RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Dim 17 Juin - 10:15

Il pleut. Gotham City est une ville au bord de l'océan, de la côte Est des Etats-Unis. Il n'est donc pas rare qu'il pleuve. A Otisburg, il y avait la fameuse légende urbaine qui disait que la pluie rongeait le visage des gens. Damian avait lui-même voulu vérifier cela. C'était donc le temps idéal pour sortir dans ce quartier en costume rouge, jaune et vert de Robin et faire sa petite enquête. Il devait enquêter, seul, pour montrer à son père qu'il était capable d'être aussi bon détective que Tim Drake, le meilleurs enquêteur chez les anciens Robin. Il avait vérifié dans l'hôpital du quartier de Otisburg, le West Side Hospital, pas très imposant mais qui servait à dépanner l'Hôpital Central de la ville, les différents cas de ''soit-disant'' peau rongé par l'acide. Il était arrivé à la conclusion que la légende urbaine pouvait être véridique et méritait toute son attention.

En effet, il avait recensé une dizaine de nouveau cas chaque semaines, et cela depuis plus de trois mois déjà. Parfois ce n'était pas très grave, de la simple démangeaisons, des petites cloques ou des rougeurs, mais dans deux voir trois cas plus grave, il y avait véritablement des brûlures plus grave causé par de l'acidité. Était-ce lié à la pluie où aux conditions de travail ? Ou même à un super-criminel ? La légende n'était pas diffusée que depuis hier. Ni même depuis trois mois. Et elle pouvait être légitime. Robin avait vérifié grâce au Batordinateur la carte de pollution de Gotham, et il n'y avait pas photo. Otisburg était bel et bien le quartier le plus pollué de la ville et de loin. Mais la pollution de ce quartier n'était pas né hier. Mais il y a des années. Un bon siècle même. Et les nouveaux dispositifs mis en place par Wayne Enterprise pour diminué la pollution des usines avait fait grandement chuter les taux de pollution. Alors pourquoi tout d'un coup, des cas de gens touché par l'acidité apparaissait quand il n'y avait qu'un ou deux cas par ans auparavant ? Et encore, ces cas là était surtout des allergies causé par la pollution.

Sur sa Robin Motorcycle, Damian sortit donc de la Batcave pour se diriger vers le quartier du Nord Ouest de Gotham, Otisburg. Il avait emporté tout le nécessaire pour son études, passant de l'appareil de mesure de pollution, pHmètre à électrode ultrasensible, à la Bat-tablette, relié directement à la base de donnée du Bat-ordinateur. Il avait également prit soin de prendre ses équipements de combat, au cas où. Après tout, il restait un justicier, et surtout un grand spécialiste de l'art de combat. Il avait des années lumières d'avance sur les précédents Robin sur tout les points, et il voulait montrer à son père qu'il était également capable d'enquêter. Ce que Dick Grayson n'avait jamais vraiment été capable de faire avant son entrer dans la police de Blüdhaven. Et encore, cela n'avait pas fait de lui le nouveau Sherlock Holmes

Il arriva jusqu'à une zone assez tranquille du quartier. La pluie tombait vraiment très fort, et on entendait le tonnerre qui grondait au loin et qui semblait s'approcher de Damian. Dans une petite fiole, Robin récupéra ainsi l'eau qui tombait et se mit à l'abri sous une arche. Il s'agenouilla et mit en route son pHmètre et ses différents appareils de mesures. Il mesura ainsi un taux de pH de l'eau de pluie légèrement inférieur à 7, ce qui indiquait une certaine acidité de l'eau mais rien de très anormal. La quantité de souffre et d'azote, principaux éléments responsables à la possible acidité de l'eau, n'était pas supérieur à la moyenne comme on pourrait s'y attendre. Les entreprises Wayne qui se chargeait de nettoyer la pollution de la ville était donc efficace. Mais d'où pouvait alors venir cette acide ? De l'air ? Du sol ?

Robin sortit alors son deuxième appareil de mesure. C'était en réalité un spectromètre laser qui calculait la concentration des agents acidifiants dans l'air. Il tenta donc de l'orienté dans plusieurs direction. Il s'orienta ainsi, tête sous sa capuche grise pour éviter d'avoir les gouttes dans le visage, vers les concentrations les plus élevé. Elles finirent par monter rapidement jusqu'à une usine pourtant désaffecté. Robin rangea son appareil dans sa ceinture et passa son masque en mode zoom et vision nocturne. Il aperçut quelques gars en vêtement des rues mais qui semblait parlait devant une sortie de secours, semblant la surveillé. Un criminel aurait prit cette usine comme base pour y faire ses expériences ? Peut-être. Robin allait donc s'apprêtait à regarder ça de plus près...
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Dim 17 Juin - 14:33

Depuis quelques semaines, Moses revoyait toujours les mêmes gens venir se chercher de nouveaux vêtements. La clientèle plutôt pauvre du Rag’N Tatters n’était pas des plus intéressés par la mode. Il s’habillait par nécessité, comptant chaque cenne pour les besoins essentiels. Le fait de les voir revenir souvent était vraiment très inhabituel. Un jour un homme avec une scarification étrange au visage se présenta pour s’acheter du linge pour la 4ième fois en deux semaines. Vu la dégaine il s’agissait d’un sans abris. Moses s’informa pour savoir ce qui lui arrivait. L’homme était un sans abris du quartier Ottisburg. Il ne comprenait pas ce qui se passait, mais depuis quelque temps ses vêtements se trouaient tout seuls, et hier c’était son visage qui avait cloqué. Moses connaissait les rumeurs sur Ottisburg concernant les pluies, mais c’était très étrange tout de même. L’homme lui remit ses vieux vêtements et parties. Tatters les prit et regarda. Effectivement plusieurs petits trous étaient présents, un peu comme des brûlures de cigarette. Il décida qu’il irait enquêter. Après tout, un problème de pluie qui perce le linge, Ragman le laisserait enquêter seul, sans problème.

C’est donc dans cet état d’esprit que Moses, dans son costume de Tatters parti vers Ottisburg. Il ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait, mais il savait qu’il trouverait. Il avait mis la main sur les rapports publics concernant la pollution du quartier. Plusieurs études avaient été faites par rapport au danger possible que pourrait engendrer la continuation des émissions de gaz à effet de serre sur l’environnement du quartier et de Gotham. Ils étaient tous colligés dans d’énormes classeurs à l’hôtel de ville et les citoyens pouvaient y accéder grâce à la loi d’accès à l’information. En début de lecture Moses se dit qu’il n’avait aucune enquête à mener, car c’était au final qu’une conséquence de l’inaction des industriels, mais les derniers rapports se montraient encourageants. Les industries Wayne Tech avaient installé des appareils de contrôle et d’assainissement de l’air qui avait, selon tous les pronostiques, sensiblement amélioré la qualité de l’environnement d’Ottisburg. Tatters se dit alors que quelque chose clochait. Il décida donc d’aller vérifier les appareils.
Tatters commença donc son travail. Ce n’était pas une grande mission de détective. Il devait seulement vérifier les appareils et s’il en trouvait défectueux il ferait une plainte citoyenne à Wayne Tech qui réparerait le tout et on retournerait à une acidité normale de la pluie. Après avoir vérifié 4 appareils minutieusement il se rendit compte que tout semblait en état de marche. Le problème n’était donc pas relié aux appareils. Il remarqua également que ceux-ci étaient extrêmement sollicités, beaucoup plus que les prévisions établies qu’il avait lues dans les rapports. Quelque chose clochait.

C’est dans ses réflexions qu’il se dirigea vers la localisation du 5ième appareil. Sur son chemin il remarqua que quelqu’un d’inhabituel traînait dans le coin. Vêtu de vert, de rouge et de jaune très clair, il était facilement remarquable du haut des toits, là où Tatters se servait de ses cordes et de son talent de gymnaste pour se déplacer. Son uniforme, très clair contrastait froidement avec le gris et le brun du vieux quartier. Tatters qui se rappela être au final l’équivalent du Wonder boy, mais pour un autre héros se décida a allé voir se qui se passait. De toute façon, si Robin était dans le coin c’est qu’il y avait quelque chose à faire, et puis Batman n’était peut-être pas loin. Il descendit donc en rappelle se servant de ses cordes et d’une fantaisie architecturale des immeubles. Il arriva près de Damian sur un balcon au dessus du Wonder Boy. Voyant que celui-ci scrutait l’horizon vers une usine abandonnée, il hésita quelque seconde à le déranger puis décida tout de même de lui indiquer sa présence.

*Pssst Robin.*
Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 18 Juin - 6:00

Alors que Robin allait s'élancer en direction des adversaires, un petit bruit le dérangea. Quelqu'un essayait de l'appeler. Déjà, cela rassurait Robin sur le fait que cela n'était pas un ennemi. Quel adversaire se donnerait du mal pour arriver discrètement dans son dos pour faire « Pssst, Robin ». Non, c'était sans aucun doute un allié. Mais le jeune fils de Bruce Wayne resta sur ses gardes, gardant une main en direction de ses batarang rouge. Si l'équipement de Robin était entièrement inspiré bien entendu de celui de son mentor, Batman, Damian tenait cependant à ce que chaque gadget soit différent, surtout aux niveaux des couleurs et des symboles. Cela permettait à Batman de se rappeler que Robin n'était pas qu'un simple faire-valoir mais un véritable partenaire ayant sa propre indépendance. Même si cela ne plaisait pas à son père. Dick, en tout cas, avait compris ce besoin, ayant lui-même été Robin à une époque. Il le comprenait donc beaucoup mieux que son père, qui était têtu et incorrigible. Damian tenait beaucoup plus en respect Grayson que son propre père. Et sa mère lui manquait. Celle qui l'avait élevé jusqu'ici n'avait plus donné de nouvelle depuis la fois où elle a utilisé Slade Wilson pour contrôler le corps de Robin et tenter de tuer Batman. Depuis lors, et que Damian lui avait confié sa volonté de devenir Robin et le futur Batman, Talia l'avait rejeté. Malgré tout, le jeune prodige la respectait plus que tout.

Bref, Robin se recentra sur le justicier, du moins le jeune homme aux allures de justiciers, qui l'avait appelé. Habillé avec des vêtements rapiécé, un masque fait à la va vite et une cape presque improvisé, il ressemblait plus à une parodie de justicier ou à un cosplay effectué par un sans domicile fixe. Damian ne pu s'empêcher de feindre un sourire narquois et mauvais. Si c'était ça l'avenir, une bande de SDF qui se prenait pour des héros, Damian n'aurait aucun mal à prendre le dessus et devenir le légitime protecteur de la ville. Son vis à vis ne voyait pas forcément son air moqueur, caché par l'ombre de la cape et le lieu très peu éclairé. En revanche, il pouvait voir ses deux yeux tout blanc qui brisait l'ombre. Malgré son costume rouge jaune et vert, cela lui donnait un air sombre et ténébreux, digne de son mentor.

« Qui es-tu ? On t'a pas appris à laisser faire les vrais héros ?

Cela dit, Robin ne savait pas vraiment ce qui l'attendait à l'intérieur du bâtiment. Peut-être que ce justicier du dimanche pouvait l'aider ? Robin doutait grandement de ses capacités, il risquait être un boulet plutôt qu'un allié. Et de toute façon, Robin n'avait pas besoin d'aide. Il pouvait se débrouiller seul. Malgré son jeune âge, il avait des années lumière d'avance que les autres Robin en terme de capacités, que ce soit intellectuelles, physiques ou techniques. Il était l'enfant parfait, né de deux êtres eux-même quasi-parfait. Il était destiné à un grand avenir, devenir le nouveau Batman et le futur maître de la Ligue des Assassins. Rien ni personne ne pouvait entraver son destin, et quand bien même il viendrait à mourir, Damian savait que sa mère le ressusciterait. En théorie. Il ne tenterait tout de même pas l'expérience, n'étant pas certain des conséquences du Puit de Lazare sur son organisme et son esprit.

« Que viens-tu faire ici ? Que me veux-tu ? Dépêche toi de me répondre, j'ai pas de temps à perdre avec un mendiant déguisé en justicier.
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 18 Juin - 9:39

Plutôt désagréable au premier abord, ce gamin. De toute évidence à son regard, il jugeait clairement Tatters. Il pouvait bien parler lui, déguisé en arc-en-ciel dans les vieux quartiers. Si c'était pour se camoufler, il serait mieux dans une parade que dans les tréfonds. Mais bon c'était Robin, si Batman l'avait choisi il devait bien y avoir une raison. Il décida donc de jouer le jeu et de répondre tout bonnement à ses questions. De plus celui-ci étant le partenaire de Batman, il devait avoir accès à des bat-technologie intéressante qui pourrait aider Tatters dans sa mission, il faudrait donc la jouer diplomate. Il fit une pirouette et descendit au même niveau que Robin.

Malgré qu'il est accepté de répondre à Robin il avait quand même sa fierté il décida donc de commencer avec une boutade.

Laissez faire les vrais héros? Donc Batman est là aussi, j'imagine... parce que sinon... En tout cas quoi qu'il en soit. Je suis Tatters, partenaire du superhéros Ragman. Je suis ici pour enquêter sur une histoire d'acidité de l'air et des pluies...

Il avait ouvert son jeu très directement. Après tout, il n'avait rien à cacher. Il était ici pour une enquête alors il enquêterait. De toute façon Gotham était assez grande pour tous les héros et malheureusement aucun ne manquait d'emploi. C'était d'ailleurs quelques choses qui le faisaient halluciner. Pourquoi tous ces supercriminels choisissaient-ils Gotham alors qu'ils savaient pertinemment qu'il y avait une concentration de super héros au mètre carré tout simplement incroyable ? Combien vous croyez qu'il y avait de supercriminels à Atlanta ? Et ici? Pas moyen de sortir une nuit sans frapper une agression, c'était tout bonnement incroyable.

Et toi qu'est-ce que tu fais dans ton habit de "camouflage" dans les vieux quartiers. Habiller comme ça t'aurait pus te mettre une cible en plein front ça aurait peut-être été plus efficace.

Il se moquait un petit peu du Robin, mais c'était sans méchanceté dit sur un ton amical et très détendu. Il ne cherchait pas la confrontation, mais il avait appris avec le temps qu'un petit peu d'humour ne pouvait jamais réellement nuire. D'ailleurs c'était une chose que les "juifs" avaient bien comprise. Vous voulez savoir combien de Stands-up comiques étaient juifs aux États-Unis? Vous n'auriez même pas assez d'une vie pour les compter.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson/Ravager

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 18 Juin - 9:59

Rose Wilson arborait toujours les couleurs de son père, mais c'est bien une justicière qui bondit du haut d'un bâtiment pour atteindre le toit d'un autre. Le saut était haut, uniforme et puissant. Elle n'eut pas besoin de faire un roulé-boulé ni de s'agripper à un rebord et frappa doucement le sol, les deux pieds tendus. Tout comme le Terminator, elle avait appris à faire des bonds animaux pour outrepasser la faiblesse humaine. Elle ne savait pas si c'était son don de précognition, son intuition féminine ou le flair du prédateur, ou bien tout simplement le fait qu'elle était nouvelle à Gotham et ne connaissait pas encore bien ses rouages, mais elle sentait que sa nuit allait être agitée et qu'en se promenant de ce côté là d'Otisburg, elle allait à la rencontre de son avenir. Après avoir inspiré un moment la fraîche pollution teintée de sang de la zone, elle jeta un coup d'oeil à la paroi du bâtiment qui la supportait, évalua la distance qui la séparait du prochain endroit où elle comptait se rendre et décida de descendre en escalade inversée, lissant ainsi ses gants pour ne pas glisser sur les inserstices, luxe qui s'annonçait rare sur ce bâtiment tout en vitrine qui ne lui offrirait apparemment pas de repos. La vie de Wilson était faite d'entraînement sans fin et ne laissait pas de place à la peur, ainsi Rose se jeta sans appréhension dans la tâche, concentrée sur l'environnement qui l'entourait, sa longue crinière blanche battant au vent sous le tissu de son bandana, apposé pour la soirée afin d'annoncer "sa couleur".

Elle était arrivée le matin à Gotham, en provenance de Blûdhaven, habilée en jeune civile, trichant légèrement sur son âge pour profiter d'un voyage aussi rapide que confortable. Son bus était bondé, mais elle se renferma sur elle même et coupa court à toute communication à l'aide de deux ou trois remarques acerbes afin d'être tranquille jusqu'à l'arrivée dans la ville du crime. Il était onze heures et même sous la lumière matinale et l'activité ante-midi, elle avait ressenti la haute menace qui planait sur la ville et lut sur le visage des habitants peur et tristesse. L'ombre du Batman lui avait presque provoqué des frissons mais elle était plûtot curieuse à l'idée de rencontrer un homme qui avait mis son incroyable père en échec plusieurs fois et surtout celui qui avait permis à Dick de devenir quelqu'un. Elle ne savait pas exactement si Nighwting lui même était en ville mais l'espérait fortement, tant l'homme était pour elle un port d'attache et un ami plus qu'une simple figure connue. Son dernier peut être présentément. Au vu des rumeurs qui courait sur Gotham, elle aurait probablement beaucoup plus l'occasion de se faire des ennemis que des alliés.

La dague de Rose Wilson se planta dans le ciment qui séparait deux faces du même bâtiment et elle utilisa ce support pour se retourner en forçant sur son bras de manière acrobatique. Elle était désormais à une assez bonne hauteur pour atteindre sans se blesser le prochain bâtiment de sa première patrouille et posa ses pieds sur le mur dont elle se servit comme d'un support pour bondir une seconde fois. Cette fois, elle roula au sol et se releva, puis remit ses cheveux en place tandis que klaxons et cris s'éparpillaient dans la rue voisine. Elle était désormais à une altitude assez basse pour entendre l'activité humaine mais trop loin des zones fortes de densité pour en être agacée. A vrai dire, l'endroit dans lequel elle se mouvait semblait presque désert, et fait entièrement d'entrepôts et de blocs résidentiels abandonnés ou presque. Un terrain parfait pour faire germer des idées criminelles et les moyens qui allaient avec. Elle se laissa guider par ses capacités de précognition et son instinct jusqu'à entrer au coeur d'une forêt d'usines plus grisâtres les unes que les autres. Les allées de bêtons sur lesquels elle menait ses pas étaient jonchées de poubelles et de détritus mais elle s'intéressa vite à d'horribles cadavres d'animaux morts et à des objets non biodégradables éventrés ainsi que des traces étranges sur la route. Il pleuvait à Gotham lorsque le climat spécial, propre à la Métropolis et la côte Ouest laissait venir des dépressions venues de l'Atlantique mais les pluies acides étaient tout de mêmes rares et restaient peu fortes. Comment expliquer que cette route était ainsi dégradée alors qu'elle ne semblait pas avoir été rénovée il y a plus d'un siècle ? Rose se pencha et passa ses doigts sur le bitume mais ne récupéra aucune matière corrosive, ni traces de liquide du même acabit. C'était donc la vapeur d'un produit ou les déchets liquides archaiques d'une solution qui avaient provoqué cela.

La Ravager se releva et reprit son chemin, l'oeil cette fois préparé. Estimant que la menace venait peut être des poubelles, elle en ouvrit deux au hasard et découvrit dans l'une d'elle le corps vieux de moins d'un mois d'un gothamite, sans trace de balles, de strangulation ou de coupures mais le visage rougi, voir noirci à certains endroits, couverts de cloques et corrompu jusqu'à devenir presque flasque. Aucun animal ou nuisible ne s'était attaqué à cette proie facile - morte - ce qui signifiait qu'elle était elle même nuisible à leur santé. Très peu disposée à chercher une odeur reconaissable dans cette situation, Rose continua son chemin, se sachant sur la piste de sa première aventure gothamienne et l'esprit embrumé de questions. Après un tour rapide de la zone, elle estima la zone de dégradation plus forte autour d'une seule usine, qui avait la même tête que les autres mais qui fut parée à ses yeux aussitôt d'un aura maléfique. Elle se mit à chercher un point d'observation pour en savoir plus sur l'endroit avant de l'aborder ou d'enquêter à ses côtés - l'enquête n'étant pas son fort, il s'agissait surtout de la débarasser d'une éventuelle présence malveillante -, elle rejoignit un point plus près de la zone résidentielle et gravit silencieusement une arrête constituée de petites boutiques et de commerces pour la plupart fermés avant d'aperçevoir, une centaine de mètres plus loin, deux hommes eux aussi en hauteur et plutôt bien dissimulés, ayant une vue imprenable sur sa cible et sensiblement différents du rôle de passants perdus.

Son oeil éclairé reconnut l'un d'entre eux sans problèmes. Les vêtements très particuliers et criards du Robin étaient portés par un homme à la constitution différente et qui disposait de ses gadgets dans un ordre et une manière qui ne rappela rien dans la mémoire de la jeune femme. C'était donc soit un imposteur, soit un fan, soit un nouveau Robin. Elle ne pouvait pas savoir que c'était le fils des Adam et Eve modernes, la rencontre de deux légendes tant discrètes que renommée mais aperçut tout de même dans ses mouvements la signature d'un garçon entrainé, avec des gestes précis et des mouvements efficaces. La Ravager vérifia donc deux fois son arsenal et retira légerement ses deux épées de leur fourreau histoire de les sortir plus facilement, analysa du regard le second homme, largement moins habitué mais assez bien constitué pour constituer une menace et s'approcha discrètement. Elle retira son bandana rouge et bleue, l'accrocha derrière sa ceinture et laissa sa cascade de cheveux blancs tomber derrière ses épaules avant d'interrompre la conversation, sans avoir pu s'approcher assez pour l'entendre distinctement et en tirer des conclusions.

- Robin joue-il dans la même cour que des mendiants ? Je me demande si les deux amis de la même cour s'intéressent à une usine désaffectée..

Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 18 Juin - 19:04

Robin était véritablement prit d'assaut par ce justicier de bas étage qui faisait mine de dire qu'il n'était pas un vrai justicier. Il était le fils parfait de l'union parfaite entre les deux êtres les plus parfait du monde, et encore améliorer par les moyens bio-techniques que possédaient sa mère. Si lui, Damian Wayne, n'était pas un véritable héros, il se demandait vraiment qui avait le gabarie pour tenir ce rôle. Il était prédestiné à devenir le futur Batman de Gotham. Lorsque son père sera trop vieux ou mort, ce sera à lui de reprendre le rôle. Lui, la dernière génération de justicier. Il avait commencé plus jeune que les autres, il avait été entraîné par les meilleurs assassins de la Ligue. S'il l'avait voulu, il aurait même pu régner en maître sur le monde grâce à la Ligue des Assassins. Et c'était un jeune mendiant sans aucun style qui allait lui donner des leçons ?

Tatters était donc le partenaire de Ragman, au même titre que Robin était celui de Batman. Ragman n'était pas le justicier le plus célèbre de la ville. C'était même sous doute l'un des moins connu et en tout cas des moins médiatisé. Robin ne l'avait jamais rencontré d'ailleurs, depuis le temps qu'il opérait à Gotham, et il n'en avait entendu parlé que très brièvement. En revanche, malgré sa faible médiatisation et sa réputation, était un redoutable justicier et on avait vite fait de s'en méfier. Pourtant très sous-côté, et souvent sous-estimé. Que valait donc ce Tatters ? Damian était curieux de le savoir.

« Je n'ai pas besoin d'être habillé en noir pour paraître invisible. Et quand bien même j'aurais une cible placé sur le front, cela ne serait pas pour autant facile de l'atteindre.

Damian était très agile, en plus d'être fort et d'avoir une grande vision des choses, ainsi que la capacité de savoir où se trouve ses adversaires. Il connaissait également les arts ninjas de la dissimulation. C'est vrai que Batman n'avait pas les idées très clair lorsqu'il a conçu le costume de Robin, de couleur très vive. Mais c'était comme ça et Damian devait faire avec, et ainsi jouer plus avec le champ de vision de ses adversaires plutôt que sa position caché. C'était une manière différente d'aborder l'infiltration. Et depuis plus d'un an qu'il portait la cape jaune de Robin, il commençait à en être habitué, quoi que ce Tatters puisse en dire. De toute façon, le gris clair à la limite du blanc, ce n'était pas beaucoup plus discret.

Et voici qu'une autre indésirable fit son apparition. Ravager. Damian ne la connaissait pas plus que Tatters, mais Dick lui en avait en revanche beaucoup parler. Elle faisait partie des Teen Titans, et Nightwing lui avait beaucoup appris. C'était la fille de Slade Wilson, sans doute l'un des meilleurs combattant et stratège du monde, et allié de sa mère Talia Al Ghul. Elle était de sang de guerrière, tout comme lui était de sang d'empereur et de chevalier, et elle méritait ainsi son respect. Et Robin ne respectait pas grand monde. Mais elle avait une classe certaine, une démarche farouche, des armes dangereuses. C'était une arme sur patte. Damian en tomberait presque amoureux.

« Ce n'est pas mon ami... Je viens à peine de la rencontrer. Mais oui, moi en tout cas j'en ai après cette usine. Les taux d'acidités m'inquiètent, et sont sans doute plus grave qu'on pourrait le croire. J'ai vue que deux hommes surveillaient une entrée de secours. Mais on peut aussi entré par derrière, là où les déchets sont censé être jeté. Rassuré vous, aucun déchet ne devrait sortir de cette usine abandonné, mais ça sera beaucoup plus discret. Nous ne savons pas si ce sont des ennemis, ni même qui ils sont, il faudra donc agir prudemment. Je préférerais être seul... Mais soit.

Pour une fois qu'il pensait avoir fait une découverte, un mendiant et une étrangère de Gotham parvenait à tomber sur la même affaire que lui au même moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 18 Juin - 20:05

N'importe quoi, ce gamin n’était pas croyable. Drôlement pompeux pour un enfant de 12 ans (age approximatif selon Tatters). Bon d'accord, c'était Robin, mais faudrait pas ce la péter non plus. Puis il y a cette fille canon qui se pointe et qui le traite aussi de clodo. Quel bizarre de communauté que celle des héros ! Ça se targue de défendre la justice et pourtant ça juge sur l'habillement. Ce n’est pas parce qu'on a choisi un style différent qu'on est naze. D'ailleurs, Tatters allait leur montrer à ses deux clowns en couleurs vives que l'habit ne faisait pas le moine.

pfff...

Il s’élança vers l'usine. Après tout selon ce que disait Robin, c'était l'endroit qui causait l'acidité. Il marchait d'un pas décidé et rapide. Oui son costume était plus discret que les autres. Il faisait plus commun et c'était justement ça sa force. En s'approchant, il remarqua que les hommes le virent, mais ne réagit pas. Si ça avait été le rossignol dans son costume flamboyant ou la fille en orange et bleu, ils auraient probablement déjà sonné l'alerte. Il s'approcha d'eux.

Hey Tire toi d'ici le clodo, c'est une propriété privée maintenant. Va mourir sous un pont.

Tatters continua vers les hommes. L'un d'eux ouvrit un côté de son imperméable. En fait il ne cherchait pas à s'exhibitioner au contraire il montrait une arme à Tatters dans le but de le faire reculer. Voyant que ça ne marchait pas. Il le saisit et la pointa vers Moses qui mit la main sur ses bâtons d'escrimes

Je t'aurai averti, sale caf...

Le truand n'eut pas terminer de dire sa phrase que Tatters avait lancé son bâton d'escrime droit dans sa gueule. C'était celui de son bras droit qui était relié à son costume par une corde. En utilisant une légère force de traction, le bâton revint vers lui, il le ressaisit rapidement. Malheureusement pendant qu'il reprenait son arme l'autre prit son arme à son tour. Un vieux Colt 65, une pièce d'arme qui était plus que meurtrière. La balle partit en direction de Tatters. Visant visiblement ses jambes Moses sauta fit une pirouette et tomba les pieds joints directement sur le torse de son adversaire qui s'écroula par terre. Le premier blessé revenant à lui vin pour le saisir, mais Tatters qui s'était reprocheté vers l'arrière lui assena un coup de bâton sur le coté du visage se qui eux pour effet de le mettre K.O. Il projeta son bâton d'escrime relié sur le deuxième qui cherchait à se relever. Celui-ci alla rejoindre son collègue dans les pommes. Tatters était debout, sans aucun dommage au centre des deux idiots qui dormait. Il espérait avoir fait une impression à ses deux collègues héros. Il ne savait même pas s'ils étaient toujours dans le coin, et encore moins pourquoi il n'était pas intervenu, mais il était content. Il était fier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson/Ravager

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mar 19 Juin - 8:54

"Tout parle à qui sait lire, voir et écouter"- Pierre Bottero

Rose n'avait plus aucun doute. Le jeune homme de rouge vêtu qui se tenait à moins de trois mètres d'elle et qui semblait, au vu de son discours et de présentation de l'affaire, légèrement orgueilleuse mais indéniablement bien vue, prendre la direction de l'opération et assumer la responsabilité de ce sursaut de justice, était bien Robin. Le dernier Robin. Pour beaucoup, les rouge gorges étaient des acolytes de Batman sans prétentions ni envergures, bourrés de talents selon les rumeurs mais invisibles et intangibles dans la donne actuelle des choses. Des proies de choix pour le Joker et des mets de substitution pour les autres criminels, ou bien une princesse pour faire venir le justicier encapé. Mais d'autres, comme Rose, connaissaient mieux les Robins et avaient été touchés par l'imposante existence d'héros hors du commun, aux dons incroyables comme ceux de Dick Grayson, devenus Nightwing et opérant à Bludhâven sans avoir à rougir, au plus proche des capacités de l’insaisissable Batman. Tim Drake, devenu au fil du temps le Red Robin, avait aussi beaucoup à revendre et écrasait beaucoup de ses contemporains par ses incroyables capacités cognitives et sa personnalité singulière. Le costume jaune et rouge n'était pas donné à n'importe qui et si Rose n'avait jamais rencontré Batman, elle s'était déja battue contre Batgirl, alias Cassandra Cain et le simple souvenir de cette seule et unique défaite qui avait marqué sa vie, suffisait à affirmer que le chevalier noir savait s'entourer d'alliés de choix. Elle jeta un nouveau regard sur son allié improvisé, alors que ce dernier terminait d'énoncer les points importants du mystère de l'usine. Il avait une taille relativement moyenne, des traits marqués d'origines diverses et une silhouette générale qui faisait vaguement penser au Batman lui même. Il portait toujours le costume kitch du Robin, crée pour Grayson il y a bien des années dans une optique toute autre que la création, mais il l'avait considérablement modifier pour y ajouter sa propre griffe, marque d'indépendantisme et d'orgueil que Rose reconnut facilement car ses deux derniers qualificatifs s'appliquaient très bien à elle.

Il travaillait sans Batman, nouveau signe de liberté et d'autonomie et portait un discours logique et précis, chargé d'expérience. Elle lui donna, au premier coup d'oeil quinze ou seize ans, c'est à dire un an ou deux de moins qu'elle, mais il avait largement les épaules et l'esprit d'un homme bien plus que majeur et acquis depuis longtemps une sagesse qu'elle aurait attribué en d'autres circonstances à la famille Al'Ghul, famille qui avait d'ailleurs dans ses gênes la même démarche fière que lui. Pour avoir vu Talia imposer ses ordres aux côtés de son père, Rose connaissait ce genre de personnes - uniques en leur genre - et cultivait pour eux une appréhension mêlée d'admiration et donc de respect. En réalité, Robin avait treize ans mais les plaies et le long combat qu'avait été son enfance empêchait tout observateur, même au regard aiguisé, de lui donner un tel âge.

Le second personnage, de sexe masculin lui aussi, était plus grand et semblait graviter lui aussi autour de l'âge de la Ravager, donnant au trio une moyenne de 16 ans, jeunesse qui pouvait leur être utile. Il était vêtu de haillons et de pièces de tissus informes assemblées pour former un ensemble sombre et sobre, assez gris pour le rendre inintéressant aux yeux de plusieurs ennemis mais il avait lui aussi une constitution plus que correcte et un maintien farouche, les mains posés sur ses armes. En action, il était sûrement imposant, même s'il semblait clair que son corps avait été moins entraîné que celui du Robin et qu'il ne faisait pas le poids face à l'un des deux autres justiciers. Elle ne put faire le lien avec le Ragman, ce justicier très volatile et versatile ne lui ayant jamais fait face et n'ayant entendu son nom que dans des conversations éloignées et brumeuses qui ne lui avaient fait hériter d'aucun sentiment et d'aucune estime de cet homme. Elle ne savait donc pas qu'elle était entourée de deux acolytes libérés, ni que l'un d'entre eux était le fruit de l'union de Batman et de Talia Al'Ghul mais elle savait bien qu'elle venait d'être très rapidement acceptée et même présentée dans un trio virtuellement destructible et très prometteur. Au terme de l'énoncé du Robin, le jeune Tatters dont elle ne connaissait même pas encore ni le nom ni le pseudonyme soupira fatalement et s'éloigna en direction des gardes de l'étrange bâtisse. Une fois descendu de leur point d'observation, il n'aurait plus aucun moyen de les aperçevoir mais eux deux, qui n'avaient pas bougés, avait une vue imprenable sur son coup de colère.

Si elle s'était attendu, au vu de l'expression du jeune homme et de son soupir, à le voir traîner des pieds, ce ne fut pas le cas. Il partit d'un pas décidé et rallia vite sa cible, puis, après un léger temps de réaction et de mise en scène, neutralisa la double menace et se tint debout, immobile, à l'attente de ses compagnons. Rose, amusée par cet étrange personnage qui tentait de s'imposer ou en tout cas de faire première bonne impression auprès de ses alliés, ne put que constater l'efficacité de son costume de haîllons et le potentiel qui transparaissait dans ses actes. La fille du Terminator inclina la tête sur le côté pour réfléchir le temps d'une seconde et décida de poser la question qui lui brûlait les lêvres au Robin avant d'être prise dans le feu de l'action.

- Qui es tu ? Le changement de Robin n'est pas fréquent, comment as tu gagné la confiance de Batman ?

Combattre ensemble demandait de la confiance et la méconaissance de ses alliés était le meilleur moyen de faillir, mais il fallait avouer que poser des questions l'enthousiasmait plus que d'y répondre. Une fois fait, elle bondit en avant, descendit en rappel au fil de sa dague et entreprit de rejoindre Tatters, prête à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mer 20 Juin - 6:51

Damian se demandait s'il n'avait pas un instant parlé dans le vide. Il voulait éviter les affrontements, les trois jeunes justiciers n'étaient même pas sûrs de ce qu'ils étaient censés trouver à l'intérieur de l'usine. Peut-être d'ailleurs venait-elle d'être racheté et donc n'était pas si abandonner que ça. Robin sortit alors sa Bat-tablette, qu'il préférait appeler sa Robin-tablette, relié au batordinateur, et fit une recherche sur ce bâtiment. Construit il y a une vingtaine d'année pour une entreprise pharmaceutique, elle a dû être fermé il y a deux ans à cause d'un problème sur les médicaments qu'ils vendaient.

Le patron de ce Bio-Pharma Society (BPS), un certain Neal Braun, ne recherchait en effet que les bénéfices et avait préféré mettre en vente des médicaments sans vérifié les effets secondaires qu'il pouvait provoqué. Mais l'affaire a vite été étouffé. Ce que BPS avait caché dans ses entrailles était sans doute plus dangereux que la police n'a voulu le faire croire. En tout cas, aucun rachat n'a été signalé par la presse. Mais ce n'était pas étonnant, si l'affaire a été conclus récemment. Il faudrait pirater les systèmes d'agence immobilière pour vérifier cela. Et Robin savait à quelle agence il fallait vérifier. Il lança alors la procédure de piratage de l'Agence Sherman. Il aurait les résultats d'ici plusieurs minutes.

Il rangea donc sa tablette dans sa ceinture et regarda Rose Wilson, l'ancienne disciple de Dick Grayson, au même titre que lui. Elle lui demanda comment il avait obtenu la confiance de Batman, et qui il était vraiment. Robin ricana. La confiance de son père ? Il ne l'avait jamais obtenu. Son père ne lui révélait pas tout, il gardait des secrets, il le manipulait pour mieux le contrôler. Il pensait sûrement que Damian était dupe. Mais pas du tout. Il n'aimait pas les manières de son père, et il ne lui affichait pas du tout la confiance qu'il méritait. Malgré tout, il restait son Robin. Enfin, il restait le Robin. Le meilleurs qu'il n'avait jamais eu.

« Disons que j'ai des parents plus prestigieux que les tiens, Wilson. Et que ton père est aux ordres de ma mère, dit-il avait un sourire affichant une certaine supériorité.

Robin descendit alors jusqu'à Tatters, qui avait éliminé les deux gardiens de l'entrée maquillé en sortie de secours malgré les recommandations du fils de Bruce Wayne de passer par derrière. Il fallait éviter de dévoiler ainsi. Lorsqu'ils se réveilleraient, ils alerteraient sans doute leurs collègues. Ce n'était pas comme ça qu'on s'infiltrait dans ce genre de bâtiment. Mais ce Tatters n'avait jamais dû s'infiltrer quelques part. Aussi Damian se contenta de le regarder sévèrement. Il ne pouvait pas faire grand chose de plus. Mais on ne savait pas si d'autres gardes étaient disposés de l'autre côté de la porte. Et les fenêtres étaient toutes condamnés. Mais maintenant que la façade du bâtiment était libre, il était sans doute inutile de passer par derrière.

Robin étudia brièvement la façade avant du bâtiment. Il trouva bien entendu une bouche d'aération. Etait-elle assez grande pour contenir les trois justiciers ? Elle semblait trop étroite, et c'était sans doute par là que l'acide se dégageait, cela restait donc dangereux. Robin utilisa son spectromètre laser pour étudier la composition de ce que dégageait cette bouche d'aération. Une composition, comme il s'y attendait, très acide. Trop. D'ailleurs, on pouvait voir quelques marques provoquées par cette acidité. Robin sortit un masque à gaz et le mit devant sa bouche. C'était beaucoup trop dangereux de respirer ça, et ils ne savaient pas si l'intérieur était équivalent. Une chose étaient certaines, il y avait dans ce bâtiment un produit qui dégageait des rejets acides, et en remontant cette bouche d'aération ils allaient pouvoir trouver où les produits étaient entreposés. Robin réfléchit donc rapidement. Fallait-il entré par la porte et suivre discrètement les dispositifs d'aération jusqu'à trouver la bonne salle ?

Il sortit ce qui semblait être un fil métalique qui était en réalité un dispositif optique élaboré, une camera espionne tout simplement, et la passa dans l'interstice de la porte. Relié à sa tablette, il pu observer l'autre côté de la porte pour savoir si il y avait des gardiens. L'endroit était sombre, il passa alors en vision nocturne. Le contraste était assez mauvais, mais il pu tout de même apercevoir une autre silhouette, situé a quelques mètres derrière la porte. Robin sortit alors une plaque de la forme d'un disque de cinq millimètre maximum, de couleur rouge avec le R de Robin, et la fit glisser elle aussi en dessous de la porte. On entendit un petit ''pouf''. Robin attendit une trentaine de seconde, et on entendit cette fois un plus gros ''Boum'', comme quelqu'un était tombé. Il ouvrit discrètement la porte. Le gardien de l'autre côté était également à terre. Robin fit alors signe aux autres que la voix étaient libres et qu'ils pouvaient le suivre.

Il fallait désormais faire attention à ne pas donner l'alerte, et remonter les dispositifs d'aération jusqu'à la salle qui stockait les produits dégageant cette acidité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mer 20 Juin - 7:50

Pendant que Damian s'amusait avec ses Gadgets. Tatters arrangeait ses précédents adversaires. Il coucha les deux hommes toujours inconscients sur le ventre. Il plongea la main dans une poche et en ressortit deux collets de plomberie industrielle qu'on pouvait trouver en quincaillerie. Il joint les deux mains puis passa les collets autour des poignets. Il sortit un minuscule petit tournevis et serra la vis de maintien des collets. Voilà les deux brigands menottés. Ensuite il prit un bout de sa cape et déchira deux haillons. Il les prit et en fit des bâillons pour les deux gangsters. Une fois réveiller ils n'iraient pas sonner l'alarme. Par mesure de protections il prit leur arme enleva les chargeurs et les mis dans ses poches. Il n'avait pas l'intention de les utiliser, mais là ce n'était pas le temps du recyclage. Il s'en débarrasserait plus tard. Il les traîna hors de vue des fenêtres et de la porte les cachant dans ce qui semblait être un buisson qui se battait tant bien que mal contre des pluies acides. Puis il revint vers ses camarades.

Alors Legacy tes bats-gadgets ils disent quoi?

Tatters s’était toujours demandé ce que vaudrait Batman et Robin sans leurs gadgets. Il n'empruntait aucun chemin comme les autres toujours, un bat-gadget pour confirmer l'évidence. Encore une fois, on confirmait une évidence. De l'autre côté, il y avait du monde et ils étaient probablement agressifs. Mais bon il décidé de ne pas faire de commentaire. Après tout, il fallait bien un jour ou l'autre cesser ses hostilités bêtes, tout le monde travaillait dans le même objectif, celui de réduire l'acidité de l'endroit. Et puis c'était des enfantillages, bien qu'il n'avait que 16 ans Tatters se considérait comme un adulte, quelques fois l'enfant ressortait, mais là il devait se parler. Côtoyé Robin ne serait-ce que 10 minutes nous faisaient retomber en enfance, mais pas l'enfance style, cadeau, bonbon et joie de vivre. Plutôt l'enfance, je suis le meilleur, je connais tout, mon père est plus fort que le tien... et à l'occurrence aussi sa mère vue le commentaire qu'il avait placé à Rose. C'était un enfant gâté, et extrêmement pédant, mais si ça se trouve ça pourrait être un allié important.

BPS... ce nom me dit quelque chose

Il avait pensé à haute voix. Il n'avait pas lu dans les pensées de Robin pour voir ce qu'il avait trouvé sur son Bat-Ipad. Il avait seulement fait ce que tout le monde normal aurait fait. Levé les yeux et vues les traces de l'ancienne enseigne. Des lettres séparées sur du fer forgé électrique, traversé de gaz néon. Enseigne classique qui coûtait une fortune, mais comme elle était soudée au bâtiment, on ne partait pas avec elle.Tatters tout en restant attentif se mit à chercher dans ses souvenirs.

Une chose était sur cette fois-ci, il ne prendrait pas les devants. Il avait prouvé son point tout à l'heure, la c'était le temps de se faire plus discret.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson/Ravager

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mer 20 Juin - 12:07

J'ai voyagé longtemps, beaucoup lu, vu, étudié, imité. Je sais désormais que je ne sais rien - Rose Wilson

Rose resta un instant debout, à l'endroit même où Damian avait proféré ses derniers mots. Ce léger discours en disait long sur ses origines mais il était mouillé par une prétention incroyable que la fille du Terminator avait peu l'habitude de voir briller en sa présence. Elle se mit à réfléchir, à vitesse grand V, tout en reprenant sa route vers l'usine. D'un coup d'oeil, le Robin avait réussi à l'identifier, bien qu'elle porte un costume peu semblable à celui de son paternel et avait apparemment estimé qu'elle était du bon côté et sauf si il avait entendu parler d'elle - sûrement par un fan brûlant se dit-elle avec ironie -, il avait déduit ça de quelques détails qui avaient échappés à tous ceux qu'elle avait croisé avant de venir. Ses capacités étaient donc aussi cognitives qu'elles semblaient être physiques, même si cela n'excusait en rien sa prétention. Tous ses talents venaient sûrement d'une implantation génétique comme elle et son père en avait eus ou bien d'un très long entraînement dans les conditions les plus ardues - avait il mis les pieds à Nanda Parbat et si oui, connaissait il encore le chemin pour s'y rendre ? - alliés peut-être à ses origines qu'il aimait clamer mais sur lesquels elle avait encore de gros doutes. S'il connaissait la famille de Rose et qu'il continuait à prendre la sienne comme plus redoutable et plus prestigieuse, c'est soit qu'il était né de parents parfaits ou de l'union de deux légendes, soit c'était un grand imbécile hypocrite que Rose allait se faire un plaisir de remettre à sa place. Lorsqu'il mentionna le service de son père à sa mère, une lumière s'alluma dans son esprit. Deathstroke était un mercenaire et il ne travaillait pour personne mais souvent aux côtés de puissances lucratives comme Lex Luthor ou... la famille Al'Ghul. Cela ne semblait pas tellement idiot. Il avait la démarche fière et le regard profond, semblable à des rayons X, de Talia Al'Ghul. Dans ce cas, et dans ces conditions d'enfance, il devait en effet être trés fort mais cela ne clamait en rien une supériorité sur la fille du Terminator. A moins que son père soit encore plus puissant ou du même acabit. Qui pouvait-ce bien être ?

Résultat des courses, la jeune femme ne savait toujours pas le nom ni le prénom d'aucun de ses interlocuteurs et surtout du nouveau Robin, ni leurs origines. Pourtant, elle sentait que ce trio avait le feu sacré et un important potentiel, surtout si les produits de deux des plus grandes figures terrestres en faisaient parti. Ce n'était pas la même cour que les Titans. Alors que Moses et Robin se rejoignaient et approchaient de la porte, Rose se baissa et retourna les corps inconscients des deux gardes? Ils étaient vêtus d'uniformes sobres et trop lavés sans particularités et avaient été vaincus par de gros coups dont la force brute avait provoqué une inconscience en s'appuyant sur des points prédéfinis, héritage d'un close combat de civil que le sidekick de Ragman n'avait pu apprendre que d'un professionnel. Il se débrouillait pas mal, même s'il n'était pas au même niveau que les deux autres et avait un style, si ce n'était que le port d'haillons le rendait ridicule. Mais au contraire de la prétention dangereuse de Damian, le ridicule ne tue pas et il a l'avantage de faire rire. Elle trouva sur les deux gardes des armes de sécurité sans grandes ambitions, minis automatiques précis mais peu fiables pour la portée. Ce n'était pas trés important, un bon tireur sait bien manier son arme. Un excellent tireur sait manier toutes les armes et annexer des armées de Models avec un vieux Smith et Wesson. Deathstroke n'avait pas mis longtemps à apprendre cela à son héritière. Elle attrapa les deux armes et les rangea dans sa ceinture, du coté arrière. Mais elles n'étaient pas chargées, Tatters ayant subtilisé les chargeurs. Tant pis, ce serait de bons moyens de menace.

Pendant ce temps, l'acolyte de Batman - penser à lui comme un simple acolyte de Batman aidait à ne pas rentrer dans son jeu - avait apparemment pris la direction du groupe, chose qui ne plaisait pas vraiment à une Rose habituée à diriger mais qui restait curieuse et usait de gadgets pour surveiller l'intérieur et neutraliser la menace. Il était de notoriété générale que le Chevalier Noir et ses pions avaient accés à tout un tas de technologie que le reste de la population ne faisait que rêver. Rose sourit, se donnant une raison. Elle était littérallement toute nouvelle à Gotham, et Robin avait la maturité nécessaire pour cette mission mais elle se promit de "le surveiller". Sa répuation de grande bouche avait tout de même des fondements. Après avoir changé de gants, la jeune femme suivit ses compagnons, enfermant à nouveau le haut de sa crinière blanche sous son bandana spécial. Elle rangea ses épées de sorte à ce que malgré leur longueur, elles ne touchent rien et entra en troisième dans la première pièce, plus silencieuse qu'un courant d'air. Après tout, malgré leurs costumes, ils n'étaient que des cambrioleurs.
Un cambrioleur mauvais passe par la porte.
Un cambrioleur averti passe par la fenêtre.
Un excellent cambrioleur passe en silence.
Rose passe.
Tout simplement.
Le Robin avait décidé de passer par une bouche d'aération, ce qui semblait incongru mais était en réalité beaucoup usité, et l'habitude est la route qui mène à l'indifférence. Moses, qui semblait tout d'un coup timoré, ne prit pas parti de l'ouverture et Rose, après un rapide coup d'oeil à la condition d'insconscience du gardien tombé regarda Robin vérifier un chemin peu loin du conduit d'aération impraticable. Il était simple de comprendre qu'ils allaient le suivre par en bas. La porte s'ouvrit donc et Rose, une fois n'est pas coutume, entra en première, puis se coula dans l'usine, aux aguets, les bras prêts de sa ceinture, prête à dégainer une épée si une menace proche arrivait rapidement ou son arme à feu et/ou un gadget si le menace ne l'avait pas vu ou était loin. Elle avait appris dans son adolescence ( techniquement pas encore terminée ) l'infiltration, le close combat et tous les arts martiaux possibles en moins de temps qu'il ne faut à un Breton pour maîtriser l'art de la pâte à crêpe mais n'était pas infaillible et savait que survivre passe par le silence. Ses dons de precognition et ses sens l'avertissaient d'une présence humaine - respiration et pulsations cardiaques - peu lointaines, tandis que sa vue lui assurait un chemin à ouvrir selon la confiance de ses collègues et lui permettait de suivre le conduit.

Au bout du couloir, relativement long, une nouvelle porte attendait le trio, qui débouchait sur une salle aux dimensions considérables, dotées de deux étages et en son centre de grands cylindres au contenu inidentifiables. Le sol était fait de grillages et d'escaliers de la même matière passant au dessus et autour des cylindres en questions et sur lesquels marchaient quelques hommes de mains, armés bien évidemment. L'erreur aurait été de croire qu'elle aurait eu besoin d'une arme. Elle était une arme. Au premier coup d'oeil, ils devaient être quatorze. Voir quinze. Peut être seize, ou même dix sept, qui a dit dix huit ? J'ai entendu un dix huit ? Dix huit une fois, dix huit deux fois, adjugé pour dix huit hommes armés se promenant entre les cylindres.
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Jeu 21 Juin - 9:54


La nuit lui donnait des ailes, ou au moins la noirceur et la subtilité parfait pour réaliser un petit coup. Sa maîtresse devait sans doute ignorer que son élève parcourait présentement les ruelles et les toits de Gotham. Catgirl avait son fouet autour de la taille et visait un petit commerce. Pas seulement l'établissement mais la caisse qui était surement cachée dans l'arrière boutique. C'était seulement pour le défi, malgré qu'une nouvelle paire de chaussure n'allait pas être de trop. Se faufilant sans se faire remarquer jusqu'à la boutique en question, elle regarda de chaque côté de la rue pour s'assurer que le quartier était vide. Elle donna un coup de la main vers le bas, les doigts pliés, et les griffes camouflée sortir de son gant. La vitrine approchait et l'excitation de la jeune femme commençait à être intenable. Elle posa les doigts sur la surface transparente et appuya. Elle commença doucement à tourner.

Malgré la pluie qui coulait sur son masque, elle discerna le son d'une moto dans la rue. Quelque chose d'inattendu à cette heure et personne de normal sort sa moto durant un orage. Kitrina se redressa en enlevant ses doigts de la vitre où des marques avaient commencées à apparaître. Un moto particulière traversa l'intersection. Celui qui la chevauchait n'en était pas moins l'apprenti de Batman. La criminelle serra les griffes tandis que la curiosité venait de la prendre encore. Il suffisait d'un simple mouvement pour qu'elle oubli son précédent but et s'en fixer un nouveau. Elle resta sur le sol pour être sûr que Batman ne suivait pas le petit justicier. Si il la coinçait à un tel endroit en pleine nuit, elle était sûr qu'il allait prendre le temps de la ramener auprès de Sélina. Aucun bruit ne suivait le tracé de la moto et elle s'élança pour le suivre.

Ses bottes dérangeaient les flaques d'eau, reproduisant la teinte rose de celles-ci. Elle baissa ses lunettes dans son visage car la pluie l'aveuglait à chaque fois qu'elle posait le pied sur le sol humide. Kitrina prit le fouet à sa ceinture et prit le temps de monter sur un édifice du voisinage pour observer Robin avec ses instruments. Un de ses pieds touchait la rambarde du toit. Son corps frôlait le sol pour ne pas se faire voir de sa hauteur. La jeune femme se demandait surtout ce qu'il faisait si près d'une usine alors qu'il n'y avait aucune activité suspecte dans le coin. Elle allait se lever pour se joindre à lui, mais un mouvement la bloqua sur le sol et elle attendit.

Ce ne fut pas qu'un, mais deux autres justiciers format miniatures qui se joint à l'acolyte. Elle se demandait ce qu'ils préparaient et se jurait de faire parti de la fête. Ils entrèrent par la porte. Elle glissa son fouet sur un piquet qui sortait du toit et commença à descendre. Dans le noir, elle avança en catimini la grande cour pour s'approcher de l'usine. Elle prit le même chemin que les autres et les suivit en essayant de faire le moins de bruit possible. Elle les vit passer dans le couloir et ouvrir la porte. Ils essayaient de faire dans la subtile mais elle l'était encore plus. Elle resta debout derrière eux en regardant attentivement tout ce qu'il y avait derrière la porte.

«Hey! il y a beaucoup de monde ici à cette heure! Il se passe quoi?»

Un simple murmure qui arrivait derrière leur dos. Elle avait la tête penchée pour voir jusqu'aux confins de la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Sam 23 Juin - 18:04

Legacy, drôle de surnom. Damian le laissait parler, c'était juste un jaloux qui n'avait rien. Oui, Damian avait un énorme héritage. Il devait hériter bien entendu de la cape, de la fortune des Wayne, et l'Entreprise Wayne, des batcave et gadgets, et également de l'empire Al'Ghul, de la Ligue des Assassins et de la fortune de Talia, qui était une centaine de fois plus élevé encore que celle de Bruce Wayne. Et il n'avait aucun compte à rendre à ce Tatters, ce mendiant qui utilisait ses propres bouts de cape pour bâillonner les gardiens. Damian se demanda s'il devait daigner répondre à sa question. Cependant, il jeta un œil à sa tablette pour vérifier si le piratage était terminé, et en effet il l'était. Apparement, le bâtiment à été vendu par le Courtier à un criminel qui utilise le nom, sans nul doute faux, de Alexandros Narcosis, sans aucun doute un grec ou un homme de cette origine. Aucun casier judiciaire de connu. Mais si c'était Fine Sherman qui s'occupait de la vente, c'était forcément louche.

« Rien d'important, dit simplement Damian.

Tout en suivant Ravager discrètement dans le couloir du bâtiment, il réfléchissait. Si ce Narcosis n'était pas un criminel, pourquoi avait-il acheté cette usine chimique en secret ? Les acides rejetés n'étaient sans doute qu'une partie du produit qu'ils devaient fabriqué là dedans. Un genre de Scarecrow, ou de Dr. Death, ou peut-être même que c'était un faux nom utilisé par l'un des deux. Le danger était donc les produits chimiques qui pouvaient être inhaler par le petit groupe. Damian avait déjà mit son masque à gaz tout à l'heure, mais les autres n'avaient pas pris cette précaution, et il n'était même pas sûr qu'ils en avaient. Il traînait véritablement des boulets, qu'il ferait mieux de se débarrasser à la première occasion.

Ils débarquèrent alors dans une grande salle, situé sur une sorte de plate forme faite de grillage, et ils pouvaient voir des gros cylindre métallique contenant des produits chimiques. Des gardes surveillaient l'entrée. Une vingtaine. Pas tous armé. La plupart oui, certaines n'avaient que des bars de fer. Un employé pas très fortuné ? Ou qui ne voulait pas risquer de se faire prendre en achetant trop d'arme sur le marché noir ? Damian réfléchissait à tout ça, tout en observant les solutions possibles de passages, et en regardant si les dégagement d'acide venait d'ici. A priori, difficile à dire. Une voix inconnue, juste derrière son dos, interrompis cependant toutes ses pensées. Il se retourna à toute vitesse et plaqua l'intruse du petit groupe contre un mur en l'agrippant par le col, et en lui mettant une main sur la bouche. Qui était-elle ?

A priori, un costume de chat, sans doute inspiré par la cambrioleuse Catwoman, une des maîtresses infidèles de son père. Une Catgirl. Depuis quand Catwoman acceptait les acolytes ? En y repensant, Dick Grayson, à l'époque où il était Batman, avait parlé en effet d'une jeune voleuse que Selina avait prise sous son aile. Serait-ce elle ? Elle ne semblait pas agressive, du moins pas totalement. Mais Robin n'aimait pas être surpris. Elle les suivait depuis un bout de temps, une voleuse n'avait aucun intérêt à se retrouver dans les parages. La zone industrielle n'était pas très célèbre pour ses magasins de bijoux ou parfum de luxe. Discrètement, il repassa dans le couloir, toujours agrippant la Catgirl.

« Qu'est ce que tu fais ici ? Mumura-t-il, une pointe d'agressivité dans la voix. Je te conseil de déguerpir avant que je perde patience. On est pas là pour voler la caisse d'un mini-marché.

Il la relâcha aussi brutalement qu'il l'avait attrapé. Il ne savait pas si elle était dans leur camp, ou comme sa mentor une neutre qui voulait profiter de la situation. Mais Robin n'était pas Batman, et ce n'était pas le genre de chose qu'il appréciait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 25 Juin - 16:30

Tatters avait fait comme tout le monde et était entré dans le couloir. Il marchait tout au pas. Il n'aimait pas trop l'idée d'être mené par Legacy. En quelques minutes celui-ci avait réussir à défaire le mythe de Robin auquel il s'était identifié toutes ces années. C'était pour lui beaucoup de désillusion, mais surtout il était fâché. Fâché de découvrir que celui qu'avait choisi Batman comme coéquipier était une espèce d'enfant hargneux, suffisant et insolent. C'était le mythe du Wonder Boy qui se brisait un peu. Robin était un peu comme le modèle de Sidekick de tout le monde, il était l'espoir vivant. Mais découvrir qu'il était au final qu'un gamin pourri gâté faisait vraiment "chier".

Puis il se pencha sur celle que Robin avait parlé comme étant Wilson. Apparemment son père est très célèbre. Le seul Wilson connut du monde des justiciers et des criminels sont Slade Wilson, alias Deathstroke. Effectivement en y repensant son costume avait quelque chose qui rappelait celui du Terminator. Tatters n'avait jamais rencontré Deathstroke et il en était très heureux. Cet homme était littéralement une légende et pas dans le bon sens. On disait qu'il était responsable de ce que le monde appelait : L'événement Bludhaven. Il avait vu quelque photo de registre de Deathstroke et honnêtement il ne voulait pas le croiser. Pour sa fille, si c'était vraiment elle, elle semblait plus menue. Par contre si c'était effectivement la fille du Terminator, il y avait fort à parier qu'elle serait pleine surprise. Une question lui revenait quand même, de quel côté de la clôture se trouvait-elle. Deathstroke n'étant pas connu pour son altruisme justicier, c'était une question qui se posait. Il en était à ses réflexions que Catgirl choisit ce moment pour se montrer.

Tatters regarda Robin réagir au quart de tour et retourner vers l'arrière pour sermonner Catgirl. Moses décida donc de les suivre. Pendant qu'il passait le couloir, il s'attarda sur Catgirl. Un costume semblable à Catwoman, une autre qu'il n'avait pas rencontrée, mais que Ragman avait déjà croisée. Ce qui était embêtant avec ces filles félines c'était qu’apparemment elles étaient neutres. Se qui signifiait imprévisible. Donc la réaction de retrait de Robin semblait la bonne. Il était important de savoir ce qu'il en était. Son costume était un petit plus éclairé que celui décrit par Ragman pour sa "marraine". Des touches de rose et des cheveux sortaient de son masque.

Citation :
« Qu'est ce que tu fais ici ? Mumura-t-il, une pointe d'agressivité dans la voix. Je te conseille de déguerpir avant que je perde patience. On n’est pas là pour voler la caisse d'un minimarché.

Pour qui il se prenait? Pseudo chef de groupe agressif, Tatters se dit à lui même de ne pas intervenir, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Cette arrogance, cette agressivité, cette attitude n'étaient pas dignes d'un héros, il devait s'interposer.

Tatters: Hey Legacy, tu crois que c'est le moment de jouer au gros bras? Si elle était là pour faire un coup tu crois qu'elle nous aurait abordés, tes couleurs sont assez évidentes. Maintenant si on se concentrait sur la mission plus que sur ta crise de direction soudaine? Et pour, toi la fille chat. Tu aides ou tu t'en vas. Parce que Robin à raison, on est pas ici pour jouer non plus, les gens dehors souffrent de se qui se passe ici, et j'ai bien d'autres choses a faire que de géré la crise d'adolescence d'un apprenti-Robin.

Sur ce il se retourna afin de rejoindre Ravager à l'autre bout du couloir. Il commençait à en avoir assez de ces enfantillages. Il était ici pour gérer une mission. S'il s’était coltiné Robin et les autres jusqu'à maintenant c'était parce qu'il respectait l'uniforme de tout le monde. Si on est des sidekick, c'est qu'on a été choisi par les héros. Selon eux on était de la même trempe qu'eux, on était du bois dans lequel on forgeait les justiciers. Mais honnêtement, là, ça commençait à être ridicule. S'il ne se bougeait pas, il s'occuperait de ça lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson/Ravager

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mar 26 Juin - 12:36

La première pensée de Rose fut qu'il pleuvait encore dehors. Le chaton qui venait non pas ronronner dans les jambes de Damian mais parader aux côtés des trois adolescents était en effet clairement mouillé. Son costume de latex ou de caoutchouc, très probablement dessiné et produit sous l'inspiration du fameux costume de son idole, mainte fois enlevé alors qu'il n'aurait pas du l'être; était brillant et le caoutchouc teinté de l'odeur de la peau de Catgirl embaumait aux narines des trois héros déjà presque secs. Ses cheveux, blonds et coupés courts, rappelant étrangement une ancienne Catwoman, étaient eux aussi lisses et brillants et plusieurs gouttes prisonnières se doraient d'obscurité avant de tomber s'écraser sur son épaule et le tissu si fin qui la recouvrait. La sidecick ou fan de Catwoman avait clairement eu une initiation au combat, ou en tout cas un régime de guerrière et partageait plusieurs caractéristiques avec - l'autre - fille du Romain. Outre ses jambes fuselées, son regard mesquin et ses grands yeux de chats, elle avait un grain de peau méditéranéen et un teint qui n'avait pas besoin de maquillage, ainsi que des bras dont la finesse cachait mal la musculature de femme agile capable de se projeter d'un point d'appui à un autre. Elle avait aussi quelques différences avec la femme qui avait attrapé le coeur de Bruce Wayne, dont son âge assumé par un costume plus fashion et beaucoup moins discret, où le noir initial se disputait avec un rose criant, des oreilles de latex plus grandes et dont l'intérieur avait été dessiné avec ce même rose et une ceinture brillante, ainsi que des bracelets fushias qui fermaient ses gants et amorcaient la ligne d'un bras nu. Ses semelles incorporées avaient été troquées contre des boots roses incrustés d'une tête de chat en forme de pin's. C'était une adolescente. Une femelle qui le criait sous tous les toits, en l'accompagnant d'un Meaow.

Rose lui donna seize ans, c'est à dire à peu près son âge et l'estima bien moins dangereuse que Robin mais apprécia son apparente agilité et sa félinité rapide et probablement fatalement efficace. Rose eut un petit sourire, en jetant un regard à ses alliés, tous mineurs, inconnus ou nouveaux dans leurs rôles, l'un ayant même la cape du Robin et son costume si unique. Elle se crut un instant de retour dans les Titans, surtout les Teen Titans, avant de corriger cette erreur. Leur groupe était plus restreint, mais il avait surtout une toute autre ambiance, un tout autre goût, une tout autre première cause et un tout autre tournant. De plus, si Raven et consorts avaient vraiment des talents étranges, Robin, la fille de Slade et même les deux autres avaient des capacités bien à eux et des spécialités qui pourraient abaisser des méchants d'un genre bien différent. La cohésion de ce groupe partait sur de mauvaises bases, l'égo de Damian ayant dèja du mal à supporter qu'il ne soit pas le maître du monde, Moses étant effarouché et Rose cachant son propre égo sous le masque orange et bleue de son père mais l'arrivée d'une femme allait aider les choses.

En effet, la rééquilibration des sexes et le caractère félin de Catgirl, que l'on pouvait facilement extrapoler de son apparence, allait probablement adoucir les garçons et occuper leurs attentions, aidant la majorité de cette dernière à se concentrer sur l'opération. Robin, qui avait toujours une longueur d'avance sur tout le monde, sortit un masque à gaz et s'en équipa sans commentaires après avoir acceuili Catwoman d'une phrase très encourageante. Pour les masques, seul Robin avait accés à cette technologie et l'avait prévu, ayant peut être commencé cette quête de plus longue date que les autres. Ces derniers ne pouvaient pas se protéger sans s'empêcher de respirer, mais Rose n'avait aucune appréhension là dessus. Le corps qu'elle avait trouvé était là depuis des semaines et l'érosion de la route avait pris plus de temps encore. S'ils s'exposaient à l'acide sans le toucher ou trop l'approcher, ils en ressortiraient avec des imperfections physiques qui passeraient probablement au bout de quelques temps. Rose ne pouvait rien contre quelques boutons passagers, elle n'avait de toute façon pas prévu de mettre fin à son célibat dans ses projets à courts termes et son visage n'influait en rien sur ses performances de justicière.

De toute façon, elle se savait assez réactive pour éviter d'entrer en contact avec cet acide. Et à l'intention de Catgirl, qui n'avait encore ni décidé de rejoindre leur groupe improvisé ni encore les connaissances nécessaires pour rester ici, elle décida de lui faire confiance et de parier sur sa bonne volonté malgré la réputation de son idole. Les hommes préférant grommeler chacun de leurs côtés et l'acceuillir en soupirant, elle se chargea des nouvelles.

- Je ne sais pas qui tu es, ma petite, mais nous sommes à la recherche d'un produit qui semble nuire à la santé de Gotham, intentionellement et qui devrait se trouver ici. Vingt hommes gardent quelque chose derrière cette porte, je ne sais pas si tu suis les mêmes codes que Catwoman, mais je vais te parler comme pour les miens : c'est une mission avec deux hommes, du danger, des morts et des acrobaties. Alors, ça te tente ?

Sur ces mots, Rose entrouvrit silencieusement la porte blindée de l'usine, d'un ancien modèle qui ne crisse pas sur le sol, et jeta un rapide coup d'oeil circulaire à la pièce en un étage et demi, grillagée, centrée autour des barils de produit et son sourire s'éteignit. Ils étaient vingts. Les attaquer était stupide, il faudrait les éliminer un par un et pour cela, se cacher. Elle détacha de sa ceinture une gourde, qui se terminait par deux entrées, et ouvrit le bouchon de la première pour faire couler sur un mouchoir du chloroforme presque pur. Elle referma le mouchoir, rangea la gourde, gadget qu'elle avait du monter seule, et courut, ombre parmi les ombres, pour sauter dans le vide et s'agrripper aux marches d'un escalier grillagé sur lequel elle se maintint à la force des bras. Lorsque le premier homme passa, les yeux trop hauts pour aperçe voir ses mains, elle se hisssa sur le coté de l'escalier, attrapa sa tête, l'amena vers elle et appuya contre ses narines la substance. Presque aussitot, l'homme assomé rendit sa conscience pour quelques instants et elle le traîna dans le petit couloir duquel étaient partis les titans. Un de moins.
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mer 27 Juin - 9:26


C'est les deux yeux arrondis qu'elle suivit tant bien que mal le jeune homme aux couleurs flamboyantes qui la maintenait plus fort que nécessaire. Elle s'était attendu à une réaction de surprise et non de violence comme ça. Elle ne voulait pas déranger les héros pour une si petite question. Transit par le ton qu'il avait utiliser, elle n'avait même pas fait l'effort de répondre à la question. À la réplique concernant un petit vol de supermarché, activité où elle se plaisait régulièrement, mais en laissant une petite somme à chaque fois, ses épaules se levèrent en même temps, ses bras se repliant dans une position défensive, prête à répliquer. Cependant, l'autre jeune homme prit position dans la bataille verbale. Elle le laissa parler ca au moins il prenait sa défense. Ce fut malheureusement pour une courte durée.

Le monde était ignoble envers elle, jugeant toutes ses actions par un sermons. C'était pour cette raison qu'elle était en constante rébellion contre ce qui l'entourait. On ne prenait pas le temps d'évaluer ce qui était bien ou mal, se jugeant d'abord sur ce qu'elle pourrait faire au lieu du potentiel qu'elle avait. Catwoman aussi lui interdisait bien des choses et souvent par peur. Ça lui donnait une raison de faire le contraire au moins. Les règles sont là pour être brisées. Quand il finit par partir en lui laissant un bon argument contre l'autre jeune homme, c'est la voix d'une jeune femme qui vint interrompre le jeu. Elle avait au moins le mérite d'être mature mais trop sévère à son goût. Elle avait seulement dit une phrase pour s'amuser, les hommes qui prenaient leur rôle au sérieux n'avait surement pas entendu sa venue. Kitrina trouvait le groupe d'un assemblement curieux. Soit ils ne se connaissaient pas, soient il essayaient de partir une bande de super héro comme on pouvait souvent le voir. Elle s'amusait de leur innocence. Il fallait un leader pour mener un groupe. Son expérience pouvait au moins démontrer ça.

«Si j'aurais vraiment voulu vous dénoncer vous ne seriez pas là en train de me parler non? Bien sûr que je veux participer! Alors on attend quoi?»

Ce qui s'en venait avait un air plus amusant que son plan de base. Elle sortit ses griffes et sourit pour ce qui allait venir. Elle attendait quand même que Damian lui laisse le chemin libre pour agir à sa guise et passer par derrière. Elle était rarement la première a agir mais on pouvait compter sur son aide, ou presque, quand on était en difficulté. La petite adorait prendre par surprise et passer à autre chose plus rapidement. Mais pour cela, il fallait que le petit jeune homme qui pensait avoir le pouvoir la laisse bouger où arrête de la fixer comme si elle allait lui griffer le dos dès qu'il se tournerait.

Au moins elle avait su en l'espace d'un court moment pourquoi ils étaient tous réunis ici, qui menait peut-être le groupe et quelles étaient les capacités de chacun pour ce qui allait venir. Ça aurait été moins facile d'avoir les informations si elle aurait continuer de les suivre en catimini au travers de l'usine. L'action sur le moment de stress en disait souvent plus. Même son oncle obéissait souvent à cette règle et elle en avait abuser. Elle glissa sa main à son fouet, prête à suivre le groupe et mettre des hommes qui se pensaient plus fort sur le sol. L'ébahissement était son petit joujou favoris.

Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Jeu 28 Juin - 6:07

Robin finit par lâcher prise avec Catgirl. Les deux autres semblaient leur accorder sa confiance. Mais que faisait-elle réellement là ? Elle n'était pas dans leur camp. Ce n'était pas une justicière. Avait-elle quelques choses à prouver ? Ou une fois en présence du grand chef, elle volerait l'argent qu'il a crapuleusement récupéré et se ferait la malle ? Le groupe des jeunes gens semblaient étrangement s'agrandir à chaque minute. Damian n'aimait pas vraiment ça. Mais soit, s'il fallait accepter Catgirl dans le groupe, il le ferait, tout en gardant un œil très attentive sur le chaton. Tatters commençait vraiment à énerver Damian, à toujours se mettre sur son dos. Il n'était pas assez méfiant. Comment ne pas se méfier d'une personne qui n'avait pour seul intérêt que son nombril et son compte en banque ? Elle pouvait décider de les trahir à n'importe quelle moment. Et ça, ce Tatters ne semblait pas vraiment s'en rendre compte. Mais Robin ne prit pas la peine de lui répondre, ce serait lui accorder trop de crédit. Il avança de nouveau discrètement dans cette fameuse salle.

« On va éviter les morts, Ravager. En revanche, il faut réussir à savoir quel genre de produit ils stockent là dedans. J'ai un appareil qui serait capable de l'analyser, mais il faut que j'en récupère. Il faut aussi en savoir plus sur leur patron et ses intentions, et également où il se cache. Attendez-moi ici, je reviens...

Robin sauta dans les airs et disparu aux yeux de ses coéquipiers. Il espérait qu'ils se tiennent tranquille quelques minutes, le temps qu'il récupère un homme à interroger. Accoler entre une outre et le mur, dans l'ombre, il regardait attentivement trois hommes qui discutaient entre eux. Il tenta de repérer celui qui serait le plus impressionnable. Le plus jeune, le moins fort. C'était toujours plus facile pour les interrogatoire. Robin sortit ainsi son Robin-griffe, ou plutôt Robin-serre vu qu'il était censé représenté le rouge-gorge, et attendit que les trois hommes se séparent dans trois direction différentes. Il se déplaça discrètement sur la poutre vers l'homme qu'il voulait capturer, et lorsque celui-ci passa juste en dessous de Robin, celui-ci tira avec son gadget et l'attira dans les airs. Il donna un violent coup sur le visage avant qu'il n'ai eu le temps de hurler trop fort pour prévenir les autres. Entendant un petit hurlement tout de même, les deux types avec lequel il parlait se retournèrent. Ils ne virent rien, haussèrent les épaules et retournèrent à leur ronde.

A l'aide de son grappin, Robin se balança jusqu'à la zone initiale, avec l'homme qui était assez frêle, il l'avait choisit pour ça, vers ses jeunes coéquipiers. Le gangster n'était pas totalement évanouit, il fallait donc faire vite.

« Tatters, essaye de l’interroger pour en savoir plus. Dès qu'il crachera l'endroit ou leur boss se terre, vous irez discrètement avec Catgirl, pendant que Ravager et moi on fait diversion dans cette salle. Une fois qu'on les aura tous éliminer, j'analyse leurs produits et on vous rejoindra. Si vous en avez la possibilité, arrêtez leur patron. Il s'appel Narcosis. Normalement, ils enverront les renforts dans notre direction, ce qui vous laissera le champ libre. Avant qu'ils ne débarquent dans cette salle, je récupère le produit dans leurs cylindre, il faudra donc que tu me couvre Ravager.

Robin se tue quelques instants. Il espérait qu'aucun de ses jeunes partenaires n'allaient encore contester parce qu'ils le prenaient pour un salle gosse. Pendant que les hommes de ce Narcosis se dirigerait vers cette salle de stockage, Catgirl et Tatters, qui avaient l'air doué dans l'art de passer inaperçu et de marcher discrètement, pourrait progresser vers lui tranquillement. Il manquait cependant un moyen de communication. Robin fouilla dans la veste de leur captif et trouva ce qu'il cherchait. Un talkie-walkie de professionnel, souvent utilisé par les groupe de gangster. Il trafiqua la fréquence et la nota. Ils pourraient en récupérer un autre sur les autres hommes en bas, ce n'était pas un problème. En espérant que ça marche.

« Je vous fait confiance. Ne me décevez pas.

Robin replaça sa capuche sur sa tête, et retourna dans la salle pour commencer à combattre ses hommes, en espérant que Ravager le suive et que les deux autres feront ce qu'il avait dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Jeu 28 Juin - 10:26

Toujours le petit commentaire déplaisant. Je vous fais confiance ne me décevez pas... pfff. Après avoir envoyé balader Robin mentalement, il fut bien obligé de se rendre à l'évidence. Le plan était probablement ce qu'il y avait de mieux. Ça lui faisait du mal à l'admettre, mais Robin semblait meilleur stratège que lui. En plus il leur confiait le boss, ce n’était pas rien, c'était le gros morceau. Pendant qu'eux se battaient contre les hommes de main, eux auraient le chef.

Il regarda Catgirl. Puis se saisit du malfrat un peu dans les vapeurs. Il le baillonat en découpant une fois de plus sa cape et attacha les mains avec un collet de plomberie comme il avait fait pour les autres. Il traina le malfrat jusqu'à l'autre bout du couloir ou ils avaient pu parler à Catgirl sans trop éveiller les soupçons. Puis s'installa.

Il mit le bandit assied, a coté après le mur. Ensuite il fouilla dans ses poches et trouva une capsule d'odeur acidifiée. Ça devait permettre de le sortir de sa semi-inconscience. Il la cassa et lui passa l'odeur sous son nez. Ses yeux s'ouvrirent plus grand, puis en voyant Tatters et Catgirl ses yeux devinrent un peu plus ronds. Il essaya de crier se rendant compte que ses mains et sa bouche étaient bouchées. Tatters se rapprocha mit un doigt sur sa bouche et dit:

Chuuuuuuuuuttttt, la je vais t'enlever ton bâillon si tu cries je te jure c'est le dernier truc que tu feras de ta vie... ça te va?

L'homme fait oui de la tête. Moses baissa sont baillons doucement. L'homme ne parlait pas, mais respirait très fort par la bouche. Probablement pour ne pas avoir à utiliser abusivement ses narines qui avaient été souillées par l'odeur de la capsule réveillante. Il n'était pas bien vieux et pas bien gros. Ce n’était visiblement pas un habitué des superhéros ou des bandits. Peut-être un ouvrier qui espérait la richesse, ou juste couvrir les fins de mois.

Alors, vous faites quoi ici?

Hein? Je ... quoi?

Votre travail ici! c'est quoi? vous fabriquer quoi?

Je sais pas je fais que couler les produits de stockage dans des barils et je les envois aux sous-sols, je ne suis pas un bandit... je fais rien.

Tu te fous de moi là? Tu te promènes avec des gens qui sont armés comme Rambo et tu ne sais rien ?

L'atmosphère paraissant plus calme et l'homme réalisant que les jeunes devant lui ne devaient même pas avoir la maturité reprirent de la confiance. D'autant plus que le type qui l'interrogeait ressemblait à un super-clodo... que pouvait-il y faire.

Écoute gamin je sais rien, et même si je le savais je te le dirais pas, le patron me tuerait s'il savait que je t'ai parler.

Voilà Tatters était énervé. Non seulement il le traitait de gamin, mais de toute évidence il ne le prenait pas au sérieux. Il faudrait être plus insistant. Tatters donna un coup de pied directement dans le ventre de l'homme, se qui eu effet pour lui couper le souffle. L'homme se pencha sur le devant et tomba sur le côté, révélant une arme de poing dans son dos. Un vieux pistolet magnum, communément appelé le fusil des vieux flics. On en trouvait de plus en plus dans les rues c'était des armes qu'on avait rejeté essentiellement pour leur poids et le bruit qu'il faisait, mais les pawnshops en était plein. Tatters le pris regarda il y avait bel et bien des balles dedans. Il s'accroupit près de l'homme et lui releva la tête en le tirant par les cheveux. Il lui mit son propre pistolet sous le menton.

Alors ces barils c'est quoi? Et ton patron il est où. T'as envie de tenter ta chance avec moi?

Tu ne me tueras pas si t'es un justicier... dit-il semi-apeuré

Je te présente Catgirl la disciple de Catwoman, et moi j'ai l'air de Superman? Allez RÉPOND !

On voyait que l'idée faisait son chemin dans la tête du criminel, mais était-ce dû au fait qu'ils étaient adolescents ou à la menace du patron qui était plus évidente il ne semblait pas vouloir parler. Damian l'avait choisi pour sa jeunesse, mais au final, la peur que lui insufflait son patron était plus grande faudrait relever d'un grand. Tatters lâcha sa tête qui alla se cogner contre le sol. Il se retourna et rapidement ouvrit le chargeur de l'arme et le vida de ses balles dans sa main. Il se retourna en refermant le chargeur et le tourna tout en regardant le bandit dans l’oeil.

Tu ne veux pas parler alors on va jouer tant que tu n’auras pas parlé ou tant que tu ne seras pas mort, on va laissez faire le hasard. Tu vois j'ai laissé une balle dans le chargeur. Tu connais le concept de la roulette russe? Pour citer Double-face on va laisse le hasard décidé de ton sort.

Il fit tourner le canon une fois celui-ci ne tourna plus il pointa l'arme sur l'homme.

PARLE

L'homme ne parla pas

Il pesa sur la cachette *Click*

Haaaa... *respire fort*

Round 2

chargeur tourne

PARLE

Pitié s.v.p., me tué pas *L'homme pleurait*

Pesé sur la cachette *Click*

L'homme ferma les yeux et le rouvrit une foi qu'il réalisa qu'il était vivant. Tatters très agressif s'accroupit près de l'homme et lui leva la tête par les cheveux à nouveau

Je ne joue plus, tu me dis ou je clique sur la cachette jusqu'à ce qu'une balle sorte. PARLE MAINTENANT

Je ne sais pas les produits c'est quoi ça pus le produit nettoyant ultra fort. Et le patron je le connais pas c'est un type bizarre qui cache on visage par un voile, il est dans son bureau un étage plus haut... me tuer pas je vous en pris me tuer pas.

Tatters satisfait pris le fusil ouvrit le chargeur qui était complètement vide et le montra à l'homme qui finissait de pleurer.

Allons, je suis un justicier je ne tue personne... tu le sais bien.

Puis il frappa l'homme avec la crosse du fusil se qui eu l'effet instantané de le retourné dans son inconscience dans lequel Tatters l'avait si abruptement retiré. Tatters se releva remit tira l'arme dans un coin puis regarda Catgirl. Ils savaient maintenant l'emplacement du patron, pour se rendre il comptait un peu sur la fille-chat. C'était elle la spécialiste des passages cachés et de l'ultime discrétion.

Alors tu as une idée comment monté en haut sans passé par le couloir que Robin et Deathstroke-Girl ont utilisé. Parce que s'ils font diversion ça serait dommage de ne pas emprofiter.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson/Ravager

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Jeu 28 Juin - 11:56

Bien sûr. Rose était la seule ici à ne pas être considérable comme un sidekick, elle était seulement la fille de son père et voilà que Robin lui demandait de lui servir de sidekick. Voilà bien quelque chose qui était largement dans son caractère et ses attributions. Tandis qu'autour d'eux, le service de sécurité continuait sa ronde perpétuelle, et battait du talon le sol grillageux sans l'once d'un doute sur la pénétration de leurs locaux ni sur le regard que leur portait dans l'ombre quatre adolescents, tous représentatifs de la jeune génération de vigilants à Gotham. Plus fort que leurs ainés, obligés d'être plus précoces que leurs ainés, et surtout inspirés par leurs ainés dont ils étaient soit le fidèle serviteur, soit le fan, soit l'hériter ou la fille. Le crime avait changé depuis que les premiers justiciers avaient enfilés leur costumes pour faire ce que les forces de l'ordre ne pouvaient pas, et avec le crime, la justice aussi. Mais tout cela, les gardes n'en avaient pas grande chose à faire. Ils continuaient à marcher, suivant des chemins prédéfinis, sans se poser de questions sur le matériel qu'ils protégeaient - la question est un terrain dangereux dans le métier -. Et si aucun des quatre vigilants n'avaient le temps ni les moyens et l'angle nécessaire pour calculer les trajectoires des gardes afin de s'en servir pour les éliminer, il devenait évident que l'avancée du groupe et l'identification de l'acide contenu ne pourrait pas se faire sans la purge et la neutralisation complètes de la vingtaine d'hommes encore debout dans cette pièce, ou de la menace qu'ils représentaient. Au vu de la musculature de certains, leur donner une arme de mêlée semblait à peu près autant nécessaire que procurer un cure dent de défense à un hérisson, mais d'autres possédaient des armes à feu, au contraire des justiciers, et Rose n'ayant plus le droit de tuer, il faudrait compter sur la précision, la force de lancer et les gadgets de Robin, bien plus équipé que ses collègues pour éliminer des menaces lointaines.

Robin. L'oiseau de rouge et de jaune, dont personne ne connaissait toujours l'identité venait une nouvelle et énième fois de faire étalage de sa prétention au grand dam de Moses Fischer, qui se défoula d'ailleurs allègrement sur un ennemi. Rose n'était pas trés touchée par cette attitude, à vrai dire elle en avait l'habitude, bien que les hommes qu'elle avait rencontrés et qui se promenaient avec des mollets aussi gonflés n'avaient rarement, voir jamais, eu les mêmes capacités que Damian Wayne, bien qu'elle n'ait pas encore estimé tout son talent, ce qui ne saurait tarder. Il semblait pourtant incroyable que son égo arrive à tenir dans une simple pièce, même une pièce titanesque comme celui ci et tous pouvaient s'affirmer soulagés qu'il ne les regardent pas non plus de haut et leur demande de l'attendre dehors avec un café tandis qu'il menait la mission à bien. Non, il avait besoin d'eux, et il le savait. Cette mission ne pouvait pas être " Narcissique versus Narcosis". Personne ne peut faire ce genre de chose seuls, et personne ne s'attire les foudres de Ravager. D'ailleurs, personne ne lui donne d'ordres. Ce fut cette donnée qui provoqua son exaspération irritée. Sans lui demander son avis ni enrober son ordre de politesses futiles, Robin venait de l'obliger à le suivre en partant seul vers le danger après lui avoir intimée de le suivre.

Contre sa propre attente, elle le suivit, prête à la diversion, replaçant son bandana autour de ses yeux et du haut de son visage. Décidément, garder Damian Wayne devait être du babysitting beaucoup plus difficile que celui qu'elle avait exercé sur le fils de Ronin.

[HRPG : Tout petit post.. ]
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Ven 29 Juin - 13:22


Il lâcha enfin prise sur elle. Plus petit mais plus fort, elle aurait bien aimé le faire tomber sur le sol avant qu'il ne la voit. Elle avait quand même réussi à se faufiler jusqu'à eux sans que personne ne s'en aperçoive. Suffirait qu'ils soient trop occupés pour disparaître à nouveau et aller faire autre chose de sa nuit. Les chances étaient faibles car ce petit projet dont ils s'étaient investi avait volé sa curiosité et elle était prête à les suivre, ne serait-ce que pour voir ce patron en question qui manipulait un autre genre de projet. Ce qui était le plus plaisant, était de voir Robin essayer de diriger l'organisation créée sur le vif. Il avait au moins quelque bonne idée mais il poussait trop loin son commandement. Surtout qu'il se contredisait sur la confiance. Il y a quelque instant, il était prêt à la mettre dehors par peur qu'elle ne gâche tout et voila qu'elle faisait parti de l'équipe qui allait prendre le chef lui-même.

«Meow petit patron»

La première équipe quitta la place pour aller trouver une autre partie du problème. Elle regarda le pouilleux, genre de garçon qu'elle n'aurait jamais parler à l'école. Il leva lui aussi les yeux et prit l'initiative sur l'homme qui gisait sur le plancher. Ils retournèrent encore dans le couloir, Kitrina se lassait de ses aller-retour sans fin. Quand il assit le bonhomme contre le mur, elle se mit à ses côtés pour au moins participer à ce qui allait sembler être une entrevue. Son oncle en faisait régulièrement. Jamais elle ne voyait ce qui se passait. La jeune femme pouvait tout entendre, mais fuyait dès qu'on approchait. C'était seulement les corps inertes qui sortaient bien souvent de ce genre de pour parler. On ne revoyait plus jamais le bougre après ça. Elle profitait donc du moment présent pour tout voir et même y participer si elle le pouvait.

Il commença par enlever le bâillon sur la bouche. Il semblait un peu confus, enfin plus que lucide en ce moment. Il niais quand même avoir trempé dans le plan présent alors que toutes les preuves se voyaient facilement. Suffisait d'une minute ou deux avant de lui mettre son propre produit de fabrication devant le visage. Elle était relativement surprise par le comportements de son coéquipier du moment. Avec un tel habit, c'était surement pas facile de se faire écouter tout le temps. Elle riait intérieurement en se mettant à la place de l'homme qui avait comme interrogateur deux adolescents. Il lui foutu un coup dans le ventre qui le plia en deux, dévoilant une arme cachée. Catgirl fléchi les genoux prête à agir en cas de problème, le fouet pendait de sa main. Tatters eut un autre genre de réflexe et prit l'arme. Il pointa son nouveau jouet sous le menton de l'homme, lui faisant lever la tête pour constater son nouvel état. Il devait surement ignorer si il devait avoir peur ou non mais se risqua quand même de répondre.

«Je te présente Catgirl la disciple de Catwoman»

Elle acquiesça à la présentation en sortant ses griffes de sa main libre. Il laissa les balles du chargeur glisser dans sa main, faisant mine qu'il en restait encore une dans le chargeur. Le jeu était dangereux et elle craignait ce qui allait arriver. Elle ne se souvenait pas d'avoir vu une dernière balle dans le chargeur cependant. Le mieux était de jouer le jeu. Le premier clic, même en sachant très bien qu'il n'y avait rien à craindre la fit frissonner. Elle connaissait ce jeu. On pouvait en devenir malade devant le stress d'une mort aléatoire qui se pointait si près de la tête. La panique s'installa, la sienne aussi. Le torse de l'homme commençait a se secouer par les sanglots. Les larmes coulaient toutes seules de ses yeux embrumés. Devant l'annonce d'une nouvelle menace, il fini par cracher le morceau. Il fini par assommer l'homme dont les larmes glissaient encore sur ses joues. Kitrina connaissait des justiciers qui tuaient oui. Pour certain c'était un jeu en disant qu'ils accomplissaient la justice ainsi. Elle trouvait drôle les manières de pensées car elle préférait de loin la sienne. Elle écouta le jeune homme et regarda un peu partout en abaissant ses lunettes sur ses yeux. La vue étaient brouille et légèrement disproportionnée, mais elle pouvait au moins apercevoir quelque contour difficile à voir à l'œil nu.

«Je crois qu'on peut passer par là! Suis-moi!»

Le jeu était vraiment plaisant et elle voulait y prendre part elle aussi. Les passages allaient être facile à trouver car dans une usine, les couloirs étaient presque infini. Pas comme les petites boutiques où il y avait seulement deux portes de sorties et qu'on vous prenait en souricière. Le comble pour un chat! Ils passèrent un couloir en s'appuyant sur le mur pour regarder l'autre côté. Catgirl jouait de son agilité pour aller le plus loin possible sans se faire repérer.

Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mar 3 Juil - 6:32

Robin avait gagné le premier pari, ils avaient tous accepter de suivre ses ordres sans trop broncher. Il imaginait facilement les jeunes gens avec une forte volonté de le contredire mais face à son plan parfait, ne rien trouver. Il n'avait pas besoin de leur conseil et n'avait rien à leur prouver. Il était Robin, le disciple de Batman. Non, son partenaire. Il n'était pas comme Dick Grayson ou Tim Drake, un petit garçon gentil qui s'attachait aux gens. Comme on lui avait appris à la Ligue, et comme le faisait son père, il manipulait les gens comme des pions sur un échiquier. Il ne prenait pas de précaution « au cas où », il ne s'attachait pas, il ne les pleurait pas. Il analysait leur compétence pour les utilisé au mieux. Et il était certain qu'au final ils arrêteraient Narcosis. Peu importe la manière, du moment que le résultat était là. Il espérait juste que les autres adolescents ne feraient pas trop de ratés et qu'il n'ait pas à rattraper leurs erreurs de débutant.

Suivi de près par Ravager, Robin retourna dans la grande salle bien gardé où les hommes de main de Narcosis qui parlaient à l'instant avec leur captif avaient sans doute remarqué la disparition de leur ami et commençait à fouiller la zone. Robin, toujours légèrement caché en hauteur, étudia la zone et régla son masque vocalement. Son masque, ou plutôt les lentilles de son masque, étaient relié au batordinateur par un logiciel et il avait des fonctions équivalentes au masque de Batman, pouvant effectué des zooms, des analyses faciales, de scan de zone, une vision nocturne ou thermique, ect... C'était très intéressant d'avoir la possibilité d'utilisé un tel gadget multifonction et Robin avait, en plus de ses talents supérieurs à ses prédécesseurs, la chance de vivre à une époque ou la technologie était en pleine expansion, alors que les débuts de Time Drake s'effectuait alors qu'on utilisait à peine les mp3, et pour Grayson les téléphones portables n'étaient pas encore d'actualité.

« Masque optique, scan de zone, analyse armement.

La vision de Robin changea. Tout devint bleu et modélisé de manière numérique. Il voyait tout les gardes de la zone, même ceux caché derrière les cylindre ou autre obstacle visuel, ou du moins il voyait l'aspect squelettique bleuté de ceux-ci. Ceux qui possédaient des armes à feu avaient leur squelette affiché en rouge, et les barres métalliques ou couteau avaient leurs squelettes bleus avec l'arme affiché en rouge. Cela permettait ainsi à Robin de savoir directement où étaient placé ses adversaires, et quelles armes étaient à leur disposition, et cela d'un seul coup d’œil. Il fallait tout d'abord désarmé ceux équipés d'arme à feu. C'était ce qui paraissait en tout cas le plus logique. Robin sortit deux batarang et sauta en bas pour se retrouver au même niveau que ses adversaires. Il lança ainsi ses batarangs sur les deux premières armes qu'il voyait. Les hommes hurlait à l’intrus. Leurs copains arrivaient. Robin souriait. Le combat allait commencer.

Robin vérifia que Ravager l'avait bien suivit. Ils devaient être au moins deux pour venir à bout de tous ses hommes. Ils n'étaient pas très bien entraîner, ni très bien armé, leur patron ne devait pas crouler sous l'or. Mais leur nombre, dix-huit donc dix armés de fusil d'assaut ou flingues, voir fusil à pompe pour certain, restait conséquent. Robin ne connaissait en revanche pas l'armement de Ravager. Celle-ci, pour une meilleurs distinction, était à la demande de Robin affiché avec un aspect squelettique vert. Ainsi que les deux autres, Tatters et Catgirl, qui étaient en train d'interroger leur otage. Peut-être que Ravager avait au moins un sabre ou un bâton de combat, le contraire serait étonnant. Elle risquait en tout cas de choisir l'option corps à corps le temps que Robin ne désarme et ne détruise toute les armes en présence dans la salle. Le timing allait être serré, mais ça devrait le faire. Damian Wayne n'échoue jamais. Et il allait le prouver.

« Prête Wilson ? Parce qu'on a du vilain à fracasser !

_______________


Narcosis



Identité

Nom & Prénom : Alexandros Narcos
Âge : 29 ans
Sexe : Masculin
Nationalité : Grec
Groupe : Criminel
Alias : Narcosis
Profession : Chimiste de renom

Hors Jeu
Armement : différentes grenade à gaz : corrosif, hallucinogène, somnifère. Équipé d'un masque à gaz..
Caractère Sûr de lui, un génie de la chimie, bon stratège, assez lâche en situation désespérer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Moses Fischer/Tatters

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mar 3 Juil - 18:48

C'était donc dans les couloirs de l'usine que se déroulerait leur infiltration. Quelques bruits venaient bercer leur pas dans ces couloirs froids et métalliques. L'eau bouillante passait dans certaines canalisations provoquant des craquements métalliques sous la pression du liquide. Quelques jets de vapeur se faisaient voir et entendre lorsque les valves sur le point d'exploser laissaient passé un peu de pression et de chaleurs. Quelque convoyeur résonnait de toutes leurs mécaniques trouvait leur second souffle dans les échos glacials de l'univers froid et austère de l'usine. On entendait au loin le son d'une bagarre certainement provoquée par Robin et Ravager qui de tout leur poing éclatait la mâchoire d'ouvrier agressif qui ne comprenait probablement pas se qui leurs arrivaient.

Tatters suivait son guide dans les recoins les plus étranges de l'usine. Il devait monter un étage afin de rejoindre l'homme qui était à la tête de ce bâtiment rongé par la rouille et fatigué par le poids des années. Catgirl le mena dans un couloir très étroit, mais il réussit à la suivre en longeant les murs. L'humidité de l'endroit formait de la condensation sur les murs de ciments. La cape de Tatters qui collait le mur du fond vint rapidement mouiller. Une fois le couloir traversé il prit le temps de torde son morceau de linge voyant que Catgirl cherchait une autre issue.

Il dut la suivre sur un étroit escalier de secours dont il manquait les 4 premières marches. Son passé de gymnaste lui permit d'aisément enjamber l'obstacle afin de continuer à suivre son guide. Ce n'est que rendu au bout de l'escalier que celui-ci remarqua l'échelle qui leur permettrait de monter un peu plus haut. en passant la tête, il put voir des hommes qui gardait non loin. Comme leur but était d'infiltrer et non de se bagarré il faudrait trouver un autre chemin. Continuant sur la petite passerelle de secours au dessus des couloirs principaux du rez-de-chaussée Tatters levait toujours les yeux. Catgirl se déplaçait sans émettre un seul son en appuyant l'extrémité de ses pieds sur la grille. Moses adroit, mais pas autant marchant plus doucement afin de ne pas faire de bruit lorsqu'une patrouille passa sous eux. Il retint son souffle et ne bougea pas...

Un bruit sonore de bagarre se fit entendre et les gardes partirent dans sa direction. La diversion semblait marcher. Il put recommencer à marcher tout en suivant le chat en cuir devant lui. Il ne parlait pas, de peur de se faire repérer. Le silence le plus total était de mise. Une autre échelle se trouvait devant eux et cette fois c'était Catgirl qui passa la première. Comme il ne la vit pas redescendre, il la suivit sur ce deuxième étage bien défini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson/Ravager

avatar


MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Jeu 5 Juil - 12:00

Au final, Rose Wilson se retrouvait donc en binôme avec le remplaçant de Dick Grayson dans le costume de Robin, celui lâ même qui semblait avoir pris l'initiative de coordonner le groupe et de concentrer tous les égos dans sa seule petite tête. La partie s'annonçait mouvementée. Après l'avoir vu pérorer et utiliser la technologie, Rose allait donc pouvoir voir ce qu'il valait dans un combat. Serait-il aussi bon que l'avait été Dick Grayson ? Très probablement, dans le cas contraire, Batman ne l'aurait jamais engagé. Il utilisa une dernière fois l'un de ses bijoux technologiques tandis que Rose tirait de son costume le petit bâtonnet qui était en réalité son jô rétractable, et commençait à dessiner une garde offensive. Le principe de la diversion étant d'occuper le plus longtemps possible un combat pour permettre à l'autre binôme d'officier leurs objectifs ailleurs, il allait falloir faire durer le conflit et faire tourner les adversaires sans se mettre en situation trop dangereuse, sans oublier leurs chiffres et sans blessures. Un luxe que seuls d'excellents combattants pouvait se permettre, elle espéra donc que Robin était au niveau auquel il se targuait d'être. Et espéra qu'elle serait en forme. Mine de rien, même s'ils s'agissaient d'agents de sécurités lambdas, ce n'était pas des poireaux humains et ils étaient une vingtaine. Le risque était donc énorme, surtout sur les derniers car elle serait probablement fatiguée au bout du quinzième. Rose eut une pensée pour ses compagnons improvisés, parti frapper directement au coeur de la bête et se promit de faire une bonne diversion, pour sa première à Gotham. C'était l'occasion de voir si les gorilles d'ici étaient aussi solides que ceux de Bludhâven. Après tout, Blockbsuter ou Narcosis, quelle était la différence profonde ?

En réponse à l'autoencouragement du Rouge-Gorge, Rose, toujours peu loquace, appliqua plus proprement son bandeau sur l'oeil et eut un sourire carnassier.

- Il était temps que la soirée s'anime.

C'était parti. Grâce à la première élimination de Ravager, beaucoup d'entre eux s'étaient rassemblés, c'est donc sur ce point précis que les vautours plongèrent sur leurs proies. Rose se sentit, comme d'habitude, soudain dans son élément, comme si elle avait longtemps nagé la tête hors de l'eau et qu'elle plongeait d'un coup dans la calme mer qui se refermait aussitôt sur elle. Alors que l'adrénaline battait son sang, elle se sentait apaisée, mentalement prête. L'héritage de Deathstroke avait fait d'elle un fauve qui vivait dans la quête de son repas. Elle bondit en avant, et fit tourner son arme qui fendit l'air et frappa violemment la tempe d'un homme, puis se réceptionna souplement, entama une roulade avant de se relever. Tout commença très vite. Son jô caressa un flanc, toucha un front, prit position sur une clavicule. Trois hommes s'agenouillèrent, un resta à terre. Des cris de rage, de douleur et d'encouragement répondirent à cet assaut, alors que des poings et des pieds volaient autour de Rose, histoire de l'acceuillir. Une question s'évapora dans l'ambiance resserée du combat, la Ravager l'ignora, se dégagea d'une étreinte pour trouver une position moins vulnérable.

Elle avait fait son entrée. A Robin de jouer.

_________________
A force d'être seule, on finit libre. Désespérément libre.
Revenir en haut Aller en bas
Kitrina Falcone/Catgirl

avatar

Localisation dans Gotham : Partout où vous ne voulez pas me voir

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Lun 9 Juil - 20:43


Un premier pas et puis un autre. Elle fixait ses chemins parmi les rares plans où elle ne s'était pas arrêtée devant, cherchant désespérément à contourner les zones où il y avait pu y avoir des travailleurs de nuit. Ses épaules frôlaient souvent les murs pour tenter de voir si il y avait une présence derrière la prochaine intersection. Le justicier habillé de loques la suivait dans un silence semblable. Il avait tous les airs de clochard, mais au moins il agissait dans la subtilité. Kitrina restait vigilante, se gardant de signaler sa présence à un étranger potentiel. Un autre pas et elle courait dans une autre allée déserte. La semelle de ses bottes étouffait chacune de ses positions. Elle ralentit un peu au bout d'un moment, pensant être perdue au travers de cette bâtisse dont elle n'avait aucune idée de l'étendu total. Elle l'était, mais n'en montra pas la peur. Elle menait la route et c'était sous sa responsabilité. Se comportant comme quelqu'un sûr de lui, elle continua sa route.

Soudain, ils s'arrêtèrent du même pied quand quelqu'un passa sous la grille. Elle retient son souffle, osant à peine bouger pour ne pas se signaler. Elle posa sa main sur l'échelle devant et commença à monter sur l'étroit passage. Au moins, elle savait qu'il y avait quelqu'un pour protéger ses fesses, mais pas sa tête. Surement sous les sons des nombreux passages, on avait réagit à sa présence. Quelque chose vint la prendre par ''la peau du cou'' et une main se referma sur sa bouche. Elle n'aurait pas crier de toute façon. La surprise avait engourdit ses membres et ne se débattit pas tout de suite. Elle ne se faisait pas avoir d'habitude, c'est elle qui les faisait crier en dévoilant sa position. Son dos se colla sur le torse de la personne qui la tenait. Ses pieds s'appuyaient sur le sol comme si elle était volontaire. Elle fronça les yeux en se disant que ce n'était pas normal. Et Tatters qui n'arrivait pas, il attendait surement son signal. Elle prit le bras qui la retenait et ferma rapidement ses doigts, actionnant le mécanisme pour sortir les griffes. Elles se plantèrent au travers du tissu, faisant un dommage moindre mais assez pour surprendre son assaillant à son tour. Au relâchement, elle se dégagea de la prise pour regarder qui avait tenter de la prendre de revers.

C'était un homme relativement grand portant un masque blanc et un voile de la même teinte. Les griffes restaient sorties quand elle vu la tête de Tatters arriver de la même place qu'elle.

«Attention! Derrière toi!»

Ce ne fut pas assez rapide. Un petit rire s'échappa du visage voilé et il lança une des boules à sa ceinture dans sa direction. Cette petite chose avait attiré son regard, prenant cela pour des bourses rondes. Elle recula d'un pas ne sachant pas à quoi s'attendre. Visuellement, c'était peut-être une arme. Elle n'eut pas le temps de prendre de recul que la fumée envahissait déjà son espace vitale. Il ne ressemblait pas à l'épouvantail pourtant! Elle mit ses mains devant sa bouche et essaya de sortir du nuage. Kitrina avait déjà respiré un peu de cette vapeur. Perdu dans son brouillard, elle s'appuya contre un mur. La pièce entière semblait se bousculer et se tordre. Ses genoux touchèrent le sol, sa tête reposant toujours contre le mur. Elle entra ses griffes contre le mur pour atteindre une stabilité mais sans succès. La jeune criminelle réussie quand même à se lever. Elle serra les dents en apercevant des ombre se promener devant ses yeux. Il ne fallait pas qu'elle perd le contrôle. Elle savait que quelqu'un parlait, mais à ses oreilles, ce n'était que du babillage.

Revenir en haut Aller en bas
Damian Wayne/Robin

avatar

Localisation dans Gotham : A la Batcave

MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   Mar 21 Aoû - 13:09

Ravager avait donc lancer les hostilités. Elle combattait, comme l'avait imaginer Robin, très justement, maniant son arme avec beaucoup d'adresse et de précision, et faisant mouche a chacun de ses gestes. Elle devait être un poil moins forte que Damian, ce qui était déjà pas mal du tout. Après tout, et il en avait la conviction, il était sans doute le plus grand potentiel de la planète, né de deux surdoués et donc d'une union parfaite, et fabriqué pour être une arme fatale. Mais Deathstroke lui même, bien que pas mal aidé par des serums et des capacités surhumaines, étaient un adversaire plus que coriace et très dangereux, il n'était donc pas étonnant que Ravager avait au moins le quart de son potentiel. Il la regarda ainsi combattre pendant les quelques premières secondes, et vit quelques uns de leurs adversaires s'effondrer comme des mouches. Entre les trois gugus qui avaient choisis de le suivre, il avait donc fait le bon choix pour combattre des hordes de truands armés jusqu'au dent. Il en souris légèrement, fier de son choix.

Mais il n'avait pas le temps de réfléchir à tout cela, ni même d'admirer la jeune femme en plein dans l'art qu'elle maîtrise le mieux. Il fallait qu'à son tour il se mette en position de combat et qu'il s'occupe des hommes tout d'abord qui étaient armés. Ceux-ci, clairement visible grâce aux lentilles du masque de Robin, s'apprêtait ainsi à faire feu, bien qu'hésitant à tirer dans le tas pour ne pas toucher leurs amis, ou au moins leurs alliés. Et sans doute pour éviter de trouver les conteneur de produit chimiques, ce qui pouvait s'avérer assez dangereux. Est-ce que les voyous en avait seulement conscience ? Damian n'allait pas attendre de voir si c'était le cas. Il lança directement deux batarang sur les mains et bras des hommes armés, affiché comme des squelettes rouges par son masque.

Ne pouvant pas désarmé tout le monde à temps, Robin sortit de sa ceinture deux petites sphères rouges frappé d'un R. Il les jetta au sol, et une fumée rouge se propagea très rapidement, aveuglant la plupart des gens présents dans la salle. Les lentilles de Robin lui évitait bien évidemment de subir ce désagrément. Quant à Ravager, il se débrouillerait qu'il ne lui arrive presque rien, en espérant qu'elle sache se battre a l'aveuglette. Elle savait déjà se battre en étant borgne... En tout cas, comme l'avait prévu Robin avant de partir à l'assaut, une alarme se déclencha.

« Oui c'est ça, précipitez-vous vers nous bandes de minables, que je vous montre qui est Robin.

Les gangsters allaient dès à présent se précipiter vers la salle de stockage des produits chimiques, ce qui faisait parti du plan de Robin. Tout ce passait donc comme prévu. Catgirl et Tatters allaient donc avoir le minimum de resistance et ils allaient pouvoir s'occuper de Narcosis sans trop de difficultés, même si Damian doutait réellement de leur talent personnel. Une sorte de clodo et une pseudo-acolyte de cambrioleuse, cela ne faisait pas vraiment peur. Au final, il aurait peut-être dû envoyer Ravager avec eux. Après tout, il était tout a fait capable de tenir la diversion à lui tout seul.

Robin se lança enfin dans la mêler. Les voyous ne voyaient pas très bien ce qui se passait à cause des fumigènes, ils frappaient donc dans le vide la plupart du temps, ou se protéger les yeux et la gorge qui étaient irités. Robin n'avait donc pas trop de difficulté à s'en débarrasser un par un, s'occupant en priorité des hommes armés qui étaient plus que perdu et ne savait pas trop quoi faire de leur joujou. Il pouvait toujours les emporter en enfer, au moins là ils arrêteraient d'emmerder Gotham.

« Fait attention Ravager, une dizaine de renfort arrive vers la droite, de ton côté, ne te fait pas submerger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
Taux de pH (Pv Tatters) - 25 Janvier 2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Otisburg-
Sauter vers: