment il à pu faire pour ne pas finir par nous tuer a force de coups... Une fois qu’elle était à terre en larme et incapable de bouger avant plusieurs heures ils se tournait vers moi et ma sœur prêt à nous faire subir le même sort. Nous pouvions courir chercher à sortir et lui échapper nous étions prises au piège terrorisées et terriblement faibles quoique nous fassions nous finissions toujours par crouler sous ses coups. Une fois la crise passée il retournait à sa chaise et zappait de chaîne en chaîne comme si rien en s'était passé , comme si tout était parfaitement normal... Nous nous cherchions à atteindre la salle de bains pour penser nos blessures et faire un sorte que nos hématomes ne fassent pas plus souffrir qu'ils ne le faisaient déjà.

Contrairement à ce que l'on aurait pu penser ce n'est pas pour autant que me mère était proche de ses filles... Loin de là , elle restait concentré sur ces chats nous n'existions qu'à peine à ses yeux... Je crois qu’elle se voilait la face, elle osait à peine nous regarder à vrai dire. Je pense qu’elle avait honte de ce qui se passait dans la maison, de ce qu'elle laissait faire et de ce que notre père nous faisait subir... C'est comme si elle vivait dans un monde alternatif ou tout ça n'avait pas lieu et ou elle n'avait jamais enfanté de deux enfants. Je ne pouvais pas compter sur mes parents juste sur ma sœur qui ne maîtrisait pas plus la situation que moi. Nous étions e chatons perdus dans un blizzard les poils glacé par le froid et la neige. Les années passèrent mon père ne se calmait pas ma mère était de plus en plus en plus distante et je lui ressemblait de plus en plus. Je finissais par m'attacher de plus en plus aux chats qui arpentaient la maison. Je crois que je m’imaginais qu'en m’intéressant aux lubies de ma mère j'attirerais son attention et son affection... Belle erreur... Mais j'apprenais à aimer ses animaux et à les observer. C'est un jour ou mon père cherchait à frapper un des chats de la maison que j'eus une révélation . Il avait beau s’acharner l'animal était trop rapide et agile et il se jouait de mon père à chaque coup , jamais il ne pu le toucher. C'est là que je compris qu'il fallait que je travaille dans ce sens pour survivre à mon père. Le lendemain je demandais ma mère de m’inscrire dans un club de gymnaste. Elle acquiesça sans poser plus de questions. Je suivais les cours de ce club assidûment sachant que mon état dépendrait de la façon dont j'assimilerais ce qu'on tentait de m'inculquer ici. Par chance j'apprenais vite et j'étais agile naturellement. Consciencieusement endurcissais mes muscles apprenait à mesurer mes mouvements , je devenais plus rapide... Mais ce n'était pas suffisant, la maison restait un espace restreint et mon père avait plus de force que moi , j'avais beau esquiver il finissait toujours par me mettre la main dessus et la correction n'était que plus violente. Pourtant années après années je supportais mieux les coups et ils avaient de plus en plus de mal à me toucher.

J'avais 11 ans lorsque un soir revenant de l'école je trouvais la maison bien silencieuse et les chats étrangement muets et inactif. J’appelais ma mère sans réponse. Pensant qu’elle avait du partir faire les courses je rejoignais la salle de bain pour me passer un coup d'eau sur le visage. C'est là que je la découvris. Ma mère dans la baignoire le temps horriblement pâle, les poignets ouverts et sons sang qui dégoulinait le long de la faïence blanche. J'étais horrifiée et paniquait je commençait par la secouer mais , rien à faire, je descendait en courant les escalier pour arriver dans le séjours et me jetait sur le téléphone composant le numéros des pompiers totalement désespérée. Ils arrivèrent rapidement mais c'était inutile elle était déjà morte depuis une demie heure quand je l'avais trouvée. Mon père avait gagné il avait l'une d'entre nous , bien que choquée la première chose qui me vint à l'esprit fut : qui serait la prochaine à flancher ? Mon père ne survit pas bien longtemps au suicide e ma mère. Il sombra un peu plus dans l'alcool et commença à me détester viscéralement. Je lui rappelais bien trop sa femme et ma lubie pour les chats n'était pas pour arranger les choses. Je devenais petit à petit sa tête de turque tandis qu'il commençait çà délaisser ma sœur , je bénissais les cours de gym qui me permettait de minimiser les dégâts. Deux ans plus tard je découvris la maisons à nouveau étrangement silencieuse, entrant sur la pointe des pieds je vis en traversant le séjours mon père la tête contre la table un filet de bave dégoulinant du coin de sa bouche. Je m'approchais pour voir de plus prés et posait ma main sur son épaule. Son corps était froid, je l'observait sa poitrine ne se soulevait plus. Je compris qu'il était mort et large sourire s'étira sur mon visage. L'enfer avait enfin pris fin ! Puis une ombre passa sur mon visage, l'idée de me retrouver dans un orphelinat pour ensuite être peut être envoyée vers pire me fit froid dans le dos. Magdalena reviendrait seulement dans plusieurs heures et je ne me voyait pas patienter tranquillement avec le cadavre à coté de moi. Tant pis ! Je préparais mon sac puis attrapais le combiné et appelais pompier et flics avant de mettre les voiles. Je disais bonjour à la liberté !

Magdelanna fut envoyé dans un orphelinat puis adoptée, de mon coté je découvrais la vie dans la rue avec ses dangers et ses aléas, je vivais de petits larcins essentiellement de la nourriture et parfois de rackets. J'échappais de justesse à quelques petits gangs qui n'auraient pas rechigner à se faire la main sur moi. Ma carrière de délinquante SDF fut de courte durée. 6 mois plus tard j'étais cueillit par la police et envoyée dans un centre de réinsertion tenu par un directeur véreux. Les conditions là bas... Inutile d'en parler c’était le plus bas de la chaîne et nous étions traités avec autant de respect que si nous étions de serial killler. Révoltée par le fait d'avoir perdu ma liberté et d'être à nouveau sous l'égide de hauts gradés violents on en peut pas dire que je m'illustrait par mon comportement rangé. C'était tous l'inverse ! Si je pouvais me battre contre un autre interné ou un garde je sautais sur l'occasion, le respect ne faisait pas non plus parti de mon vocabulaire et je passait une bonne parti de mon temps dans le bureau du directeur ou en punition avec les vigiles. C'est durant mes passages chez le directeur que je trouvais la poule aux œuf d'or. Des documents compromettants sur l’établissement et ses financements. Je les subtilisais et m'arrangeait pour provoquer une nouvelle bagarre et filer tout droit chez le directeur de l’établissement. Là je lui agitait sous le nez la liasse de document qu'il ne mit pas longtemps à reconnaître et je commençais à négocier ma sortie lorsqu'il appela cinq gorilles dans la salle. J'avais encore cru au père noël ? dix minutes plus tard j'étais rouée de coups et mise dans un sac en jute bien fermé. Je me débattais de toute mes forces imaginant le pire mais je n'avais pas prévu ce qui allait venir). Le bruit du moteur me fit savoir qu'on m'emmenais quelque part sans que je sache où. On me sorti sans ménagement du fourgon puis on me jeta dans le vide. La chute fut longue puis il y eu une sorte de choc et enfin l'eau froide qui envahissait le sac. Il s'était débarrassé de moi comme on se débarrasse d'un jeune chat j'avais décidément de plus en plus de points en communs avec les félins. Par chance je réussit à me sortir du sac et à rejoindre la surface avant de manquer d'air mais de justesse. J'étais trempée essoufflée et contusionnée mais libre, enfin !

Je retrouvais la rue deux ans après l'avoir quittée de force et elle ne me parut jamais aussi belle ! J’errais un moment dans les rues repérant les coins idéals pour voler ou se reposer, les coins les plus sur et ceux un peu trop dangereux pour m'y risquer. Gotham n'avait pas beaucoup changée mais un petit repérage et une remise en jambe était de mise. C'est en volant mon repas que je me fit repérée par Mama fortuna (oui il faut oser porter ce surnom). Elle dirigeait tout un groupe de voleurs et voleuse t me proposa d'en faire parti. J'y vit une bonne option pour bénéficier de la protection et du confort d'un groupe et améliorer mais talent de voleuse. J'acceptais. En effet j'appris à devenir plus fine voleuse et combattant que je ne l'étais d'ailleurs je surclassais rapidement mes collègues mais mon enthousiasme fut de très courte durée. Rapidement je réalisais que nous n'étions que des esclaves , Mama fortuna gardait pour elle se que nous volions, nous ne vîmes jamais la couleur de l'argent qu’elle gagnait en revendant les objets . De plus en plus exaspérée je choisit de quitter le groupe suivie par ma nouvelle amie Sylvia. Nous commençâmes par continuer à voler avant d'envisager une nouvelle option. Nous avions trop de mal à trouver des revendeur fiable pour ce que nous subtilisions alors nous choisîmes la voie de la prostitution étant toute les deux plutôt jolies. Si Sylvia n'avait pas trop de mal à avoir des clients j'avais un peu plus de mal à me laisser approcher trop farouche et sauvages pour les hommes qui venait vers moi je commençais ma carrière de prostituée de façon déplorable. Durant cette période , des différents avec Sylvia nous conduirent à nous séparer. Je continuait ma carrière de prostituée mais cette fois ci à la solde d'un petit mafieux du quartier. Je finis par me faire à l'idée de ce « travail » et devenait une de ces filles de joies spécialistes dans la domination de ses clients. J'avais beau être une prostitué e et donc au service du client il était hors de question que ces pervers me foulent au pieds. C'était moi qui commandait et il n'y avait pas d'alternative. Je commençait à me faire ma réputation et un soir un de mes clients m'offrit un long fouet . Il avait bien une idée derrière la tête et je ne pense pas avoir besoin de l’expliciter ici, mais je dois avouer que j’appréciais particulièrement le cadeau et c'est d'ailleurs ce fouet qui me sert désormais d'arme .

C'est dans ce contexte que je rencontrais Holly Robinson, une jeune fille aussi perdue que je l'étais il y a quelques années et qui venait de se lancer dans la prostitution. Cette gamine m’attendris. Je me revoyais plusieurs années en arrière. en arrière et je décidais de la prendre sous mon aile pour la protéger mais aussi lui apprendre à se défendre et à voler. C'est à peu prés à cette période que le chevalier noir fit Ses premières apparitions. Je l'entrevis le jour ou je me déplaçait avec Holly jusqu'au lieu ou le GCPD espérait abattre Batman. Le voir agir dans son costume et voir la terreur qu'il infligeait ses assaillants me donna une nouvelle idée. Les soir je me débrouillais pour voir le parrain et le mettre en pièce lui volant tout l'argent de son porte feuille. Je quittais ma carrière de prostituée et emmenais Holly avec moi. Le surlendemain je nous avais trouvé un appartement ou nous emménageâmes avec mon impressionnante famille de chats de tout poils. Quelques jours plus tard je me confectionnait un costume de chats avec les moyens du bord puis me lançais dans des vols avec un peu plus d'ambitions. C'est en pensant voler le manoir Falcone que je rencontrais pour la première fois Batman. J'avais commencé à mettre hors d'état de nuire une bonne partie des hommes de mains du romain lorsque la chauve souris entra en scène ne me laissant pas le temps de finir le travail et attirant les policiers. Quelque peu désabusée je choisit de laisser un petit cadeau au romain en souvenir de ma visite. Il étais hors de question que l'on me confonde avec l'homme chauve souris ! Je lui laissais une très belle griffure le long de son si précieux visage avant de m'enfuir.

Holly toujours prés de moi je recommençait ma carrière de voleuse en misant sur des coups bien plus gros que ce que j'avais pu imaginer auparavant. Je faisais régulièrement les news de Gotham, le nom de catwoman commençait à s'imposer dans la presse pour me désigner. Entre temps je rencontrais régulièrement le chevalier noir soit pour m’arrêter soit en tant qu'allié. De ses rencontres naquit une idylle relativement mouvementée en forme de chassez croisé amoureux sur des tempos de je t'aime moi non plus. Le jeu du chat et de la chauve souris , réussiras tu à m'attraper ? Cela peut paraître quelque peu chaotique mais c'est ce qui fait tout le charme de l'histoire ! J'adore jouer et quand le prix à gagner est un si beau mâle pourquoi se priver ? Je commençait à me plonger dans des voles aux dimensions de plus en plus phénoménales laissant parfois Holly inquiète mais je m'en sortait assez bien mon talent de séduction et mes talents de voleuse et d'acrobates me sauvant bien souvent la mise. Je me forgeais petit à petit un nom. Puis Batman disparu de la circulation remplacé
par un faux Batman trop violent et fou puis par un autre plus proche de l'ancien mais ça ne restait pas « mon » Batman.. Inquiète de la situation je cherchais le chevalier noir avec assez peu de sucés. La situation était qelque peu critique dans les parages les criminels s'enflammaient et mettaient à feu et à sang la ville. Je me fit justicière prenant part aux réseaux monté par Nightwing tentant d'endiguer la fureur qui s'emparait de la ville. Ceci ne dura qu'un temps jusqu’à ce qu'un nouveau duo de Batman et Robin reprenne les choses en main et qu'enfin le vrai Batman fasse son retour à Gotham. Pour la suite, comme on dit chassez le naturel il revient au galop n'est ce pas ? Je me remettais à ma carrière de voleuse faisant la rencontre d'un receleuse : Lola avec qui je me mis à travailler en binôme tout cela marchait assez bien jusqu'à ce que nous mentions un coup de trop. Je m'en pris sur ces conseilles à des mafieux russe, si je réussi à leurs subtiliser une partie de leurs magots il ne tardèrent pas à retrouver la trace de l'argent chez Lola qu'ils exécutèrent froidement. ! Lola était ma partenaire mais avant une amie à qui je tenais énormément ! Je vis rouge et je me ruait droit chez les mafieux prête à en découdre je pris un malin plaisir à leurs infliger tout un tas de blessures et j'aurais pu aller bien plus loin si Batman n'étais pas intervenu m’empêchant de tuer le parrain.

Le choc fut rude et je mis un certains temps à me remettre de la perte de Lola . Pour me forcer à me reprendre je me mis en tête de dérober un butin d'un groupe mafieux sans importance , ce ne fut pas très difficile mais je manquais de chance. Ce n'était pas un bête magot mais de l'argent sale de la police. Résultat c'est tout le GCPD qui me tombait dessus sans prévenir. J'étais mal , très mal... Je réussi à leur échapper un temps mais ils étaient bien renseigné et enquêter depuis un bout de temps à mon sujet et je me fit avoir comme une bleu en tentant de rentrer chez moi en civile totalement désarmée. Je sais me battre a main nue mais face à une vingtaine de flics armés, avouez que le défi est rude. Une heure plus tard j'étais dans l'un des bureaux du GCPD cible d'un interrogatoire musclé mené par un des es ripoux que vous préfériez ne jamais croiser. Ils voulaient savoir où était le magots , il n'en saurait rien je ne vends pas mes planques facilement qu'est ce que vous croyez ?! L'interrogatoire dura des heures puis il me laissèrent avant de recommencer le lendemain , je crois que je les frustrais par mon silence ce qui était une petite victoire vu ma situation. Puis un nouveau visage vint se montrer à moi , un flic « bien » si c'est possible à Gotham, m'annonçant que cela faisait un moment qu'il enquêtait sur moi mais qu'il allait faire un sorte que je m'enfuie. Je le regardais étonnée. IL répondit à mon regard que si jamais les autres flics trouvait où j'avais caché le butin ou que je leurs révélait ils me tueraient sur le champs. La seule raison qui le motivait était de me garder en vie d’après lui. Quoiqu'il en dise je savais que j'aurais désormais une dette envers lui.
Une fois libérée je ne me fie pas priée pour m'enfuir et changer de lieux de résidence j'en profitais pour déplacer la planque des billets. C'est à ce moment là que je croisait à nouveau le chevalier noir qui me proposa de prendre l'argent et de s'en débarrasser pour moi. L'argent était « marqué » si je m'en servais je serais suivie à la trace... Ce fut sans regret que je lui abandonnais les liasses de billets. Un mois plus tard je trouvais une nouvelle receleuse: Gwen Altamont une ancienne amie que j'avais rencontrée durant mon passage chez Mama Fortuna au même titre que Lola , il était temps que les affaires reprennent !

Famille :
Père : Brain Kyle (décédé)
Mère: Maria kyle (décédée)
sœur : Magdalena Kyle
fait partie de la bat-family (amante de Batman)
elle a prit sous son aile Holly Robinson une ex prostituée[/list]

La catégorisation alliés/ennemis est relativement complexe pour Sélina étant donné que la donzelle s’amuse à changer régulièrement de coté de la ligne. De fait ses ennemis d'un temps ont souvent aussi été ses alliés et inversement.

Alliés :
Batman
Gwen Altamont ( sa nouvelle receleuse)
Elle a fait un temps parti du réseau
les criminels lorsqu'il s'agit de montrer un gros coup.


Ennemis :
Sylvia Sinclaire, une prostituée avec qui elle s'est brouillée dans le temps
les justiciers quand elle officie en tant que voleuse
Les criminels quand elle joue aux justicières

Compétences :
  • Catwoman possède une force une agilité , une rapidité impressionnante pour une non méta humaine. C'est une acrobate émérite capable de réaliser n'importe qu’elle acrobatie avec grâce dextérité et élégance. Cela renforce d'ailleurs son aspect félin puisque la souplesse, l'agilité et la rapidité son des attribues couramment donnés aux chats.

  • C'est une excellente combattante ayant appris les art martiaux auprès de Armless Master et la box et le combat de rue auprès de Wild cat. Son style de combat joue énormément sur ses points forts : sa souplesse, son agilité, son équilibre et ses excellents réflexes aboutissants sur des frappes rapides et fatales économisant au maximum ses coups et esquivant aisément les attaques ennemis.

  • C'est une excellente cambrioleuse et elle maîtrise parfaitement son fouet qui lui sert pour attaquer attraper des objets ou de grappins.

  • Dans son équipement on compte bien sûr son fouet mais aussi des griffes rétractables au main et au pied capable de traverser un gilet pare balle et des plaques d’aluminium et d'inox.

  • Elle utilise régulièrement une moto noire pour des trajets longs même si elle préfère sauter de toits en toits.


Hors Jeu

Présentation : Ahhhh la partie que je déteste:P … Bon pour ici se sera « Leaf » (quoi? Vous espériez quand même pas que je balance mon vrai prénom ?Razz), âge la vingtaine et j'ai huit mois de rps dans les basques... Et vous n'en saurez pas plus c'est déjà trop !

Disponibilités :Irrégulières et fluctuantes, cela dépend énormément de mon travail scolaire mais je ferais un sorte de passer minimum une fois par semaine, sinon en temps normal deux à trois fois durant la semaine.

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage? Parce que incarner une féline fatale fait toujours rêver... Miaouuu....

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points? Of course
[Au passage, je poste la fiche ainsi mais je compte faire quelques améliorations -uniquement graphiques rien sur le contenus sauf si vous me le demandez bien sûr- histoire de la rendre un peu plus buvable et ce dés que j'aurais trouvé toutes mes images et arrêté de me batte avec les codes ^^']


Dernière édition par Catwoman/Sélina Kyle le Dim 8 Juil - 12:44, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pingouin

avatar

Localisation dans Gotham : Iceberg Casino

MessageSujet: Re: Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville   Dim 17 Juin - 17:45

Quelques petites fautes de frappes mais globalement très bien.

Je valide Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville   Dim 17 Juin - 18:18

Superbe fiche, conjonction entre l'histoire courante et New 52.

Je valide, et je fais mieux que ça, je tampone.

Revenir en haut Aller en bas
Catwoman/Sélina Kyle

avatar

Localisation dans Gotham : East Side

MessageSujet: Re: Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville   Lun 18 Juin - 4:31

Merci pour la validation Very Happy !!!
Ayant découvert le nom de la nouvelle receleuse de Selina dans le new 52 (merci Damian Very Happy ) je me suis permis de rajouter son identité dans la fiche. Là je passe en expresse mais je prendrais le temps plus tard dans la semaine pour revoir ça et faire la chasse aux fautes ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Crane/Scarecrow

avatar

Localisation dans Gotham : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville   Lun 18 Juin - 8:54

Je valide aussi cette fiche!

_________________
La peur, c'est le pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Catwoman Selina / Kyle : un chat en ville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DC DIRECT - CATWOMAN - N°13
» THE DARK KNIGHT RISES - SELINA KYLE (MMS188)
» [4 ML] Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures. (PV Selina Kyle / Catwoman) (Terminé)
» Newsletter Hot toys Octobre
» Tel est pris qui croyait prendre [FT Lisa Snart et Selina Kyle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Salle d'attente :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: