RPG +16 ans
 

Partagez | 
 

 Le Massacre de l'Ordre- 16 Janvier 2011- Post Unique

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Massacre de l'Ordre- 16 Janvier 2011- Post Unique   Sam 16 Juin - 3:55

Le temps était venu. Depuis des mois et des mois qu'il était l'Ange Exterminateur, Azrael avait accompli toutes les demandes de l'Ordre. Il avait pillé, tué, kidnappé, réalisé toutes les plus basses demandes de l'Ordre. Et il avait réalisé suite au meurtre d'une famille et de leur petite fille, quand la personnalité d'Azrael l'avait quitté, qu'il avait commis une énorme erreur. Une erreur qu'il ne pourrait jamais réparer. Priant pendant des heures dans la Cathédrale, le jeune guerrier ne savait pas quoi faire. Il priait toujours plus longtemps passant des demis-journées à genoux dans la Pénombre. Personne n'osait venir le déranger. Et enfin, après des semaines de contemplation, il avait pris sa grande décision. L'Ordre avait fait de lui un monstre, et l'avait poussé à commettre des actes contre nature. Et pour cela, il devait payer. Et Azrael châtiera l'Ordre avec les propres armes qu'il lui avait donné.

L'Ange Exterminateur se trouvait devant la grande porte de la Forteresse du Très Saint Ordre de la Pureté. Il recevait auparavant ses ordres d'un prêtre affilié dans une cathédrale mais l'homme avait été le premier à mourir, jeté du haut de la flèche. Michael n'essayait même plus de contenir la colère de la cotte des Douleurs. Il plongeât avec délice au coeur de sa rage. Deux gardiens se trouvaient devant la porte. Le 1er n'eut pas le temps d'opposer de résistance et sa tête fut prestement coupé par l'épée du Péché. Le second, pour sa part, leva son hallebarde qui fut à son tour coupé en deux par son épée. Le violent coup de pied circulaire de l'Ange fit produire un craquement sinistre à la nuque du garde. Celui chuta, irrémédiablement mort. La porte n'aurait pas pu être manoeuvré par 5 hommes, mais se servant de l'infinie puissance de la cotte des Douleurs, Azrael créa une ouverture béante d'un grand coup de poing. Il passa à travers, incarnation de la mort, terrifiante, violente, mortelle. Il entra dans la cour circulaire de l'Ordre. Et l'alerte avait déjà été donné. Un hurlement de défi fut sa seule réponse !

Craignez ma terrible colère, hérétique !

Une dizaine de gardes venaient d'entrer dans la cour. Dégainant ses deux épées, le fanatique guerrier se lança dans une terrible spirale de destruction, tranchant, brisant, éventrant, décapitant, démembrant. Il était plus que jamais le terrifiant Ange de la Mort, l'incarnation de la terreur. Sur les 10 présents au début, seul 2 restait débout. D'un seul et unique terrifiant coup les deux têtes volèrent. Ces pathétiques guerriers ne représentaient pas un défi mais tous les vaincre faisait partie de sa terrible vendetta. Sa quête le plongeait dans un tourbillon de rage pathétique et atroce à la fois, il se haïssait autant qu'il haïssait ses adversaires mais il ne devait pas s’arrêter.



La porte principale explosa en petit copeau suite à une violente série de coups d'épées. Et devant lui se tenait à nouveau les gardes. Il n'était que dans le vestibule du château. Et ceux ci furent une fois de plus prestement tués. L'intendant du château, Miles, n'ayant pas le temps de partir adressa la parole pour tenter de calmer l'Ange.

Calme toi ... Je t'en supplie, Azrael, nous sommes les fidèles serviteurs de Dieu ... Calme toi !

Ses suppliques désespérés n'eurent comme seule réponse que l’Épée du Salut planté dans la cage thoracique. Le guerrier rengaina ses épées. Il n'en aurait plus besoin pour vaincre les mécréants composant l'Ordre. Entrechoquant ses gantelets l'un contre l'autre, et faisant craquer ses articulations, il se remit en route. L'homme partit vers la droite, l'un des chemins disponibles. Si sa mémoire des lieux, bien qu'embrumé par sa rage, était juste la demeure du maître de l'Ordre se situait dans l'aile Est. Montant les escaliers il déboucha dans un grand corridor. L'un des gardes présent tendit sa pique vers lui mais d'une main impérieuse, Azrael brisa la lance en deux et lui enfonça les tronçons dans la gorge. Le second reçut un coup de poing très violent, suffisamment violent, pour que sa tête s'encastre dans le mur. Il chuta au sol, tel une immonde carpette. Toutes les portes étaient fermés mais aucune ne pouvait résister à la puissance de son corps. Aucun garde ne pouvait l’arrêter. Et tous tombaient devant sa colère. Enfin, il arriva dans le bureau du grand maître de l'Ordre. Une grande pièce bien meublé, avec des tapis, des fresques sur les murs, mais Azrael n'en avait cure. Et cet homme, le maître de l'Ordre, n'était autre que ... le père de Michael ... qui avait disparu depuis son enfance pour rejoindre l'Ordre. Cet homme avait littéralement brisé sa vie, avait fait de lui un monstre. Et même si il était son père, il devait payer. Le vieil homme prit la parole.

Michael ... Mon fils ... Pourquoi renonce tu à ta destinée ? A ta quête ?
Vous avez fait de moi un monstre ! Tu m'a transformé en tout ce contre quoi je pensais lutter ! Tu m'as volé ma vie !Et bien, je te volerais encore plus de temps !

Tirant une manivelle accroché à son massif bureau de chêne, le vieil homme poussa une trappe à s'ouvrir précisément sous les pieds de Michael qui chuta dans le noir. La chute était longue, rapide, et Azrael ne se laisserait pas arrêter par cela. Et dégainant son épée, il la planta dans le mur, ce qui ralentit d'abord sa chute avant de clairement la stopper. Se servant de ses lames comme pics d'alpinisme, il entreprit la longue ascension. Comme il l'avait prévu la trappe s'était refermé. Se servant de sa terrible puissance, le jeune homme éclata la plaque d'acier d'un grand coup de poing ! Et il jaillit violemment au dessus de la trappe. Attrapant le vieil homme terrifié par la gorge, Azrael avança vers une fênetre, porta son père au dessus du vide, et sans la moindre hésitation le jeta au bas de la montagne.

Le massacre dura tout la nuit. Michael se réveilla sans son armure, au petit matin dans la grande chapelle de l'Ordre. Et quand il comprit les horreurs qu'il avait commise, il hurla, hurla, hurla jusqu'à en perdre la voix. Puis il se mit à pleurer. Pendant des jours, sans boire, manger ni dormir, il criait et pleurait tour à tour pour tous le temps qu'il avait perdu. Et après une semaine, il se mit à prier. Il pria une semaine de plus, et l'illumination lui vint. Il devait continuer à être Azrael mais laver l'honneur que ce rôle avait perdu. Et pour cela il choisit de partir pendant 1 années dans une quête de rédemption. Volant une armure de l'ordre, Michael se confectionna un simulacre d'armure qui ne contrôlerait plus son esprit pour les missions de faible envergure. Et c'est seulement équipé de celle la qu'il partit à l'aventure.

Un an avait passé. Et Azrael était de retour dans la forteresse. Tout était comme lors de son départ. Le jeune homme récupéra la cotte des Douleurs, et partit d'un pas décidés vers l'horizon, vers un avenir sombre, mais chaque nuit annonce une aube. Et la longue nuit d'Azrael allait bientôt s'achever. Il deviendrait un symbole d'espoir et non plus un symbole de peur. Tel était sa nouvelle destinée.




Revenir en haut Aller en bas
 
Le Massacre de l'Ordre- 16 Janvier 2011- Post Unique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photo de la semaine du 1er janvier 2011
» Nouveautés et Acquisitions - Janvier 2011
» Vos plus belles photos du mois de janvier 2011
» Festival BellyFusions #3 du 21 au 23 janvier 2011 à Paris
» Confirmation d'activité : Samedi 22 janvier 2011 (FEEDBACK, COMMENT and CLOSE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Gotham :: Gotham City :: Dans un autre temps :: Archives-
Sauter vers: